ZeDen.net

 
 
Un nouveau casque gaming chez Logitech !
Le micro-casque fait partie de la panoplie du parfait joueur de FPS, et se choisit donc avec soin. Les constructeurs sont nombreux sur ce segment, et proposent une foule de produits. Nos tests sont là pour essayer de vous aider à vous repérer dans la jungle des modèles disponibles. Aujourd'hui, c'est le suisse Logitech qui est à l'honneur, avec le G430, un nouveau modèle de casque qui vient combler un trou dans la gamme du fabriquant. Adoptant la nouvelle couleur bleue des périphériques gaming de 2013, ce casque propose du son 7.1 virtuel. Sera-t-il votre nouveau fidèle allié de bataille ? Réponse dans notre test !



Déballage

Le package est typique du matériel pour gamers : un design assez agressif avec une petite fenêtre pour apercevoir la bête. Cette boite reprend le schéma habituel de la belle photo du produit devant, et quelques points techniques derrière. Cependant, Logitech innove : la photo est en fait coupée en 2, avec la partie droite représentant le clavier passé aux rayons X. C'est d'ailleurs le signe distinctif des packagings des produits G de 2013, que l'on avait découvert sur le clavier G19s lors de son test. De manière générale, l'ensemble de la boite est très réussie et donne envie de l'ouvrir enfin de découvrir ce casque.


La boite du G430 sous toutes ses coutures

Le bundle
Une fois ouverte, on découvre le casque et les accessoires l'accompagnant. Le bundle est en fat composé des éléments suivants :
  • Le casque en lui même ;
  • Le manuel d'installation et d'utilisation ;
  • Une carte son externe USB.
Pas de CD dans la boite de notre exemplaire de test, il faudra passer par le site de Logitech pour récupérer les drivers dénommés « Logitech Gaming Software », pour un poids de 55 Mo. C'est un peu dommage, car vu la taille de la boite, il y avait largement la place, mais ce genre de pilotes se met à jour régulièrement, et le public visé par le G430 dispose à une écrasante majorité d'une connexion internet. On détaillera la partie logicielle un peu plus loin dans le test, on va d'abord étudier le casque sous toutes les coutures.

Présentation détaillée

Passons maintenant en revue le G430.

Le casque en lui même

Le casque est doté d'un arceau et d'une paire d'écouteurs rembourrés avec de la mousse, le tout en coloris bleu électrique. Le revêtement des écouteurs est texturé, et il amovible et lavable, ce qui lui permettra de retrouver sa couleur après de longues heures d'usage.

Comme on l'avait déjà remarqué à l'époque du G930, les écouteurs pivotent à 90°. Cela permet de poser le casque à plat sans abimer quoique ce soit, ça permet aussi de le porter autour du cou. C'est vraiment une bonne idée, preuve du soin apporté aux petits détails qui changent la vie par le constructeur.


Les écouteurs du G430

Câble et télécommande

Câble et télécommande
Une des choses qui surprend quand on regarde le G430, c'est son câble. Il est bien évidemment tressé, et c'est une très bonne chose, mais cela est devenu très courant sur les casques destinés aux joueurs. Que ce soit chez Tt eSPORTS, Corsair ou Ozone, tous les constructeurs sont adoptés ce genre de câble qui est bien plus résistant que le traditionnel câble en plastique. Là où Logitech innove, c'est sur la couleur : le câble est en effet bleu électrique, comme les écouteurs, et à la rédaction, on apprécie ! Un dernier mot sur le câble : il est d'une longueur très généreuse, plus de 3 mètres, et pour la raccourcir, il dispose d'un petit velcro intégré.

Le long de ce câble, on trouve également une télécommande, à la fois discrète et design. Elle dispose d'une molette pour régler le volume des hauts parleurs du casque, et d'un interrupteur pour couper le micro quand celui-ci n'est pas utilisé.

Micro

Le micro se positionne aussi bien verticalement qu'horizontalement. En effet, il est doté d'une de tige très flexible, montée sur un axe. Cela permet une grande liberté de mouvement, et d'un geste, on peut le passer en position verticale. Dommage, cette position ne coupe pas le micro, comme on l'a vu sur certains modèles concurrents.

Carte son

C'est la carte son USB intégrée dans le package de ce casque qui gère le son 7.1. En effet, sans elle, le G430 est un casque stéréo. Ultra plate et ultra légère, elle se fera complètement oublier une fois branchée.


La carte son USB

Branchements

Le branchement au PC est simple. Dans un premier temps, il faut brancher la carte son externe USB à un port libre sur le PC, comme on le ferait pour n'importe quel autre périphérique USB, comme une clé par exemple.

Ensuite, on branche le casque à cette carte : le jack du micro (repéré par une discrète petite pastille rose) et le jack des haut-parleurs (doté d'une pastille verte) sont à connecter aux prises de la carte, en suivant tout simplement les sérigraphies. Logitech a en outre conçu des jacks dotés d'une coque en plastique d'un faible diamètre, ce qui permet notamment d'utiliser des doubleurs de jack sans être obligé de forcer : ce constructeur a donc vraiment le souci du détail.

Maintenant que c'est connecté, voyons la partie logicielle.

Drivers

Le pilote LGS, pour Logitech Gaming Software, est le pilote unifié des périphériques de jeux G de chez Logitech et il peut donc gérer plusieurs périphériques compatibles de la marque — comme le G19s — branchés sur un même PC. Cela évite donc de multiplier les pilotes.

Le principe général de l'interface est le même que chez certains concurrent : on a une belle image du produit, et certaines zones sont cliquables et ouvrent alors une interface dédiée.


L'interface du G430 dans LGS

Réglage volume et égaliseur

Dans le premier panneau, on retrouve tout ce qu'il faut pour un réglage aux petits oignons des haut-parleurs :
  • volume principal casque / micro
  • réglage aigus / basse
  • égaliseur 10 bandes
A noter qu'il n'y a pas de presets (Rock, Jazz, etc) pour cet égaliseur. L'interface est claire et nette, un modèle du genre.

Mélangeur surround

Il y a également un panneau spécifique pour le mélangeur de son surround, permettant de régler le volume par canal audio virtuel. En effet, le 7.1 annoncé sur ce casque est simulé, par des procédés de type Dolby Digital. La capture du driver montre le positionnement des haut-parleurs virtuels. On peut voir les 8 canaux ont un réglage indépendant : on peut régler ainsi le volume de chacun de manière spécifique. Logitech fait même une petite private joke : le volume max est indiqué à 11, alors qu'habituellement, sur toute une gamme d'équipement audio comme notamment les ampli de guitare, cela va de 0 à 10. « Aller jusqu’à 11 », c'est une façon de dire que Logitech fait mieux que ses concurrents, car il peut sortir du son « plus fort ». Cette notion de « 11 » a même sa page wikipedia...

Un bouton permet d'activer le mode surround pour les sources qui ne sont pas multicanales : on peut ainsi écouter des MP3 stéréo en 7.1. A noter qu'une démo sonore est intégrée au logiciel, et elle est plutôt convaincante.

Protocole de tests

N'étant pas équipés d'analyseur de spectre ou d'équipement audio complexe, tous les tests effectués seront donc purement subjectifs, et donc on va parler de ressenti plus que de faits.

Musique

Côté musique, nous nous concentrons sur quelques chansons, issues de styles de musique complètement différents, pour observer la polyvalence du kit :
  • Glory Box, de Portishead : chanson d'amour trip hop au son très travaillé, passée à la radio des centaines de fois et incluse dans la BO de plusieurs films, elle a une structure vraiment intéressante dans le cadre de test audio. D'un côté, les instruments à corde et la batterie produisent des sons très graves, vraiment caractéristiques de cette chanson. De l'autre, les violons montent dans les aigus tandis que voix de Beth Gibbons joue dans les médiums.
  • Money, des Pink Floyd : un classique des classiques du groupe de rock progressif mythique, avec ses bruits de caisses enregistreuses et pas mal de médium. Le son épuré de l'époque est aussi un bon test.
  • Humdrum and Humble, de Tears For Fears : Bien moins connu que Shout et Sowing the seed of love du même groupe anglais, ce titre possède une intro de guitares intéressante, qui fait plusieurs allers retours entre la gauche et la droite. Cela va permettre de tester le rendu stéréo d'un kit et donc le positionnement des instruments dans l'espace.
  • Phatt Bass, d'Aquagen : il faut bien un morceau de techno, avec des gros morceaux de boum-boum dedans, pour bien voir ce que le caisson de basse a dans le ventre

Jeux

Sur PC, ce sont les FPS qui vont être à l'honneur :
On fera attention bien évidemment aux bruitages, à la musique et aux voix, dans les différentes situations offertes par ces jeux, que ce soit en mode solo qu'en multi.

Avant de conclure, on pourra s'attarder quelques instants sur cette vidéo de Logitech assez fun mettant en scène le G430 : le son 7.1 permettra-t-il à nos héros d'éviter les snipers ?


A l'usage

Après plusieurs semaines passées en compagnie de ce casque, l'heure est venue de faire le bilan, et autant le dire, celui-ci est très positif.

Le design du G430 est à notre sens réussi, en se démarquant notamment au niveau de la couleur de la masse des casques gaming noirs ou gris. La mode du streetwear n'est sans doute pas étrangère à ce passage à la couleur chez de nombreux constructeurs, notamment Razer. L'ensemble à l'air bien solide et le G430 ne devrait pas finir à la benne à la première chute. Il n'y a pas non plus de problème d'ajustement à signaler : quand on appuie dessus, il n'y a pas de petit couinement désagréable au niveau du plastique.

