ZeDen.net

 
 
Shock Spin : le micro casque sans micro ?
Le micro-casque fait partie de la panoplie du parfait joueur de FPS, et se choisit donc avec soin. Les constructeurs sont nombreux, on peut citer ROCCAT, RAZER ou Logitech, mais aussi la filiale spécialisée e-sport du fabriquant de boitiers Thermaltake, dénommée Tt eSPORTS. Alors que tous les modèles de la concurrence proposent un micro monté sur une tige plus ou moins souple fixée sur une des oreilles du casque, le Shock Spin est quant à lui doté d'un micro-cravate, indépendant du casque. Bonne, ou fausse bonne idée ? La réponse dans ce test !

Fiche technique

Le site officiel de Tt eSPORT nous présente les informations suivantes concernant son casque :
    Casque
    • 50mm Neodymium Magnet Speaker
    • Ergonomic shaped cushion
    • Mutimedia player compatible
    • In-line volume controller
    • Frequency response : 15~20,000Hz
    • Impedance : 32 ohms, 1 kHz
    • Sensitivity : 95±3 dB SPL/mW, at 1kHz
    • Rated Power : 40mW
    • Maximum Power : 100mW
    Micro
    • Microphone box
    • Sensitivity : -34±3 dBV / Pa@1 kHz
    • Frequency : 100~10K Hz
    • Direction : Omini-direction
    Prix : 59.90 €uros
Le constructeur est, par rapport à ses concurrents, assez avare de données techniques. Mais peu importe, ouvrons la boite !

Déballage

On nous a fait parvenir la version « Diamond Black » du casque Spin, situé au milieu de la gamme de casque « Shock » du constructeur. Le packaging dévoile un des côtés du casque via une section translucide.



L'emballage est solide et inspire la confiance. Les différents éléments du Shock Spin ont été bien protégés durant le transport, et sont de plus assez facile à défaire tout en gardant la boite réutilisable, ce qui n'est pas toujours le cas.

Un casque en kit
La boite contient en fait le casque constitué de 3 éléments, à savoir :
  • Casque
  • Micro
  • Rallonge/réglage volume
On a également 1 pochette contenant :
  • Le guide d'installation rapide multilingue
  • Un fascicule de garantie, qui rappelle que la durée pour ce casque est de 2 ans
Détaillons maintenant un peu chaque module du Shock Spin :

Casque

Le Shock Spin est doté de 2 coques d'oreilles relativement grosses. Cela est directement lié aux hauts parleurs de 50 mm, qui équipent de plus en plus les casques haut de gamme, en remplacement des haut-parleurs de 40 mm plus classiques. L'extérieur des coques ressemble à des enceintes, ce qui est particulièrement bien vu de la part du constructeur.


Un casque confortable

Outre la puissance, le casque mise sur le confort. La barre au-dessus de la tête est dans un caoutchouc limite silicone agréable, tandis que le revêtement des oreilles est en velours tout doux.

Micro

Le micro du Shock Spin est complètement indépendant du casque, dont il en reprend complètement le design, très réussi.



La pince du micro-cravate est solide, et permet de faire pivoter le micro à 360 °, ce qui est pratique. La rotation de l'axe est de plus retenue par des petits crans, ce qui évite au micro de trop bouger une fois mis en place. Un bouton On/Off est également présent sur la tranche, ce qui permet simplement de muter votre voix d'un seul doigt.

Rallonge

Le bouton de volume du casque est placé sur une rallonge indépendante. C'est une molette qui a 1 tour complet de liberté de mouvements, et qui réagit à la moindre pression du doigt dessus. Ça change du ROCCAT Kulo et de son bouton linéaire difficile à manier.

Ce câble d'extension mesure tout de même 2 mètres. Il permet donc d'atteindre la source sonore même si celle-ci est éloignée. Le câble du micro lui, mesure directement 3 mètres, et il n'a donc pas besoin de rallonge.


Un contrôle de volume facile d'usage

Connectique et branchements

Du câble tressé de 3 diamètres différents
Les 3 éléments du Shock Spin disposent tous les 3 d'un câble et d'un connecteur de type jack mâle de 3.5 mm. Le câble est gainé de tissu, ressemblant aux tissus thermorésistants qu'on trouve notamment sur les câbles d'alimentation des fers à repasser, et qu'on a vu également vu à la rédaction de ZeDen sur des câbles USB de souris. Cela change du plastique traditionnel, et cela a une incidence sur la tendance à prendre et à garder « le pli » qu'ont habituellement les câbles. Avec ce système, on peut plus facilement enrouler le câble autour du casque tout en évitant que l’un des fils ne puisse se sectionner de l’intérieur, et fasse ainsi que l'une des oreilles ne fonctionne plus.

Les jacks sont plaqués or, chose banale sur de l'équipement audio de ce calibre. L'or est le métal qui a la meilleure conductivité électrique, c'est le meilleur matériau à utiliser pour faire de la connectique performante. C'est pour cela que dans le domaine de l'audio haut de gamme, on trouve régulièrement des câbles d'enceintes avec des connecteurs recouverts de ce métal, et donc c'est logique que Tt eSPORTS l'utilise également.

L'installation est ultra simple. On branche le casque à la rallonge, puis la rallonge à une sortie de la carte son. On branche ensuite le micro à l'entrée de la carte, et le tour est joué. Pour le test, le Shock Spin est relié à une Creative X-Fi Fatal1ty Pro.

A l'usage

Dès qu'on place le Shock Spin sur sa tête, on se sent à l'aise. Les oreilles sont dans un écrin de velours, suffisamment large grâce aux haut-parleurs de 50 mm de diamètre. Le système de la barre en silicone qui s'adapte toute seule au sommet du crâne est très bien pensé. Ce confort garantit des heures de jeu le casque sur les oreilles sans finir cramoisi. Le poids du casque est un peu élevé, avec 290 g, ceci étant directement directement lié aux grosses bobines utilisées par Tt eSPORT. Nous avions testé un autre produit équipé de ce diamètre de hauts parleurs, à savoir le Razer Banshee et il était bien plus lourd.

Côté audio, le rendu est vraiment très bon, que ce soit au niveau des basses que des aigües, en jeu ou en usage musical. Le casque dispose d'une bonne puissance, ce qui implique un volume sonore assez conséquent. Avec le volume au maximum, notre fidèle sonomètre a relevé pas moins de 102.4 dB, ce qui établit un nouveau record et qui représente de quoi se rendre largement sourd plus d'une fois. Dans ses conditions, à plus d'un mètre du casque, le son n'est pas très distordu : la musique était parfaitement écoutable, ce qui est gage d'une haute qualité sonore.

Le point qui est le plus intriguant dans le Shock Spin est bien évidemment le micro. Si au départ on pense qu'il est logique de clipser la pince micro sur ses vêtements, comme on voit à la télé, on se rend compte qu'il est plus pratique de la fixer au câble du casque. On était au départ un peu sceptiques sur le fait que l'omnidirectionnalité du micro allait capter des bruits parasites, notamment le froissement des vêtements si on se déplace un peu ou les bruits de l'environnement. Et en fait, pas du tout. Le son capté est vraiment clair, parfaitement compréhensible, et ce dans les principaux logiciels de communication testés. Le micro capte en effet sur 360°, mais cela ne forme pas une sphère : le son provenant de derrière le micro par exemple n'est pas entendu. La zone couverte forme plutôt un cône, ce qui explique qu'il suffit de positionner vaguement le micro en direction de sa bouche pour que cela fonctionne bien.

Conclusion

Le confort d'écoute est le point fort de ce casque, qui n'a d'égal que la qualité musicale. TT eSPORT frappe fort avec ce Shock Spin, dont la modularité et le niveau de finition sont impeccables. Proposé à un tarif raisonnable en regard de ses prestations, le Shock Spin est un casque qui gagne à être connu, surtout qu'il est disponible en 3 couleurs différentes, ce qui est très rare. Le design est en plus réussi, que demander de plus ?


par Xpierrot Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !