ZeDen.net

 
 
De temps en temps, on s'éloigne un peu du monde du PC gamer pour voir plus grand, du côté du HPC, pour High Power Computing. C'est le monde des supercalculateurs, des petaflops et des processeurs intégrés ensemble par milliers. Un classement existe d'ailleurs, le Top500, qui regroupe les 500 installations les plus puissantes du monde. Régulièrement, des nouvelles machines sont déployées, et le classement est mis à jour en conséquence, 2 fois par an.

Et dans le haut du tableau, dans les 50 premières places, on trouve AMD et ses EPYC pas moins de 4 fois, notamment en 7 eme position avec Selene, un système Nvidia. Au menu, des AMD EPYC 7742 64C cadencés à 2,25 GHz. Et cocorico ! En 34 eme position, on trouve un HPC français, en l’occurrence Jolliot-Curie, un système développé par Atos, le BullSequana XH2000, qui intègre quant à lui des EPYC à 64 cores.

Et dans le reste du classement, AMD pointe à 6 autres places, pour un total de 10 systèmes. Et sans nul doute que la société verra à l'avenir ses CPU dans d'autres de ces monstres de puissances destinés, notamment, à la recherche de pointe.

par Xpierrot Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !