ZeDen.net

 
 
Après avoir fait un premier éditorial il y a de ça quelques mois déjà sur ce que j'avais appelé « le Syndrome When it's done », un autre sujet me donne à réfléchir, celui de la violence et des jeux vidéo. Le titre vous a peut-être fait sourire, « Violendéo ». Pourquoi ? Parce qu'on a l'impression que cette idée se répand de plus en plus : les jeux vidéo sont violents. Tous. D'une manière ou d'une autre, ils sont dangereux, à éviter, à fuir, voire à interdire.


Regardons d'un peu plus près. À l'évidence, ce n'est pas un Tetris ou un Démineur qui peut être montré du doigt. C'est inoffensif comme un jeu de société familial. Cherchons un peu plus loin. Juste un peu. Et nous y voilà. Nous avons les FPS, leaders incontestés de la violence, suivi par les RTS, où des armées complètes s'étripent, accompagnés des MMORPG où de valeureux héros occissent sous leurs épées 28-45 des hordes de monstres hideux. N'oublions pas non plus les jeux de voiture et leurs accidents, la violence routière comme il est bon de l'appeler de nos jours. Même les Sims, jeu familial par excellence, peut receler des scènes d'horreur, comme la noyade du chat dans la piscine.

Vu sous cet angle, effectivement, un bon nombre de jeux vidéo sont violents. Les productions vidéo-ludiques ne sont pas les seules concernées. Le cinéma et la télévision le sont également, à des degrés divers, soit, mais le sont tout de même. La violence serait-elle l'apanage de tous les médias ? On pourrait le croire. Soldier of Fortune, Massacre à la tronçonneuse, Journal de 20h, même combat.

On peut encore se poser la question « Pourquoi ? ». Il suffit de regarder autour de nous, et dans l'histoire de l'humanité : les guerres et leur lots d'atrocités sont omniprésentes. On ne peut le nier, c'est dans nos gènes. On a beau être des animaux (qui ne savent que se battre, pas dialoguer) intelligents, nous n'en sommes pas moins des animaux.
Et non content d'utiliser les armes que la nature nous a données (pieds, poings, dents), nous faisons montre d'un génie sans limite dans la destruction de notre prochain.

Alors, les jeux sont violents parce que nous le sommes de manière innée ? Il y a sans doute une part de ça. Quand on est énervé, on passe ses nerfs sur quelque chose. Il vaut mieux que ce soit sur la représentation virtuelle d'un ennemi que l'ennemi lui même, ou pire, sur un ami...réel. On a donc de cette manière un "défouloir" inépuisable, dans lequel on peut laisser libre court à ses pulsions meurtrières, sans danger pour autrui. Dans ce sens, cela peut canaliser l'agressivité.

Cependant, les progrès technologiques aidant, la différence entre le virtuel et le réel s'amenuise petit à petit. Ce n'est pas un fantasme que de dire que dans 15 ans on pourra reproduire à s'y méprendre la réalité. Je rappellerai, historiquement parlant, qu'il y a 15 ans, le rendu 3D temps réel sur PC n'était même pas envisageable. Faire la part des choses est une faculté qui s'acquiert avec l'âge, il est donc normal qu'un enfant ne doive pas jouer à ce genre de jeu, car il n'est pas mûr pour cela.

C'est d'ailleurs pour ça que des sigles sont appliqués, un peu partout, à la télé et sur les jeux, pour conseiller un âge minimum. On est bien d'accord qu'interdire a l'effet pervers d'inciter. C'est quand on nous interdit quelque chose qu'on s'empresse de le faire, juste pour braver l'interdit, surtout quand la pénitence est inexistante. C'est interdit de traverser n'importe où, pourtant on ne s'en prive pas. On peut aller en boite même en ayant moins de 18 ans. Et l'on peut disposer de logiciels dont on n'a pas la licence. Donc, en trichant, on peut faire des choses qui sont pourtant interdites pour notre bien. On peut jouer à des jeux alors qu'on n'a pas l'âge pour... les parents doivent faire leur rôle de parents. On pourrait d'ailleurs dévier sur les violences récentes en banlieues en France mais ça serait s'écarter du sujet, quoique.

Mais ce qu'on reproche par dessus tout à ces jeux, c'est le potentiel d'influence qu'ils peuvent avoir. Certaines tragédies restent dans les mémoires, où des jeunes vont, armés, dans leurs écoles pour massacrer élèves et professeurs, avant d'être interceptés ou qu'ils se donnent la mort. Dans plusieurs cas, un lien avec des jeux, comme Counter-Strike, dans le cas d'un jeune homme Allemand. Le jeu est accusé de lui avoir lavé le cerveau. Un jeu n'a jamais mis une arme réelle dans les mains de quelqu'un et n'a jamais intimé à qui que ce soit d'aller s'en servir sur des innocents. Peut-être que ces personnes étaient fragiles, psychologiquement parlant. Et il est probable que le jeu n'a pas été LA cause, mais a peut-être donné des idées. Mais si ce n'est pas un jeu, c'est le cinéma, si ce n'est pas le ciné, c'est la télé, et si c'est pas la télé, c'est la littérature ou l'histoire. Quand on a besoin de ce genre d'inspiration, on en trouve toujours.

Est ce qu'interdire la vente de ces jeux résoudra le problème ? certainement pas. Les armes en vente libre aux États-Unis seront toujours plus dangereuses que n'importe quel FPS, aussi gore soit-il.
Mais c'est démagogique, ça plaît aux politiques, de montrer du doigt les jeux, auxquels ils ne jouent pas forcément, ou alors, ils sont comme nous, ça les amuse. Mais quand ils travaillent, pas question de laisser transparaître qu'il y a des hardcore gamers parmi eux. Les prochaines élections sont toujours l'enjeu, à plus ou moins longue échéance. N'oublions pas que si les politiciens veulent être élus, c'est plus pour un avoir un salaire que pour changer quoique ce soit... Donc faire des lois contre les jeux vidéo, comme ça semble être un peu la mode en ce moment, cf. les États-Unis et l'Allemagne, c'est bon pour attirer la ménagère de moins de 50 ans, comme ils disent dans le monde de la publicité.

On pourrait d'ailleurs aborder le fait que les femmes n'aiment pas trop les jeux vidéos, surtout les jeux violents. Oh bien sûr, il y a toujours l'exception qui confirme la règle, on a vu des filles prendre les commandes d'un PC lors d'un LAN et foutre la raclée à tous les mâles présents dans la partie, à leur grand désespoir. C'est que les armes et leurs utilisations, c'est un truc d'hommes, de vrais. Quand on incarne dans un jeu un mercenaire armé jusqu'aux dents, on se sent fort, enfin. On dégomme de l'ennemi avec facilité et décontraction. Mais on sait très bien, au fond de nous, que sur un champ de bataille, on ferait beaucoup moins le fier.

Plus prosaïquement, quand notre chère moitié nous réveille en plein milieu de la nuit «Chéri, j'ai entendu du bruit en bas, va voir, j'ai peur» on n'a pas d'autres choix que celui d'y aller, en regrettant fortement de ne pas avoir, suivant ses préférences, un M4, un SC-20K ou un BFG 9000. Car depuis tout petit, l'éducation reçue, de manière consciente ou inconsciente, fait que nous savons que ce sera à nous de défendre le foyer et la famille. Les hommes des cavernes devaient protéger femmes et enfants contre les animaux et autres dangers, on nous a appris que cela ferait aussi partie de nos prérogatives d'hommes. C'est pour une de ces raisons que les petits garçons jouent à la guerre... puis à Quake et autre.

Alors d'accord, il y a foule de jeux «violendéo». En tant que joueurs, on a besoin de jouer, même et surtout à ce genre de titres. Mais comme toute chose, il suffit d'être raisonnable. Si on ne met pas n'importe quoi dans les mains de nos chères têtes blondes, si les politiques arrêtaient d'être hypocrites et démagogues et si on ne faisait pas de la psychologie de comptoir en accusant les jeux d'être responsable de tous les déséquilibrés de la Terre, on pourrait fragger sans souci, et tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes.

par Xpierrot 18 commentaires, dernier par Xpierrot
Partager | Source : www.zeden.net

Commentaires

utr_dragon

Rédacteur en Chef/Dieu
Nb msg : 2482
(#2) 25 novembre 2005 à 23h27
Le danger dans les jeux vidéo ce sont les joueurs qui n'arrivent pas à faire la part des choses entre le réel et le fictif. Mais c'est le même problème pour les films & co.

Comme je l'ai déjà dit sur le sujet, on à qu'à interdire de vendre des jeux violents aux gosses de 8ans et le débat serait clos. Des jeux pour adultes, vendus aux adultes. Comme le porno, c'est pour les grands.

Comme ça, les politicars ne pourront plus brandir les jeux vidéo à chaque problème de société.

[Édité par utr_dragon le 25/11/2005 à 23h28.]
No comment !
Zork

Webmaster
Nb msg : 1845
(#3) 25 novembre 2005 à 23h49
La solution que propose les politiciens en banissant les jeux vidéos, c'est de dire: « Voyez, le problème, c'était les jeux. Désormais, il n'y aura plus de problème. »

Ils se masquent les yeux vis-à-vis du vrai problème : c'est-à-dire les injustices, les problèmes économiques, la santé... les problèmes de société.

Un jeune en santé qui mange à sa faim et a des activités sociales prendra plaisir à jouer a des jeux vidéo.

Un jeune défavorisé ayant des troubles d'apprentissage et une mauvaise alimentation, se faisant des ennemis dès l'enfance pour des raisons notamment culturelles pourrait bien développer une frustration et ce mal intérieur fini tôt ou tard par se canalyser, que le jeune ait été en contact avec un jeu violent ou pas.

Des gossses d'à peine 2 an se mordent a la garderie. Ils n'ont pourtant jamais été en contact direct avec la violence, ou alors de manière très réduite.. les jeux n'ont donc pas un rôle très important dans ce problème qu'est la violence en société, de mon point de vue.

Il n'y a pas un coupable, mais c'est un ensemble de problèmes de sociétés qui mennent a des résultats pas toujours reluisants.

Si les jeux vidéos étaient LE problème, ou s'ils étaient un acteur principal dans l'affaire, la vie serait bien plus facile, puisque de les rayer de la carte règlerait bien des problèmes... mais c'est loin d'être le cas.
Webmaster et fanboy id Software.
Raychu

Membre
Nb msg : 353
(#4) 25 novembre 2005 à 23h50
le probleme des ventes par age, c'est que le grand frere peut montrer un jeu à son petit frere de 8ans...

disons que nous avons peut-etre un petit plus par rapport aux tous jeunes... on a vu l'évolution des jeux vidéos... (j'ai commencé sur du pacman, invaders) donc on connait la différence avec le réel. et c'est là que le mat blesse. on veut des jeux de plus en plus réalistes (BF2, CS, etc etc), mais les programmeurs ratent juste la coche en ne précisant pas que ce n'est que virtuel...
Postal 2, bien que ca soit du grand n'importe quoi, ce n'est pas précisé que ce n'est pas possible de peter les plombs à ce point...

de plus, avant les jeux videos, y avait les films (westerns, films de guerre). donc comme dit Xpierrot, on trouvera toujours qqch à reprocher aux médias.

finalement, un autre gros probleme se pose. le rôle des parents. dernier exemple en date, parents chinois ou jap qui veulent porter plainte contre blizzard, car leur gamin est mort, car il s'est pas arreté pour boire, manger, dormir. la faute est-elle à blizzard d'avoir fait un bon jeux? j'en doute, je pencherais plus sur les parents qui n'ont pas su dire STOP à leur rejeton.

je termine...comme dit le m'sieur dessus, les politiciens parlent d'un sujet sans grande envergure pour les connaisseurs, mais comme ca, la masse se focalise dessus, et les problemes majeurs sont passé sous silence ou derriere un rideau. notez que le nombres de chomeurs actuels en Allemagne est plus ou moins égal qu'en 33, cad quand Hitler a pris le pouvoir. alors bon, personnellement ca me fait peur. car l'allemagne est un des pays les plus extremistes contre les jeux videos... alors bon ont-ils compris ou se situent le probleme chez eux? pis les francais et leurs banlieues (terme qui vient de bannir... au départ les banlieues sont ou les banis étaient postés, cad en dehors des villes). donc là encore il ya incapacité de s'introduire dans la société proprement parlé.

mais bon, tout ca ne résoud rien. la violence est dans nos genes, c'est bien remarqué dans terminator2. l'humain aime se faire violence. pourquoi? aucune idée.

Ainsi pour finir, les médias seront toujours visés comme véhiculeurs d'idées violentes, de rebelions.
je pense singulierement que tout passe par l'éducation. apprendre le respect, l'humilité et la non-différence entre les etres humains, et la morale visant le bien de tous.

[Édité par Raychu le 26/11/2005 à 00h06.]
Let the bass boom !!!
Lovely day for a Guinness!!!
Zork

Webmaster
Nb msg : 1845
(#5) 26 novembre 2005 à 00h05
Je suis tout à fait d'accord concernant le rôle des parents ! Cela dit, le cybercafé, car je pense que le gosse jouait dans un cyber, est tout aussi responsable de s'assurer que sa clientèle ne reste pas dans l'établissement à perpétuité dans la mesure où nombre des clients sont mineurs.

Les parents auraient dû savoir que l'enfant se trouvait là, et n'aurais pas dû le laisser aller sans en prendre connaissance.

Je pense enfin que le système de control parental intégré dans WOW, pour continuer avec cet exemple, est une bonne chose. Car le jeu ne permettait pas du tout, jusqu'ici, aux parents, de bien gérer le temps que leurs enfants passent sur WOW, et en ce sens, Blizzard est reponsable de donner aux parents un moyen de contrôler le temps de jeu à leurs mineurs, mais je pense que leur responsabilité ne doit pas aller beaucoup plus loin que ça.

[Édité par Zork le 26/11/2005 à 00h06.]
Webmaster et fanboy id Software.
Raychu

Membre
Nb msg : 353
(#6) 26 novembre 2005 à 00h07
c'est sur que le cybercafé est aussi fautif sur ce point.

mais bon, et le bon sens tout simplement?? les gens n'en ont presque plus, et c'est dommage.
Let the bass boom !!!
Lovely day for a Guinness!!!
MmoulinexX

ex archiviste
Nb msg : 302
(#7) 26 novembre 2005 à 15h43
Bon article. En tout cas si j'ai un fils, loin de moi l'idée de le militariser dans les plus belles années de sa vie. S'il choisit la violence, ce sera sans mon aide.

Pfff, les politiques, comment peuvent-ils légiférer sur des choses qui sont a des années lumières de leur propre vie ? Des hommes politiques jeunes, ou tolérants, ou les deux, ça n'existe pas. Ou bien ça existe mais ça ne passe jamais.
lol_

Visiteur
(#8) 27 novembre 2005 à 05h30
tout est relatif mon cher Watson, tout est relatif.
ducon

Visiteur
(#9) 27 novembre 2005 à 13h29
Et on va interdire la guerre et les marchands de canons avant ou après les jeux vidéo violents ?
Bibi

Ex admin
Nb msg : 604
(#10) 27 novembre 2005 à 23h42
La guerre rapporte plus de sous que les jeux vidéo (US avec Irak)... c'est là que le bas blesse
Xpierrot

Responsable Hardware de Zeden
Nb msg : 1496
(#11) 28 novembre 2005 à 10h31
ouai surtout qu'elle a deja couté la vie a 2000 soldats americains et a un nombre beaucoup plus importants d'irakiens, un peu des militaires, mais beaucoup de civils qui avaient rien demandé...
Marchez doucement car vous marchez sur mes rêves
Damz

Membre d'élite tout impuissant
Nb msg : 784
(#12) 28 novembre 2005 à 22h29
Bibi je pense que les É-U ont fait beaucoup plus d'argent avec les jeux vidéo des deux dernières années qu'avec la guerre en Irak ! Cette dernière ayant plutôt occasionnée des dettes que seul le pétrol irakien pourrait effacer

