ZeDen.net

 
 

AS-SSD

On compare nos deux disques de Kingston. Les mesures sont faites sur la même configuration.


Le premier élément qui ressort de ces graphiques est le fait que Savage explose littéralement son petit frère. Pas de doute, ce SDD en a sous le capot, avec presque 500 Mo/s aussi bien en lecture qu'en écriture séquentielle. On est légèrement en dessous des chiffres constructeurs, mais vraiment pas loin. Les temps d'accès sont eux aussi assez bons.

HD Tune



Grâce au logiciel HD Tune, nous remarquons que les débits de nos SSD sont bien différents. Mais pour autant, avec plus de 300 Mo/s relevés, il n'y pas de quoi s'inquiéter outre mesure. Les temps d'accès sont eux conformes à ce qu'on attendait depuis le test AS SSD.

Une nouvelle mesure, qui est le taux d'utilisation du processeur pour lire les données sur le SSD, nous apporte un nouveau point de comparaison intéressant. En effet, alléger le travail du processeur lors de l'accès aux données, permet de libérer de la puissance pour une autre utilisation. Ici, les valeurs sont quasiment identiques.

PC Mark

Sans réelle surprise, le Savage obtient des scores meilleurs que son petit frère, pourtant les différences sont moins bien marquées que dans les benchmark théoriques tel que l'est AS SSD.

Indice de performance
Hyper X Savage5110
Hyper X Fury4854

L'écart entre nos SSD n'est que de 5 %, alors que sous AS SSD, la différence était de 150 % en score global ! C'est d'ailleurs tout l’intérêt de faire des tests pratiques : les gros écarts de performances en synthétique se retrouvent gommés partiellement par le fait que les scénarios d'usage dans la vie réelle ne sont pas du tout aussi exigeants. Ils font en général un mix de lectures et d'écritures, aussi bien séquentielles qu’aléatoires.

IOMeter




Grâce au logiciel IOMeter, on peut remarquer deux points importants. Premièrement, on voit qu'on a un pic à 20 KIOPS pour commencer, et ensuite, on a un beau plateau à 6,9 KIOPS environ. Ces résultats sont normaux. On a largement dépassé la zone de performance maximale du disque, certainement au bout des toutes premières heures de la première exécution du test IOmeter, et on a passé la phase de transition également. Notre première valeur de 20 KIOPS est la toute fin de la zone de transition de notre Hyper X Savage 240 Go, et ensuite, nous avons bien, comme prévu, une belle zone très stable de performance en régime établi. Avec une moyenne de 6953 IOPS. Mais le constructeur ne communique pas de valeur sur ce paramètre (écriture aléatoire en régime permanent).
Page précédente Page précédente - Protocole de tests Page suivante - Conclusion Page suivante
par JBs Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Concours Silverstone : un mega-pack à gagner !

Actu du même sujet

Prix : 109,99 €

Détails techniques :

  • Format : 2.5" ;
  • Interface : SATA Rev 3.0 (6 Gb/s) ;
  • Capacité disponible : 240 Go ;
  • Taux de transfert maximal en lecture : 560 Mo/s (SATA III 6 Gb/s) ;
  • Taux de transfert maximal en écriture : 530 Mo/s (SATA III 6 Gb/s) ;
  • Nombre max d'opérations par sec (IOPS) en lecture : 93 000 (aléatoire sur fichiers de 4 Ko) ;
  • Nombre max d'opérations par sec (IOPS) en écriture : 89 000 (aléatoire sur fichiers de 4 Ko) ;
  • Durée de vie : 1 million d'heures (temps moyen avant panne — MTBF) ;
  • Type de mémoire : MLC (Multi-Level Cell) ;
  • Dimensions : 100 x 69,9 x 7 mm.