Le Logitech se révèle être confortable à l'usage, sans écraser les oreilles, mais en tenant très bien sur la tête. Grâce à ses larges oreilles, le casque isole partiellement l'utilisateur, suffisamment pour ne pas être dérangé par les bruits extérieurs, mais pas assez pour être pris pour un autiste devant son PC, ce qui prouve que le constructeur a trouvé un bon compromis. Son poids de 260 g — mesure sur la balance à l'appui — est bien réparti, même si ce n'est pas une plume. La télécommande intégrée au fil est elle aussi très légère et ne tire donc pas sur ce dernier, ce qui est agréable. Les 2 boutons de réglage sont bien placés, du coup on peut les manipuler d'une main sans problème.

Côté audio, le rendu est vraiment très bon. Les 2 haut-parleurs font très bien leur boulot, et encore mieux quand ils sont épaulés par la carte son. Les basses, notamment, sont bien percutantes, on n'a pas de la vague bouillie d'un caisson de 5.1 bas de gamme. Les médiums ne sont pas noyés dans la masse, on notera cependant une petite limitation du côté des aigus, qui semblent manquer de souffle. On n'hésitera pas à leur donner un peu plus de pêche via l'interface du driver. Le choix d'activer ou non le Dolby pour avoir le 7.1 est une question de goût plus qu'autre chose. Pour la musique, personnellement, je préfère largement avec. En jeux, le positionnement 7.1 est un petit plus sympa. Certains détails sonores ressortent effectivement, mais cela dépend des titres.

Niveau volume sonore, le G430 atteint les 86 dB, un poil en dessous de ce qu'indique la fiche technique. C'est largement assez, et on pourra en sortir encore plus en activant le préamplificateur dans le driver. A noter qu'avec et sans la carte son USB externe, le volume est rigoureusement identique, il n'y a donc pas de bridage logiciel quelconque. Par comparaison, certains casques passés à la rédaction, comme le G930 du même constructeur, dépassaient les 100 dB, ce qui permet de se rendre sourd plus d'une fois.

Côté micro, rien à redire que ce soit dans MSN, TS ou dans les jeux, la qualité est exemplaire.

Avec cette référence, Logitech vient combler un trou qui existait dans sa gamme, tout en la mettant aux nouvelles couleurs de 2013. En fait, le G430 parait être la réponse de Logitech à ROCCAT et à son Kulo 7.1 qu'on avait testé dans nos colonnes. Ils partagent le même nombre de hauts parleurs virtuels, et utilisent un système similaire de carte son USB externe. Leur prix est de plus rigoureusement identique, mais à la fin, le Logitech gagne, notamment par son confort et son intégration dans l'écosystème Gaming de la marque.

Conclusion

Inutile de tourner autour du pot, le casque G430 de Logitech est une vraie réussite sur tous les tableaux. Son design réussi lui confère une vraie personnalité et sa partie audio, notamment grâce à l’ajout de la carte son USB externe, est vraiment bluffante, notamment en jeu. Se concentrant ainsi clairement sur les fonctionnalités attendues par un public de joueurs, ceux-ci ne pourront qu'être conquis par le G430, sans compter que son rapport qualité/prix est excellent !

Produit recommandé par ZeDen


par Xpierrot 1 commentaire par Tib Blacks
Partager

Commentaires

Tib Blacks

Youtubeur Padawan
Nb msg : 135
(#1) 14 décembre 2015 à 21h24
Il est top ! Je le conseil
Vidéo-testeur pour Zeden.net
ZedenTV : https://www.youtube.com/channel/UCyNdxVHYbmbInnl8UAjIDdQ
Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Actu du même sujet

Fiche technique

La fiche technique de ce casque est la suivante :

Type
  • Forme : Tour de tête
  • Type : 7.1
  • Couplage auriculaire : Circumaural (englobe les oreilles)
  • Système acoustique : Dynamique / fermé
  • Ergonomie : Ajustable
  • Sans-fil : Non
  • Carte son intégrée : Oui
  • Multiplateformes : Non, PC seulement
  • Utilisation recommandée : Jeux
Écouteurs
  • Transducteur : Néodyme de 40 mm
  • Réponse en fréquence : 20 - 20 000 Hz
  • Niveau de pression sonore (SPL) : 90 dB
  • Impédance : 32 Ohms
Microphone
  • Micro intégré : Oui
  • Type : unidirectionnel
  • Réponse en fréquence : 50 – 20 000 Hz
  • Impédance : 2 200 Ohms
  • Sensibilité : -40 dBV/Pa
Télécommande
  • Télécommande : Oui
  • Commandes sur l'oreillette: Non
  • Secret (mute) : Oui
  • Volume : Oui
Divers
  • Connexion : 2 x 3,5 mm ou USB
  • Accessoires : Adaptateur audio USB fourni
  • Prix : 79,99 € chez notre partenaire materiel.net