ZeDen.net

 
 

Metro Last Light Redux

Dans le métro, c'est la guerre !
On utilise l'outil de benchmark bien pratique qui est intégré au jeu Metro : Last Light, sous forme d'un exécutable à lancer. Il dispose d'une interface graphique qui permet de configurer la scène et les paramètres à utiliser. Dans notre cas, c'est la « Scene 1  » qui sera utilisée, dans le mode Full HD par défaut ainsi qu'en 1440p. Les infographies suivantes montrent les résultats obtenus en matière de nombre moyen d'images par seconde :

Le moteur 4A Engine est à la fête, avec plus de 120 FPS en moyenne dans des conditions difficiles de résolution et de niveau de qualité. Par rapport à la GTX 970, le gain est d'ici environ 40 % !

En 1440p, le constat est différent, puisque cette fois les cartes sont au coude à coude, avec seulement 3 FPS en faveur de la GTX 1080. Le moteur du jeu ne semble donc pas optimisé pour les très hautes résolutions.

Passons à un jeu plus récent, DE:MD pour les intimes.

Deus Ex Mankind Divided

Un benchmark "augmenté"
Le dernier titre de Eidos Montreal intègre lui aussi un module de benchmark, executable à partir du jeu directement et qui prend uniquement les paramètres graphiques actuels. Il faut donc faire des aller-retour dans les menus, mais ce petit inconvénient est contrebalancé par une durée d’exécution du benchmark assez courte. On va donc présenter plusieurs résultats, car on s'est interessés à 2 resolutions et à 2 niveaux de réglages  –  Moyen et Elevé.


En 1080 tout d'abord, au niveau de détail moyen, les 2 cartes atteignent sans forcer les 55/60 FPS en moyenne. C'est logique, c'est du standard au vu des cartes en présence. Il y a tout de même un petit avantage pour la GTX 1080 de 5 FPS. Au niveau de détail Elevé, l'écart se creuse, puisqu'il passe à 20 FPS en défaveur de la GTX 970. Le jeu reste jouable mais il y aura des ralentissements à prévoir.


Ces benchmarks en 1440p nous apprennent que même une GTX 1080 a du mal à assurer 60 FPS dans le mode de qualité Elevé, bien qu'elle s'en approche. En « Moyen » cependant, pas de problème pour atteindre ce framerate. Elle sera donc bien à l'aise dans cette résolution. La GTX 970 quant à elle est, là encore, pas moins de 20 FPS derrière. Avec des scores compris entre 33 et 28 FPS, la Gigabyte aura du mal à assurer une expérience de jeu satisfaisante en toute circonstance. La Zotac en revanche, n'aura aucun souci.

Passons maintenant à Bioshock, avec lequel nous avons pu également faire des benchmarks avec l'overclocking présenté dans les chapitres précédents.

Bioshock Infinite

Test graphique de Bioshock
BioShock : Infinite est le nouvel opus de la série BioShock, mais cette fois-ci, le jeu se déroule dans les nuages ; un peu l'opposé du numéro 2 qui lui, se passait sous l'eau. Graphiquement, ce jeu est magnifique et se classe parmi les jeux avec des graphismes de qualité comme Crysis ou Far Cry. Le jeu possède également un système de bench intégré assez intéressant. Cela nous permet de faire des tests sans lancer le jeu et ses tests sont faits sur un même circuit, garantissant la reproductibilité. La seule chose qui change, c'est les réglages. Ce test propose en tout 8 tests avec 8 qualités graphiques différentes, et on va s’intéresser au plus élevé d'entre tous, le mode DX11 Ultra, en 1920 * 1080 ainsi qu'en 2560 * 1440.


En 1440p, la GTX 1080 ne fait pas dans la dentelle, et sort presque 60 % d'image par seconde de plus que sa devancière, la GTX 970, à 118 contre 74. On reproduit donc dans la réalité des écarts obtenus dans certains benchmarks synthétiques, notamment Furmark.

Au niveau de l'OC tel qu'on a pu le tester, il permet de gagner quelques FPS supplémentaires, mais ça ne change pas les performances de manière drastique, elles sont de toute façon excellentes sans. En augmentant les fréquences de 10 % environ, on récolte 7 % d'images en plus, c'est plutôt pas mal comme ratio. Il ne faut pas oublier que si la RAM et le GPU ne sont pas OC dans des proportions similaires, on peut obtenir des performances en diminution ! Donc il est fortement recommandé de faire des benchmarks avant et après, pour s'assurer de la pertinence des réglages obtenus.

Page précédente Page précédente - Protocole de test et résultats Page suivante - Consommation, températures et nuisances sonores Page suivante
par Xpierrot Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Actu du même sujet

Fiche Technique

    Chipset graphique
  • Marque du chipset : NVIDIA
  • Puce graphique : GeForce GTX 1080
  • Nom de code de la puce : Pascal
  • Unités de calcul (Cuda cores) : 2560
  • Fréquence de base : 1632 MHz
  • NVIDIA GPU Boost Technology : 3.0
  • Fréquence avec Boost : 1835 MHz
  • Interface : PCI-Express 16x
  • Version PCI-Express prise en charge : 3.0
  • Connecteur(s) d'alimentation PCI-Express : 2 x 8
  • Dimensions de la carte : 325 x 148 mm
  • Puissance alimentation recommandée constructeur : 500 Watts

    Mémoire
  • Quantité : 8 Go
  • Type : GDDR5
  • Fréquence : 8208 MHz
  • Largeur de bus : 256 bits

    Entrées/sorties
  • Nombre de prises DVI : 1
  • Compatible Dual-Link : Oui, une
  • Nombre de prises HDMI : 1 (v 2.0)
  • DisplayPort : 3
  • Nombre maximal d'écrans : 4 écrans

    Technologies
  • VR Ready Oui
  • DirectX : 12
  • OpenGL : 4.5
  • Refroidissement silencieux (passif) : Non
  • Système de refroidissement : Zotac AMP Ice Sorm
  • Type de refroidissement : Ventilateur sur 2 slots
  • SLI : Oui
  • PhysX : Oui