ZeDen.net

 
 
On se met directement dans l'ambiance.
Aaaaaah… L’odeur du zombie découpé au petit matin… Oups, je voulais dire des zeds. Et oui, aujourd’hui on s’attaque à Killing Floor 2, sorti le 18 novembre. Pour la faire courte, c'est un jeu de survie – ou plutôt de génocide – contre des hordes de zombies auxquels on a greffé des tronçonneuses et des lance-roquettes, les zeds.
Développé par Tripwire Interactive, on a là un concept simple, mais accrocheur : une carte, plusieurs joueurs, des vagues au cours desquelles on récupère de l’argent, un temps entre les vagues pour acheter du meilleur matos, un boss de fin bien énervé. Et une bonne dose d’humour pour couronner le tout. Allez, on s’y jette.


Le carnage le plus jouissif de tous les temps

Paris, sa tour, ses 207...
Pour commencer, attaquons-nous aux gameplay. En 30 secondes de tuto, on est déjà aux anges. La prise en main est rapide, très rapide, intuitive, et permet de rapidement prendre son pied dans le jeu.
On doit commencer par choisir une classe parmi un éventail aux attributs variés, notamment le Flingueur, et ses deux revolvers 1858 à poudre noire ; le Commando et ses fusils d’assaut tout à fait sympathiques ; ou encore celui qui cogne dans le tas à la mêlée tel un berserker, c’est génial à jouer quand on rentre chez soi après une dure journée de travail. Au fil des vagues, vous gagnerez de l’argent pour vous acheter de meilleures armes, et compléter vos munitions, car oui, il faut gérer « intelligemment » vos munitions – comprenez par-là que vous pourrez tartiner autant de zeds que vous voudrez, mais que quand les plus gros arriveront vous le regretterez vite – ainsi que votre armure.

Le double Deagle du flingueur
Au fil des parties vous gagnerez de l’XP pour améliorer votre classe – meilleure gestion du recul et tout le barda – sans compter des drops de chapeaux rigolos pour votre perso. Différents persos sont jouables, chacun peut incarner toutes les classes. Si l’on fait un parallèle avec le célèbre TF2, vous avez les chapeaux, mais le Scout peut utiliser une minigun.
Retour à nos moutons, en pleine partie, mettons que vous tombiez à court de munitions – c’est ballot – et qu’une bande de Zeds pas contents commencent à vous faire regretter le jour de votre naissance… Pas de soucis, votre kit de soin personnel est là ! Et en plus il se recharge tout seul au fil du temps, une véritable merveille ! Sans compter votre poste à souder – qui fait 500 grammes tout mouillé, c’est beau le progrès – pour bloquer les portes. Bref, le gameplay est fabuleusement jouissif et dénué de défauts. Sincèrement.

Plein vos yeux...

Une petite boucherie comme on les aime !
...Et plein leurs tronches. La force de ce jeu, c’est le gore. Ben oui, jeu de lattage de zombie (ou de Zeds, comme vous voulez) oblige, faut que ça saigne.
Mieux encore, en plus de jouir de graphismes honorables, on a un véritable travail qui est fait sur le démembrement de ces satanés Zeds : plusieurs morceaux en fonction de l’endroit où vous tirez… Ils y ont porté un soin tout particulier, et ça paye.
Un bonheur pour les yeux des plus sanguinaires d’entre nous, sans besoin d’une quelconque config à 3000 €. Bien optimisé, le jeu est à la fois très beau et tourne très bien. Même sans aller dans les graphismes max, les rétines sont contentes.

Death-Metal carnage

Ah, la meilleure partie : l’audio ! C’est sans doute le premier truc qui vous frappe quand la partie commence : la musique. Du bon gros death metal bien sauvage qui vous donne envie de plonger dans le carnage sans même réfléchir. La bande-son est juste démentielle, et vous permettra peut-être de découvrir de nouveaux groupes tout à fait sympathiques.
Une bonne dose d'humour, même là !

Du côté des voix, le doublage français n’est pas en reste, on aurait à peine la curiosité de vérifier la VO pour voir si c’est mieux. Les répliques décalées des personnages vous arracheront sans doute un sourire à plusieurs reprises, par exemple les invectives en allemand d’un des personnages du style « Sterbe, Hürensohn ! » que l’on peut traduire par « décède, enfant de péripatéticienne » ou encore celles de la vendeuse, du style « je vais fermer les amis », « ne mettez pas du sang partout », « dépêchez-vous comme on dit » …

Conclusion

Au final, on fait donc face avec Killing Floor 2 à un jeu qui a tout pour plaire, quel que soit le domaine. Entre des graphismes bien sanglants et des dialogues marrants couplés à un gameplay jouissif et sans faille, sans compter la musique tout bonnement magistrale, on ne peut que baver d’admiration devant le travail fourni par les développeurs. L’optimisation est bonne qui plus est, et permettra donc aux configurations moyennes de profiter de ce petit bijou du lattage de morts-vivants. Le prix ? 26,99 €. On s’en accommode volontiers au vu de la merveille.

Produit recommandé par ZeDen


par Falkenstein 2 commentaires, dernier par JBs
Partager

Commentaires

Daenerys

Vidéo Gonzo
Nb msg : 232
(#1) 09 décembre 2016 à 10h17
- Oui, on peut utiliser toutes les armes du jeu à contrario de TF2, mais elles font beaucoup plus de dégâts avec la classe dédiée

- Cela fait presque un an que je drop leurs items avant c'était un tous les 4 jours, now c'est 1 toutes les 24 heures. Et bien, le constat est simple : on ne récolte quasiment que de la merdasse. Je dois avoir à peine 10 items (skins d'armes et de persos) potables... A çà les crates à 2.50 Euros la clé j'en ai des tonnes mais personne en veux. Et je ne parle même pas des packs de skins à 5 Euros dans leur boutique...

- Cela tourne bien car c'est de l'UE3 qui est bien maitrisé. Mais pour un jeu fin 2016, j'aurais préféré de l'UE4. Ceux qui ont une carte nvidia assez puissante bénéficient de la technologie FleX gore tech, histoire de faire ramer un peu plus le jeu. Cela ajoute quelques viscères et des gerbes de sangs un vrai régal
JBs

Rédacteur Hardware
Nb msg : 239
(#2) 10 décembre 2016 à 12h46
Faudrait que je m'y mette à ce jeu, j'avais testé en Beta, j'ai bien aimé
i7 5820K | H110i GT | Carte mère Gigabyte GA-X99 Gaming G1 Wifi | 16 Go DDR4 2666 MHz -Crucial Ballistix | Carte graphique : GTX 680 Windfroce III | Alimentation Be QUIET ! 850 W Platinium | 240 Go SSD Kingstom HyperX Fury | 3 To HDDs
Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !