ZeDen.net

CGNO.com, au travers de Mark Williams, a posé de nombreuses questions à Oleg Yavorsky, un membre de l'équipe des développeurs de S.T.A.L.K.E.R.: Oblivion Lost. Les thèmes abordés sont vraiment très vastes et on y apprend de nombreuses choses.

Tout d'abord, on apprend pourquoi Stalker a réussi à ce démarquer des autres FPS de l'année 2004. Ce sont surtout ses points forts qui en font un nouveau genre : il y a le système de simulation de vie (il faut manger sinon on pert des forces), le gameplay totalement non linéaire et une toute nouvelle atmosphère qui n'avait jamais été exploitée dans les FPS. On peut aussi trouver une IA qui se rapproche beaucoup de celle des humains (je demande à voir ça) mais ce qui est le plus frappant est le modèle très réaliste de la zone de Chernobyl.

Dans Stalker, tout dépend des réactions du joueur. En effet, les décisions que vous allez prendre dans certaines situations du jeu qui formeront le caractère du personnage et qui aura un impact sur l'IA des ennemis. Vous pouvez décider de devenir un chercheur ordinaire, cherchant à aider désespérément les habitants, essayer de résoudre des mystères existentiels ou alors devenir un véritable exterminateur de tout ce qui se trouve devant lui. Tout se passera comme dans la vraie vie : les autres Stalkers ne partageront pas de secret avec vous si vous avez tué quelqu'un de leur clan, les soigneurs ne vous adresseront même pas la parole s'il s'avère que vous détruisez tout ce qui se trouvent dans la Zone.

La chose la plus étonnante et intrigante vient ensuite : les développeurs estiment que si on joue le jeu, c'est à dire que l'on s'intéresse à tous les mystères et toutes les intrigues du jeu, cela nous prendra entre 70 et 100 heures pour le finir. C'est vraiment énorme! Et, si on se contente de faire l'essentiel, cela prendra tout de même entre 30 et 40 heures.

Pour le mode multijoueur, les cartes pourront accueillir jusqu'à 32 joueurs. Il y a de nombreux modes de jeu, dont certains seront similaires aux Deathmatch, Capture the Flag et des modes de copération, à la Counter Strike. Il est possible aussi qu'ils ajoutent un mode original. De plus, les développeurs supportent vraiment la communauté des modeurs et donc, ils offriront de nombreuses options pour les aider.

Pour finir avec toutes ses infos, on va parler des choses qui font mal : la configuration. Oleg Yavorsky qu'il sera assez confortable de joueur à Stalker avec un PIV 1.4 avec 256 de mémoire vive et une GeForce 4 ou similaire. Par contre, il ajoute que plus vous aurez une haute configuration et plus vous aurez de magnifiques détails pendant le jeu. Ca veut tout dire...
par Bibi Commenter
Partager | Source : CGNO.com

[!] Commentaires fermés pour cette nouvelle.