ZeDen.net

 
 

Les barres de LEDs

On l'a vu, la carte mère embarque directement une connectique pour piloter les barres de LEDs RGB. Cela permet donc de remplacer des contrôleurs d'illumination, comme le NZXT Hue+ ou le Commander Mini de Corsair. Pour bien comprendre les barres de LEDs, il faut savoir qu'il y en a plusieurs types :
  • Mono couleurs
    Les mono couleurs. Elles portent bien leur nom. Il faut choisir lors de l'achat la couleur qu'on veut. Par exemple, les Bitfenix Alchemy qu'on avait testés entrent dans cette catégorie. Il suffit de les alimenter pour que cela fonctionne. Les connecteurs ont dans ce cas 4 broches, mais 2 sont utilisés pour l'alimentation.

  • Les multicolores RGB. Il faut les alimenter et contrôler la couleur, et les connecteurs utilisés ont 4 broches  –  une pour chaque couleur primaire et une seule pour l'alimentation. Cela veut dire que les moncouleurs et les RGB sont incompatibles entre elles. Chaque « LED » est composée en fait de 3 LEDs Red, Green, Blue (d'où le RGB), ce qui permet de reconstituer toutes les couleurs. Ça marche globalement bien, mais pour faire du blanc, qui combine les 3 couleurs, en général le résultat n'est pas excellent. D'où la naissance des RGB W.

  • Les multicolores RGB W. Les barres de LEDs RGB W sont constituées d'une alternance de LED RGB et de LED blanche à haute luminosité. De base, on est en présence d'un blanc froid, tirant un peu sur le bleuté. Les connecteurs sont facilement reconnaissables, puisqu'ils ont en fait 5 broches. C'est également le cas de notre Gaming 5


    Barre de LED RGBW contre monocoleur à gauche, et gros plan sur l'alternance de LEDS à droite

  • Les multicolores RGB WW. Ici, le WW signifie Warm White. Les barres de LEDs RGB WW sont constituées d'une alternance de LED RGB et de LED blanche à haute luminosité, mais cette fois on est sur un blanc chaud, tirant donc sur le jaune. C'est pas vraiment ce qu'on recommande pour un boitier noir. Et pour finir, une dernière sorte pour la route.

  • Les multicolores RGB WWW. Rien à voir avec le World Wide Web, ces barres de LED embarquent à la fois du blanc froid et du blanc chaud. C'est plutôt rare, et il faut un contrôleur spécifique pour s'en servir.
La barre de LEDS RGB
Pour profiter pleinement des capacités de la Gaming 5, une barre RGBW est donc recommandée. Nous nous sommes donc procuré cela sur Amazon, en l'occurrence un modèle de marque Esumic. En effet, à ce jour, aucun constructeur hardware habituel (Bitfenix, Phanteks, Cablemod, NZXT, et les autres) ne proposent cela. Il a donc fallu regarder du côté des barres de Led multiusages et nous avons opté pour une RGBW classique, à 5 fils, respectivement : 12 V, R, G B, W. Elle mesure pas moins de 5 m de long et elle embarque 300 LEDS : 150 RGB et 150 blanches, toutes basées sur des composants de type SMD 5050, un classique pour les RGB. Le tout pour une vingtaine d'euros, c'est tout ! A titre de comparaison, toujours sur Amazon, les LEDS des marques de hardware sont plus proches des 20 euros les 50 cm ! Alors certes, elles sont équipées de connecteurs SATA mais cela est rigoureusement inutile dans le cas qui nous intéresse sur l'Aorus Gaming 5.

Connectique RGBW
Pour la connectique, il faut tout d'abord relier le câble présent dans le bundle à la carte mère, puis la barre de LEDs à ce câble. A chaque fois, il faut bien respecter à l'ordre des fils. Mettre le 12V sur le blanc par exemple pourrait causer du dégât à la barre de LED. Pour aider, quand les barres de LEDs sont bien faites, chaque fil correspond à la couleur principale. On a donc blanc, bleu, vert et rouge. Le fil noir correspond quant à lui à l'alimentation 12 V. Avec cela en tête, cela devient plus facile, cela n’empêche qu'il faut faire attention.

Application RGB Fusion

Afin de gérer l'illumination du PC, Gigabyte fournit une nouvelle application dédiée au sujet. Elle gère à la fois les LEDS embarquées sur la carte mère et la barre de LEDs, s'il y en a une de connectée.

Globalement, l'application est simple à utiliser. Le premier onglet, dénommé « Basic », permet de gérer les effets et les réglages de lumières, mais sur toutes les LEDS. Le 2eme onglet, « Advanced » porte bien son nom. Il permet de gérer les LEDS de la Gaming 5 de manière indépendante, par zone.


L'interface colorée de RGB Fusion.

