ZeDen.net

 
 
Un portable gaming
Une fois n'est pas coutume, ce n'est ni un composant, ni un périphérique de jeu qui est arrivé pour un test à la rédaction. On connait plus MSI pour ses cartes graphiques et ses cartes mères, mais son catalogue ne s'arrête pas là, puisque c'est carrément un PC portable, orienté bien évidemment gaming, que l'on a vu débarquer pour un test. Le MSI GT780R est un ordinateur portable conçu et pensé pour les joueurs, qui propose des caractéristiques spécialement taillées pour les joueurs et notamment un clavier au rétroéclairage paramétrable. Faisons le tour du propriétaire ensemble lors de ce test, et voyons si les performances sont au rendez-vous de ce concentré de technologies, et si cet ordinateur portable gaming est une bonne alternative au traditionnel PC fixe pour jouer.


Fiche technique

Les caractéristiques de cette machine pour gamers sont les suivantes :

Processeur et chipset
  • Modèle : Processeur Intel Core i7-2630QM (2,00 GHz)
  • Architecture : Sandy Bridge
  • Nombre de cœurs : 4
  • Mode Turbo : 2,9 GHz
  • Northbridge : Intel HM65
Mémoire
  • Capacité mémoire : 8192 Mo
  • Barrette(s) installée(s) : 2
  • Type : SO-DIMM DDR3
  • Marque : Nanya
  • Fréquence : 1333 MHz
  • Timings : 9-9-9-24
Affichage
  • Écran : 17,3"
  • Résolution : Full HD 1080 (1920 x 1080)
  • Dalle : Cristal Bright
  • Technologie : LED
  • Aspect de la dalle : Mat / Anti-reflets
  • Carte graphique : NVIDIA GeForce GTX 560M
  • Type GDDR : GDDR5
  • Mémoire dédiée : 1536 Mo
Stockage
  • Espace disque total : 1000 Go
  • Type : 2 HDD SATA
  • Vitesse : 7200 trs/min
  • Support : RAID 0
Stockage optique
  • Lecteur optique : Graveur DVD±RW DL / Lecteur Blu-ray Disc
Périphériques intégrés
  • Clavier : AZERTY rétro-éclairé
  • Haut-parleurs : 2 haut-parleurs stéréo "by Dynaudio" + 1 caisson de basses intégrés
  • Vitesse réseau : 1000/100/10 Mb/s
  • Norme Wi-Fi : 802.11 Draft n
  • Bluetooth : Oui
  • Version Bluetooth : 3.0
  • Lecteur carte(s) mémoire(s) : Oui
  • Touchpad : Oui
  • Pavé numérique : Oui
  • Webcam : Oui
Connectique
  • E/S Micro/casque : Oui
  • USB : 5 (3 x 2.0 / 2 x 3.0)
  • eSATA : 1
  • VGA : 1
  • HDMI : 1
  • RJ 45 : 1
Batterie
  • Type : Lithium-ion
  • Capacité : 9 cellules
Boîtier
  • Couleur dominante : Noir
  • Dimensions : 428 x 288 x 55 mm
  • Poids en Kg (sans le chargeur) : 3,9 Kg

Déballage

Un packaging qui fait envie
L'emballage de ce pc portable est relativement simple. Il y a en effet juste une belle photo de la machine, accompagnée de la mention des quelques features principales de l'engin, mais c'est tout. La référence exacte n’était pas explicitement indiquée, sans doute parce qu'il s'agissait d'une version de test.

Un autre élément qui frappe d'entrée de jeu, à la manipulation de cette boite, c'est le poids : on se dit que pour un portable, ce n'est pas forcément une bonne chose. Surtout qu'après avoir ouvert, on découvre qu'il n'a pas de bundle. Le poids est donc juste reparti entre le PC (3,9 kg), le chargeur (942 grammes, presque un Kg !), et bien évidemment le carton.

Présentation détaillée


Extérieur

Parce que le design, c'est important
MSI a intégré dans son GT780R de très larges zones en métal brossé du plus bel effet, ainsi le dos est-il quasiment recouvert sur toute sa surface de ce matériau, qui fait bien plus noble que le plastique.

Sur les côtés, ainsi qu'à l'arrière, on découvre de très nombreux ports : l'USB 2 et 3 sont de la partie, tout comme le HDMI ou encore le réseau gigabit. Ils sont bien répartis, et pratiques d'accès.

A noter, mais cela est un détail, que le logo MSI apposé au dos de l'écran s'illumine quand le portable est sous tension.

Maintenant, soulevons l'écran pour découvrir le MSI 780R plus en détails.

Clavier

Un des points majoritairement mis en avant sur ce PC est le clavier, conçu par un grand nom du périphérique de gamers, j'ai nommé SteelSeries. La disposition des touches est un peu différente de ce qu'on rencontre habituellement, il n'y a pas de touche Windows sur la partie gauche du clavier par exemple, et la touche Ctrl est plus large. Globalement, les touches sont un peu espacées, à la manière de ce que fait Apple sur ses Mac. Il faudra donc un petit temps d'adaptation.

Et ce clavier a le gros avantage d'être complétement rétroéclairé, ce qui parait être de nos jours le minimum sur un clavier gaming, et pourtant bon nombre font l'impasse sur ce que certains considèrent comme étant un gadget.


Un clavier magnifiquement rétroéclairé

L'interface du pilote permet justement de jouer avec les différents réglages des LED. On découvre ainsi que le clavier est découpé en 3 zones identiques, qu'on peut ou non éteindre, et auxquelles on peut affecter la couleur qu'on veut. Des presets sont présentes, et permettent de faire des jolis dégradés de couleurs... Les geekettes apprécieront :).

Son

Une autre spécificité de ce portable est d'intégrer du son 2.1 réel. Il y a donc 2 hauts parleurs sur le dessus du PC, de part et d'autre du clavier, mais surtout et plus surprenant, il y en a un en dessous, pour le caisson de basse. Ce système est réalisé, comme le clavier, dans le cadre d'un partenariat avec un grand nom de l'audio, à savoir Dynaudio. Le GT780R est grâce à cela est notamment, certifié THX, ce qui est un gage certain de qualité. La carte son, en revanche, reste une Realtek.


Un HP sous le GT780R : c'est le caisson de basse

Carte graphique

GTX 560M, au format MXM
MSI a choisi d'intégrer dans le 780R une carte graphique Nvidia 560M, la déclinaison mobile de la série des GTX 560. On va rappeler dans un premier temps les spécifications de la carte, en comparaison avec les versions « normales » pour PC fixes. Cela va permettre de voir si le nom de 560 M est cohérent avec le reste de la gamme Nvidia, ou bien si c'est complètement usurpé. Pour rappel, on avait pu tester deux exemplaires de GTX 560 Desktop, à savoir une Club3D version Ti ainsi qu'une Gigabyte version non Ti, on va donc comparer les résultats dans la partie consacrée aux benchmarks.

ATI HD 4870Nvidia GTX 560 Nvidia GTX 560 TiNvidia GTX 560M
Chipset RV770 XT GF114GF114GF116
GPU Clock 775 MHz830 Mhz 880 Mhz814 Mhz
Cores Stream Processors : 800CUDA Cores : 336 CUDA Cores : 384 CUDA Cores : 192
Memory Size 1024 MB 1024 MB1024 MB1536 MB
Memory Interface 256 bits 256 bits 256 bits192 bits
Memory Type GDDR5 GDDR5GDDR5GDDR5
Memory Clock 4000 MHz 4008 MHz4100 MHz2500 MHz
Direct X 10.1 111111

A la lecture de ces chiffres, on voit tout de suite que la version M est une version castrée de la famille des GTX 560. Même si la quantité de RAM allouée est supérieure, la fréquence de fonctionnement est inférieure, tout comme la largeur de l'interface. Cela va avoir un impact non négligeable sur les performances. Pour autant, cela ne veut pas dire que cette carte graphique est mauvaise. Elle a été adaptée pour répondre aux contraintes impliquées par la mobilité, et elle embarque les même technologies (DirectX 11, Cuda 4, etc), que les versions dites desktop.

Passons maintenant à l'étape des benchs !

Tests des performances processeur

La première étape des benchs va être consacrée au CPU. Au Core i7 Sandy Bridge, et donc 2e génération intégré dans le GT780, on va opposer un autre Core i7, de première génération quant à lui. Le Core i7 920 de référence est donc un Quad Core doté de la technologie Hyper Threading (HT), portant donc le nombre de Cores logiques à 8, tournant à la vitesse de 2,67 GHz en sortie d'usine. Pour rappel, le 2630QM tourne à une fréquence de 2,0 GHz, mais dispose d'un mode turbo sur un cœur à 2,9 Ghz. Que le meilleur gagne !

