ZeDen.net

 
 
Le PC-X900 passé à la loupe
Est-il encore besoin de présenter Lian Li ? Active dans les boîtiers, mais aussi les alimentations, la marque fait partie des meubles du petit monde du hardware et leurs produits sont toujours gages de grande qualité. C’est le cas dans le secteur des boîtiers, marché sur lequel le fabricant taïwanais a toujours été très présent et dont les produits sont synonyme de boitiers en aluminium haut de gamme, pas forcement accessibles à toutes les bourses. On nous a fait parvenir un boitier de prestige, à savoir le PC-X900, un boitier hors-normes pour gamers à l'allure d'un building. Chez Lian Li, la gamme « X » signifie produits très haut de gamme, avec des boitiers très spécifiques, qui se veulent peu profonds, mais relativement hauts. Le X900, ne déroge pas à la règle et nous allons voir dans ce test si ses 60 cm de hauteur valent l'investissement.

Caractéristiques techniques et déballage

Nous avons testé la version black
Le Lian Li PC-X900 est un boitier moyen tour ATX pour gamers de l'extrême. Lian Li nous a envoyé un modèle noir (« black »), mais le boitier existe également en gris et en rouge avec des ventilateurs respectivement de couleur bleus et rouge.

Mais sans plus attendre, voici les caractéristiques principales du boitier :
  • Type de boitier : Moyen tour
  • Dimensions : (L) 230mm x (H) 598mm x (P) 388mm
  • Matériaux : Aluminium
  • Couleurs disponibles : Noir / Argent / Rouge (Spider Edition)
  • Poids à vide : 8.22Kg
  • Baie Externe : 3 x 5.25" (dont une convertible en 3.5)
  • Baie Interne : 7 x 5.25"
  • Slot d'expansion : 7
  • Type de carte mère : ATX / Micro-ATX
  • I/O Ports : 4 x USB3.0 (compatible USB 2.0) / 1 x e-SATA / HD Audio
  • Taille maximale de la carte graphique : 305mm
  • Ventilation avant :
    • Noir : 3x 120mm LED Bleu (1200RPM)
    • Argent : 3 x 120mm (1200RPM)
    • Rouge : 3 x 120mm LED rouge (1200RPM)
  • Ventilation arrière :
    • Noir : 2 x 120mm LED bleu (1200RPM)
    • Argent : 2 x 120mm (1200RPM)
    • Rouge : 2 x 120mm LED rouge (1200RPM)
  • Prix : 399.89€ chez notre partenaire materiel.net
Le bundle est généreux
Une fois le boitier sorti de son imposant carton, on découvre son bundle plutôt fourni contenu dans une boite en carton. C'est ainsi que l'on retrouve les traditionnels sachets de vis, un adaptateur USB 2/USB3, un adaptateur pour transformer une baie 5.25" en baie 3.5", deux longs câbles SATA noirs, un cache alimentation, une boite en plastique pour ranger les vis et une patte de fixation d'alimentation. On regrette tout de même que le constructeur n'ait pas donné de colliers d'électriciens ou de serres-câbles pour optimiser le rangement de ces derniers.

Le PC-X900 est également accompagné d'un petit livret en noir et blanc, mais de bonne qualité, indiquant de manière claire les divers éléments fournis. Il précise aussi comment monter les disques dur et les lecteurs optiques en utilisant les systèmes sans outil, brevetés par Lian Li et dont on ne va pas manquer de tester l'efficacité.

Vue Extérieure

Le logo occupe le bas de la façade
On l'a déjà dit en introduction, mais il semble bon de le rappeler ici : le X900 est haut (ses dimensions nous le confirment, 230 x 598 x 388 mm) et relativement large mais il est par contre peu profond, ce qui peut paraitre déroutant de premier abord. Attardons nous sur la façade, puisque c’est le premier contact avec un boîtier. C'est tout bête à dire, mais l'aluminium brossé fait son petit effet en donnant un aspect très classe au boitier. On ne résiste d'ailleurs pas à poser sa main sur l'aluminium pour caresser la matière très agréable au toucher. Une caresse sans risques puisque les arrêtes sont arrondies pour éviter que le gamer maladroit se coupe. Attention cependant, l'aluminium est assez sensible aux rayures et même aux traces de doigts ! Il faudra donc veiller à ne pas donner de coup de tournevis et de faire attention lorsque l'on referme la façade pour ne pas l'abimer. Force est de constater qu'avec ses trois énormes ventilateurs, cette façade impressionne. Avec ses bords arrondis, elle est extrêmement classe et d'une grande sobriété. Chez ZeDen, on adore. Sur la partie haute, on voit qu'il y a 3 emplacements disponibles, dont les 2 premiers sont prévus pour accueillir des unités optiques, comme un lecteur DVD ou un graveur blu-ray. Malheureusement, Lian Li n'a intégré qu'un seul cache façade de lecteur/graveur ce qui fait que l'on devra installer un graveur DVD à la façade beige sans que cela se voit, mais un seul ! C'est tout de même incroyable que pour un boitier de cette gamme le constructeur n'ait pas pensé qu'on puisse avoir deux lecteurs. A la droite des baies, on trouve deux petits trous, qui cachent les diodes d'activités du boitier. De l'extérieur, ça fait très classe, mais la conception fait un peu cheap quand on regarde ça de plus près, de l'autre côté de la façade. Le logo Lian Li occupe sobrement la partie basse de la façade.

Les connecteurs se situent au-dessus de la façade
Les connecteurs façade prennent place sur le dessus du boîtier. Ils sont conforme à ce que nous sommes en droit d’attendre d’un boîtier de ce niveau, 4 USB 3.0, 1x E-Sata et 2 entrées/ sorties audio. Les bouton de marche et d'arrêt sont également sur le dessus du boitier ce qui est pratique quand le boitier est sous un bureau et l'est un peu moins quand il est dessus (ce qui est mon cas). Malheureusement, Lian Li à fait l'erreur de choisir également l'aluminium pour les boutons power et reset. L'autre grosse faute concernant ces boutons est la taille du bouton reset qui est tellement petit qu'on doit appuyer dessus avec un stylo !

Les portes sont imposantes et celle de gauche arbore un bon morceau de plexi
La façade n'est pas démontable puisqu'elle est totalement intégrée au châssis. Pour accéder aux ventilateurs de la façade, il faut passer par l'intérieur, et cet aspect sera donc traité un peu plus loin dans l'article. Sur les cotés, on retrouve également de l'aluminium anodisé noir. Les portes font environ 2 mm d'épaisseur, et son assez lourdes, surtout celle de gauche qui a le droit à une vue sur les composants, via un bon gros morceaux de plexiglas aux bords biseautés. Là aussi, ça le fait, rien à redire, d'autant plus qu'on a le plaisir de voir que le boitier est en finition entièrement noire, et qu'il n'y a pas d'éléments disgracieux. Pour les panneaux latéraux, Lian Li a réussi à innover sur le système de verrouillage. On pensait qu'il n'y avait pas d'alternative à la sempiternelle vis à main, on se trompait. Le constructeur intègre un système de loquet avec une vis intégrée. On dévisse à fond la vis, celle-ci ne se détache pas complètement et on tire légèrement dessus. A l'intérieur, une tige qui traverse le boitier sur toute la longueur recule et libère ainsi les encoches du panneau. Tout simple, mais tellement efficace, qu'on se demande pourquoi ce n'est pas en standard sur tous les boitiers du constructeur. Sur la balance, on obtient un poids à vide de 8.22 kg, ce qui est relativement léger comparé aux boitiers en métal de ce gabarit. Mais léger ne signifie pas fragile puisque la finition de l’ensemble est de très haut niveau tout comme les matériaux, les ajustages parfaits, du bien bel ouvrage en somme. Le boitier est en plus assis sur quatre énormes patins anti-dérapants qui le maintiennent parfaitement en place. Un petit mot sur l'arrière du boitier sur lequel on retrouve un potentiomètre afin de réguler les ventilateurs facilement mais également le traditionnel emplacement de la plaque I/O Shield de la carte mère et les sept slots d'extensions.

Vue Intérieure

Deux zones pour optimiser les flux d'air
Si le X900 est si haut, c'est que Lian Li a innové dans la disposition intérieure de ce dernier. Le boitier est en effet coupé en deux zone quasi-indépendantes séparées par une plaque d'aluminium simplement trouée de passe-câbles. La partie haute du boitier accueille une cage de disque durs (pouvant en accueillir quatre) amovible et placée à 90° et les emplacements pour les périphériques externes (lecteurs optiques). Cette zone est refroidie par un ventilateur de 120 mm avec des LEDs bleues ayant en charge l’extraction haute, protégé par une grille, et monté sur des patins en caoutchouc. A peine deux centimètres séparent la cage de disques durs du ventilateur d'extraction pour optimiser son efficacité.

Le pavé de 3 ventilateurs
La partie basse du boitier accueille la carte mère et le bloc d'alimentation. C'est dans cette zone que l'on trouve les trois ventilateurs de 120 mm à diodes bleues avec leurs grilles et filtres anti-poussière. Ces ventilateurs sont amovibles et installés sur une platine qui est équipée de patins en caoutchouc. Le fait qu'elle soit amovible devrait faciliter l'installation d'un radiateur de watercooling, mais il faudra alors se séparer de la cage HDD du bas. Tous ces ventilateurs sont de marque Lian Li dans la version du boitier que nous avons testée. A gauche de l'emplacement pour l'alimentation, on trouve deux trous pour faire passer des tuyaux pour un éventuel système de refroidissement à eau.

Le X900 propose un intérieur conforme à ce que l'on peut attendre d'un boitier de cette gamme, et de Lian Li en particulier.

Le système de fixation des cartes d'extension
Le même soin qu'à l'extérieur est accordé à l'intérieur du boitier : aucune arrête n'est tranchante, il n'y a aucune vis disgracieuse qui vienne entacher le tableau. A première vue, tout est spacieux, facilement accessible, mais nous y reviendrons. De par sa disposition originale, le boitier dispose d'un espace important pour accueillir des cartes graphiques jusqu'à 30.5 cm de long — je ne suis même pas certain que de si grandes cartes existent à l'heure actuelle. Le système de maintien des cartes d'extension utilise un ensemble de leviers pour le blocage. Avec ça, plus besoin de vis puisqu'il suffit le lever le levier, enclencher la carte et rabaisser le levier pour que cette dernière soit solidement ancrée. Une facilité déconcertante.

Montage

La configuration de test est la suivante :

  • Carte mère Asus P5N E-SLI
  • CPU Intel Core 2 Quad Q9550 @2.83 Mhz
  • RAM OCZ (2 x 1Go) et Crucial (2x2 Go)
  • Ventirad Noctua NH-U12P
  • Carte vidéo HD 4870 1 Go Vapor-X édition
  • DD 1 To Samsung
  • Alimentation Antec True Power Quattro 1200

Le montage de l'alimentation

Le raffinement, l'aération pour l'alim
L'alimentation est quant à elle positionnée en bas. On retrouve de plus en plus cette disposition dans les boitiers un tant soit peu évolués, permettant ainsi à l'alimentation de pas aspirer de l'air chaud et de ne pas la faire chauffer d'avantage. Lian Li a poussé le vice jusqu'à installer une petite grille (et un filtre à poussière !) sous le boitier pour que l'alimentation soit au frais. Le bloc est même rehaussée avec un petit rail ce qui permet à l'air de circuler et éviter que le bloc ne puisse faire chauffer le boitier.

Avec ça, elle ne bougera pas
L'alimentation se fixe grâce à une patte métallique simple d'utilisation (le même système que les pots de confiture d'antan). On pose le bloc, on enclenche la patte de fixation aux endroits prévus à cet effet et voilà le bloc d'alimentation bien sécurisé. Le constructeur fournit néanmoins une plaque métallique à fixer sur la façade arrière en plus de ce système de fixation, si vous souhaitez transporter votre PC en toute sécurité. Ce système de plaque métallique permet également d'augmenter la compatibilité du boitier avec un plus grand nombre de blocs d'alimentation. L'alimentation Antec de notre configuration de test ayant une taille un peu hors normes, il a été nécessaire de retirer la cage HDD de la partie basse du boitier pour qu'elle rentre correctement. Rien de grave nous concernant, étant donné que notre configuration ne contenait pas assez de disques durs pour remplir une seule des deux cages.

Disques durs

Pour mettre des DD 2.5 pouces, il faudra un adaptateur
Si le système de montage des disques durs du PC8FI du même constructeur nous avait vraiment convaincus, celui du X900 est un peu en retrait, sans être mauvais. Les cages sont équipées de patins en caoutchouc de série. Il faut donc glisser les disques dans la cage, en prenant soin de ne pas retirer les rondelles, et ensuite y insérer une vis à main. Un poil plus compliqué que le système de rail du PC 8FI, sans pour autant abandonner le principe du sans outils cher au constructeur. La cage est orientée à à 90° par rapport au fond du boitier, et on remarque tout de suite que cette dernière n'est pas compatible 2.5 pouces, ce qui est un peu dommage à l'heure où les SSD commencent enfin à devenir accessibles.

Lecteur DVD

Pour le montage du lecteur DVD, fini le système sans outils
Pour le montage du lecteur DVD, fini le système sans outils et bonjour la galère. Il faudra en effet bien lire la notice et jouer du tournevis pour s'en sortir. Cela est directement lié à la présence des caches façade de lecteurs optiques. Pour installer le lecteur DVD, il faut au préalable retirer le cache du 2e emplacement 5 pouces, en enlevant 4 vis à main. Puis, on devise les 2 vis retenant le cache façade, qu'on descend dans le 2e emplacement maintenant vide. On peut donc rentrer l'unité optique, et il faut maintenant faire toutes les opérations à l'envers pour remettre la cache façade. La dernière étape est la plus simple : on aligne le trou de vis du DVD avec celui du support du loquet, on referme le loquet jusqu'au verrouillage, et voila, c'est solidement verrouillé. A noter que ce n'est à faire que d'un seul côté. Une fois monté, par contre, c'est du bonheur et le cache lecteur fait tout à fait son office, sans aucun accrochage.

La carte mère et cartes d'extension

Le boitier est un building !
Avec un boitier de 60 cm de haut, on aurait pu penser que le boitier puisse accueillir des grades cartes mères. Sachez qu'il n'en est rien puisque le boitier ne peut pas accueillir de l'E-ATX. Possesseurs d'Asus Rampage III extreme, d'Evga Classified et autres modèles « extrèmes », passez votre chemin ! Le X900 est prévu pour de l'ATX standard (30,5x24,4) et les entretoises de carte mère sont livrées directement vissées sur le fond du boitier. Des vis à main sont livrées avec le boitier pour fixer la carte mère. Elles existent en deux longueur pour pouvoir accéder aux endroits un peu plus inaccessibles. La plaque qui sépare les deux zones du boitier, si elle est esthétique, n'est pas amovible. De fait, elle limite un peu les manipulations, et notamment l'installation d'imposants ventirads, comme ceux créés par Noctua. Le panneau sur lequel se fixe la carte mère n'est pas amovible comme c'est le cas dans certains boitiers. Néanmoins, il est troué à l'arrière, au niveau de la fixation du ventirad, si vous vouliez changer ce dernier sans avoir à dévisser la carte mère. Ce panneau est également troué à plusieurs endroits stratégiques pour y laisser passer les câbles. Certains connecteurs de mon alimentation ont une technologie baptisée PowerCache qui rajoute un bloc de plastique sur le fil, le rendant rigide et, surtout, bien plus épais. Certains câbles étaient donc trop épais pour passer par les fentes prévues à cet effet sur les façades internes du boitier. J'ai donc parfois dû ruser pour passer certains câbles, mais au final tout est rentré. Sachez tout de même que les câbles en provenance du panneau de commande sont assez longs, surtout le SATA et les USB 3.0 — et à plus forte raison avec les rallonges USB 2.0 — pour ne pas vous gêner dans les branchements.


La config montée
Maintenant que nous avons vu mécaniquement ce que valait le PC-X900, il est temps de passer à l'étude de son système de ventilation, aussi bien pour son efficacité de refroidissement que pour le bruit qu'il produit.

Performances thermiques et nuisances sonores


Description de l'outillage

15 minutes sur le grill

On utilise le logiciel OCCT 3.1.0, qui est l'outil royal de test de overclocking : il pousse le CPU et les GPU dans ses retranchements pour le faire chauffer au maximum. Direction le site officiel pour le télécharger. On ferra des passes de 15 minutes du benchmark OCCT Power Supply, qui combine un burn CPU (le test OCCT classique) avec un burn GPU (basé sur un équivalent de Furmark).

Un autre outil, Hardware Monitor (téléchargeable à cette adresse), permettra de lire les valeurs min et max des sondes de températures intégrées au CPU et au GPU. Notre protocole de tests consistera à mesurer les températures, en idle et en charge, du processeur et de la carte graphique, et ce dans 2 configurations de ventilation différentes : soit au minimum du potentiomètre en façade, soit au maximum.

Les nuisances sonores seront quant à elles mesurées au sonomètre à 2 endroits : à 50 cm du côté gauche, et à 50 cm de la façade avant. Pour ces mesures, nous allons utiliser notre Sonomètre Voltcraft SL-100. Nous vous invitions à consulter notre article présentant le sonomètre article présente en détail notre sonomètre.

Voici désormais ce qu'on attendait le plus, les résultats !

Résultats et analyse


ConfigurationMin Temp CPU (°C)Max Temp CPU (°C)Min Temp GPU(°C)Max Temp GPU(°C)Bruit face (dB)Bruit côté (dB)
Ventilation minimum4379598639.639.3
Ventilation maximum4373578542.742.3

Les chiffres montrent qu'il y a globalement peu de différences pour une augmentation de volume sonore qui s'entend, certes, mais qui est limitée (inférieure à 3dB). Cela signifie que la ventilation du PC-X900 est très efficace et qu'il n' y a que peu de raison de vouloir la pousser à fond. C'est le CPU qui profite le plus de l'augmentation du flux d'air, comme on peut le voir quand celui-ci est à pleine charge.
La carte graphique n'est pas impactée par l'augmentation de la vitesse de rotation des ventilateurs du boitier. Le format building du X900 montre ici tout son intérêt : la carte graphique est proche à la fois des 3 ventilos d'aspiration et des 2 d'extractions arrière. Comme il n'y a pas d'extraction supérieure, la chaleur de la carte graphique n'est pas non plus rejetée sur le processeur.

Conclusion

Le X900 est un très bon boitier, aux dimensions hors normes et à la finition irréprochable. Lian Li livre encore une preuve de son savoir faire, avec un format de boitier orignal (haut et peu profond) mais on regrette tout de même que le constructeur n'ait pas pensé aux SSD et aux cartes mères E-ATX dans la conception. Toutefois, le boitier est vraiment magnifique, d'autant que sa ventilation, si elle reste en 120 mm, est efficace et peut se faire silencieuse. Bien évidemment, une telle débauche a un prix, et il vous faudra débourser 399€ pour vous le procurer, un prix somme toute déraisonnable.


par utr_dragon Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !