ZeDen.net

 
 
L'élite de la RAM arrive chez Crucial
Crucial, fabricant de RAM reconnu, a renouvelé en fin d'année son milieu et son haut de gamme. On dit ainsi adieu aux Ballistix Smart Tracer et leurs LEDs, qu'on appréciait pourtant mais qui ont peut-être eu du mal à toujours trouver leur public, et on accueille la série Ballistix Elite. Ces gros modules sont dotés de fréquences élevées, de timings bas, et ils embarquent tout le savoir-faire du constructeur. L'objectif affiché est de n'offrir que le meilleur, pour nous les gamers. De quoi motiver un futur achat ? Réponse dans notre test, où c'est un kit cadencé à 2000 MHz et à peine sorti des usines qui passe sur le grill.


Caractéristiques techniques

Ce kit étant tout nouveau, le site officiel français de Crucial ne contient pas encore les informations des barrettes tournant à 2000 Mhz, mais nous avons réussi à nous les procurer :
  • Référence : BLE4G3D2001CE1TX0
  • DDR3-16000 / 2000 MHz
  • Timings : 9-11-9-27
  • Capacité : 2 x 4096 Mo
  • Tension : 1.65 V
  • Radiateurs en aluminium extrudé
  • Sondes thermiques intégrées
  • Profils XMP intégrés
  • Garantie à vie
  • Prix : 105 €uros
Contacté à ce sujet, Crucial nous a indiqué qu'une mise à jour du site officiel ne devrait pas tarder.

Déballage

Crucial nous a fait parvenir un kit de deux barrettes de 4 Go de RAM DDR3. Les barrettes sont placées dans un blister de plastique dur transparent tout ce qu'il y a de plus classique. Le packaging est donc ultra sobre et il met bien en valeur la robe noire du dissipateur thermique ainsi que les ailettes.


Un packaging ultra minimaliste

Recto et verso
Si on regarde les barrettes de plus près, on peut remarquer qu'en fait le dissipateur thermique est d'un seul tenant, ce qui n'est pas toujours le cas sur toutes les barrettes, où on a déjà vu des systèmes où la partie supérieure se démonte. Crucial a donc fait le choix d'un radiateur monolithique, ce qui est un gage du meilleur refroidissement possible. Sur le recto, le constructeur a eu la bonne idée de sérigraphier la référence ainsi que les paramètres de base de la RAM. C'est bien plus classe que les étiquettes qui parfois se décollent. Il n'y a comme ça aucune question à se poser sur les spécifications du module.

Passons à l'installation.

Configuration de test

L'installation des barrettes a lieu dans la configuration de test constituée des éléments suivants :
Les Elite dans la configuration de test
Les 2 barrettes ne sont pas positionnées en « Dual Channel » sur la carte mère de test, car le NH-D14 limite la hauteur disponible sur les 2 premiers lots. Les modules Elite mesurant 2 fois la hauteur d'une barrette normale, ils ne passent donc pas dans les emplacements permettant le fonctionnement sur 2 canaux. Cela ne devrait pas être pénalisant de toute façon.

M.O.D.

Impossible de parler des Ballistix Elite sans parler de l'outil « M.O.D. », pour Memory Overview Display. Étant donné qu'il n'y a pas la place de mettre un CD dans les petits emballages des modules de RAM, l'utilitaire doit se récupérer sur le site officiel du constructeur. Du haut de ses 2 Mo, ce logiciel est compatible avec toutes les versions de Windows depuis XP, mais nécessite .NET pour fonctionner. Il permet, comme son nom le laisse supposer, de tout savoir de ses barrettes de RAM. Disponible en version 32 et 64 bits, il supporte notamment les barrettes Ballistix dotées de sondes thermiques et / ou dotées de LEDs. Il est pour se faire découpé en 5 panneaux différents :
  • SPD Data : On retrouve les informations classiques, avec les timings et les profils disponibles, et ce pour toutes les barrettes présentes dans le PC, Smart Tracer ou pas. On pourra regretter que ce logiciel ne soit pas capable d'indiquer les paramètres actuels de fréquence et de timings des barrettes. Il faudra passer par CPU-Z pour cela.
  • Temperature : Affichées au dixième de degrés, les températures sont également représentées sous forme de graphique.
  • Lights : Cette fenêtre gère les LED, quand il y en a sur les barrettes, ce qui n'est pas le cas de ces Elite.
  • Settings : C'est ici que sont accessibles les paramètres généraux de l'application, notamment tout ce qui a trait aux fonctionnalités de log
  • About : Affiche les informations classiques d'un panneau à propos : liens vers le site web du constructeur, n° de version du logiciel, etc

L'interface utilisateur du M.O.D.

