ZeDen.net

 
 
Examinons maintenant cette Kone EMP sous tous ses angles :

Dans l'ensemble

La Kone EMP, de par sa taille et de sa forme assez allongée, sera plutôt destinée aux mains de grande taille. Rien à redire sur les finitions, elles sont impeccables. On ne trouve pas de défaut d'affleurements entre les différentes parties ni de couinement bizarre. Au niveau des matières employées, on retrouve une gomme « soft touch » noire sur la coque et des pavés antidérapants de même couleur sur les côtés de la souris. Le contact avec la paume est agréable, et la prise en main est assurée par des grips et un léger renfoncement sur les tranches. L'ensemble ne donne aucun signe de fragilité quelconque, c'est du solide.

Dessus

Vue du dessus
Sur cette vue, on aperçoit la surface antidérapante et adhérente citée juste avant. Deux boutons sont également présents juste à proximité de la molette, ils permettront de base de changer de profil de DPI à tout moment. Située juste en face de ces boutons, la molette est de type cranté et s'actionne dans les quatre directions. Tout cela sans oublier le logo du constructeur ainsi que les deux bandes de lumières RGB de part et d'autre de la souris qui offriront une illumination non négligeable à l'engin. Ces artifices lumineux pourront être configurés via le logiciel, soit pour les désactiver, soit pour faire lentement clignoter votre rétroéclairage.

Côtés

Comme une majorité de souris encore actuellement, celle-ci est conçue pour les droitiers, avec ses deux boutons programmables sur le côté gauche qui correspondent en configuration de base à « page avant » et « page après ». On peut encore une fois voir le logo de Roccat avec cette vue. Rien de spécial de l'autre côté, une matière agréable au toucher revête les parties gauche et droite.


Côtés

Dessous

Vue de dessous
Cette perspective nous permet de visualiser le nouveau capteur optique Owl-Eye de chez PixArt. Celui-ci peut être paramétré en unités de contrôle de distance (Distance Control Unit), une innovation signée Roccat, sans oublier les DPI réglables par tranches de 100 entre 100 et 12 000. Ce capteur procure aussi une traduction exacte 1:1 des mouvements de la souris vers l’écran. Viennent ensuite les patins de glisse. On en décompte deux grands : un en haut et un en bas. Pour finir, on aperçoit aussi le numéro de série et me numéro de modèle. On retrouve, entre autres, l'adresse des studios Roccat et enfin, les labels usuels.
Page précédente Page précédente - Déballage Page suivante - Installation et logiciel Page suivante
par Shadoy Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Actu du même sujet

Prix : 79,90 €

Fiche Technique :

  • Souris : filaire
  • Forme : pour droitier
  • Dimensions : 7,5 x 4,2 x 13,5 cm
  • Poids : 116 g
  • Interface USB 2.0
  • Mémoire interne : 512 ko
  • Capteur PixArt Owl-Eye
  • Résolution maximale : jusqu'à 12 000 DPI
  • Accélération : 50 G
  • Temps de réponse : 1 ms
  • Technologies Talk FX - Alien FX supportées
  • 11 boutons programmables
  • Molette Titan 4D
  • Technologie Roccat Easy-Shift[+] pour obtenir jusqu'à 21 boutons programmables
  • Rétroéclairage RGB 16,8 millions de couleurs
  • Mémoire interne : 512 ko
  • Logiciel Roccat Swarm
  • Câble USB tressé de 1,8 m
  • Compatibilité : Windows 8, Windows 7, Windows 10