ZeDen.net

 
 
Firestorm
Le constructeur fournit donc avec sa carte un utilitaire d'overclocking, à la manière notamment de MSI et de son Afterburner ou d'EVGA et son Precision X. Dénommé « Firestorm », il est compatible avec toutes les GTX de la marque, il a pour objectif, comme on peut s'en douter, de tirer le maximum de son investissement. Il suffit de regarder l'interface pour voir que rien ne manque. D'un simple coup d’œil, on peut voir que l'ensemble des paramètres de la carte sont présents : fréquence GPU, fréquence RAM, tension, plage de puissance, température, rotation des ventilos, etc. Ils sont bien évidemment modifiables, et vous avez même la possibilité de régler la courbe de ventilation et de sauvegarder tous vos paramètres dans 3 profils. On pourra cependant trouver son look un peu retro-futuriste en regard de la concurrence, mais l'important est bel et bien le fonctionnel, et il remplit parfaitement son rôle.

Un élément important à prendre en compte concernant les fréquences est la technologie dénommée GPU Boost par Nvidia. La carte fonctionne sous le constant monitoring de cette fonctionnalité intégrée à la carte, et qui surveille les fréquences, la tension, les températures, les vitesses de rotation des ventilateurs et la puissance électrique consommée. De base, la carte a pour but de ne pas dépasser les 83 °C. Tant que la carte ne les atteint pas, la fréquence sera maximale, et c'est la valeur « Boost » qui sera utilisé. Et plus la carte chauffera, plus la fréquence diminuera pour revenir à la température cible, sans toutefois descendre trop bas en fréquence. La limite basse est la fréquence « stock » de la carte.

On peut aussi noter que cette 10 eme génération de GTX inaugure la version 3.0 de Boost. Elle permet, schématiquement, d'obtenir de meilleures performances.


Boost 2.0 vs Boost 3.0

L'outil Firestorm permet de paramétrer tous les paramètres de la carte. Il faudra non seulement augmenter les fréquences, mais aussi les températures autorisées si on veut un bon overclocking. Cependant, cette carte n'est pas vraiment taillée pour l'OC. L'impact sur les performances sera minimal, et de plus, le système de refroidissement n'étant pas vraiment prévu pour, les nuisances sonores risquent d'être trop importante. En clair, le jeu n'en vaut pas la chandelle sur ce modèle, donc on ne s'est pas aventurés sur ce terrain. Un autre modèle du même constructeur, la bien nommée 1050 Ti OC, sera plus adaptée. On en reparlera lors de son test le moment venu, dans un prochain article.

C'est maintenant l'heure des benchmarks !

Page précédente Page précédente - Spécifications techniques Page suivante - Protocole de test et résultats  –  Synthétiques Page suivante
par Xpierrot Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Actu du même sujet

Fiche Technique

    Chipset graphique
  • Référence constructeur : ZT-P10510A-10L
  • Marque du chipset : NVIDIA
  • Puce graphique : GeForce GTX 1050 Ti
  • Nom de code de la puce : Pascal
  • Unités de calcul : 768
  • Fréquence de base : 1304 MHz
  • NVIDIA GPU Boost Technology : 3.0
  • Fréquence avec Boost : 1417 MHz
  • Interface : PCI-Express 16x
  • Version PCI-Express prise en charge : 3.0
  • Connecteur(s) d'alimentation PCI-Express : aucun nécessaire
  • Dimensions de la carte : 145 x 111 mm
  • Puissance alimentation recommandée constructeur : 300 Watts

    Mémoire
  • Quantité : 4 Go
  • Type : GDDR5
  • Fréquence : 7 000 MHz
  • Largeur de bus : 128 bits

    Entrées/sorties
  • Nombre de prises DVI-D : 1
  • Compatible Dual-Link : Oui, une
  • Nombre de prises HDMI : 1 (v 2.0)
  • DisplayPort : 1
  • Nombre maximal d'écrans : 3 écrans

    Technologies
  • VR Ready Oui
  • DirectX : 12
  • OpenGL : 4.5
  • Refroidissement silencieux (passif) : Non
  • Système de refroidissement : Zotac
  • Type de refroidissement : Ventilateur sur 2 slots
  • SLI : Oui
  • PhysX : Oui