ZeDen.net

 
 
18 décembre 2019, 14h22 Icone The Cycle

The Cycle : Preview

Disponible depuis plusieurs mois en accès anticipé sur l'Epic Games Store, The Cycle est la nouvelle réalisation du studio indépendant YAGER, principalement connu pour le jeu Spec Ops : The Line (2012). La sortie officielle de ce free to play est prévue pour 2020, mais le jeu est déjà assez stable pour un premier relevé de température. Pour ceux qui n'auraient pas encore entendu parler de ce jeu, il s'agit d'un titre original qui essaie de se démarquer en s'inspirant des nouveaux genres à la mode pour arriver à une synthèse d'un genre nouveau. Pas tout à fait Battle Royale, pas tout à fait Quest Shooter mais un mélange inédit des deux.


Un PvEvP selon YAGER

Tel est le genre revendiqué par YAGER, à savoir un « quest shooter compétitif » mêlant des mécaniques :
  • de Role Playing Shooter (RPS)  –  dans la mesure où il faut tuer des monstres et compléter des contrats proposés, pour amasser des crédits et des points, un peu comme dans un Borderlands ou un Destiny 2,
  • et de Battle Royale  –  puisque vous êtes largués avec 19 gars sur une map étrange, et que le but est d'être le meilleur joueur (ou la meilleure équipe), en accomplissant le plus de contrats PvE ou en éliminant le plus de concurrents.
Concrètement, vous êtes un prospecteur largué sur une planète peuplée de créatures aliens. Vous devrez remplir des missions en tuant ces monstres et éliminer les autres joueurs  – ou ne pas vous faire tuer –  pour amasser de l'expérience et des matériaux qui vous permettront ensuite d'améliorer votre équipement et vos compétences. Notez que l'environnement, les missions et les ennemis évoluent au fil de la partie.


Une arène « évolutive » pleine de petits objectifs PvE

Chaque partie dure 20 minutes, durant lesquelles vous êtes libres de réaliser les objectifs que vous voulez, de tuer les autres joueurs ou de les éviter. Mais au bout de 20 minutes, vous devrez retourner à un vaisseau d'évacuation, commun à tout le monde, sinon vous mourrez sur place et êtes logiquement pénalisés.

Une grande arène avec de multiples objectifs
Comprenez que l'arène est proportionnée de manière à permettre à tout le monde de s'atteler à sa tâche, mais aussi de se croiser occasionnellement. Chaque rencontre avec des inconnus procure une petite montée d'adrénaline puisqu'il est difficile de savoir ce qu'il en résultera. Concrètement, il n'y a aucune obligation de provoquer les autres joueurs, mais vous constaterez vite que les joueurs qui finissent premiers sont ceux qui n'hésitent pas à éliminer la concurrence.

S'agissant d'un jeu en accès anticipé, je n'ai eu l'occasion d'essayer qu'une seule carte. Mais d'autres sont prévues pour plus tard. Une deuxième a été temporairement proposée en test, pendant le mois de novembre.

Bien pour des soirées avec des copains !

Ami ou Ennemi ?
Plusieurs modes de jeux sont disponibles. Vous pouvez partir en solo et nouer sur place (ou pas) une alliance avec un compère de fortune  –  sachant que chacun sera libre de défaire cette association à tout moment. Ou vous pouvez constituer d'emblée un groupe de 2 ou 4 joueurs, soit avec des gens que vous connaissez, soit au sein d'un matchmaking aléatoire, qui vous opposera à d'autres équipes similaires (pour un total de 20 joueurs sur la carte).

Plus sympa à plusieurs
Si le principe du jeu reste le même, c'est avec plusieurs amis que le titre prend tout son intérêt. On peut alors mettre en place des stratégies de coopération pour avancer rapidement les contrats PvE et réagir efficacement lors de rencontres avec des équipes adverses. Comme souvent, partir avec des inconnus expose aux problèmes habituels des matchmakings ouverts, à savoir tomber avec des coéquipiers qui font n'importe quoi, qui ne font rien ou qui quittent au bout de deux minutes.

En solo, il semble que les développeurs veulent proposer des missions d'histoire. Celle que nous avons eu l'occasion d'essayer récemment nous a laissés très perplexes, puisqu'il s'agissait d'un simple prétexte pour aller à un point A puis à un point B, sans grand intérêt en termes de gameplay ou de narration.

Un stuff à débloquer, un équilibrage à affiner

Parlons un peu de la prise en main et des armes à votre disposition. Il faut d'abord expliquer qu'à chaque partie, vous démarrez avec une simple arme de poing, et qu'il vous faudra gagner des crédits sur place pour acheter ensuite des armes secondaires et des pouvoirs rechargeables. Cette boutique proposera un contenu que vous avez préalablement sélectionné et que vous améliorerez au fil des parties. En effet, votre progression générale vous permettra de débloquer des plans et des matériaux pour créer de nouvelles armes et les améliorer. Cela vous permettra, à chaque partie d'accéder à un stuff plus efficace, mais il faudra quand même se la donner à chaque fois pour l'acheter sur place.

L'idée n'est pas bête. Cela permet de récompenser votre investissement sur la durée, sans toutefois pénaliser trop lourdement les nouveaux venus. Notez que n'importe qui peut ramasser une arme que vous avez laisser tomber au sol, lors de votre mort. Donc le petit nouveau qui vous aura abattu et qui aura ramassé votre précieux stuff pourra s'amuser avec, jusqu'à la fin des fameuses 20 minutes.


Il faut s'investir sur la durée pour débloquer un meilleur équipement ... ou tuer quelqu'un qui en dispose

Personnellement, j'ai trouvé que les armes étaient relativement satisfaisantes en PvE mais qu'elles manquaient de punch en PvP. En effet, il faut beaucoup de balles pour tuer un autre joueur, d'où des éliminations plus efficaces en teamshots qu'en duels.

Free to play mais pas pay to win

C'est un aspect que j'ai apprécié sur The Cycle. Le jeu est gratuit, et vous êtes encouragés à jouer pour améliorer vos équipements et pouvoirs. Cela prend un certain temps, mais The Cycle ne cède pas à la tentation des micropaiements pour accélérer votre progression. Il y a bien une boutique en ligne mais dont l'utilisation est limitée à des éléments cosmétiques. De même un système de saisons est prévu, qui permettra à chacun d'enrichir le look de ses personnages, mais il ne procure pas de contenus, d'avantages, de pouvoirs ou d'armes supplémentaires par rapport à ceux qui font le choix de ne rien payer. .

Conclusion

The Cycle fait partie des titres à suivre, si vous recherchez un mélange de PvE et de PvP et si vous avez un groupe de potes disposés à passer quelques soirées dessus. Sachant qu'il est gratuit et disponible en français (texte), vous ne prenez pas grand risque à tenter l'expérience. Si le contenu et l'intérêt à long terme sont à confirmer, le jeu mérite d'être essayé. Il s'agit à mon avis d'un genre qui peut se développer dans les années à venir.


par aigle_1 Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Actu du même sujet

  • The Cycle : Preview