ZeDen.net

 
 
AMD continue de développer et d’enrichir son offre de processeurs serveurs et datacenter EPYC avec de nouveaux design-win. Et pas des moindres puisque le département américain de l’énergie vient d’annoncer que son nouveau supercalculateur à destination du centre NERSC (National Energy Research Scientific Computing) au laboratoire national Lawrence Berkeley sera équipé des processeurs EPYC via la toute nouvelle plateforme Shasta de Cray.

Baptisé Perlmutter, le supercalculateur est un système pré-exascale qui sera disponible en 2020. Il profitera d’une quantité substantielle de nœuds basés uniquement sur des CPU de la prochaine génération de processeurs AMD EPYC dotés de nombreux cœurs. Il est attendu que ce nouveau supercalculateur délivre trois fois la puissance de calcul dont dispose actuellement le NERSC.

Perlmutter sera utilisé par plus de 7 000 scientifiques pour plus de 600 projets annuels avec l’ambition de répondre aux projets de science extrême et de développer de nouvelles sources d’énergie, d’améliorer l’efficacité énergétique, de découvrir de nouveaux matériaux et d’analyser des ensembles de données massifs provenant d’installations scientifiques expérimentales.

Ainsi, AMD continue lentement mais sûrement de grappiller de la visibilité à son éternel concurrent Intel.
par Xpierrot Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !