ZeDen.net

 
 
H110 au rapport !
Parmi tous les produits du vaste catalogue du constructeur Corsair, on trouve bien évidemment de la RAM ou des périphériques de jeux, mais aussi une gamme de système de refroidissement à liquide pour CPU. Fonctionnant en circuit fermé et tout intégré, ces produits ont contribué à démocratiser le watercooling au sein des PC gaming, notamment. Nous allons nous intéresser au dernier né de cette série « H », à savoir le H110, haut de gamme chez Corsair. Doté de mensurations imposantes — 280 mm — il est loin de pouvoir rentrer dans tous les boitiers. Pourrait-il être votre prochain investissement dans une solution de refroidissement de CPU ? Réponse dans notre article !


Déballage

L'emballage est relativement imposant, même pour un « WC » intégré, ceci étant directement lié à la taille du radiateur, mesurant 280 mm de long. Tout de noir et rouge vêtu, le packaging est relativement classique. Il y a une belle photo du produit à l'avant et quelques spécifications techniques à l'arrière, mais pas de fenêtre transparente à l'horizon pour pouvoir admirer le H110 en avant-première.


Le packaging du H110

Une fois ouverte, la boite révèle l'ensemble de refroidissement déjà partiellement monté. Il est constitué d'un radiateur, d'un waterblock à fixer au CPU et de 2 tubes flexibles qui relient les deux éléments. A l’intérieur de ce circuit, le liquide est déjà présent, et il n'y a aucune maintenance à effectuer : pas de vidange, ni de remplissage, ce qui évite les risques de fuites à l’intérieur du PC. Si le radiateur est en alu, le waterblock est lui en cuivre, avec un patch de pâte thermique déjà appliqué.


Le H110 avant montage

Le bundle
On trouve aussi un bundle complet dans la boite :
  • Notice de montage
  • 2 ventilateurs
  • Fixation AMD
  • Fixation Intel
  • Flyer pour le RMA
Toute la quincaillerie est séparée en petits sachets plastiques, pratiques pour s'y retrouver. Il est maintenant temps de passer au montage.

Configuration de test

La configuration de test est désormais up to date :
Le boitier Corsair Vengeance C70 dispose d'un emplacement pour les radiateurs de 240/280 mm, ce qui va donc parfaitement convenir au H110 du même constructeur.

Montage

La sélection de pièces pour socket 1155
Le montage se fait en diverses étapes assez simple, mais il faut prendre le temps de bien lire la documentation. En effet, comme le H110 supporte plusieurs sockets, aussi bien chez AMD que chez Intel, il faut choisir les bonnes pièces pour faire un assemblage adapté à la configuration cible, dans notre cas du socket Intel 1155.

On regrettera à ce sujet que Corsair n'ait pas pris modèle sur Noctua qui regroupe les pièces en kits étiquetés « AMD » et « Intel », ce qui permet déjà de simplifier les choses.

Préparation de la fixation socket

Afin de fixer le H1100 au socket, on commence donc par réunir la quincaillerie générale, le backplate Intel, le cercle de fixation Intel, et les clips — constitués de 2 parties. On assemble dans un premier temps le cercle et les clips. Cette étape n'est pas des plus intuitives qui soient, la documentation gagnerait à être plus claire sur le sujet. Ces clips permettent ensuite d’accueillir les sortes de vis à main, destinées à fixer le waterblock. On suppose qu'elles intègrent des ressorts de limitation de couple de serrage.


Préparation du cercle de rétention

Ensuite vient le montage de la plaque à fixer derrière la carte mère. Le backplate Intel dispose de 3 ensembles de trous, permettant de s'adapter aux sockets 775, 1366 et 1156/1155. Il suffit d'insérer 4 supports métalliques dans les bons trous, puis à l'aide de 2 patins caoutchouc dotés d'autocollants sur les 2 faces, on vient coller la plaque au dos de la carte mère. L'objectif est de faire tenir le backplate sous la carte mère durant sa mise en place dans le boitier, en attendant de fixer la partie waterblock. C'est une très bonne idée, et cela facilite vraiment le montage.


La backplate se « colle » à la carte mère

Fixation des ventilateurs et du radiateur

Le rad et les ventilateurs montés
Le constructeur recommande une installation en aspiration, avec les ventilateurs plaqués contre la paroi du boitier, et le radiateur juste derrière. Cela permet aussi de protéger les ventilateurs de tout ce qui pourrait y frotter : câble d'alimentation ou main de l'utilisateur. Pour y arriver sans prise de tête inutile, il vaut mieux commencer par fixer les 2 ventilateurs de 140 mm au radiateur, en ne mettant que 2 vis sur les 4 possible. Ensuite, on visse le radiateur sur la partie supérieure du boitier (on pourrait dire le «  plafond » du boitier), et le tour est joué.

Fixation du waterblock

On visse alors partiellement le cercle de rétention autour du CPU. Ce support comporte des sortes de dents à intervalle réguliers sur tout le pourtour. Le waterblock dispose quant à lui des encoches correspondantes. On clipse donc les 2 ensembles et on visse les 4 vis à fond, ce qui plaque la partie capture de chaleur du H110 contre le CPU. A noter que les tuyaux sont souples, et qu'il y a une marge de manœuvre pour l'installation, ce qui est plutôt bienvenu.


Mise en place du waterblock

Il n'y a donc plus qu'à procéder aux différents branchements.

Branchements

Les branchements électriques se font en 2 étapes. On doit brancher l'alimentation de la pompe à la carte mère via un connecteur 3 points, et ensuite brancher les connecteurs 4 broches (gestion du Pulse Width Modulation oblige) des ventilateurs. En effet, contrairement au H100i ou à l'Antec Kulher H20 920, où les ventilateurs venaient se brancher sur le waterblock, le H110 se repose uniquement sur les connecteurs de carte mère. Il faudra donc ruser si les connecteurs sont trop éloignées ou trop peu nombreux. Corsair aurait pu ajouter un « Y » au bundle, ce qui ne lui aurait pas coûté très cher et aurait facilité cette étape.

Maintenant que tout est en place et configuré, place aux tests !

Performances thermiques et nuisances sonores


Description de l'outillage

15 minutes sur le grill
On utilise le logiciel OCCT 4.3.1, qui est l'outil royal de test d'overclocking : il pousse le CPU et les GPU dans ses retranchements pour le faire chauffer au maximum. Direction le site officiel pour le télécharger. On fera des passes de 15 minutes du benchmark OCCT Power Supply, qui combine un burn CPU (le test OCCT classique) avec un burn GPU (basé sur un équivalent de Furmark).

Un autre outil, Hardware Monitor (téléchargeable à cette adresse), permettra de lire les valeurs min et max des sondes de températures intégrées au CPU et au GPU. Notre protocole de tests consistera à mesurer les températures, en idle et en charge, du processeur et de la carte graphique, et ce dans 2 configurations de ventilation différentes : soit au minimum, soit au maximum. On présentera ensuite la moyenne.

Les nuisances sonores seront quant à elles mesurées au sonomètre à 50 cm du côté gauche. Pour ces mesures, nous allons utiliser notre Sonomètre Voltcraft SL-100. Nous vous invitons d'ailleurs à consulter notre article présentant en détail notre sonomètre.

Voici désormais ce qu'on attendait le plus, les résultats !

Les résultats


ConfigurationTempérature idle (°C)Température max(°C)Bruit max (dB)
Ventirad Intel stock327841,3
Corsair H100i - Quiet 355141
H100i - Performance 324844,4
H100i - Maximum304654,8
H110 - normal 244747,7

Le delta par rapport au ventirad stock est impressionnant lorsque le CPU est à pleine charge, avec presque 25°C d'écart, ce qui énorme ! Grâce à ce gain substantiel, on peut bien évidemment envisager d'overcloker le processeur sans avoir de soucis niveau températures. Le H110 se paye le luxe d’être aussi performant en fonctionnement normal que le H100i en mode Maximum, avec pas moins de 7 dB de moins, ce qui est considérable. On voit que les ventilos de 140 font leur effet.

A l'usage

Après plusieurs semaines passées en compagnie du H110, c'est l'heure de faire le bilan de cette solution de refroidissement.

Tout d'abord, on pourra saluer la simplicité de montage de cet ensemble, sans oublier le fait qu'il peut être installé sans sortir la carte mère du boitier, pour peu que celui-ci dispose d'une plaque de fond ajourée au niveau du socket. La documentation d'installation est assez claire, et, en plus, multilingue, mais elle gagnerait à être un peu plus détaillée. C'est une remarque globale aux documentations Corsair en général.

Ensuite, on a vu que les performances thermiques étaient de tout premier ordre, même si la solution pourra paraitre bruyante pour certains. Les ventilateurs Corsair ne sont pas les plus réputés, et il y a toujours moyen de les remplacer. Au vu de la connectique utilisée, tous les modèles 140 mm du marché sont compatibles !

H100i / H110 : vendus au même prix, lequel choisir ?

La réponse à cette question dépend avant tout de ce que vous recherchez. Du coté H110, c'est la performance pure qui prime, au détriment de la fonctionnalité. On a un gros radiateur et 2 gros ventilateurs qui ne rentrent que dans une poignée de tours, mais en contrepartie, il n'y a pas de LED, pas de logiciel, pas de réglage de vitesse, rien de superflu. Du coté H100i, dont on trouve le test dans cet article, le format 240 mm est un peu plus répandu, et même si les performances sont légèrement en dessous, les fonctionnalités apportée par l'outil Link2 en termes de réglages sont très intéressantes. A noter une autre différence, la provenance du système de base. En effet, Corsair ne construit pas le waterblock, mais l'achète à un autre constructeur. Pour le H100i, c'était encore CoolIt, alors que pour le grand frère, c'est Asetek qui a été retenu. En définitive, le tout n'est donc vraiment une question de préférence entre les 2. Reste une inconnue fondamentale : est-ce que Corsair mettrait tout le monde d'accord en sortant une version « i » de son H110 ? On l'espère !

Conclusion

Le H110 est au un système de watercooling tout intégré où la performance et le silence priment sur les fonctionnalités annexes. L'ensemble inspire la confiance, c'est une belle pièce d'ingénierie, dont la fiabilité sur le long terme ne fait pas de doute. Destiné pour le moment qu'à une poignée de boitiers, il saura cependant faire le bonheur des possesseurs de tours compatible avec son large gabarit, et ce pour longtemps !

Produit recommandé par ZeDen


par Xpierrot Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Actu du même sujet

Caractéristiques techniques

  • Référence : Corsair H110
  • Dimensions ventilateurs : 140 mm x 25 mm
  • Vitesse rotation : 1500 +/- 10% RPM
  • Flux d'air : 94 CFM
  • Pression statiques : 1,64mm-H2O
  • Bruit : 35dB(A)
  • Sockets pris en charge : AMD AM2, AMD AM3, AMD FM1, AMD FM2, Intel LGA 1155, Intel LGA 1156, Intel LGA 1366, Intel LGA 2011
  • Matériau du radiateur : aluminium
  • Matériau de la plaque froide : cuivre
  • Tubage : Large diamètre, basse perméabilité
  • Garantie : 5 ans

  • Prix : 119,99 € chez notre partenaire materiel.net