LinX, le petit nouveau
Nos benchmarks utiliseront plusieurs logiciels :
  • Sandra 2011 : Cet outil rassemble de nombreux benchmarks synthétiques. On va en choisir 3, pour tester le processeur :
    • Performances arithmétiques
    • Performances multi-cœurs : latence et bande passante intercœurs.
    • Performances cryptographiques

  • LinX 0.64 : dernier venu dans les outils de benchs populaires, LinX est particulièrement utilisé pour tester la stabilité des systèmes overclockés. Il utilise un moteur de résolution de systèmes d'équations géants, lancé en boucle. Si les résultats ne sont pas toujours identiques, c'est qu'il y a une instabilité.
  • Super PI mod 1.5 XS : ce logiciel, commençant à dater mais toujours utilisé, permet de calculer des millions de décimales de PI. C'est le temps de calcul de 1 millions de décimales qui nous intéressera, et contrairement aux 2 autres logiciels, c'est un test pratique.

Résultats et analyse


Sandra


CPUArithmétique (GOPS)Latence (ns)Bande passante (Go/s)Débits cryptographiques (Mo/s)
Core i7 920 @ 2,67 GHz70,01931,8618
MSI Core i7 2630QM @ 2 Ghz - Turbo 2,9 7257,715,68792

On voit donc que dans les benchmarks synthétiques, la version mobile est très performante en terme de calculs bruts, avec d'excellent score, qui dépassent ceux de l'i7 de bureau, pourtant plus rapide sur le papier. En revanche, là où le G780R accuse le coup, c'est sur les notions relatives au multicoeurs : bande passante et latence sont très en retrait.

Voyons si ces écarts se retrouvent dans les autres outils.

LinX et SuperPI


CPULinX (GFlops)Super PI (s)
Core i7 920 @ 2,67 GHz32,514,8
MSI Core i7 2630QM @ 2 Ghz - Turbo 2,9 Ghz28,0213,49

Les résultats observés sont assez logiques. SuperPI ne tire pas partie du multicoeurs, le Core i7 2630QM utilise donc son mode Turbo, ce qui lui permet de devancer le i7 920. Dans Linx, massivement multicoeurs, le i7 920 profite de sa fréquence de base plus élevée pour rester devant. On a donc au final une certaine égalité entre les processeurs, avec un avantage à l'un ou à l'autre suivant les situations.

Passons donc maintenant à un autre gros morceau, les performances de la carte vidéo.

Tests des performances graphiques

Voilà un point qui nous intéressé grandement, nous les joueurs de FPS. On va passer le GT780R à la torture de benchmarks synthétiques mais aussi de benchmarks issus de vrais jeux. De quoi voir ce qu'il a dans le ventre.

3Dmark 11

Qui a la plus grosse ?
On ne présente plus ce benchmark sorti fin 2010, made in FutureMark. On utilise le mode « Performance », qui est le mode par défaut, ainsi que le mode « eXtreme ». Les résultats 3Dmark comportent une note principale, qui est composée d'une formule de calcul agrégeant plusieurs sous-notes, correspondant en fait à différents aspects du rendu d'un jeu : moteur graphique et moteur physique. Le CPU n'ayant que très peu d'impact sur le score global, il n'y a plus de test uniquement CPU comme dans les précédentes versions de cet outil de benchmarking, il est désormais intégré aux calculs physiques.


Extraits du Whitepaper officiel de 3Dmark 2011

La 2eme capture montre la règle de calcul exacte, qui incorpore des coefficients d'harmonisation suivant les modes disponibles, visibles dans la 3e capture. L'objectif global de ces coefficients peut se résumer ainsi : plus le mode choisi est exigeant pour la carte graphique, moins le CPU à d'influence sur la note finale.

BenchmarkMSI GTX560MGigabyte GTX 560 OCClub3D GTX 560 Ti OC
3DMarkX667X1332X1573

Inutile d'y aller par 4 chemins, 3Dmark 11 mène la vie dure à ce PC. Malgré son CPU très rapide — qui n'a en fait que peu d'impact sur ce score — le 780R souffre de sa carte graphique à l'interface mémoire étriquée. Bien sûr, ce n'est qu'un test synthétique, très consommateur de ressources, les autres tests vont nous éclairer sur la « jouabilité » de ce PC.

Fur Mark

Pour un GPU, Fourrure = Torture
Ce petit logiciel basé sur OpenGL donne des sueurs froides aux GPU. Il vise à reproduire de la fourrure en 3D, ce qui est très consommateur en ressources de calcul. Utilisé dans sa version 1.8.2, on le fera tourner pendant 1 minute en 1920*108, soit la résolution native de l'écran. Les résultats sont donnés sous 2 formes : en nombre moyen d'image par secondes et dans l'équivalent Fur Mark, qui est à l'instar de 3Dmark un nombre de points.

BenchmarkMSI GTX560MATI 4870Gigabyte GTX560 OCClub3D GTX560 Ti OC
FPS39296270
Fur Mark1790123428683610


Stalker Clear Sky

L'outil de benchmark Stalker et le rendu des résultats
Le jeu S.T.A.L.K.E.R. : Call of Pripyat et son moteur propriétaire X-Ray Engine ont toujours mis les machines à rude épreuve. C'est donc tout naturellement que cette référence est dans notre panel de jeux, afin de voir comment la carte graphique se comporte. Il est à noter que l'outil de benchmark est un stand alone, il permet donc de mesurer les performances d'une configuration matérielle sans posséder le jeu, ce qui est très appréciable. Le tableau suivant montre les résultats en termes de nombre moyen d'images par secondes :

BenchmarkMSI GTX560MATI 4870Gigabyte GTX560 OCClub3D GTX560 Ti OC
Day51638389
Night597488108
Rain628283118
Sunshaft37466375

Les performances de la GTX 560M sont raisonnables, la barre des 40 FPS est dépassée allégrement dans le cadre des 3 premiers benchmarks, tandis qu'elle est frôlée dans le 4e. Le jeu va donc s’avérer jouable à la résolution native de l'écran 17,3, à savoir 1920 * 1080. En revanche, on peut voir que dans l'absolu, les performances réelles sont plus proche d'une ATI HD 4870 que d'une GTX 560, même non Ti.

Metro 2033

Dans le métro, c'est la guerre !
On utilise l'outil de benchmark bien pratique qui est intégré au jeu Metro 2033, sous forme d'un exécutable à lancer. Il dispose d'une interface graphique qui permet de configurer la scène et les paramètres à utiliser. Dans notre cas, c'est le niveau du jeu « Frontline » qui sera utilisé, à la fois dans un mode « normal », tel que défini par défaut en 1024 * 768, et un mode plus avancé qu'on nomme « zeden » en 1920 * 1080. Les résultats sont ensuite affichés dans une page web. Le tableau suivant montre les résultats en termes de nombre moyen d'images par secondes :

BenchmarkMSI GTX560MATI 4870Gigabyte GTX560 OCClub3D GTX560 Ti OC
Normal47278183
Zeden19172334

Dans ce jeu très exigeant, on voit que les cartes graphiques sont en difficulté. Avec presque de 50 FPS en moyenne, la GTX560M s'en sort bien, en mode Normal, c'est à dire en 1024*768. Les GTX 560 Ti et non Ti sont largement plus à l'aise dans ce mode, mais on constate également que le mode Zeden leur cause également aussi du souci. La GTX560M n'obtient en fait que 19 FPS de moyenne sur ce benchmark : on pourra donc difficilement utiliser la résolution native de l'écran. En effet, le jeu ne se révèle pas facilement jouable sans descendre les options graphiques.

Tests des performances disques dur

Crystal Disk mark
Le MSI embarque non pas un, mais 2 disques dur SATA de 500 Go chacun, monté en RAID 0. Au niveau de Windows, c'est donc un unique disque de 1 To qui est vu, avec normalement des performances de premier ordre. Nous allons utiliser l'outil de benchmark Crystal Disk mark, qui sait mesurer en une seule fois les principaux débits intéressants d'un disque dur. Dans notre cas, on va se limiter à :
  • les débits en lecture et écriture séquentielles, en Mo/s
  • les débits en lecture et écriture aléatoires, avec des blocs de 512 Ko, en Mo/s
Chaque benchmark sera réalisé en interne 5 fois de suite, et l’interface présente la moyenne de ces 5 passes.

Séquentielle (Mo/s)Aléatoire (Mo/s)
DD 1 To - Lecture121,242,97
DD 1 To - Ecriture116,562,56
Raid 1 To MSI - Lecture 189,848,89
Raid 1 To MSI - Ecriture 181,165,47

Le RAID 0, consistant à répartir les données sur 2 disques dur, montre ici son potentiel. Les chiffres sont meilleurs sur tous les tableaux, en comparaison d'un disque dur de bureau 3,5 pouces classique. On a donc un OS assez réactif, moins qu'avec un SSD, certes, mais le sous-système de disque du GT780R ne pourra être pris au dépourvu que dans un seul cas : si l'un des 2 HDD défaille, auquel cas toutes les données seront perdues.

Performances thermiques et nuisances sonores


Description de l'outillage

15 minutes sur le grill
On utilise le logiciel OCCT 4.1.0, qui est l'outil royal de test d'overclocking : il pousse le CPU et les GPU dans ses retranchements pour le faire chauffer au maximum. Direction le site officiel pour le télécharger. On fera une passe d'une heure du benchmark OCCT Power Supply, qui combine un burn CPU (le test OCCT classique) avec un burn GPU (basé sur un équivalent de Furmark), afin de simuler l'usage d'un jeu bien gourmand. Cette nouvelle version d'OCCT embarque tout le monitoring nécessaire, on aura donc les valeurs min et max du processeur et de la carte graphique. Cependant, sur un PC portable, la chaleur en sortie des ouïes de ventilation peut être gênante, on va donc mesurer au thermomètre infrarouge Voltcraft IR 280 sur le coté/derrière et sur le dessous pour voir ce qu'il en est. Direction l'article dédié à cet instrument de mesure pour le découvrir en détail.

Les nuisances sonores seront quant à elles mesurées au sonomètre à 2 endroits : à 50 cm du côté gauche, et à 50 cm du devant. Pour ces mesures, nous allons utiliser notre Sonomètre Voltcraft SL-100. Nous vous invitions à consulter notre article présentant le sonomètre article présente en détail notre sonomètre.

Voici désormais ce qu'on attendait le plus, les résultats !

Résultats

Programmé pour durer une heure, le benchmark OCCT s'est arrêté de lui-même au bout de 22 minutes, quand le core n°1 a atteint la température de sécurité, à savoir 90°. Le tableau ci-dessous montre donc la situation à ce moment

ChargeTemp CPU (°C)Temp GPU (°C)Temp ext gauche (°C)Temp ext dessous (°C)Bruit face (dB)Bruit côté (dB)
Idle373636293641,3
Full9083562736,842,8

Un bon point tout de même est que le GT780R ne ventile pas par le dessous, comme le montre la mesure où le fond reste à la même température. Cela évitera à ceux qui le prendront sur les genoux d'avoir trop chaud. En revanche, l'ouïe de ventilation sur la gauche/arrière double quasiment de température, et si nos amis gauchers utilisent une souris externe pour jouer, il faudra qu'ils s'éloignent un peu. Côté nuisance sonore, le MSI GT780R ne produit pas de bruit de turbine désagréable. Bien sûr, sa ventilation est audible quand il est en pleine charge, mais cela reste relativement mesuré pour un PC portable de ce calibre.

A l'usage

Après plusieurs jours passés en compagnie de ce portable MSI 780R, l'heure est maintenant au bilan.

Tout d'abord, il faut souligner la qualité de fabrication. Les finitions sont de très bonne facture, l'assemblage a été réalisé avec soin, on n'a jamais l'impression d’être en face d'un produit cheap. Le clavier, et son rétroéclairage plus qu'efficace montre que la collaboration avec un spécialiste du genre, à savoir Steelseries, n'est pas là que pour l'aspect marketing, c'est vraiment un plus. De même pour le son qui est vraiment bluffant pour ce type d'appareil. L'écran n'est pas en reste, et les choix opérés par MSI sont les bons. C'est une dalle matte, traitée anti-reflets qui a été choisie — enfin un peu de logique chez les constructeurs — et qui utilise la technologie LED, plus économe.

Le 780R est également doté de boutons sensitifs très réussis de part et d'autre du bouton « Power », situés juste en bas de l'écran. On peut par exemple, en un appui, passer en veille, en mode film, éjecter le DVD/BluRay ou couper le Wifi. C'est très bien pensé et réalisé, avec un OSD assez sympa qui permet de savoir immédiatement ce qui se passe.

Le GT780R et son fond d'écran MSI par défaut sous Win 7
Côté performances, il y a du bon et du moins bon. Le PC est bien réactif grâce à son RAID 0, et son To d'espace disque permettront d'être à l'aise à ce niveau. Côté processeur, le Core i7 embarqué remplit parfaitement son usage. Le point le plus faible, c'est la carte graphique. Elle n'est pas mauvaise en elle-même, c'est juste qu'elle est sous-dimensionnée pour permettre de profiter pleinement de l'écran 17 pouces et de sa résolution Full HD. On l'a vu dans les benchmarks, à ces niveaux de résolution, le PC est malmené, il faudra donc revoir ses prétentions à la baisse et se contenter de résolutions inférieures, ou de jeux moins gourmands.

Au niveau des nuisances thermiques et sonore, le bilan est assez logique. On a vu, et ce sans trop de surprise, qu'on peut atteindre la température limite de fonctionnement du processeur et de la carte graphique lors d'un benchmark assez exigeant, qui doit alors s’arrêter par sécurité. C'est un cas il est vrai un peu extrême, mais qu'il faut garder à l'esprit. Maitriser l'enveloppe thermique lors de la conception d'un PC portable puissant orienté gaming, n'est pas une mince affaire. En revanche, la ventilation est quant à elle bien pensée sur ce produit, on n'aura pas de problème de « brûlure » à signaler.

Le chargeur, c'est 25% de poids en plus
Il ne faut cependant pas se leurrer. Une telle machine n'est pas faite pour vous accompagner des heures durant dans les transports en commun, car le poids de l'ensemble se fait très rapidement sentir. Encombrant et lourd, le 780R a plutôt pour objectif de remplacer un PC fixe moyen de gamme, qu'on peut déplacer de temps en temps relativement facilement. Nous n'avons pas pu en tester l'autonomie, notre logiciel de mesure n'ayant pas été en mesure de fonctionner correctement.

Autres versions

A ce jour, d'autres versions du GT780 existent, comme le GT780DXR, disposant d'un processeur légèrement plus puissant, le Core i7 2670QM à 2,2 GHz, et d'une carte graphique améliorée, une GTX 570M, tout en gardant les mêmes caractéristiques au demeurant. On trouve cette version aux alentours de 1600 euros. Moins chère, la version GT780 tout court, et qui ne dispose pas du RAID, est quant à elle a 1300 €uros.

Conclusion

Au final, MSI signe avec ce GT780R un PC portable à l'orientation gaming marquée, avec des caractéristiques alléchantes ; encombrant et lourd, on parlera plus d'ailleurs de transportable. Les partenaires Steelseries et Dynaudio ont contribué de manière significative à la qualité de cette machine, et l'écran LED à dalle matte n'est pas en reste. Là où le bats blesse, c'est la carte graphique, sous dimensionnée pour des raisons évidente de coût, qui ne permet pas de profiter pleinement de la résolution Full HD en très haute qualité dans les derniers blockbusters. Il faudra donc consentir à sacrifier la résolution et les options graphiques, pour jouer dans de bonnes conditions sur cette machine, par ailleurs réactive et performante dans des utilisations plus bureautique et multimédia.


par Xpierrot 4 commentaires, dernier par Xpierrot
Partager

Commentaires

utr_dragon

Rédacteur en Chef/Dieu
Nb msg : 2485
(#1) 07 avril 2012 à 12h23
1300€ pour avoir une cg moins puissante qu'une HD4870, c'est une bonne blague ces ordinateurs portable pour "gamers".
No comment !
Grounch

Gros Membre
Nb msg : 1068
(#2) 07 avril 2012 à 16h54
Ca doit quand meme être bien pratique d'être riche
Zork

Webmaster
Nb msg : 1845
(#3) 07 avril 2012 à 19h16
C'est clair que le gaming et les machines "portables" ce sera toujours une affaire de compromis. :-) Après ceci dit quelqu'un qui se déplace beaucoup ne fait pas toujours le choix de devoir se déplacer : Une machine portative permettant de jouer a donc sa place sur le marché, et il y a très certainement une demande (Dell XPS, Alienware, les séries G de MSI et ASUS ne sont qu'un exemple de sociétés offrant des produits pour cette clientèle.

Lorsque comparé à une tour, le prix est toujours élevé et les performances toujours basses, mais c'est normal et ça ne changera pas même à long terme je pense.

Beau travail Pierrot, tu as fait une belle analyse de cette bête mobile. Qui sait ? Peut être en auras-tu bientôt davantage à tester ! :-)
Webmaster et fanboy id Software.
Xpierrot

Responsable Hardware de Zeden
Nb msg : 1497
(#4) 08 avril 2012 à 18h49
Le travail d'intégration des différentes technologies dans aussi peu d'espace est une réelle réussite, les ingénieurs doivent vraiment s'arracher les cheveux. Mais la "castration" au niveau de la mémoire de la carte graphique fait vraiment mal aux performances...
Marchez doucement car vous marchez sur mes rêves
Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !