ZeDen.net

 
 
Noctua, c'est chouette !
Noctua est une société arrivée il y a quelques années sur le marché des radiateurs / ventilateurs pour processeurs. Et ils ont littéralement cassé la baraque, avec des produits haut de gamme, chers, mais à la fois performants, fiables et largement compatible. Et pour se démarquer un peu plus de la concurrence, Noctua a frappé fort, avec le NH-D14. Avec un poids de 900g de métal, réparti entre 2 radiateurs, doté chacun de 6 caloducs, et refroidis par un ventilateur de 14 et un ventilateur de 12 cm, le mot démesure prend tout son sens. Les performances d'un tel monstre sont-elles au rendez vous ?


Petit aperçu : le Noctua NH-D14 Vs un ventirad Intel de base : David contre Goliath

Plateforme de test

Avant de déballer la bête, arrêtons nous quelques instants sur la configuration qui va l'accueillir :
  • Boitier Lancool DragonLord PC-K62 (lire notre test)
  • Carte mère Gigabyte P55A-UD3R
  • Processeur Intel Core i5 750
  • Ram Crucial Ballistix Tracer DDR3 (2 x 2 Go) (lire notre test)
  • Carte graphique Gainward HD4870 Golden Sample
  • Alimentation Corsair HX 750 W

Déballage

L'emballage, comme le reste, sent le sérieux. On ouvre une (grosse) boite de carton, dans laquelle on trouve une petite boite contenant la quincaillerie de fixation, et évidemment, bien protégé, le radiateur et ses ventilateurs déjà montés. La zone de contact avec le processeur est polie et protégée par un petit capuchon de plastique, gage d'une surface propre et lisse, pour la meilleure conduction thermique qui soit. Noctua fournit également une seringue de pâte thermique maison, la ND-H1.


Une grosse boite, un gros radiateur, un gros bundle

Système de fixation

Le système de fixation rend le ventirad compatible avec quasiment tous les sockets de carte mère encore en production à ce jour. Il y a un kit de fixation Intel (compatible sockets LGA775, LGA 1156 et LGA1366) ainsi qu'un kit AMD (compatible socket AM2 et AM3). La documentation est elle aussi séparée en 2 suivant le constructeur du processeur. Ce système, nommé Secu firm 2, est utilisé sur toutes la gamme de radiateurs du constructeur autrichien. Si vous avez en votre possession un ancien ventirad Noctua, vous pouvez demander à recevoir un kit, ce qui vous permettra de réutiliser votre produit sur une nouvelle carte mère ! On peut dire que l'investissement est ainsi pérennisé.


Les notices AMD et Intel et le backplate Intel multi socket

Montage

Le montage en lui même ne pose pas trop de problème. Il suffit de suivre les indications fournies, qui sont vraiment claires et facile à suivre (la documentation sur le modèle reçu était en anglais). La plateforme de test est à base d'Intel LGA 1156 : on installe donc une plaque au dos de la carte mère, 4 vis qui utilisent les trous disposés autour du socket et on met 4 cales en plastique. Viennent ensuite se fixer, avec 4 écrous, 2 barres métalliques qui sont le réel support du radiateur. Ces 2 barres ont 2 orientations possibles : parallèles ou perpendiculaires aux connecteurs de la carte mère. Comme le radiateur peut être fixé de 2 façon différentes (ventilateur de 12 cm positionné à droite ou à gauche), cela fait 4 choix possibles. Il faut faire des essais de placement à l'avance, pour ne pas être contraint de tout démonter au cas où un élément viendrait gêner. Noctua publie d'ailleurs une liste de compatibilité avec les cartes mère, et il est très recommandé de la consulter avant achat pour éviter toute déconvenue. Dans tous les cas, sachez que le ventirad passe par dessus les 1 ou 2 premiers slots de RAM, que les barrettes ne peuvent pas faire plus de 44 mm pour passer en dessous. Une liste des modules de RAM compatibles est également mise à disposition par l'autrichien, et il est fortement recommandé de la consulter aussi.


Il suffit de suivre attentivement le manuel

Un mot sur le support Noctua

Les barrettes de RAM de la configuration de test ne sont pas référencées sur la page en question. Nous avons donc décidé de tester le support en envoyant un mail pour demander si les barrettes Crucial de la configuration de test étaient bien compatibles avec le NH D14. Bien évidemment, cela a été réalisé en utilisant une boite mail personnelle, et non pas une boite mail ZeDen qui aurait pu bénéficier d'un traitement de faveur. Le mail a été envoyé un jeudi soir à 23H. Un mail automatique, indiquant qu'un nouveau ticket avait été créé auprès du support a été reçu dans les 2 minutes qui ont suivi notre envoi. Cette réponse automatique contenait bien évidemment le numéro du ticket. Le lendemain, la réponse du support est arrivée. Noctua a en fait regardé sur le site de Crucial pour voir les dimensions des barrettes, a vu que cela restait des modules banals en terme de taille, et nous a indiqué que cela ne devrait pas poser de problème de compatibilité avec le NH-D14. On peut donc conclure que le support a été réactif et la réponse fournie correcte. Cela est toujours bon à savoir.

Branchements

les ULNA : noter la résistance visible sous la gaine thermorétractable (fil rouge)
Qui dit 2 ventilateurs, dit 2 prises molex distinctes. En effet, les 2 ventilateurs sont démontables, et on ne peut en installer qu'un seul. Il n'aurait donc pas été très malin de la part du constructeur de fusionner les 2 prises. Mais, pour ceux qui ont besoin de faire cette manipulation, parce qu'ils n'ont qu'une seule prise molex 3 pins de disponible sur la carte mère, Noctua fournit un « Y » adéquat. La société fournit également des « ULNA », des Ultra Low Noise Adapter. Ce sont des « rallonges » molex 3 points, sur lesquelles une résistance à été soudées pour faire baisser la tension, et faire ainsi tourner les ventilateurs moins vite. Il y a 2 ULNA différents, un pour chaque ventilateur. Ils sont différents parce que la vitesse de rotation minimum est différente sur le 120 mm et sur le 140mm. Inverser les ULNA peut conduire au non démarrage du plus gros des deux : il faut donc faire attention. Dans notre test, nous avons utilisé un autre subterfuge : un fanmate, couplé à un « Y ». Ce système permet d'avoir un potentiomètre de réglage de la vitesse de rotation, et donc de tester le volume sonore et les performances sans devoir éteindre le PC pour mettre ou enlever les ULNA.

Overclocking

The mighty Noctua
Il est clair qu'un radiateur comme ça ne craint pas l'overclocking, et plusieurs records mondiaux en refroidissement à air ont été obtenu par ce ventirad. Sans tomber dans l'optimisation folle de la course au Méga Hertz, nous avons testé l'outil fourni avec la carte mère, Smart Quick Boost, sans trop y croire. Et bien cela fonctionne à merveille.
Le Core i5 normalement cadencé à 2.66 Ghz est passé sans encombre à 3.8 Ghz, soit une augmentation de fréquence de 43 %, sans toucher une seule fois au BIOS.


Montée à 3.8 Ghz uniquement par logiciel

Une rapide phase de benchmark à ces 2 fréquences est résumée dans le tableau ci-dessous :

Fréquence (GHz)2.663.8Gain (%)
Sandra 2011 (GOPS)57.47835.9
Everest CPU Queen 231373156436.4
Super PI Mod 1.5 8M (secondes)150120.519.7
3D Mark Vantage (CPU Test seulement)127271707734.2
3D Mark Vantage Performance10234109677.2

On voit que le gain en fréquence est bien visible dans tous les benchmarks orientés CPU. Bien évidemment, dans les jeux, comme le montre le gain de seulement 7.2% de 3Dmark, l'impact de l'overclocking sera très dépendant du titre. Cependant, on aurait vraiment tort de s'en priver !

Voyons maintenant ce qui nous intéresse le plus : les performances sonores et thermiques.

Protocole de test

On utilise les logiciels suivants :
  • 30 minutes sur le grill
    OCCT 3.1.0 : l'outil royal de test de overclocking : il pousse le CPU dans ses retranchements pour le faire chauffer au maximum. Direction le site officiel pour le télécharger. On ferra des passes de 30 minutes du benchmark OCCT classique.
  • CoreTemp 0.99 : cet outil permet d'avoir le minimum et le maximum des températures. Plus besoin de lire les graphiques générés par OCCT pour connaitre ces informations
Pour mesurer les nuisances sonores, c'est notre fidèle Voltcraft SL-100 qui sera de la partie. Il sera placé à 30 cm du coté en plexiglas de notre boitier Lancool. Pour tout savoir sur les mesures avec cet appareil, une lecture de notre article dédié à ce sujet s'impose.

Résultats

On va s'intéresser au bruit et aux performances du NHD14 dans un premier temps à la fréquence de base du Core i5, soit 2.66 GHz. Grâce au FanMate, on règle les ventilateurs à fond dans un premier, puis ensuite au minimum possible. En dernier lieu, on overclock à 3.8Ghz en réglant à fond les ventilateurs. Le tableau ci-dessous montre les résultats obtenus dans les 3 configurations distinctes.

Fréquence (GHz)Température idle (°C)Température max(°C)Bruit (dB)
2.6335344.2
2.6335740.6
3.8428144.2

A la fréquence de base, on voit qu'on reste sous les 60 ° en burn quand on met au minimum les ventilos du Noctua. Cela montre la performance des caloducs et du radiateur en lui même. Le bruit, dans cette configuration, est faible, à 40.6dB. Pas de bruit strident, pas de souffle gênant, la configuration de test est à l'aise dans un silence de bon aloi.

Lorsqu'on overclock, avec les ventilateurs à fond, la montée en température du processeur est très importante, puisqu'on passe la barre des 80°C. Il ne faut pas oublier que la fréquence du processeur a été augmentée de 43 %, et que le bruit généré n'est que de 4dB supérieur. Cela s'entend, mais cela reste bien évidement très raisonnable. 4 dB, pour donner une idée, c'est la différence entre installer ou pas la paroi latérale avec fenêtre en plexiglas de la tour.

Conclusion

Massif, ultra-performant, accompagné d'une notice claire et d'un bundle conséquent, le Noctua NH-D14 remplit parfaitement son rôle et ne faillit pas à la réputation du constructeur. Son prix, de 78 € chez materiel.net, peut paraitre élevé, mais c'est la somme à payer pour avoir ce qui se fait de mieux en refroidissement à air de nos jours. Avant de succomber aux sirènes de l'overclocking facile, assurez-vous juste de la compatibilité de ce produit avec votre matériel.

Produit recommandé par ZeDen


par Xpierrot 4 commentaires, dernier par utr_dragon
Partager

Commentaires

utr_dragon

Rédacteur en Chef/Dieu
Nb msg : 2463
(#1) 21 octobre 2010 à 19h21
Avant l'achat, il faut bien faire attention aux dimensions du NH-D14 : à réserver aux gros boitiers !
No comment !
Daenerys

Vidéo Gonzo
Nb msg : 232
(#2) 21 octobre 2010 à 21h11
J'ai un Noctua NH-U12P, ca marche bien aussi. C'est vrai que ce ne sont pas des modèles réduits.

Je lui ai laissé de l'ADN dessus, pas si facile d'aller brancher un petit fil après l'avoir installé
Bonne matière assez fine et résistance qui te râpe les doigts avec délice.
Xpierrot

Responsable Hardware de Zeden
Nb msg : 1492
(#3) 30 octobre 2010 à 19h23
il vaut mieux brancher avant de fixer ^^
Marchez doucement car vous marchez sur mes rêves
utr_dragon

Rédacteur en Chef/Dieu
Nb msg : 2463
(#4) 02 novembre 2010 à 18h08
J'ai également laissé de l'ADN en branchant mon NH-U12P, j'avais pas du tout prévu que le pin de la carte mère serait si inaccessible après l'installation !
No comment !
[!] Commentaires fermés pour cette nouvelle.