Et Xpierrot je voudrais commenter le passage sur les femmes. Ta vision sur ce sujet ne me semble pas très actuelle, beaucoup plus de filles qu'on serait portés à le penser jouent à des jeux violents, bien que probablement de façon plus modérée que leur contrepartie. Et si tu veux attirer le lectorat féminin, il faut éviter de les exclure comme ça ;-)

En somme, une lecture intéressante, et l'emploi du verbe occire conjugué sous une forme inexistante était amusant :P

Note : pourquoi les Français disent "des politiques" plutôt que "des politiciens" ?
Xpierrot

Responsable Hardware de Zeden
Nb msg : 1496
(#13) 29 novembre 2005 à 15h48
Concernant le prix de la guerre en irak, j'avais vu des chiffres dingues, de combien ca coutait par jour, c'etait des centaines de millions de dollars, je crois....

concernant ma vision des femmes, ben j'ai fait avec celles que je connais. Peu jouent, et celles qui jouent joouent aux Sims. Apres en LAN j'ai pris une grosse taule en jouant contre une fille qui ne faisait que passer... voila, j'ai plus relater mon experience qu'autre chose, il est vrai.


pour attirer le lectorat, je propose qu'on fasse un calendrier façon les dieux du stades, on ferrait les dieux de Zeden, avec la boite de Quake 4 ou un lcd 19 pouces pour cacher ce qu'il y a a cacher ;-)


pour occire... je sais pas je trouvais que ca sonnait bien, donc voila, je pensais que ca existait, et si ca existe pas, ben j'ai fait un neologisme, alors ;-)
Marchez doucement car vous marchez sur mes rêves
Damz

Membre d'élite tout impuissant
Nb msg : 784
(#14) 30 novembre 2005 à 06h56
Tu es confiant de tes attributs physiques ma foi Xpierrot

Et pour occire, en fait c'était plutôt un archéologisme, d'après ce que j'ai lu dans le TLF en-ligne: "Usuel au Moy. Âge, ocire (refait en occire d'apr. le lat. occidere) ne s'emploie plus que par arch. ou plaisant. (v. OUDIN Ital.-Fr. 1642, 2e partie, p.440a). La déchéance d'un verbe aussi usité peut s'expliquer par l'incertitude de sa conjug. (v. RHEINFELDER t.2, p.285, § 607) et la régularité de la conjug. de tuer lui a valu la préférence."

Et voici pour sa conjugaison

Nous voilà donc éclairés

[Édité par Damz le 30/11/2005 à 06h59.]
Paill1

Ex-Correcteur
Nb msg : 223
(#15) 30 novembre 2005 à 13h15
heureusement que j'ai un écran 20" ^^
Xpierrot

Responsable Hardware de Zeden
Nb msg : 1496
(#16) 30 novembre 2005 à 16h11
j'ai fait donc un archeoneologisme agravé, je l'avoue

Paill1 semble encore plus confiant que moi en ce qui concerne sa capacité a poser pour le calendrier des dieux de Zeden ;-)
Marchez doucement car vous marchez sur mes rêves
ALLeZ_CoMpReNdRe

Visiteur
(#18) 23 décembre 2005 à 22h15
ce n'est pas un probleme de jeux videos c'est un probleme de société...les jv ne sont qu'une des nombreuses représentations des défaillances de notre monde ( discriminations obésité ...tout cela a un rapport !!!et c'est bien notre éducation et notre facon de penser )
ALLeZ_CoMpReNdRe

Visiteur
(#19) 23 décembre 2005 à 22h17
sur ce, je vais me faire une partie de cs:s avant qu'on nous l'interdise....
Xpierrot

Responsable Hardware de Zeden
Nb msg : 1496
(#20) 30 décembre 2005 à 13h11
un jour, on sera privés de FPS et il ne nous restera que le demineur ou tetris...
Marchez doucement car vous marchez sur mes rêves
[!] Commentaires fermés pour cette nouvelle.