ZeDen.net

 
 
Des HGC enfin modulaires !
Après sa gamme True Power Quattro, dont on avait testé le mastodonte de 1200 W dans nos colonnes, Antec revient avec une nouvelle gamme, destinée aux gamers. Dénommée High Current Gamer, cette gamme de blocs ATX n'a qu'un seul objectif : alimenter des cartes vidéo de la manière la plus performante qui soit, à des tarifs attractifs. Composée à l'origine de 5 blocs, dont un modèle de 620 W et un autre 750 W qu'on avait testés, la gamme avait le principal défaut de ne pas être modulaire, ce qui était un peu gênant vu le public visé. Antec a donc revu sa copie, et propose désormais 3 modèles "M", pour modulaires. Le modèle 620 W — plus haute puissance disponible — est-il la panacée ?


Caractéristiques techniques

Commençons par la fiche technique
  • 620 watts de puissance continue
  • Certifié 80 PLUS Bronze - jusqu'à 87 % d'efficacité
  • Système hybride de gestion des câbles incluant des connecteurs modulaires spéciaux 10 broches et 5 broches pour le rail haute intensité
  • Un rail High Current +12V avec des charges maximales élevées pour une meilleure compatibilité avec la carte graphique
  • Ventilateur de refroidissement silencieux de 135 mm avec double roulement à billes
  • Jusqu'à 90% de puissance nominale disponible sur le rail +12V
  • Conforme à la version 2.32 d'ATX 12V et la version 2.92 d'EPS12V
  • Connecteurs de sortie :
    • ATX 20+4 broches
    • ATX/EPS 4+4 broches
    • 2 PCI-E 6+2 à broches plaqués or
    • 6 SATA
    • 6 Molex
    • 1 Floppy
  • Condensateurs de marque japonaise uniquement pour plus de fiabilité
  • Bornes High Current plaquées or pour une conductivité optimale
  • Entrée universelle - fonctionne sur n'importe quel réseau 100V - 240V
  • PFC actif avec un PF : 0,99
  • Moyenne des temps de bon fonctionnement : 100 000 heures
  • Respecte les exigences ErP Lot 6 2010 : 5Vsb < 1W
  • Garantie de qualité limitée de 3 ans d'Antec AQ3 pour les pièces et la main d'œuvre
  • Protection des circuits :
    • Protection contre les surintensités (OCP)
    • Protection contre les surtensions (OVP)
    • Protection par court-circuit (SCP)
    • Protection contre les surtensions (OPP)
    • Protection contre les surchauffes (OTP)
  • Homologations de sécurité: UL, cUL, CE, TÜV, CB, FCC, CCC, C-Tick, BSMI
  • Dimensions : 86 mm (H) x 150 mm (L) x 160 mm (P)
  • Poids net : 1,9 kg
  • AQ5 — garantie qualité Antec de 5 ans
  • Prix : 84,99 € chez notre partenaire materiel.net

Configuration de test

La configuration de test est la suivante :

Déballage

L'emballage de la HGC pèse son poids, et arbore une typographie bien agressive qui mise à fond sur le côté « haute tension » du bloc.


Attention, alimentation puissante et modulaire

Évidemment, on retrouve sur le packaging l'intégralité des caractéristiques techniques mentionnées ci-dessus, dans un français impeccable.

Contenu de la boîte
Le bundle fourni par Antec est composé de :
  • 4 vis
  • Câble d'alimentation 220V
  • Notice d'installation
  • Câbles optionnels
  • Pochette de protection
Le bundle est classique, mis à part l'énigme de la pochette de protection. Comme on le disait lors du test de l'alimentation Club3D CSP-S600, les constructeurs se forcent à envelopper leurs alimentations dans des pochettes ou sacs en tissus qui ferment par un scratch ou un lien. Ça ne sert à rien, vu que personne ne transporte son alimentation hors de son boitier. En revanche, la pochette de rangement pour les câbles optionnels est plus pertinente, mais si la HGP — plus haut de gamme — du même constructeur en est dotée, ce n'est pas le cas de cette HGC 620M, et c'est un peu dommage car cela est bien pratique pour ne pas égarer des câbles qui peuvent s’avérer utiles que quelques mois, voire années après l'achat.


Un design sobre et efficace

Côté design, Antec abandonne le look racing des TPQ pour une livrée noire avec des inscriptions rouges insistant sur l'aspect « Haute tension-danger ». Côté refroidissement, le californien a choisi d'intégrer un ventilateur 135 mm thermorégulé PWM, surmonté d'une grille dont le centre arbore juste l'initiale du fabricant. On note également qu'il y a bien un bouton On/Off à l'arrière du bloc, qui manquait cruellement à la gamme précédente du constructeur. Petite nouveauté, on trouve la mention de la marque et du modèle précis à l'arrière du bloc.

Avant l'arrivée des modèles modulaires, la gamme High Current Gamer était en fait divisée en deux : 3 blocs de 400 à 620 W d'une part, et d'autres part les modèles 750 et 900 W. Lorsque la puissance de l'alimentation est encadrée de rouge sur le dessus de la boite, c'est qu'on est dans la partie haute de la gamme, sinon, c'est la partie basse. Les principales différences sont :
  • Architecture mono rail Vs Architecture multi-rails
  • Puissance annoncée globale à toutes les tensions Vs Puissance annoncée uniquement sous 12V
  • Incompatibilité multi-GPU Vs Compatibilité multi-GPU
  • Capot noir Vs Capot rouge
  • Garantie 3 ans Vs Garantie 5 ans
  • Vis normales Vs Vis à main noires
Les versions "M" sont très proches de leurs ainées de même puissance, cependant un élément change : la garantie, qui est portée de 3 à 5 ans, ce qui est toujours bon à prendre ! On a au final un seul rail sur ce bloc, capable de délivrer tout de même 40A sous 12V, ce qui représente 576 W et est donc largement suffisant pour la plus grosse carte graphique actuellement disponible et à venir avant un moment.

Cette alimentation est également certifiée 80+ Bronze, avec un rendement maximum de 85 % à 50 % de charge. Pour ceux pour qui le rendement est un critère prioritaire, Antec propose une version Pro de sa série High Current, dénommée donc High Current Pro. Logiquement plus chers, ces blocs proposent une certification 80 + Gold, ce qui implique un rendement de pas moins de 90 % à 50 % de charge. Des versions Platinium sont également apparues il y a peu.

Les câbles optionnels
Si on s'attarde sur la connectique de l'alimentation, la HGC M dispose d'un faisceau de câbles fixes composé des 2 connecteurs ATX classiques pour la carte mère. Tout le reste est optionnel, que ce soit les câbles SATA, molex, ou bien les connecteurs PCI-e. On notera qu'il y a des connecteurs femelles de 2 couleurs et formes différentes sur la façade de ce bloc ATX. Les prises noires disposent de moins de puissance, et sont plus petites, que les prises rouges : c'est pour cette raison que les câbles PCI-E et CPU ont un connecteur mâle rouge. A noter qu'on peut brancher un connecteur noir sur une prise rouge, ce qui peut être bien pratique.

Ceci étant dit, passons à l'installation dans notre configuration de test.

Installation

Comme un gant !
L'alimentation affiche une longueur standard, elle pourra donc rentrer dans n'importe quel boitier. Le Lian-Li de test étant n'a posé aucun souci lors de l'installation : la HGC-620 M vient donc se poser tout naturellement sur la patte de support.

Côté câblage, on savoure évidement la modularité et l'offre pléthorique de câbles offerte par cette HGC 620 M. N'utiliser que les câbles requis est vraiment appréciable, surtout que leurs longueurs est généreuse. En termes de finition, il n'y a strictement rien à redire : c'est parfait. Les petits ratés de jeunesse constatés sur la HGC 750 W (colle qui dépasse sous les gaines thermo, connecteur fragile) semblent oubliés, et c'est tant mieux !

Passons maintenant aux tests.

Protocole de tests

Nous allons nous intéresser à 2 facteurs principaux : la stabilité et la nuisance sonore de l'alimentation. On s'intéressera aussi à la consommation globale du PC.

Stabilité

30 minutes sur le grill
Un des éléments importants d'une alimentation est la stabilité des tensions, quelle que soit la charge. Il faut qu'il y ait le moins de variations possible. La sortie 5 V peut être à 4,90 V, mais elle doit le rester pendant toute la durée du test. Ces variations, dénommée ripple en anglais se mesurent en fait de 2 manières :
  • En absolu : l'écart est en V par rapport à la tension nominale de sortie (3 V, 5 V ou VCore)
  • En relatif : l'écart est en % de la tension nominale de sortie (3 V, 5 V ou VCore)
Ces 2 mesures permettent de bien cerner si l'alimentation est stable ou pas.
Pour réaliser ces mesures, OCCT Pro 4.2.0 et son test Power Supply est l'outil royal de test de charge : il pousse le CPU et le GPU dans ses retranchements pour tirer au maximum sur l'alimentation. Direction le site officiel pour le télécharger. On fera des passes de 30 minutes du benchmark OCCT « Power Supply ».

Bruit

Pour mesurer les nuisances sonores, c'est notre fidèle Voltcraft SL-100 qui sera de la partie. Il sera placé à 30 cm de l'alimentation à l'arrière de notre boitier Lian Li. On utilisera dans ce cas le bench OCCT pour CPU seulement. En effet, comme dit précédemment, le test OCCT Power Supply joue aussi sur la carte graphique, et donc fait augmenter potentiellement la vitesse de rotation du ventilateur surmontant le GPU, ce qui fausserait la mesure. Pour tout savoir sur les mesures avec cet appareil, une lecture de notre article dédié à ce sujet s'impose.

Consommation

Schéma de branchement du ZM-MFC3 et du capteur CSV
Pour mesurer la consommation globale de la machine, on utilisera un Zalman ZM-MFC3. C'est un rhéobus gérant 4 ventilateurs, mais qui a surtout la particularité de pouvoir afficher la puissance en entrée d'alimentation. En fait, le Zalman utilise un boitier spécifique de mesure, dénommé CVS pour Current/Voltage Sensor, qui est à placer avant la prise 220V de l'alimentation. Un câble, ressemblant à de l'USB, part ensuite de ce boitier et va jusqu'au rhéobus en traversant toute la tour. L'affichage est temps réel et en W, ce qui permet une lecture instantanée. La limite de 999 W ne devrait pas beaucoup nous gêner.

Résultats

Voici les résultats issus de nos mesures :

Consommation

Consommation maximum du PC de test
Comme le montre la photo ci-contre, la puissance maximum absorbée par la configuration complète, pertes liées à l'alimentation incluses, est de 385 W. La HGC-620M étant certifiée « 80+ Bronze », et comme on peut considérer qu'avec 385 W on est à un peu plus de la moitié de ce que ce bloc peut débiter, on a donc un rendement proche de 85 %. Cela signifie donc que la consommation du PC de test, hors alimentation, est de 85/100 * 385W = 327 W à peu près. Cela veut dire que l'alimentation est bien dimensionnée. En effet, à 50 % de charge, on a le meilleur rendement et une ventilation qui normalement reste discrète.

Stabilité

5 V3.3 VVCore (1.25V)
Variation (ripple) HGC 620W Modulaire0,03 (0,54 %)0,03 (0,94 %)0,02 (1,26 %)
Variation (ripple) HGC 620 W0,08 (1,65 %)0,02 (0,47 %)0,02 (1,25 %)

Le ripple est ici faible et sur les 3 tensions étudiées. On voit que l'ajout de la modularité n'a eu aucun impact négatif sur l'aspect stabilité, ce qui une excellente chose.

On rappellera que la norme ATX autorise des variations de 5%, mais plus la valeur est basse et plus longue sera la durée des vies des composants électroniques du PC. La stabilité de cette alimentation est donc très bonne, globalement meilleure que celle de sa grande sœur !

Bruit


ChargeBruit côté (dB)
Idle42,4
Full42,6

Concernant les nuisances sonores, on peut voit que la différence entre charge et idle est très faible. Cela conforte l'analyse qu'on faisait à la lecture de la consommation globale de la configuration de test : bien dimensionnée, une alimentation ne chauffe pas.


Pour aller plus loin sur le fonctionnement des alimentations, nous vous recommandons la lecture de notre dossier consacré au fonctionnement des blocs ATX

Conclusion

Au final, ce bloc Antec pourra satisfaire n'importe quelle configuration dotée d'une seule carte graphique, ce qui est la majorité des cas, il faut le reconnaitre. Affichée au même prix que sa petite sœur de 620 non modulaire, cette version "M" montre que le constructeur est à l'écoute de ses clients. Solide, silencieuse, performante, et enfin modulaire à un prix en adéquation par rapport à la concurrence, on peut donc aller vers cette HGC les yeux fermés, d'autant plus que la garantie est passée à de 3 à 5 ans.

Produit recommandé par ZeDen


par Xpierrot 3 commentaires, dernier par JBs
Partager

Commentaires

JBs

Rédacteur Hardware
Nb msg : 275
(#1) 13 juin 2012 à 17h03
Hey Pierrot, tu aurais pu faire la poussière
i7 5820K | Antec Mercury 360 | Carte mère Gigabyte GA-X99 Gaming G1 Wifi | 48 Go DDR4 3000 MHz -Kingstom | Cartes graphiques : GTX 1080 Ti | Alimentation Be QUIET ! 850 W Platinium | 980 Go SSD RAID-0 | 4 To HDDs
Xpierrot

Responsable Hardware de Zeden
Nb msg : 1497
(#2) 13 juin 2012 à 21h31
Bientot des benchs d'aspirateurs sur Zeden ? ;-)
Marchez doucement car vous marchez sur mes rêves
JBs

Rédacteur Hardware
Nb msg : 275
(#3) 15 juin 2012 à 11h00
si on peut avoir des Dyson pk pas ^^
i7 5820K | Antec Mercury 360 | Carte mère Gigabyte GA-X99 Gaming G1 Wifi | 48 Go DDR4 3000 MHz -Kingstom | Cartes graphiques : GTX 1080 Ti | Alimentation Be QUIET ! 850 W Platinium | 980 Go SSD RAID-0 | 4 To HDDs
Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !