ZeDen.net

 
 
L'emballage porte les couleurs de la marque, à savoir noir et bleu, qui d'avance marquent l'orientation gaming. Une petite fenêtre permet d'apercevoir le tapis. Si on regarde bien, on peut voir des hiéroglyphes sur l'une des faces de l'emballage. Ceci est directement lié au nom de la marque, Aorus, qui vient du dieu Égyptien Horus, dont la tête de faucon se trouve sur le logo.

La forme du packaging de ce tapis — un parallélépipède très allongé — implique que celui-ci est roulé à l'intérieur. C'était exactement la même chose pour les tapis Conkor et Dasher de chez Tt eSPORTS ou bien le Zowie PTF, testés précédemment dans nos colonnes. Cela permet de gagner de la place, à condition que le produit ne souffre pas de cet enroulement, comme on l'a déjà vu pour certains modèles, dont la surface faisait des « vagues ».


L’étui massif du Thunder P3 Extend

Le Thunder P3 enroulé
Ouvrons maintenant la boite en carton, et déroulons le tapis. Il est complètement noir, à part le logo de la marque qui est sérigraphié sur une petite plaque en métal rivetée au Thunder P3, dans le coin haut gauche. D'ailleurs, on ne devrait pas parler de coin, vu que le tapis est de forme octogonale, et il dispose d'une large découpe sur la partie supérieure, dont on verra l'usage lors de l'installation.

A part le tapis, il n'y a strictement rien d'autre dans la boite : pas de bundle, pas de goodies, rien que le Thunder P3 Extend. Aorus se concentre sur le principal, à savoir le tapis.

Page précédente Page précédente - Fiche technique Page suivante - Installation Page suivante
par Xpierrot Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !