ZeDen.net

 
 
Évènement : IT Partners 2017
Le stand Acer nous tendait les bras
Nous vous avons présenté le salon IT partners 2017 dans notre premier article, il est temps maintenant de s'attarder plus en détail sur certains stands. Parmi tout ceux présents, il y en avait un sur lesquels la marque exposaient de chouettes produits, et il s'agit d'Acer. On pourrait penser que la société produit uniquement des PC bureautiques destinés au supermarché, la réalité est en fait tout autre pour cette marque fêtant cette année ces 40 ans d'existence. La marque dispose en fait d'un catalogue impressionnant de machines fixe et mobiles de tout format, et le gaming en fait partie. En effet, la vaste gamme Predator comporte des PC portables et fixes ainsi que des écrans, et c'est surtout sur cela que nous nous sommes concentrés lors de notre visite.


Les Predator, version fixe
Côté PC fixes, la marque propose des machines avec un design de boitier agressif qui ont une fort belle allure d'armure. Les couleurs sont, sans vraiment de surprise ici, rouge et noir. 2 modèles étaient présentés. D'un côté le G6, avec sa GTX 1080 son SSD de 512 Go, ses 16 Go de DDR4 et son i7 7700K est le haut de la gamme, tandis qu'en entrée de gamme, on a le G1, bien plus compact, mais tout de même bien puissant. Les 2 embarquent ce qui a tendance à disparaitre en ce moment, à savoir un lecteur optique. C'est assez pratique quand on doit réinstaller des drivers d'une machine dont la carte réseau n'est pas détectée nativement par Windows ! Et on peut voir la bonne maitrise du sujet par Acer dans les petits détails : le G6 est overclockable sur appui d'un gros bouton en façade et dispose d'un porte-casque rétractable, tandis que le G1 dispose d'une valise de transport, parfaite pour les LAN.

Le Z1. Noter la barre du Tobii sur le dessous
Du coté des écrans, on pouvait voir le Prédator Z1, un magnifique 21/9 de 30 pouces en 200 Hz, avec un pied métal et le support de Gsynch pour les cartes Nvidia. Du côté résolution, on est sur du WFHD, de la Wide Full HD, ce qui donne 2560 x 1080, avec un temps de réponse de 4 ms. Rien ne manque à l'appel sur ce moniteur, et le rendu nous a bluffé. Plus étonnant encore, l'écran embarque la technologie Tobii Eye Tracking, qui permet, pour les applis et les jeux le supportant, de positionner le curseur via le mouvement des yeux. Nous avons pu essayer. Alors que les conditions de lumière sur un salon sont tout sauf optimales et que la calibration du capteur n'avait pas été faite (pour la prise en compte du positionnement de l’utilisateur et du port de lunette notamment), le système a vraiment bien fonctionné, au travers des petites démos de jeu présentées. Pour le moment, le nombre de vrais jeux supportés est faible, mais il contient des titres AAA, comme Deus Ex Mankind Divided et Ghost Wild.

Mais le clou du spectacle était sans conteste un PC « portable », le 21X. C'est la machine de tous les superlatifs et de toutes les technologies haut de gamme du moment. La fiche technique est assez incroyable, puisque la machine embarque un SLI de GTX 1080, un RAID 0 de SSD PCI-E 512 Go, 64 Go de RAM et le plus gros Core I7 disponible en version mobile. Cependant, ce n'était pas assez, puisque l'écran utilisé est un 21 pouces au format 21/9, et de plus incurvé, ce qui est une première mondiale d'après la personne présentant les produits. Et puisqu'il faut que les périphériques d'entrée soit à la hauteur, le clavier utilisé est mécanique, avec des switch cherry MX pleine hauteur, comme sur les claviers de PC de bureau ! Le pavé numérique est détachable et réversible et se transforme alors en trackpad. Les plus observateurs auront également remarqué la présence d'un repose-poignet intégré. Et on retrouve également le système Tobii pour le suivi oculaire, situé sous l'écran. Difficile de faire mieux !


Le Predator 21X

Le prix de ce monstre est aussi fou que la machine en elle-même : compter autour de 10 000 euros ! C'est encore plus que la machine Asus ROG GX 800 à 7 000 € seulement

On trouve bien évidemment des portables gaming beaucoup plus raisonnables dans le reste du catalogue. La majorité est estampillée Predator, bien évidemment, mais il y a aussi quelques Aspire  –  la gamme grand public  –  Ceux qui nous intéressent disposent d'une livrée noire et rouge, qui encore et toujours sont les couleurs associées aux joueurs. Les casual gamers au budget plus modeste pourraient apprécier ce genre de machines.


Un Predator et un Aspire : pour les pro et les casual gamers

Mais comme il n'y a pas que le gaming dans la vie, on s'est quand même attardé sur les 2 nouvelles gammes de produits, à savoir Spin et Switft. La première contient des PC portables dont l'écran pivote à 360 °, ce qui permet de les transformer en tablette Windows, car l'écran est tactile. Sans être nouveau sur le concept, les Spin le démocratise. L'autre gamme se concentre sur des PC portables ultra-fins, avec un design ultra soigné et des coques en aluminium. Le Swift 7, avec ses 9,98 mm d'épaisseur et son poids de 1,13 kg, est un ultraportable très sympathique. Une fois ouvert, on se demande vraiment comment il est possible que la base soit si mince.


Spin et Swift

Ainsi s'achève notre tour d'horizon du stand Acer. Mais d'autres articles sont à venir !
par Xpierrot Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Actu du même sujet

  • IT Partners 2017 : le stand d'Acer