ZeDen.net

 
 
1,2 KW dans un PC !
L'alimentation Antec TruePower Quattro 1200 (TPQ 1200) est le porte étendard de la série TPQ, et la plus puissante de la gamme. Elle a été étudiée pour convenir aux systèmes les plus exigeants en témoignent les quatre connecteurs PCI-E qui permettent d'alimenter plusieurs cartes graphiques de dernière génération. Une telle débauche de puissance est en effet réellement utile avec une configuration haut de gamme équipée d'un système SLi ou CrossFire. Si la guerre est ouverte entre les constructeurs sur les blocs d'alimentation à 500W et moins, le haut de gamme n'échappe pas non plus à la concurrence avec un large choix de modèles, ce qui ne rend pas la décision d'achat évidente. Si l'on considère en plus que ces blocs d'alimentation sont extrêmement chers, il est compréhensible que les acheteurs veulent avoir les meilleurs caractéristiques au meilleur prix.


Caractéristiques techniques

Commençons par la fiche technique, fort impressionnante :
  • PowerCache, un condensateur hautes performances qui fournit une réserve de puissance supplémentaire lorsque les utilisateurs en ont le plus besoin
  • Certifié NVIDIA SLI et ATI Crossfire
  • Certificat 80 PLUS® Silver - au moins 85% d'efficacité à une charge de 20%, 50% et 100%
  • Conçu pour prendre en charge dual GPU et processeurs dual/quad core
  • Six circuits de sortie de 12V et des modules de régulation de tension CC/CC
  • Ventilateur de 80mm avec une modulation d'impulsions en durée pour une utilisation silencieuse
  • Des connecteurs plaqués or pour une conductivité de qualité supérieure
  • Système de gestion de câble hybride
  • Indice de protection industriel : OVP (over voltage protection - protection contre les surtensions), UVP (under voltage protection - protection sous-tension), SCP (short circuit protection - protection contre les courts-circuits), et OCP (over current protection - protection contre les surintensités)
  • Dimensions : 86mm (H) x 150mm (L) x 200mm (P)
  • Poids Net: 7,0 lbs / 2,72 kg
  • Poids Brut: 10,0 lbs / 4,53 kg

La configuration de test est la suivante :

  • Carte mère Asus P5N E-SLI
  • CPU Intel E6750 @2.66 Mhz
  • RAM OCZ (2 x 1Go) et Crucial (2x2 Go)
  • Ventirad Noctua NH-U12P
  • Carte vidéo Saphire ATI Radeon HD 4870 1 Go Vapor-X édition
  • Carte vidéo Nvidia EN 8800 GTS
  • DD 1 To Samsung
  • DD 320 Go Seagate Barracuda
  • Boitier Lian Li PC8FI (lire le test ici)

Emballage et présentation extérieure

Comme on peut l'exiger d'un produit de cette gamme, l'alimentation est bien emballée et le carton rouge vif comprend quatre vis, une brève notice explicative, les connecteurs modulaires ainsi que le cordon d'alimentation. Le bloc d'alimentation est placé dans un film en plastique et protégé par un emballage en mousse.


Rouge sang, comme une sportive italienne

Un côté racing pas déplaisant
Niveau look, Antec a peint cette alimentation d'un noir mat très classe avec deux bandes rouges brillantes qui ornent le bloc dans la longueur et qui mettent en valeur le gros 1200 écrit en noir dans un cercle rouge sur le dessus. Un choix qui marque le caractère résolument agressif de ce bloc d'alimentation et qui est du plus bel effet. Dommage que le bloc d'alimentation ne se voie pas dans la majorité des PC... Tous les câbles de l'alimentation sont gainés et les connecteurs sont noirs, avec un plaquage or à l'intérieur.

Choix curieux, il n'y a pas de bouton d'alimentation derrière le bloc, une pratique assez répandue, mais rare pour un produit de ce type. Le câble du connecteur ATX principal 24 broches de la TPQ 1200 mesure 65 cm de long, ce qui permet de le brancher sans problèmes dans les grands boitiers (mais qui peut par contre poser quelques problèmes dans des boitiers plus petits). L'alimentation possède en outre un connecteur ATX 4+4 broches et un connecteur EPS12V 8 broches (tous deux également longs de 65 cm). Le bloc propose aussi 4 connecteurs PCI-express (6+2 broches), et 4 connecteurs PCI-express 6 broches, 11 connecteurs SATA, 9 Molex et 2 floppy.

Présentation détaillée

La première chose qui choque quand on découvre la TruePower Quattro 1200W, c'est son ventilateur de 80 mm (à modulation d’impulsions en durée). D'habitude, les alimentations les plus puissantes ont également un système de refroidissement plus imposant avec des ventilateurs de 120 voire 140 mm.
Place à la TPQ !
L'autre chose qui choque est sa dimension pour le moins inhabituelle puisque le bloc n'est pas carré mais rectangulaire (18.5 x 8.5 cm) ce qui fait qu'il se trouvera à l'étroit dans un petit boitier. Nous avons testé l'alimentation dans un Antec Three Hundred, et dans un Lian Li PC8-FI. Dans les deux boitiers, l'alimentation est rentrée. Bien évidemment, il avec un peu plus de peine dans le Three Hundred que dans le boitier Lian Li PC8FI. Dans le Three Hundred, nous avons été gênés par la taille des câbles et leur rigidité, mais ce n'est clairement pas dans ce genre de tour qu'elle peut pleinement exprimer son potentiel.

Le TPQ-1200 est le premier bloc d’alimentation à intégrer la technologie PowerCache, un condensateur haute performance qui fournit une réserve de puissance supplémentaire lorsque les utilisateurs en ont le plus besoin. Placée à l’extrémité des connecteurs de la carte graphique, de l'UC et de la carte mère, les condensateurs offrent une marge de stabilité supplémentaire, y compris lors des changements les plus soudains dans la charge du système.

Le TPQ-1200 est également doté de six circuits de sortie +12V visant à répartir la puissance de façon homogène dans le système, de modules de régulation de tension continu-continu et de condensateurs japonais. Le TPQ-1200 est conçu pour prendre en charge les UC avec processeurs dual/quad core et est certifié Quad SLI-Ready et CrossFire. Ce bloc d'alimentation est également vendu dans une version « OC » qui possède des boutons pour contrôler les ventilateurs.

Voici les spécifications que l'on peut lire sur l'étiquette de l'alimentation :
hardware_009.jpg
Les six rails +12 V délivrant 38A chacun peuvent délivrer toute la puissance du bloc d'alimentation. Les rails +5 V délivrent 30A et les rails +3,3 proposent 25A. Ensemble, ils peuvent gérer 170W. Le rail de veille est quant à lui évalué à 6A.

Une ribambelle de câbles et de connecteurs !
Câbles et connecteurs :
  • Non modulaires :
    • 1 connecteur ATX 24 broches de 65cm
    • 1 connecteur CPU de 8 broches (4+4)
    • Deux connecteurs PCI-express 6+2 broches de 50 cm et deux connecteurs PCI-express 6 broches de 15 cm
    • 3 Connecteurs SATA
    • 3 Molex
    • 1 connecteur pour disquette
  • Modulaires :
    • Deux connecteurs PCI-express 6+2 broches de 50 cm et deux connecteurs PCI-express 6 broches de 15 cm
    • 8 connecteurs SATA
    • 6 Molex
    • 1 connecteur pour disquette

L'intérieur de la bête

Comme nous l'avons déjà évoqué, le bloc d'alimentation TPQ 1200W est équipé d'un ventilateur de 80 mm de marque « Adda ». Il s'agit d'un ventilateur de roulement à billes et le courant nominal de 0.45A avec une vitesse de rotation maximale de l'ordre de 4500RPM. La structure interne du bloc d'alimentation est dominée par deux gros radiateurs qui permettent au ventilateur d'être aussi silencieux que sur des blocs avec des ventilateurs de 120 mm ou plus.

Derrière la grille, les composants de puissance
Les condensateurs principaux sont des produits industriels de qualité faits par Nippon Chemi-Con. Tous les semi-conducteurs secondaires sont de marque Sanyo. Quand on voit le peu de place restant dans le bloc, on comprend pourquoi les condensateurs de Nippon Chemi-Con (la fameuse technologie Power Cache) sont directement sur les câbles.

Protocole de tests

Nous allons nous intéresser à 2 facteurs : la stabilité et la nuisance sonore de l'alimentation.

Stabilité

30 minutes sur le grill
Un des éléments importants d'une alimentation est la stabilité des tensions, quelle que soit la charge. Il faut qu'il y ait le moins de variations possible. La sortie 12V peut être à 11.90 V, mais elle doit le rester pendant toute la durée du tests. Ces variations, dénommée ripple en anglais se mesurent en fait de 2 manières :
  • en absolu : l'écart est en V par rapport à la tension nominale de sortie (3, 5 ou 12V)
  • en relatif : l'écart est en % de la tension nominale de sortie (3, 5 ou 12V)
Ces 2 mesures permettent de bien cerner si l'alimentation est stable ou pas.
Pour réaliser ces mesures, OCCT 3.1.0 est l'outil royal de test de charge : il pousse le CPU et le GPU dans ses retranchements pour tirer au maximum sur l'alimentation. Direction le site officiel pour le télécharger. On ferra des passes de 30 minutes du benchmark OCCT « Power Supply »

Bruit

Pour mesurer les nuisances sonores, c'est notre fidèle Voltcraft SL-100 qui sera de la partie. Il sera placé à 30 cm du coté en plexiglas de notre boitier Lancool. Pour tout savoir sur les mesures avec cet appareil, une lecture de notre article dédié à ce sujet s'impose.

Résultats

Voici les résultats issus de nos mesures :

Stabilité


3.3 V5 V12 V
Variation (ripple)0,03 (0,98%)0,04(0,92%)0,08 (0,7%)

La stabilité de cette alimentation est exemplaire, avec un ripple inférieur à 1% sur tous les rails de sortie. On rappellera que la norme ATX autorise des variations de 5%, mais plus la valeur est basse, et plus longue sera la durée des vies des composants électroniques du PC.

Bruit


ChargeBruit face (dB)Bruit côté (dB)
Idle44.543.6
Full4546

Concernant le bruit, il n'y a rien à reprocher à ce monstre de puissance. La différence entre charge et idle est très faible, cela prouve que le choix de mettre un ventilo de 80 n'est pas aussi dommageable qu'on aurait pu croire de prime abord.


Pour aller plus loin sur le fonctionnement des alimentations, nous vous recommandons la lecture de notre dossier consacré au fonctionnement des blocs ATX

Conclusion

L'alimentation TPQ 1200 est extrêmement stable et ne fait quasiment aucun bruit. Malheureusement, tout n'est pas parfait est surtout au niveau du câblage. L'alimentation n'est modulaire que partiellement et trop de câbles ne sont pas amovibles. La qualité a un prix, et le bloc d'alimentation est actuellement disponible sur le marché français pour 230€. Ce prix s'explique par la qualité des composants utilisés pour ce bloc d'alimentation et le soin que le fabricant lui a apporté. Mais une alimentation est un investissement à long terme dans une machine et le True Power Quattro 1200W répond à ces exigences.

Produit recommandé par ZeDen


par utr_dragon et Xpierrot 4 commentaires, dernier par Xpierrot
Partager

Commentaires

Grounch

Gros Membre
Nb msg : 1068
(#1) 08 novembre 2010 à 15h27
Ou comment se faire des amis chez EDF

Sinon j'aurais voulu savoir un truc à propos des tests d'OCCT. Si j'obtiens ce graphique:

http://uppix.net/8/e/7/1a3c506cd6081d3add56f0d9d8d7f.png

Est-ce que ça veut dire que mon alim est instable? Ou c'est insignifiant?
Xpierrot

Responsable Hardware de Zeden
Nb msg : 1487
(#2) 08 novembre 2010 à 21h20
Grounch : je t'encourage à lire notre article sur le fonctionnement des alimentations

http://www.zeden.net/actu/16607-Article-Alimentations-ATX-explications-presentation

Sinon pour répondre à ta question, c'est insignifiant. Regarde la valeur "ripple" , au dessus du graphique. Un ripple de 0.44 %, c'est vraiment rien du tout. Tu as même de meilleurs chiffres que la TPQ de test
Marchez doucement car vous marchez sur mes rêves
Grounch

Gros Membre
Nb msg : 1068
(#3) 08 novembre 2010 à 21h36
Ok merci, voila une preuve que Seasonic font de bonnes alims (elle a + de 3ans)

Sympa l'article, jvais m'instruire.
[Édité par Grounch le 08/11/2010 à 21h37.]
Xpierrot

Responsable Hardware de Zeden
Nb msg : 1487
(#4) 14 novembre 2010 à 09h51
Mais de rien cher camarade ^^, bonne lecture
Marchez doucement car vous marchez sur mes rêves
[!] Commentaires fermés pour cette nouvelle.