ZeDen.net

Club3D fait aussi des alims !
Club 3D est une marque bien connue pour ses cartes graphiques, aussi bien à base de chipset AMD que de puces nVidia. En revanche, on sait moins que l'activité de la marque ne s'arrête pas à ce secteur. En effet, le catalogue du constructeur comprend aussi des sacoches de transport pour PC portables, des tuners TV, des cartes sons, et ce qui nous intéresse aujourd'hui, des alimentations. Nous allons nous pencher sur le modèle le plus intéressant de la gamme de bloc ATX pour système à une seule carte graphique, à savoir la CSP-S600 Watts.


Caractéristiques techniques

Commençons par la fiche technique
  • Conformité aux spécifications ATX12V 2.3
  • Dimensions (LxPxH) 15 cm x 14 cm x 8.6 cm
  • Puissance totale : 600 Watt
  • Connecteur(s) de sortie
    • ATX 24 broches d'alimentation avec section 4 broches détachable
    • EPS12V 8 broches d'alimentation avec section ATX12V 4 broches détachable
    • 6 connecteurs d'alimentation SATA
    • 2 connecteur d'alimentation PCI Express 8 broches avec section 2 broches amovible
    • 1 connecteur mini-alimentation 4 broches
    • 5 connecteurs d'alimentation Molex 4 broches

  • Courant électrique de sortie :
    • +3.3V : 24 A
    • +5V : 24 A
    • +12V1 : 22 A
    • +12V2 : 22 A
    • -12V2 : 0.5 A
    • +5VSB : 2.5 A

  • Système de refroidissement : Ventilateur thermorégulé 120 mm
  • Condensateurs : japonais 105°C et 85°C
  • Sécurité : Protection contre les surintensités, protection de surtension, protection de surtension, protection contre les sous-tensions, protection de court-circuit
  • Conformité aux normes : CE, RoHS, 80 PLUS Bronze
  • Température de fonctionnement mini : 0 °C
  • Température de fonctionnement maxi : 40 °C
  • Prix : 86,90 €uros
Les 2 rails 12V de cette alimentation de 600 W de type non modulaire totalisent une puissance maximale combinée de 528 W.

Configuration de test

La configuration de test est la suivante :
  • Boitier Lian-li PC-V1020
  • Carte mère Gigabyte P55A-UD3R
  • CPU Intel Core i5 750
  • 2 x 2 Go Ram DDR3 Ballistix Tracer
  • Ventirad Noctua NH-D14
  • Carte vidéo Gainward 4870 1 Go Golden Sample
  • DD 1 To Samsung Spinpoint F1
  • 2x DD 200 Go Western Digital Caviar
  • Carte son X-Fi Pro Fatal1ty

Déballage

La boite de la CSP-S600 est basique, mais efficace. Devant, on voit une belle photo, et au dos on trouve les specs de l'engin, qu'on a présenté en détail dans la section précédente sur les caractéristiques techniques.


Un packaging classique mais qui protège bien l'alim

Au dos de la boite, on retrouve un tableau récapitulant les puissances disponibles par tension, à l’instar des étiquettes que l’on retrouve en général sur les blocs d’alimentation eux-mêmes. Sont également présentés, en image, les connecteurs disponibles et le positionnement du bloc dans la gamme CSP du constructeur. On voit ainsi que l'on peut trouver 5 modèles, allant de 400 à 1000W, pour les systèmes disposant de une à trois cartes graphiques.

La CSP-S600 dans son sac de transport et le reste du bundle
Après avoir déballé la CSP-S600, on découvre le bundle fourni :
  • Câble 220V
  • 4 vis à main noires
  • 3 serres-câbles velcro
  • Notice d'installation
  • Sac de transport
Si les 4 premiers éléments sont bien évidemment attendus dans une alimentation digne de ce nom, la mode de fournir un « sac de transport » est risible. Qui « transporte » son alimentation en dehors de son boitier ? On pourra juste considérer cet objet comme un « goodies » futile.

Le design de l'alim en lui même est — comme le reste — assez classique. Le boitier est complètement noir, seul le ventilateur est bien jaune. Le logo du constructeur, un trèfle, est visible au centre de la grille du ventilo.


Force Jaune !

En fait, la couleur du ventilateur correspond au segment de la gamme de l'alimentation : jaune (400 et 600W), vert (700 et 800 W), bleu (1000W), attribuée suivant que le bloc se destine aux config à 1, 2, ou 3 cartes graphiques.

On note également la présence d'un bouton On/Off. On pourrait croire que ce genre de bouton est tout le temps présent, mais notre précédente expérience avec le bloc Antec TPQ 1200 W, pourtant très haut de gamme, nous a prouvé le contraire.

Ceci étant dit, passons à l'installation dans notre configuration de test.

Installation

Presque assez longue !
L'alim étant un bloc ATX de faibles dimensions, il n'y a aucun problème pour la faire rentrer dans n'importe quel boitier du marché supportant ce format. Néamoins La CSP-600 est tellement courte, que sur le boitier Lian-Li de test, elle est un poil trop courte pour venir reposer sur le support dédié. Les câbles sont assez longs et de bonne facture : ils sont gainés, les couleurs de câbles sont bien visibles. Au niveau des connecteurs, on regrettera juste que le 2 x 4 broches pour carte mère ne propose pas un système pour accrocher les 2 morceaux du connecteur ensemble, comme Corsair fait notamment.

Protocole de tests

Nous allons nous intéresser à 3 facteurs : la stabilité et la nuisance sonore de l'alimentation. On s'intéressera aussi à la consommation globale du PC.

Stabilité
30 minutes sur le grill
Un des éléments importants d'une alimentation est la stabilité des tensions, quelle que soit la charge. Il faut qu'il y ait le moins de variations possible. La sortie 12V peut être à 11.90 V, mais elle doit le rester pendant toute la durée du test. Ces variations, dénommée ripple en anglais se mesurent en fait de 2 manières :
  • en absolu : l'écart est en V par rapport à la tension nominale de sortie (3, 5 ou 12V)
  • en relatif : l'écart est en % de la tension nominale de sortie (3, 5 ou 12V)
Ces 2 mesures permettent de bien cerner si l'alimentation est stable ou pas.
Pour réaliser ces mesures, OCCT 3.1.0 est l'outil royal de test de charge : il pousse le CPU et le GPU dans ses retranchements pour tirer au maximum sur l'alimentation. Direction le site officiel pour le télécharger. On fera des passes de 30 minutes du benchmark OCCT « Power Supply »

Bruit
Pour mesurer les nuisances sonores, c'est notre fidèle Voltcraft SL-100 qui sera de la partie. Il sera placé à 30 cm de l'alimentation à l'arrière de notre boitier Lian Li. Pour tout savoir sur les mesures avec cet appareil, une lecture de notre article dédié à ce sujet s'impose.

Consommation
Schéma de branchement du ZM-MFC3 et du capteur CSV
Pour mesurer la consommation globale de la machine, on utilisera un Zalman ZM-MFC3. C'est un rhéobus gérant 4 ventilateurs, mais qui a surtout la particularité de pouvoir afficher la puissance en entrée d'alimentation. En fait, le Zalman utilise un boitier spécifique de mesure, dénommé CVS pour Current/Voltage Sensor, qui est à placer avant la prise 220V de l'alimentation. Un câble, ressemblant à de l'USB, part ensuite de ce boitier et va jusqu'au rhéobus en traversant toute la tour. L'affichage est temps réel et en W, ce qui permet une lecture instantanée. La limite de 999 W ne devrait pas beaucoup nous gêner.

Résultats

Voici les résultats issus de nos mesures :

Consommation
Consommation maximum du PC de test
Comme le montre la photo ci-contre, la puissance maximum absorbée par la configuration complète, pertes liées à l'alimentation incluses, est de 385 W. La CSP-S600 étant certifiée « 80+ Bronze », et comme on peut considérer qu'avec 385 W on est aux environs de la moitié de ce que ce bloc peut débiter, on a un rendement proche de 85 %. Cela signifie donc que la consommation du PC de test , hors alimentation, est de 85/100 * 385W = 327 W a peu près. Cela veut dire que l'alimentation est bien dimensionnée. En effet, à 50 % de charge, on a le meilleur rendement, et une ventilation qui normalement reste discrète.

Stabilité
5 V3.3 VVCore (1.25V)
Variation (ripple)0,11 (2.15%)0,03 (2,56%)0,08 (0,7%)

Le ripple sur le 3.3V est très bon, mais le Vcore et le 5V on dépassét la barre des 2%. On rappellera que la norme ATX autorise des variations de 5%, mais plus la valeur est basse et plus longue sera la durée des vies des composants électroniques du PC. La stabilité de cette alimentation est donc dans la moyenne, sans plus, mais cela est tout a à fait satisfaisant au quotidien.

Bruit
ChargeBruit côté (dB)
Idle44.9
Full45

Concernant les nuisances sonores, on peut voit que la différence entre charge et idle est très faible. Cela conforte l'analyse qu'on faisait à la lecture de la consommation globale de la configuration de test.


Pour aller plus loin sur le fonctionnement des alimentations, nous vous recommandons la lecture de notre dossier consacré au fonctionnement des blocs ATX

Conclusion

Au final, la CSP-S600 se révèle être une bonne surprise. Le constructeur a en effet réussi à proposer un modèle homogène doté d'un rapport qualité/prix intéressant. Son architecture double rail 12V et sa ventilation silencieuse couplées à un haut rendement sont de vrais atouts, auxquels il ne manquera pour certains que la modularité. Club3D dispose avec ce modèle d'un fer de lance pour sa gamme CSP.


par Xpierrot Commenter
Partager

[!] Commentaires fermés pour cette nouvelle.