Le menu avancé permet également de gérer la barre RGBW de manière séparée. On peut ainsi décider d'activer ou non les LEDS blanches, peu importe la couleur choisie par ailleurs. A noter qu'elles s'allumeront de toute façon forcément si c'est le blanc qui est choisi. Dans de rares cas précis, les fils de couleur de la barre ne sont pas forcément clairement identifiés, et donc on peut s'être trompé lors du branchement. Tant que l’erreur n'est pas sur le 12 V, tout va bien. En effet, le logiciel propose une fonction de calibrage et de réaffectation des broches du connecteur, de manière transparente pour l'utilisateur. Pour ce faire, la barre s'allume d'une couleur, et l'interface indique la couleur qui doit être vue par l'utilisateur. Si ce n'est pas la bonne, il propose de changer. Cela permet d'avoir une synchronisation correcte avec le reste des LEDs de la CM.


Calibration et Activation des LEDS blanches

Rendu visuel

Voyons maintenant dans les faits le résultat de quelques-uns de ces paramétrages dans notre boitier Phanteks et de sa fenêtre latérale double. Commençons par un schéma de couleur dans les tons bleus. On a essayé 3 choses, pour comparer. Tout d'abord, seulement la carte mère, avec toutes ses LEDS en bleu. Ensuite, on y ajouté la barre RGB, en bleu également. Et au 3 eme essai, on a ajouté l'activation des LEDS blanches de la barre RGBW.


En bleu !

Le résultat est bien plus sympa avec la barre de LED RGB, il est vrai. Et l'ajout du blanc dans le 3eme cas fait bien ressortir les zones blanches de la carte mère. Cette configuration est notre préférée pour ce test.

On peut maintenant s’intéresser justement au cas du blanc. Quid de la différence entre le blanc obtenu par combinaison des LEDS RGB, et le banc des LED dédiées ? Réponse en image, et c'est assez flagrant !


Blanc RGB à gauche Vs Blanc W à droite

Si vous aimez le blanc uniquement, et si vous voulez utiliser le connecteur interne de la carte mère, alors choisir une RGBW est une évidence, vu que les monocouleur blanches ne sont pas compatibles avec cette Aorus.

On peut regarder quelques couleurs assez habituelles pour des builds : rouge et vert

2 autres couleurs

Pour les plus curieux qui veulent voir ce que ça donne sans la paroi vitrée, voici l'envers du décor :


et encore 3 autres !

Passons maintenant à un peu plus de technique sur le chipset et le processeur.
Page précédente Page précédente - Audio et réseau Page suivante - Kaby Lake S et et Z270 Page suivante
par Xpierrot Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Concours Silverstone : un mega-pack à gagner !

Actu du même sujet

    Prix : 229 euros

Caractéristiques techniques


Chipset
  • Socket : Socket 1151
  • Contrôleur principal : Intel Z270
  • Processeurs supportés : Intel Core i3, i5, i7, Pentium, Celeron
Mémoire
  • Nombre de connecteurs DDR4 : 4
  • Fréquences RAM supportées : 4000 / 3200 / 3100 / 2933 / 2800 /2666 / 2400 MHz
  • Capacité RAM maximum : 64 Go
Contrôleurs intégrés
  • Contrôleur réseau : Killer E2500
  • Vitesse du contrôleur réseau : 1000/100/10 (Gigabit)
  • Contrôleur audio : Realtek ALC1220
  • Technologies audio : Sound Blaster X-Fi MB5
  • Canaux audio : 7.1
  • Contrôleur graphique : Intel HD Graphics (intégré au processeur)
  • Contrôleur Serial-ATA : Intel Z270
  • Vitesse du contrôleur Serial-ATA : SATA 3.0
  • Modes RAID du contrôleur Serial-ATA : RAID 0,1,5 et 10
Extensions
  • Port(s) PCI-Express 16x : 3
  • Version PCI-Express prise en charge : 3.0
  • Répartition des lignes PCI-Express 16x Avec une carte graphique : 16x
  • avec deux cartes graphiques : 8x, 8x
  • avec trois cartes graphiques : 8x, 4x, 4x
  • Compatible NVIDIA SLI : Oui
  • Compatible AMD Crossfire : Oui
  • Ports PCI-Express 1x : 3
  • Ports S-ATA Express / SATA : 3 / 6
  • Périphériques S-ATA Express : 1
  • Ports M2 : 2
  • Port U2 : 1
Connecteurs externes
  • Port(s) PS/2 : 2
  • Ports USB 3.1 : 1 (type C) + 1 (type A)
  • Ports USB 2.0 : 2
  • Ports USB 3.0 : 3
  • Ports RJ-45 : 2
  • Port HDMI : 1
  • Port Display port: 1
  • Connecteurs audio : 6
  • Sortie numérique : 1
  • Type de sortie numérique : Optique
Connecteurs internes
  • Connecteur(s) pour ports USB 2.0 : 2 (pour 4 ports supplémentaires)
  • Connecteurs pour ports USB 3.0 : 2 (pour 4 ports supplémentaires)
  • Connecteurs d'alimentation ATX : 24 et 8 broches
  • Connecteurs Molex pour ventilateur : 5
Dimensions
  • Format : ATX
  • Taille : 305 x 244 mm