ZeDen.net

 
 
> Accueil /

Profil de Zork

Informations générales
Surnom : Zork
Titre : Webmaster
Dernière visite : 28-10-2016
Date d'inscription : 10-01-2004
Informations de contact
Les informations de connexion ne sont disponibles que pour les membres pour éviter le SPAM. L'inscription est gratuite et prend 30 secondes.

Favoris
Mur Perso
Notes de jeux
9.5
DOOM (2016)
Le scénario n'est pas entièrement nouveau et le va et vient entre l'enfer et les installations martiennes n'aura pas forcément beaucoup de sens. Cela dit, le spectacle visuel et le gameplay rapide et à la fois nostalgique des Doom d'antan, combiné à Quake III et Unreal Tournament donnent une saveur particulière au dernier né de la série. On retrouve les monstres et les armes qui ont fait le succès de la franchise, de même que les mécaniques de base des ainés. Combiné avec des visuels à couper le souffle et une ambiance sonore de bonne couture. id Software, supporté par plusieurs studios satellites, ont fait un Doom digne du 21ième siècle, prouesse d'un déploiement technologique à couper le souffle. J'ai hâte de l'essayer sur Occulus Rift avec 5 Go de Mémoire vidéo et toutes les options au max. :)

D'autres, j'en suis sûr, trouveront des éléments à critiquer. Mais pas moi: pour 50 $, sur PC, ce titre qui a coûté
9
Rage
Pour bien profiter de Rage, il faut explorer de bout en bout les cartes, il faut parler à chaque NPC rencontré, il faut faire toutes les quêtes non obligatoires et il faut aussi prendre le temps d'essayer au moins une fois les petits jeux de cartes ou de dés. Il faut aussi se prendre au jeu des courses.

Rage nous plonge dans un univers qui a été bien travaillé. Les personnages sont intéressants, tout comme les décors visuellement très riches et beaux, et variés.

Le gameplay résolument tourné vers l'action de Rage combine des éléments de Gameplay de nombreux jeux pour créer une cocktail très intéressant. Des segments de la campagne solo rappèlent Left 4 Dead alors que d'autres nous plongent dans des décors rappelent la citadelle de l'autorité de Half-Life 2.

Premier jeu vraiment multiplateforme de id Software, et nouvelle licence de la société qui n'en avait pas introduit de nouvelle depuis de nombreuses années, c'était un pari risqué, mais qui est très réussi.

En particulier, l'immersion dans cet univers différent et très travaillé, aux ambiances visuelles et sonores très convaincantes me font lui donner une des meilleures notes que je n'ai jamais donné à un FPS. Un must à essayer !
7.5
Aliens vs Predator 3
Graphiques assez sympas, gameplay un peu mou mais pas non plus mauvais, on a attendu AvP depuis un peu trop longtemps pour ne pas recevoir un jeu parfait.

Ceci étant dit, ça fait plaisir de réincarner le Alien, le Predator et le Marine. C'est qu'ils nous avaient manqués !
7.5
Shadow Warrior
Ne l'ayant pas essayé à l'époque, je l'ai ensuite oublié. Paru seulement un an après Duke Nukem 3D, Shadow Warrior reprend le même engin graphique mais nous transporte dans un univers tout à fait différent. Monstres, niveaux et armes sont originaux et chaque niveau porte une signature unique, visuellement caractérisée par les lieux très variés; colorés; intéressants. Le gameplay est rapide très sanglant. Je regrette de ne pas avoir essayé avant : je recommande Shadow Warrior. Pour 10 $ sur Steam aujourd'hui, c'est un occasion de se remémorer les bons FPS d'antan.
3
Far Cry 2
Sans aucun doute la plus grande déception en 2008, Far Cry 2 est une pâle imitation de Far Cry. Le rachat de la licence par Ubisoft à Crytek, son créateur initial, n'a rien d'un succès :

- Les graphismes ne sont pas méchants, bien qu'ils soient en deçà de ce qu'on pourrait attendre d'un Far Cry.
- Le Gameplay est terriblement répétitif et ennuyeux, les missions monotones et sans intérêt.
- Le scénario s'étire et se dégrade au fur et à mesure. Si la missions finale rehausse un peu le niveau, clairement, le jeu est trop long et trop répétitif
- L'intelligence artificielle est d'une imbécilité effarante
- Les ennemis voient à travers à peu près tous les objets, que ce soit végétaux ou autres, rendant l'aspect infiltration impossible ( ce qui était une grande force de Far Cry premier du nom).

À éviter absolument.