Il est temps désormais de nous intéresser aux performances de ces barrettes.

Protocole de test


Tests des performances

Une capture d'Everest
Pour tester les performances, on va s'intéresser au débit en lecture, écriture, et copie, ainsi qu'à la latence. On utilise pour ce faire le module de benchmark mémoire intégré à Everest 5.50. On fait 3 passes successives pour chaque test et on ne garde que la moyenne des résultats. On va aussi regarder la bande passante théorique à l'aide de Sandra 2011, en faisant également 3 passes successives.

Mesures de températures

Pour mesurer le dégagement thermique des Elite, on va utiliser l'outil MOD présenté précédemment, et on comparera ces températures de RAM en idle et en charge. Une fois encore, c'est OCCT qui sera utilisé. Il est à noter que l'outil HWMonitor n'arrive pas à afficher correctement les valeurs remontées par les sondes de températures.

Paramétrages

Lors des précédents benchs de RAM Crucial, on s'était plutôt concentrés sur la diminution des timings à la fréquence nominale de 800 MHz. Aujourd'hui, on va plutôt se focaliser sur la montée en fréquence, qui rapporte toujours plus de performances.

L'architecture introduite par Intel avec les processeurs Core abandonne la notion de Front Side Bus (FSB), pour celle de Base Clock (BCLK) pour tout ce qui concerne les fréquences. Le Core i5 750 de test tourne à une fréquence de base de 2,67 GHz, obtenue avec un BCLK à 133 Mhz et un multiplicateur de 20. La RAM fonctionne dans ce cas avec le même BCLK de 133 Mhz, avec un multiplicateur de 10, soit 1333 MHz DDR.

Pour atteindre les 2000 Mhz DDR de la fiche technique, il suffit d'activer le SPD. Le BCLK passe alors à 200 Mhz, au lieu de 133. Le coefficient baisse automatiquement à 14. Cela signifie que le processeur est quant à lui cadencé à 2,8 GHz. Il est tout à fait possible de remettre le multiplicateur à la valeur 20 et ce sans toucher aux voltages et aux timings. On a donc un CPU tournant à pas moins de 4,2 GHz : il faut donc avoir un refroidissement adéquat, comme le Noctua NH-D14.

On va bien évidemment essayer aussi d'aller plus loin que les spécifications officielles de Crucial, en augmentant la tension d'alimentation des modules mémoire. On utilisera une valeur de 1,8 V, ce qui est assez élevé par rapport aux 1,65 V inclus dans le profil XMP, mais nécessaire pour espérer obtenir un gain. Dans notre cas, après divers essais, on a pu atteindre la valeur de 2120 MHz DDR, soit un BCLK de 212 Mhz.

On va donc étudier les performances obtenues selon ces 3 différentes fréquences, ainsi que la température des barrettes.
  • Profil JEDEC de base : 666 MHz - 9-9-9-24 : aucun réglage spécifique dans le BIOS
  • Profil XMP : 1000 MHz - 9-11-9-27 : activation du profil XMP dans le BIOS
  • Overclock fréquences : 1060 MHz - 10-10-10-30 : activation du profil XMP dans le BIOS, augmentation du BCLK à 200 MHz

Résultats & Analyse

Le tableau ci-dessous synthétise les résultats obtenus :

Fréquence (MHz)Timings (clocks)Bande passante (Go/s)Lecture (Mo/sÉcriture (Mo/s)Copie (Mo/s)Latence (ns)Indice Windows (Mémoire)
666 DDR 9-9-9-24 10105 8,41 9542 1159 57,37,6
1000 DDR 9-11-9-27 12,38 14398 13237 17071 45,97,6
1060 DDR 10-12-10-2912,87 15459 14025 17620 41,77,6

Tout d'abord, la carte mère Gigabyte de test s'est révélée être une alliée de choix pour jouer avec les différents paramètres des Elite. Fréquence, timings, voltages, tout est pratique, et tout est bien pensé. Si le PC ne boote plus, pour cause de réglages un peu trop poussés, il est très facile de rectifier le tir. Nul besoin de dire que cela s'est produit quelques fois, un test de RAM ayant toujours une part de tâtonnement.

Détaillons maintenant un peu les résultats. Côté bande passante, on observe une augmentation du résultat à chaque fois que la fréquence se fait plus agressive. Le single channel ne permet pas d'obtenir de gros chiffres, puisqu'on ne peut pas dépasser les 12,87 Go/s. Pour rappel, les Smart Tracer dépassaient les 22 Go/s, vu qu'elles étaient installées en dual channel.

Les valeurs de débit de lecture/écriture/copie, relevés par Everest, montrent des gains assez linéaires, ce qui vient conforter le point précédent.

Le point le plus surprenant concerne l'indice de performance Windows relatif à la mémoire : peu importe la fréquence et les timings, il reste bloqué à 7,6. Comme quoi, ce sous-indice ne nous apprends rien. C'est regrettable, car le sous-indice lié au disque dur est quant à lui bien représentatif de la réalité, comme on a pu le voir dans nos articles sur les SSD, notamment sur le m4 128 Go, également produit par Crucial.

Voyons maintenant ce que cela donne au niveau des températures. On va comparer les Elite avec d'autres barrettes : les Smart Tracer du même constructeur, et équipées des mêmes sondes thermiques, dans les conditions les faisant les plus chauffer.

Fréquence (MHz)Temp Min Barrette 1 (°C)Temp Min Barrette 2 (°C)Temp Max Barrette 1 (°C)Temp Max Barrette 2 (°C)
Crucial Ballistix Smart Tracer 1000 MHz - 1,65 V 38,1039,2051,0852,24
Crucial Ballistix Elite 1060 MHz - 1,8V 28,3028,539,6939,69

Le tableau de températures relevé nous indique plusieurs choses. Tout d'abord, il y a toujours une légère différence entre la barrette 1, et la barrette 2. Celles-sont sont respectivement placées sur les emplacements DIMM3 et DIMM4 de la carte mère. L'Elite sur l'emplacement DIMM 3 se retrouve presque avec son radiateur collé au ventirad Noctua NH-D14. Le flux d'air des 2 ventilateurs du NH-D14 a donc une très légère influence sur la première barrette, ce qui explique qu'elle reste un peu plus fraiche que la deuxième.

D'autre part, la comparaison avec les Smart Tracer nous apprend que le dissipateur thermique des Elite n'est pas là que pour faire joli. Avec une fréquence et une tension de fonctionnement supérieures, les Elite restent à des températures 10 °C inférieure aux Smart Tracer ! Les ailettes ne servent donc pas qu'à la décorations, et l'aluminium extrudé est donc un choix parfaitement adapté au vu de ces résultats.

Pour aller plus loin

Pour mieux comprendre le fonctionnement de la RAM, notamment tout ce qui a trait aux timings et au SPD, n'hésitez pas à lire notre article intitulé "la RAM : on vous explique" !

Conclusion

Avec la gamme Elite, Crucial fait fort : c'est vraiment le summum du savoir-faire du constructeur, et la gamme porte donc très bien son nom. Elle n'aura aucun problème à trouver son cœur de cible, avec sa grosse capacité, son design étudié et ses performances de premier plan. Avant de succomber, il faudra juste faire attention à la grande hauteur de ces modules, car le dissipateur à ailettes - terriblement efficace - pourrait ne pas être complètement compatible avec les gros ventirads, comme le NH-D14 de notre configuration de test.

Produit recommandé par ZeDen


par Xpierrot Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !