ZeDen.net

 
 
La beta de Destiny 2
Destiny 2, le prochain titre de Bungie Studios, doit sortir le 6 septembre 2017 sur les consoles PS4 et Xbox One, puis sur PC un peu plus tard. Pour les deux premières plateformes, une beta a été mise à disposition entre le 18 et le 25 juillet 2017. Pour le grand public, c'est une première occasion de tâter le jeu et de voir les évolutions par rapport à Destiny.

Un contenu un peu chiche

La carte du pauvre
Par rapport à la beta de 2014, qui avait précédé le tout premier jeu, il faut bien avouer que Bungie a été beaucoup plus radin. En terme de contenu, il faudra se contenter de la toute première mission histoire, d'un assaut et de deux modes PVP sur deux cartes fixes : domination et explosif, ainsi qu'un accès à un Hub... mais pour une durée maximale d'une heure pour la ferme.

Quand on pense qu'en 2014, on avait droit à quasiment toutes les missions de la Terre et à une mission sur la Lune, et au Hub social, ce n'est clairement pas pour sa générosité que l'on se souviendra de cette beta !

Par contre, on peut créer trois personnages, pour goûter au gameplay de chacune des trois classes. L'arbre des compétences des Titans, Arcanistes et Chasseurs a été modifié et on peut voir pour chacun ce que donne deux doctrines dont beaucoup de pouvoirs ont été débloqués d'emblée. Le niveau de lumière étant bloqué à 200, cela devrait quand même donner un bon aperçu du gameplay final.


Titans, Chasseurs et Arcanistes sont de retour. Pas de 4è classe en vue.

Un nouvel équilibrage qui privilégie le PvP au détriment du PvE

Une fois n'est pas coutume, nous garderons nos impressions sur les aspects techniques et narratifs pour la fin de l'article, tant les modifications effectuées au niveau du gameplay nous semblent cruciales.

C'est surtout du côté de l'armement que les changements sont les plus marquants. Là où Destiny laissait la possibilité de switcher aisément entre arme principale, secondaire et lourde, Destiny 2 propose de switcher entre deux armes principales et une arme spéciale ou lourde. Pour être plus concret, vous ne pouvez plus embarquer un fusil de précision et un lance-roquettes, les deux armes sont regroupées dans la même catégorie.

Si le feeling n'est pas mauvais, il traduit juste un changement d'orientation drastique, avec un jeu qui privilégie clairement le PvP au détriment du PvE. En PvP, switcher rapidement entre revolver et fusil d'éclaireur est clairement intéressant. En revanche, en PvE, c'est très différent parce que les combats sont plus laborieux  –  pour ne pas dire « mous du genou ».


L'âge d'or des armes principales ou la monotonie d'un stuff sans peps.

Au niveau des compétences, c'est un peu le même constat. Certes, on appréciera quelques nouveautés, comme l'ajout d'un nouveau mouvement : bouclier pour titan, esquive pour chasseur, zone de boost pour arcaniste. Ou encore quelques supers modifiés comme le défenseur qui gagne des possibilités offensives avec un lancer de bouclier. Mais là encore, l'ensemble est ajusté pour le PvP avec des capacités qui rechargent très lentement  –  ce qui enlève beaucoup de peps au PvE.

En jeu, le rendu est donc bien différent par rapport à Destiny 1. L'assaut nous fait voir du pays mais les situations sont très classiques, tant au niveau du pattern des ennemis que des situations. En fait, c'est surtout une certaine mollesse qui domine, à cause des nouveaux équilibrages des armes et des capacités. A côté, le PvP marche mieux. Ici les ajustements ont plus de sens et les affrontements reposent essentiellement sur l'utilisation d'armes principales. Cependant, si c'est plus équitable, c'est aussi moins fou-fou.


Des compétences sympa mais qui chargent trop lentement

A mon sens, la plus grosse erreur de Bungie pour Destiny a toujours été de faire le grand écart entre le PvE et le PvP, à emprunter d'une part certains aspects des MMO tout en cherchant à côté à briller en e-sport compétitif.

Il y aurait une solution simple, en imposant deux feuilles d'équipement distinctes pour le PvP et pour le PvE., avec des équilibrages bien différents pour chaque. Malheureusement, en trois ans, Bungie s'est échiné à multiplier des boosts et des nerfs, pour arriver finalement à Destiny 2 qui semble tirer l'expérience vers le bas.

Le mode explosif ne casse pas le baraque
Pour aborder un peu le nouveau mode explosif, disons qu'il s'agit d'un système de bombes à poser et désamorcer. Pour ne pas changer, l'équilibrage est toujours aussi bizarre avec un avantage évident pour les assaillants qui posent la bombe en un instant, alors que les défenseurs galèrent à désamorcer. Les manches s'expédient rapidement mais ne laissent pas le temps de mettre en place des stratégies poussées. Il faut dire que la taille de la carte et des équipes ne permet qu'un bourrinage sans grande finesse. Bref, les manches se suivent rapidement et se ressemblent  –  pour un intérêt assez limité.

Quelques uns de mes camarades avec une connexion moyenne n'ont pas non plus ressenti des améliorations marquantes en terme de stabilité. Là-dessus, Destiny a toujours payé les frais d'une infrastructure pauvre et peu cohérente par rapport aux ambitions e-sport. Au moins, on reste dans la constance.

Des améliorations au niveau technique et narratif

Terminons ce passage en revue de la beta par nos impressions sur les graphismes et sur le scénario. Techniquement, on sent quand même une différence marquante par rapport au premier épisode. Déjà, l'abandon des plateformes PS3 et Xbox 360 a probablement libéré les développeurs de certaines contraintes et limitations. Les textures sont plus détaillées, les effets de lumière plus fins, et d'une manière générale on a droit à des explosions et des impacts nettement mieux rendus. La pluie s'invite même dans la partie. Il faut dire qu'on vient de tellement loin avec Destiny 1, qu'un petit lifting est bienvenu. Sur consoles, il faudra tout de même faire le deuil du 60 fps  –  qui sera réservé aux joueurs PC.


Destiny 2 est quand même plus joli que le 1. C'est pas la claque visuelle, mais c'est quand même sympa

En fait, le meilleur argument de Destiny 2 semble être la mise en scène de ses missions. Rappelons que nous n'avons vu que la première mission, mais l'histoire semble mieux amenée, avec des PNJ bien plus présents et actifs, des situations et cinématiques sympathiques. Bien sûr, il faudra attendre la version finale et avoir suivi toute l'histoire pour savoir si l'ensemble est plus cohérent et plus punchy que Destiny 1, mais là-dessus il semble qu'il y a du progrès.


La première mission laisse une impression positive pour la campagne. C'est mieux écrit et mieux amené.

Conclusion

Pour l'heure, difficile d'être totalement emballé par cette beta. D'un côté, on apprécie les améliorations graphiques et narratives mais, d'un autre côté, Bungie s'acharne à mixer PvP et PvE et à tenter un équilibrage impossible entre les deux. Ici, l'exercice trouve ses limites, avec un gameplay un peu plus agréable en PvP certes, mais beaucoup plus mou en PvE. Pour un jeu dont le cœur devrait logiquement être l'activité PvE, cela semble quand même assez problématique. Pour conclure, nous sommes quand même assez réservés par rapport à ce que nous avons pu voir. Et bien moins enthousiastes qu'en 2014 ! En dépit de tous les changements apportés, je doute que le jeu ait la capacité de convaincre les détracteurs de la licence. En revanche, il est possible que Destiny 2 frustre un certain nombre de fans. Pour autant, que ceux-ci se rassurent, les serveurs de Destiny 1 ne devraient pas être fermés tout de suite.


par aigle_1 Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !