ZeDen.net

 
 
PGW 2017
Pour sa 8e édition, le salon du jeu vidéo parisien a renoué avec le parc des expositions de la porte de Versailles cette semaine pour son édition 2017 (1er au 5 novembre). Le plus grand salon français du jeu vidéo retrouve donc son public, venu en masse pour tester les nouveautés des éditeurs qui seront sous le sapin à Noël. La soirée de mardi était réservée à la presse, nous avons donc pu parcourir les allées du salon et jouer aux jeux et rencontrer les créateurs sans aucune difficulté. Le salon a de nouveau déménagé pour occuper 5 halls du parc des expositions de la porte de Versailles (1, 2.1, 2.2, 2.3 et 3), afin de tenir son rang de principal rendez-vous annuel du jeu vidéo en France. Et cette année encore, il était couplé avec la Game Connection – un événement réservé aux professionnels. Tour d'horizon du salon, centré autour des problématiques qui intéressent les lecteurs de ZeDen : les shooters et le hardware.


Playstation Games Week ?

Cette année, Sony a de nouveau assuré l'internationalisation du salon
Avec une durée de presque une semaine, une position dans le calendrier idéale pour présenter les lineups de fin d'année et le catalogue du premier semestre 2018, la PGW s'est facilement imposée comme un grand rendez-vous du jeu vidéo en Europe. Pour la deuxième année consécutive, Sony a réalisé sa grande conférence de presse, à laquelle nous étions conviés, à la Défense lundi 30 octobre, ponctuée de nombreuses annonces (relayées dans nos colonnes). Avec cette conférence, le salon réussit à capter l’attention de la presse internationale (à la conférence de presse, j'avais à ma droite des journalistes japonais et à ma gauche des journalistes polonais).
Le stand Destiny
Il s'agit en tout cas d'un événement important pour le constructeur, puisque le marché français est un gros marché pour lui, le taux de pénétration des Playstation dans les foyers français étant important. Son stand dans le hall 1 est tellement imposant qu'on hésite à le renommer « Playstation Games Week ». Il faut dire qu'Electronic Arts et Activision n'ont pas de stand propre et présentent respectivement Star Wars : Battlefront II (avec un X-Wing grandeur nature au-dessus de l'espace de jeu) et Call of Duty WWII sur le stand PlayStation.

Avec son casque de réalité virtuelle à promouvoir, cette partie du stand n'est pas anodine et y retrouve ainsi le PlayStation VR avec différentes déclinaisons de jeux dont Bravo Team, jouable à deux en coopération avec un PlayStation VR Aim Controller (notre test de l'engin). Le stand fait également la part belle à Destiny 2.

Chez Nintendo
Du côté de la concurrence, Nintendo s'en sortait plutôt bien, avec un grand stand organisé autour d'une scène centrale proposant de nombreux jeux, à la fois sur Nintendo 3DS et sur Switch. Cette dernière se vendant comme des petits pains, le contraire eu été étonnant, mais Nintendo avait bien boudé le salon il y a deux ans. La partie la plus intéressante chez Nintendo pour les fans de shooters se trouvait pourtant un peu à l'écart dans une salle dédiée avec contrôle de l'âge à l'entrée. On y trouvait Skyrim et Doom  – à l'abri des têtes blondes.

Chez Microsoft
Chez Microsoft, et malgré la présentation de la Xbox One X, on est plutôt dans la retenue, avec un stand de taille modeste (plus petit que celui de Nintendo), principalement orienté autour de PLAYERUNKNOWN'S BATTLEGROUNDS et Sea of Thieves. Deux titres sur lesquels mise beaucoup le constructeur, espérant pour le premier que son succès sur PC soit réitéré sur console et qu'il arrive à fédérer une communauté pour le second.

La Game Connection : le carrefour du business

La GC, le rendez-vous des pros
Les ambitions internationales de la PGW passent aussi par la Game Connection, un événement d'affaires né en 2001 à San Francisco, qui a la bonne idée de se tenir au même moment que la PGW  – comme l'an dernier. Si vous n'en avez que peu entendu, c'est normal, le salon est réservé aux professionnels et à la presse. Loin du tumulte des allées de la PGW, on trouve à la GC les développeurs, les éditeurs, les distributeurs, les revendeurs, les communicants. Bref, l'endroit idéal pour faire du business, ou parler du business. On y a trouve en effet des conférenciers issus de sociétés aussi prestigieuses que Ubisoft, Square Enix ou Microsoft Game Studios, etc. Les conférences sont parfois techniques, mais de haut niveau et particulièrement intéressante. C'est là une expérience enrichissante, d'autant qu'elles sont complétées avec des rencontres avec les créateurs, qui peuvent parler de leurs jeux, en toute liberté, mais loin du public.

Un événement hors les murs intéressant

Le JV en musique
Cette année, le SELL, qui organise le salon, a visiblement tenu compte des critiques qui lui ont été adressées les années précédentes (ie : le salon laissait trop peu de place à la création). C'est ainsi que l'on découvre avec intérêt une nouveauté de taille : un concert symphonique au Grand Rex, avec 45 morceaux directement tirés ou adaptés de jeux célèbres. L'occasion de poser sa souris (ou sa manette) et de monter le son. Une cinquantaine de morceaux, 60 musiciens et des invités prestigieux devraient rendre cette initiative incontournable.

Grâce à des allées de circulation plus larges et des halls plus aérés offrant un certain confort au visiteur (même si je ne me suis pas risqué sur le salon samedi), le salon devrait proposer le nécessaire pour le bien-être des visiteurs. On notera une séparation importante entre les scènes esport et le hall principal, avec au centre la partie dédiée aux enfants, aux jeux français et à la Games Connection. Cela devrait avoir pour effet de mieux répartir les flux de visiteurs sur l'ensemble de la surface.

Le HW est bien présent
Côté hardware, les marques sont présentes en force cette année avec de nombreux stands dédiés (et plutôt grands) avec des PC pour jouer. La répartition est faite sur tous les pavillons, ce qui laisse de la place pour tout le monde. On notera le très beau concours de Modding organisé par LDLC qui propose des boîtiers de très grande qualité et avec un niveau de maîtrise impressionnant de la part des passionnés qui les ont réalisés.


Le salon en photos :




par utr_dragon 5 commentaires, dernier par Tib Blacks
Partager

Commentaires

aigle_1

Rédacteur senior
Nb msg : 49
(#1) 02 novembre 2017 à 20h33
Elle a l'air terrible cette grosse tour PC aux couleurs d'AC Origins. Parait que le coin Destiny était moins fréquenté que l'an passé. C'est exact ?
utr_dragon

Rédacteur en Chef/Dieu
Nb msg : 2463
(#3) 03 novembre 2017 à 22h06
Difficile à dire, étant donné que nous y sommes allés pendant la soirée réservée à la presse et que nous avons donc logiquement pu y jouer dans de bonnes conditions : c'est à dire sans la foule.
No comment !
Tib Blacks

Youtubeur Padawan
Nb msg : 129
(#4) 04 novembre 2017 à 14h43
Nan franchement la soirée presse était sympa Dommage qu'on est pris tarif sur Destiny 2
Vidéo-testeur pour Zeden.net
ZedenTV : https://www.youtube.com/channel/UCyNdxVHYbmbInnl8UAjIDdQ
utr_dragon

Rédacteur en Chef/Dieu
Nb msg : 2463
(#5) 04 novembre 2017 à 17h44
Qu'on vous ai mis tarif
No comment !
Tib Blacks

Youtubeur Padawan
Nb msg : 129
(#6) 04 novembre 2017 à 20h04
Oui, bon...passons
Vidéo-testeur pour Zeden.net
ZedenTV : https://www.youtube.com/channel/UCyNdxVHYbmbInnl8UAjIDdQ
Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !