ZeDen.net

 
 
Proche de ses aînés et sœurs, ce nouveau modèle doit vous apparaître comme familier. En effet, pour exemple, entre une R.A.T modèle numéro 5 et une RAT numéro 6 (pas de R.A.T 6 dans l'ancienne gamme), nous jouons au jeu des 7 erreurs :


R.A.T 5 et RAT 6

A priori, seuls changements visible : la molette, le bouton super précision, des LEDS et le revêtement de la paume. Le reste a juste reçu un changement de couleur et tant mieux ! La gamme est peut-être différente mais, ce qui fait la puissance de cette souris est son design à double-tranchant  – car il ne peut plaire à tout le monde –  que Mad Catz a conservé et que nous allons décomposer de suite :

Premier point, le dessus

Le dessus
Le fil est en nylon et se termine par une connexion USB plaquée Or
peut être séparé en deux parties ; la partie supérieure accueille boutons de clics, molette crantée habillée de noir et rouge, bouton pour les DPI qui permet un réglage à la volée de la sensibilité du capteur laser (maximum 8200) et module de gestion des profils. Ces profils sont au nombre maximum de 4 et se changent eux aussi, à la volée. À noter que cette souris possède une mémoire intégrée, comprendre par-là qu'une fois vos profils configurés, vous pouvez brancher votre périphérique à n'importe quel ordinateur, ils seront conservés. Pratique.

La partie inférieure, quant à elle, comporte un logo avec rétroéclairage (celui de votre modèle), une sorte d'échelle de mesure dont le but n'est qu'esthétique sur la partie réglable en longueur, ainsi qu'une seconde molette, mais pas n'importe laquelle : son mouvement est horizontal, donc de gauche à droite et s'utilise alors avec... Le pouce ! Pour finir, les nombreux éléments cliquables ; comme les boutons présents sur les deux tranches, sont recouverts d'un revêtement antidérapant pour une meilleure prise en main.

Deuxième point, les côtés

La RAT 6 n'est clairement pas une souris ambidextre et nous offre 3 boutons du côté gauche, dont un nommé « super précision » (impossible à rater vu sa taille) : il abaisse vos DPI dès sa pression afin de vous aider lors des phases demandant concentration, comme en pleine partie de Sniper Elite III par exemple.


Un design qui sort du lot

Cet ensemble de boutons est apposé sur un repose-pouce légèrement rétroéclairé, lequel se trouvant à côté de quatre petits traits rouges : c'est la vitesse du capteur, lié au bouton DPI. Ils augmentent ou diminuent en fonction de la vitesse choisie. Le côté droit n'aborde rien de particulier, hormis la reprise du style général et l'une des deux vis permettant le démontage. Cependant  – hormis les LEDS – nous restons mitigés vis-à-vis des touches de rouges apposées, cela ne va pas pouvoir coller à tous les styles, notamment les configurations avec un certain code couleur.

Troisième point, le dessous

Le châssis
Vous reprendrez bien du rouge ?
en aluminium d'un beau rouge se montre enfin et est accompagné de six patins en Téflon, dont un sur le repose pouce. Ils promettent une glisse bien répartie sur nos tapis. La molette est de type cranté et est visible de ce côté, plutôt rare.

Au centre de ce châssis trône le capteur Laser PixArt ADNS A-9800, un capteur à découvrir plus en détail ici. D'après son fabricant, il serait capable de s'adapter « aux préférences des gamers », à voir s'il dit vrai... car pour rappel, les capteurs utilisés pour les anciennes RAT étaient très critiqués, accusant une durée de vie faible et des problèmes d'axes.

Et pour finir, à l'arrière, le cliquet prenant place à l'opposé du repose-pouce. Il permet de régler en longueur notre souris (jusqu'à 15 mm supplémentaires) afin de s'adapter parfaitement à notre paume. La tige qui gère la gestion des poids se trouve juste à côté et est à découvrir plus en détails ci-dessous :

Quatrième point, le système de poids
Nous y
Le rongeur à nu
accédons en dévissant le petit embout puis en retirant le ressort (attention à la compression !) caché sous le repose-paume. Après cela, libre à vous de rajouter jusqu'à trois rondelles de 6 grammes dans la tige vue précédemment, de quoi porter le poids total à 134 grammes. Où la laisser vide, pour gagner en vitesse.


Un léger décalage par rapport aux données constructeur

Après avoir vu la partie hardware du produit, passons maintenant au software, tout aussi indispensable pour utiliser à 100 % notre nouveau jouet.

Page précédente Page précédente - Déballage du robot, nom de code : RAT 6 Page suivante - Et FLUX ? Page suivante
par Neccryde 3 commentaires, dernier par Neccryde
Partager

Commentaires

Daenerys

Vidéo Gonzo
Nb msg : 232
(#1) 08 janvier 2017 à 10h36
Je n'ai jamais pu essayer, mais cela m'a toujours intéressé sur le principe les souris de cette marque.
utr_dragon

Rédacteur en Chef/Dieu
Nb msg : 2488
(#2) 08 janvier 2017 à 12h18
C'est certain qu'offrir un peu de personnalisation c'est toujours intéressant. Par contre, bah ça fait des souris moches quoi
No comment !
Neccryde

Nouveau
Nb msg : 6
(#3) 09 janvier 2017 à 19h11
Ah mais moi j'aime bien sa forme unique, ça fait son charme !
Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Actu du même sujet

Fiche technique :
  • Type de connexion : Filaire en USB 2.0 avec connecteur plaqué or ;
  • Type de capteur : Laser PixArt ADNS A-9800 ;
  • Résolution maximale du capteur : 8200 DPI ;
  • Accélération : 30 G ;
  • Taux de rapports USB maximal : 1000 Hz (1 ms) ;
  • Forme : Pour droitier ;
  • Boutons : 11 boutons ;
  • Poids : 120 g + 3 x 6 g ;
  • RGB ;
  • Longueur réglable.
Prix : 79,90 € TTC (Décembre 2016)