ZeDen.net

 
 
13 décembre 2014, 09h00 Icone Clandestine

Preview : Clandestine

Clandestine, le TPS de hackeurs
Clandestine est un TPS danois développé par le jeune studio Logic Artists, dont il s'agit du deuxième jeu après un RPG au tour par tour. Qu'est-ce qui différencie Clandestine des autres shooters à la troisième personne ? Tout d'abord, son background, puisque le jeu se déroule dans les années 1990, pas si exploitées que ça dans le monde vidéoludique, ensuite son personnage principal qui est une héroïne loin des clichés habituels (non, vous ne verrez pas de ficelle de string ni de seins débordants d'un soutien-gorge XXS) et enfin par la touche de hacking apportée par le titre. Ces trois éléments suffiront-ils à faire du jeu une réussite ? Premiers éléments de réponse dans notre preview.


L'interface de hack est complète mais peu intuitive
Clandestine est actuellement en accès anticipé sur Steam et propose 4 missions (plus un tuto) jouables en solo et en coopération. Cette version preview ne donnait aucun élément sur le scénario du jeu, et nous ne pourront pas creuser davantage de ce côté-là. Un petit mot sur le principe du mode coopératif dans le jeu, puisque ce dernier est assez original. Il s'agit en effet d'un mode coopératif asymétrique, où les deux joueurs ne font pas la même chose. L'un des deux contrôle l'héroïne, tandis que l'autre sert de support en incarnant le hacker. Ce dernier possède un écran divisé en quatre parties sur lesquelles apparaissent la vue de l'autre joueur en première personne, le système de sécurité du niveau, la carte du niveau ainsi qu'une fenêtre de hacking. L'un des deux joueurs doit donc faciliter l'avancée de l'autre en désactivant les caméras, déjouant les systèmes de sécurité pour trouver les codes des portes, etc. On regrette toutefois que cette interface ne soit pas des plus faciles à utiliser ni des plus ergonomiques. Si vous souhaitez attaquer une porte en particulier, il ne faut pas cliquer dessus dans la cartographie de l'application, mais trouver le bon numéro de porte, puis déplacer votre petit virus informatique au clavier dans les méandres de l'application, puis cliquer sur la porte, pour enfin la pirater. Autant dire que l'autre joueur à le temps de bien se faire chier devant sa porte close.

bugs, bugs everywhere
Autant vous le dire tout de suite, le jeu en solo n'a, pour l'heure, absolument aucun intérêt tant les mécaniques de base du jeu sont ratées. Autant donc se rabattre directement sur le coop, vous pourrez au moins vous moquer des bugs avec un ami. Car des bugs, vous en rencontrerez de nombreux, dont certains plutôt gênants (baisses du nombre de FPS dans certains niveaux, pour tomber sans raison à 2 FPS, même sur deux config véloces différentes, arme qui tombe des mains du perso, etc.). Mais un jeu en accès anticipé permet, justement, de corriger tous ces bugs, donc ce n'est absolument pas un élément à charge contre les développeurs.

L'IA est inexistante
Par contre, ce qui l'est assurément plus, est l'intelligence artificielle absolument inexistante. Vous pourrez sans aucun problème courir devant un garde sans qu'il ne vous voie ni ne réagisse outre mesure. Et autant dire que pour un jeu d'infiltration, cela ruine totalement l'expérience de jeu. Et ceci d'autant plus que les déplacements du titre sont affreux, l'héroïne devant peser entre 1,5 et 3,8 tonnes tellement elle est insupportable à manœuvrer (et ne parlons pas du système de couverture), alors que l'on attendait justement le jeu sur ce point précis : une héroïne qui se faufile, à la Jade de Beyond Good & Evil.

Graphiquement, le jeu est tout simplement hideux. Le jeu exploite (mal) l'Unity Engine et propose des graphismes datés : pas d'éclairages dynamiques, pas de physique, des animations ridicules et rigides, des maps vides et des textures horribles.

Malgré de très bonnes idées de base, Clandestine manque le coche quand il s'agit de la réalisation. En l'état, le jeu n'est absolument pas à recommander, d'autant qu'il est extrêmement cher (près de 30€). Si les développeurs arrivent à corriger l'IA, la réalisation et l'interface d'ici la sortie, ça devrait pouvoir être sympathique  – ce dont on doute fortement, vu que le jeu doit sortir en version définitive au mois de février 2015. D'ici-là, abstenez-vous de dépenser votre argent dans le titre.
par utr_dragon Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Actu du même sujet

La preview a été réalisée sur une version Steam fournie par le développeur, le jeu patché en version 0.2.