ZeDen.net

 
 


Introduction


Annoncé lors de l'E3 2004 par Vivendi Universal Games, First Encounter Assault Recon, que nous appellerons F.E.A.R. jusqu'à la fin du test pour des r aisons évidentes, est le tout dernier de Monolith, ceux à qui l'on doit également No One Lives Forever: A Spy In H.A.R.M.'s Way et la série Alien VS Predator.

Fiche






Comment qu'on joue

Zork :Depuis plusieurs années les compagnies nous enterrent avec leur publicité vantant les graphismes époustouflants de leurs jeux, mais oublient souvent de nous parler du gameplay pourri sur lequel ils n'ont malheureusement pas pu passer assez de temps.

Avec FEAR, on a la chance d'être en présence d'un titre qui n'a pas été uniquement fait dans le but de décorer votre bureau : la jouabilité est bien calibrée, nettement rehaussé par le moteur physique qui permet de faire péter ou sauter la plupart des objets de l'environnement, on s'y est vite habitué avec Far Cry puis Half-Life 2, et c'est un standard désormais, qui est très bien exploité dans FEAR, notamment avec le Slow Motion (le bullet time, pour les incultes) et les grenades.

Le Slow Motion, parlons-en. On a pu en jouir dans Max Payne, puis dans Prince of Persia : The Sands of Time et dans plusieurs autres aussi, et c'est chaque fois du bonheur dans la bouche, qu'ess t'en as pensé mon Ouamdu ?




Ouamdu : Bah, que dire de plus ? Monolith reste fidèle à sa réputation en proposant un gameplay extrêmement bien pensé et bien implémenté. Le slomo n'est pas un simple jouet mais une arme à part entière. Il est d'ailleurs difficile de faire un combat sans celui-ci. En fait, il est tellement présent qu'on se retrouve avec le syndrome Max Payne, à savoir le bullet time systématique.

Outre le slomo, le gameplay est finalement assez classique, linéaire, mais, je persiste et signe, extrêmement bien huilé.

Hé mais t'es pas con, toi


Un des gros points forts de ce F.E.A.R., c'est l'IA des ennemis : Elle est littéralement à tomber par terre. Outre se mettre à couvert, ils coordonnent leurs attaques de manière à ce que quand un d'entre eux recharge, un autre puisse continuer à nous canarder. Ils n'hésitent pas non plus à nous contourner, à se cacher derrière le cadavre d'un des leurs, bref, c'est absolument énorme.




Mais le principal intérêt de cette IA n'est pas là. Ouh non. Le truc que Monolith a bien compris, c'est qu'une bonne IA est une IA qui attend, qui ne va pas foncer systématiquement sur le joueur qui n'a plus qu'à l'accueillir. Et, croyez-moi, cette IA-là est patiente. En fait, le seul reproche que j'aurais à faire de ce côté, c'est que les ennemis ont un peu trop tendance à moufter entre eux, ce qui permet rapidement de les localiser, et pourrit un peu l'effet de surprise.

Zork : On a notamment l'occasion, durant la campagne solo, de rencontrer un ennemi rudement rapide, et le bullet time ne manquera pas d'aider à l'éliminer en beauté. Ce sera même nécessaire, pour ne pas se faire buter.




Gnaaa, 'vais tous les flinguer!

Les armes que l'on retrouve dans FEAR sont assez variées, et suffisamment nombreuses pour s'adapter à toutes les situations, que ce soit en corps à corps avec les coups de pieds, la crosse des armes ou le shotgun, ou d'un peu plus loin avec les différentes armes automatiques, ou pour éradiquer un groupe d'un seul coup avec les grenades et le lance-roquettes, ou de très loin avec le sniper et le railgun.

Le système utilisé par FEAR fait penser à Counter-Strike ou Far Cry : il n'est pas possible de jouer les rambo comme dans un Doom et de ramasser toutes les armes et toutes les munitions qui nous tombent sous la main. Un maximum de 3 armes peuvent être portées à la fois. Il faut donc gérer minimalement les armes selon le moment et selon les munitions dont vous disposez pour chacune d'elles.

Ouamdu : Pas grand chose à ajouter. Les armes sont classiques mais sont bien équilibrées en solo, un peu moins en multijoueur, où le Penetrator (ça me rappelle le titre d'un film porno) est roi. Le combat au corps à corps est très efficace, aussi. Quand au fait de jouer ou pas les rambos, je suis un peu plus mitigé que Zork, et j'ai pu la jouer bourrin quelques fois, le bullet time aidant à la tâche.




Bien roulé

Alors là, F.E.A.R. fait très fort, et enterre tout ce qui a déjà été vu. Les effets sont très réussis, les textures sont fines et judicieusement choisies, bref : F.E.A.R. c'est la claque, la vraie. Le seul truc regrettable, c'est qu'on a un peu l'impression de se battre toujours contre le même mec (c'est peut-être normal, vu que ce sont quasiment tous des clones - pratique, ça, hein!). Dans la même optique, ne vous attendez pas à courir dans les vertes prairies, houlà non, presque tout le jeu est en intérieur, et presque tout le temps dans des bureaux!

Hélas, la beauté a un prix, et F.E.A.R. ne brille pas par son optimisation, qui occasionne de jolis ralentissements, même avec des configs bien membrées.




Zork :
De façon générale, les graphismes sont très réussis grâce à la modélisation des objets de l'environnement. Tout est bien proportionné, et c'est très agréable à l'oeil. C'est aussi le cas des personnes, des ennemis, ce qui ne peut qu'améliorer l'immersion, puisqu'on ne s’arrête pas à tout bout de champ sur des erreurs de proportion. Au bout de quelques minutes de jeu dans la campagne solo, on ne peut que s'accrocher aux commandes, car tout est en place pour qu'on se prenne au jeu. Seule ombre au tableau, peut-être dans ce souci de réalisme de l'environnement, le level design manque cruellement d'originalité dans la plupart des niveaux. Mais crampés sur le clavier et la souris, vos yeux rivés en direction du moniteur, vous aurez mieux à faire que d'observer l'environnement et méditer sur cette question.

Lorsque le bullet-time est activé, les tirs d'armes à feu qui suivent provoquent des effets étonnants. On remarque immédiatement les couloirs que créent les balles en mouvement, faisant onduler l'air jusqu'au moment d'atteindre leur cible, et c'est plutôt réussi. Les grenades, quant à elles, au moment d'exploser, créent une onde de choc accentuant encore l'effet d'explosion.




Campagne solo

Court, mais soutenu jusqu'à la fin. Un peu trop facile.

Ouamdu : Court ? Oui et non. Force est de constater que peu de jeux actuels excèdent les dix heures de jeu. Quand j'ai commencé à jouer, en mode normal, je trouvais le jeu trop facile, pas très intéressant, mais F.E.A.R. propose de régler, à tout moment du jeu, le niveau de difficulté.

En mode difficile, donc, j'ai fini le jeu en une petite douzaine d'heures. Maintenant, je n'échangerai pas 40 heures d'Half-Life 2 contre 5 heures de F.E.A.R. Pourquoi ? Parce que F.E.A.R. (putain que c'est chiant à écrire!) possède une vraie ambiance et l'histoire, bien que discrète au début, est de plus en plus présente au fil des niveaux, à travers des messages laissés sur des répondeurs ou des données sur les ordinateurs, qu'on est libre de consulter ou pas.

Sans vouloir spoiler, les deux dernières heures sont absolument géniales, peut-être parmi les meilleures de ma vie de joueur.

Zork : Immanquable, le scénario est un autre des points forts de FEAR. Si vous zappez toutes les cinématiques et n'écoutez pas les répondeurs, vous raterez toute une dimension du jeu et vous serez déçu.




Toutefois, ce n'est pas parce que vous aurez écumé tous les répondeurs de tous les niveaux et fait un schéma des liens qui unissent l'entourage du joueur que vous aurez tout compris. Quelques points ont différentes interprétations, et il subsiste quelques zones d'ombre, afin de permettre à Monolith de sortir FEAR 2.

Ambiance!

Si vous avez lu le test de DOOM 3 publié en septembre 2004 sur ZeDen, vous savez que je suis fan des ambiances glauques, de la noirceur qui cache une surprise ou qui voile la vue sur l'environnement

Réussie, certains diront même mieux que celle de DOOM 3.

Ouamdu : Oh oui, l'ambiance est bien là. On a rarement peur mais on est sous pression dans ces bureaux étroits. La petite Alma, les visions, les petites boucles musicales, bref : tout pour mettre le joueur à l'aise. Un modèle du genre.




À plein, c'est bien


Le mode multi est assez bon. Un des modes, slomo, permet à un joueur d'activer le slomo après une minute en sa possession. Si un autre joueur le tue, il récupère le slomo et ainsi de suite.

D'un point de vue personnel, j'ai plus joué en TDM et CTF, qui sont un bon mélange de tactique et de skill. Un peu austère sur l'internet, ça prend tout son jus avec une bande de copains. Une petite note : les voix françaises, potables en Solo, insupportables en Multi.

Les bonus DVD l337

Zork : Les films, le making of, etc. Un plus, assez intéressant, pour autant que vous aimiez le jeu. Malheureusement en anglais, seul un bonus parmi les quatre est sous-titré en français.




Conclusion

Zork : Croisement entre Max Payne, Half-Life premier du nom et DOOM 3, FEAR séduit de par ses nombreuses qualités, tant pour son ambiance sonore à faire frémir les non avertis que ses graphismes spectaculaires, son gameplay accrocheur ou son IA de quoi vous donner des cauchemars et son scénario plein de suspense, monté comme un film de science-fiction horreur dans lequel vous avez le contrôle. Il excelle dans presque tous les domaines et est donc, de mon point de vue, un must à acheter pour Noël. Si vous ne l'avez pas déjà, courrez l'acheter, vous ne le regretterez pas. Certes, sa campagne solo est courte, mais ça devient malheureusement une habitude pour beaucoup de jeux récents, et considérant les différents bonus inclus avec le Director's Edition et un multijoueur honnête, il a de quoi faire tourner des têtes, et même rendre jaloux ses compétiteurs immédiats, tel que Quake 4 qui est sorti le même jour.

Ouamdu : Le jeu de l'année, ni plus ni moins. Une ambiance, un gameplay léché, un scénario triste et profond, inspiré de grandes références, et en plus, il est beau comme tout! Bref, à part un manque évident de variété dans le design des niveaux, F.E.A.R. a tout pour lui, et démontre une fois de plus le savoir-faire de Monolith.



Config mini

  • Système d'exploitation : Windows XP, x64 ou 2000
  • Processeur P4 1,7 Ghz ou équivalent
  • Mémoire vive : 512 Mo
  • Carte vidéo de 64 Mo (Radeon 9000/ GeForce 4Ti)
  • Espace disque requis : de 5 Go lors de l'installation, et plus par la suite.
  • DirectX 9.0 ou + récent

Config recommandée

  • Processeur P4 3 Ghz ou équivalent
  • Mémoire vive : 1 Go
  • Carte vidéo de 256 Mo (Radeon 9800 Pro / GeForce 6600)



Retrouvez l'intégralité des jeux testés ou previewés par Zeden en cliquant ici

par co-rédigé par Ouamdu et Zork 17 commentaires, dernier par madcalamar
Partager | Source : www.zeden.net

Commentaires

utr_dragon

Rédacteur en Chef/Dieu
Nb msg : 2482
(#1) 05 décembre 2005 à 19h55
Bon test très complet et original, c'est vraiment sympas d'avoir deux appproches sur les mêmes points, par contre vous ne précisez pas lequel des deux à testé le multi.
No comment !
El gringo loco

Visiteur
(#3) 05 décembre 2005 à 20h31
Plait'il Shua?
C trop gore pour toi mon mignon? Mais tu sais C un jeu pour les grandes perssones...Alors passe ton Brevet d'etude puis ton CPPN peinture (si ça existe toujours)
Enfin bref dans 6 ou 8 ans tu comprendras mais pour le moment laisse faire ceux qui savent faire
Si non pour ma pare je le trouve plutot bien ce ptit teste, continuez comme ça C pas mal du tout...sauf peut etre, je trouve que vous ne critiquez jamais assez par raport aux eloges que vous faites sur l'enssemble des jeux,à vous ecouter ils sont presque tous terrible...
Mais à part ça dans l'ensemble vous etes plutot correcte
Paill1

Ex-Correcteur
Nb msg : 223
(#4) 05 décembre 2005 à 20h34
shua fait remarquer à juste titre qu'il n'est pas très gentil de mettre les images de la fin du jeu
Ouamdu

Ex-Rédacteur
Nb msg : 160
(#5) 05 décembre 2005 à 20h41
Si on ne dit pas que ça spoil et que c'est la fin du jeu, on n'y voit que du feu.

Trop sympa, nous? Fais moi rire, gringo.

[Édité par Ouamdu le 05/12/2005 à 20h42.]
"Good? Bad? I'm the guy with the gun."
Paill1

Ex-Correcteur
Nb msg : 223
(#6) 05 décembre 2005 à 20h56
si je vois l'image d'un jeu, je vais m'en souvenir et me demander "mais c'est quand qu'elle arrive ?" jusqu'à me rendre compte que c'est la dernière et haïr ceux qui me l'ont montré
el gringo loco

Visiteur
(#8) 05 décembre 2005 à 21h22
OK OK milles excuse
el gringo loco

Visiteur
(#9) 05 décembre 2005 à 21h50
Si non serait il possible de crée une rubrique sur les plus beau bide & bien sur reusite de vos jeux testé?
vu que dans votre "top" ils y sont tous sans pouvoir les diserner
Ouamdu

Ex-Rédacteur
Nb msg : 160
(#10) 05 décembre 2005 à 21h59
On a déjà un petit top 5 de prévu pour les jeux de 2005.
"Good? Bad? I'm the guy with the gun."
el gringo loco

Visiteur
(#11) 06 décembre 2005 à 00h55
Bien laisse moi deviner:
1)Fear
2)call of Duty 2
3)battlefield 2
4)postal 2 apocalypse weekend
5)HL2
mais je trouve qu'il serait encore mieux d'en faire 1 sur les 5 plus vilain mais pas forcement de 2005 mais à partir de 2000 par exemple:
1)2 flics à miami
2)judge dredd
3)...il y a le choix, et de plus je trouve ça bien plus interessant de connaitre les jeux à eviter absolument que ceux qui sont à avoir imperativement car tout les mags et sites disent plus ou moins la meme chose...
je vous prie d'agreer ce blabla comme bon vous semble
@+
Bibi

Ex admin
Nb msg : 604
(#12) 06 décembre 2005 à 07h23
si on commence à parler des vilans, comme tu dis, on n'a pas fini d'ecrire. Sur ZeDen, peut etre par manque de temps surtout, on ne parle presque que des jeux qui intéressent la majorité des lecteurs et on laisse un peu de coté les autres FPS.
Zork

Webmaster
Nb msg : 1845
(#13) 06 décembre 2005 à 07h42
Mais, contrairement à ce que dit Bibi, un top des plus mauvais est également en projet, pour l'année 2005 uniquement cela dit.
Webmaster et fanboy id Software.
Ouamdu

Ex-Rédacteur
Nb msg : 160
(#14) 06 décembre 2005 à 08h47
J'ai déjà ma petite idée pour le bouse award 2005.
"Good? Bad? I'm the guy with the gun."
Xpierrot

Responsable Hardware de Zeden
Nb msg : 1496
(#15) 06 décembre 2005 à 09h02
Pour le prix "ZN Bouse Award 2005", les nominés sont :
-XXXXX
-YYYYY
-ZZZZZ
-SSSSS

le gagnant est : SSSSSSSS
oups ;-)
Marchez doucement car vous marchez sur mes rêves
lol_

Visiteur
(#16) 06 décembre 2005 à 09h42
Et ces quoi le nom de la petite fille, à t'elle été a adopté, est-elle heureuse, à t'elle les cheveux teint ?
el gringo loco

Visiteur
(#17) 06 décembre 2005 à 14h59
Surprise
reponse dans le deuxieme opus, on y aprendra aussi si elle fait toujours sa ptite snobinarde de vilaine devergondée!!!
Paill1

Ex-Correcteur
Nb msg : 223
(#18) 06 décembre 2005 à 19h37
le nom de la fille c'est Alma
ce qui veut dire âme en espagnol
madcalamar

Visiteur
(#20) 06 avril 2006 à 16h42
j'adore la dif entre la config mini et recomandé!!!
[!] Commentaires fermés pour cette nouvelle.