ZeDen.net

 
NZXT H630 noir
Fort de sa gamme Phantom, NZXT enrichit son panel avec une nouvelle gamme, dénommée simplement « H » dont le premier modèle est le H630. « Clean. Modern. Silent. » : c'est par ces trois mots que le site de NZXT le présente, et vante au premier plan le silence du boitier avec de la place pour pas moins de deux radiateurs de 360 mm ! Au format moyen tour, le boitier est spacieux et accepte les cartes mères comprises entre uITX et XL-ATX et son prix reste contenu. Le constructeur nous a fait parvenir l'un des tout premiers exemplaires, c'est donc en avant-première sur ZeDen que le dernier né de NZXT va passer sur le grill ! Serait-ce le boitier qu'il vous faut ? Réponse dans l'article !

suite »

L'emballage, le déballage

L'emballage
Dès la réception, on trouve un carton très gros, permettant d'accueillir le boitier avec ses dimensions de 54.7 cm (H) x 56.7 cm (L). A l'intérieur, on trouve le boitier bien serré par deux blocs de polystyrène. Cela lui permet de rester bien en place et lui évite ainsi les rayures possibles liées à un transport parfois indélicat. Entre les deux blocs, il est enveloppé dans un film plastique qui lui offre une protection supplémentaire. Avec tout ça, le boitier est arrivé en très bon état.

Le bundle

Le bundle du H630 est fourni dans une petite boite en carton qui contient tout ce dont on a besoin pour monter le boitier : des vis pour les disques durs 2.5" ou pour les ventilateurs supplémentaires. On retrouve aussi deux entretoises additionnelles ainsi que des colliers pour le rangement des câbles. Il faudra noter que les vis pour les disques durs sont au nombre de 8, attention donc à ne pas en perdre.


Les accessoires fournis

L'extérieur

La finition du nouvel NZXT est exemplaire : l'extérieur (comme l'intérieur) est peint avec une peinture noire épaisse. Aucun risque de se couper avec les parties métalliques ou autre, puisque les arrêtes ne sont pas tranchantes, et que l'agencement est bien pensé. Sa sobriété lui donnerait une place intéressante dans un meuble ou à côté d'un home cinéma. Son look particulier le rend tout de même original et lui évite le côté monolithe qu'on peut retrouver sur certains boitiers ou consoles de salon (comme la Xbox One).

La façade

Les plaques latérales sont maintenues par deux vis à main suffisamment grosses pour ne pas avoir à utiliser un tournevis pour les sortir. Sur le côté droit, on trouve 2 ports USB 3.0 et 2 ports USB 2.0. Il y a aussi deux prises jack (micro et casque), un lecteur de carte mémoire et un petit bouton pour allumer les LED situées à l'arrière du boitier. Ces LED sont très pratiques lorsque l'on doit brancher ou débrancher quelque chose quand le boitier est dans un endroit sombre (la nuit ou derrière un bureau). Sur le dessus, on remarque les ouvertures pour la ventilation du haut du boitier. Cette plaque est amovible après avoir dévissé une bonne dizaine de vis sur le côté et à l'arrière.
A l'arrière justement, on remarque tout de suite l'absence de passe-tuyaux pour le watercooling — ou une autre utilisation. Un point très positif néanmoins : l'emplacement du ventilateur. Ce système est très bien pensé car il accepte tous les ventilateurs de 120 mm et de 140 mm. De plus, on peut décaler le ventilateur verticalement pour optimiser l'ajout d'un radiateur de watercooling.


L'obscur NZXT H630

La ventilation

Le connecteur molex pour alimenter les ventilateurs
D’origine, le H630 n’as que deux ventilateurs : un 200 mm à l’avant et un 140 mm à l’arrière. C’est assez léger, surtout qu’il n’y a aucune ventilation latérale ce qui empêche d’office l’installation d’un Crossfire ou d’un SLI qui surchaufferait rapidement. Le 200 mm est silencieux et se fait un peu entendre à plein régime. Le 140 mm l’est un peu moins, il faudra prévoir de réduire considérablement sa vitesse pour ceux qui veulent une configuration silencieuse. On peut espérer monter une configuration gamer en aircooling en ajoutant 2 x 140 mm en bas et 2 x 200 mm en haut. Prévoir tout de même 60 € de plus dans le budget pour ces 4 ventilateurs supplémentaires.

Dispatching ventilateur
On peut connecter toute la ventilation sur le petit circuit imprimé situé au dos de la carte mère, pas loin des emplacements 2,5". C’est un système bête et méchant qui permet d’alimenter 11 ventilateurs, sans avoir la possibilité de les réguler ni de savoir à combien ils tournent. L’alimentation de cette carte électronique s’effectue avec un connecteur Molex.

Le boitier est également prévu pour du watercooling avec pas moins de trois emplacements de 240 x 120 mm : un en haut du boitier, un en bas, et un autre en face avant. Pour utiliser ces deux derniers il faut enlever les cages à disques durs – ce qui n’est pas un problème car dans une config gamer on peut mettre 2 SSD derrière la carte mère. Il n'y a pas de passe-tuyaux ce qui reste dans le design du modèle : assez sobre.

Le tout est équipé de filtres à poussière fins qui sont plus efficace que les filtres Antec qu'on avait vu dans le P193, avec un maillage plus rapproché. On ne l’a pas testé, mais il semble évident que le débit d’air est réduit par la même occasion. Les filtres sont placés sur les entrées d’airs et sont amovibles facilement pour les nettoyer.


Les deux filtres à poussière

L'intérieur

Les fixations pour baie 5,25 "
L'intérieur est soigné avec un grand nombre de passe-câbles caoutchoutés. Une des premières chose qu'on remarque est la grande quantité de disques qu'on peut installer : 8 disques 3,5 ". On peut encore rajouter 2 autres disques au format 2,5 " - des SSD - derrière la carte mère. Les racks 3,5 " sont disponibles du côté droit du boitier. Il faut rajouter à cela les 2 baies 5,25 " pour y mettre un ou deux lecteurs de disques compacts à l'aide de très jolis fixations entièrement en métal.

Les façades latérales sont entièrement recouvertes d'une mousse isolante épaisse de 5 mm. Cela aura pour conséquence de bien réduire les bruits internes. On retrouve aussi la même mousse sur le dessus du boitier. Résultat : un boitier très bien insonorisé.


La mousse acoustique

Sur l'arrière, on peut compter 9 slots d'extension PCI fermés par des petites grilles s'inscrivant parfaitement dans le thème général du boitier et peintes en noires. Elles sont fixées par de grosses vis à mains facilitent le démontage. On pourra noter que l'ouverture grillagée sur le côté n'est pas protégée contre la poussière. La plaque soutenant la carte mère comporte des notations facilitant l’installation d'entretoises pour la fixation de cartes mère plus grandes ou plus petites que le format ATX de base.


L'intérieur, détails

Du côté droit du boitier, l'espace pour les câbles est généreux. On peut donc ranger facilement les nombreux câbles que l'on aura à mettre. Lors du montage, nous avons utilisé des rallonges pour les connecteurs des cartes graphiques et de la carte mère ; au final, cela fait beaucoup de câbles à ranger et malgré cet espace, la place vient à manquer et des câbles touchent la mousse. Pour le câblage des ports de façade, il prend de la place mais c'est peu gênant car on peut les ranger facilement. Pour les cages de disque dur, on y accède par l’arrière ce qui ne facilite pas toujours l'accès ni le câblage. Lors du test, nous avons dû utiliser des rallonges de câbles d'alimentations SATA.


L'intérieur côté droit du boitier et la cage des disques dur avec un ventilateur

Cages à disques dur

Point intéressant pour ce boitier : les deux racks 2.5" pour SSD. On peut facilement et très rapidement monter un ou deux SSD. Pour cela, il suffit de fixer avec 4 vis les disques sur leur plaque et de rentrer par un pseudo-système de rails cette plaque et la bloquer grâce à une vis à main.


Les deux racks pour SSD

Rack 3,5 "
Les cages à disques dur sont très bien pensées. En effet, pour les sortir, il suffit de dévisser 4 vis à main et de les retirer par le côté gauche. Sur les deux cages supportant 3 disques, on peut rajouter un ventilateur 120 mm. Il faudra noter que la fixation n'est possible que sur deux points du ventilateur, cela le rend assez bancal, et donc une source potentielle de bruit parasite. Pour mettre un disque dur sur un rail, c'est très facile et cela ne nécessite pas de vis ; un très bon point. Les rails à HDD se montent entièrement sans outils, et sans vis. Les disques se « clipsent » dessus, et on peut ensuite les « racker » sur le boitier.

La connectique

USB 2.0 x 2 ; USB 3.0 et Audio
Ce boitier dispose de 4 ports USB en façades : 2 en USB 3.0 et 2 en USB 2. Cela se traduit donc par quelques câbles à brancher sur la carte mère. On retrouve donc deux prises USB 2.0, une prise 3.0 et une prise audio à mettre sur la carte mère, le second header USB 2.0 sert au lecteur de carte SD. Notez que c'est un vrai connecteur USB 3.0 interne 20 broches qui est utilisé ici, qui ne pourra être connecté que sur un connecteur de carte mère du même type.

Les passe-câble

Les passe-câble sont une option très importante pour ranger correctement les câbles et améliorer ainsi le flux d'air interne du boitier. Et force est de constater que ces derniers sont présents de façon généreuse dans le H630. On peut donc faire un « câble management » décent voire même très acceptable. On pourra observer les différents passages des câbles sur la photo avec flash afin de faire ressortir les endroits importants.


Le rangement des câbles


Performances du lecteur de cartes

Le lecteur de carte du boitier
Avant d'attaquer l'aspect refroidissement et bruit du boitier, on va prendre le temps de s’arrêter sur le lecteur de carte intégré et voir s'il est aussi performant qu'un autre lecteur de cartes, en l’occurrence celui intégré à un ordinateur portable Sony Vaio SA. Dans les 2 cas, c'est de l'USB 2.0 qui est utilisé, et la carte SD de test est une 1 Go. On utilise l'outil HD Tune Pro 5.00 pour réaliser le test de lecture et on va s’intéresser au débit moyen en lecture, ainsi qu'au temps d’accès.

Lecteur de carteDébit moyen lecture (Mo/s)Temps d'accès (ms)
Boitier NZXT12,60,615
Ordinateur Sony13,00,369

Les débit sont relativement proches entre ces deux lecteurs de cartes, mais par contre le temps d'accès est moins bon sur le H630 que sur l'ordinateur portable de référence. Néanmoins, cela suffira amplement dans la majorité des configurations qui ne doivent transférer des médias qu’occasionnellement.

Performance de refroidissement


Configuration de test

La configuration de test est la suivante :
  • Carte mère : ASRock Z77 Extreme4 s1155
  • CPU : Intel i7-3770K
  • Ram : G.Skill RipJaws X Series 16 Go (2 x 8 Go) DDR3 1866 MHz CL10
  • Cartes graphiques : Double SLI de 560 Ti Twin Frozr II/OC
  • HDD : SSD OCZ AGILITY3
  • Alimentation : Corsair AX850W
  • OS : Windows 7 x64 Intégrale

Protocole de test

On utilise le logiciel OCCT 4.4.0 où on fera des passes de 15 minutes du benchmark OCCT Power Supply, qui combine un burn CPU (le test OCCT classique) avec un burn GPU (basé sur un équivalent de Furmark). Les résultats est la différence de la température de chaque composant (CPU et GPU) avec la température ambiante, en °C (température ambiante lors du test : 27 °C). On ne pourra pas comparer les résultats du test de son frère, le NZXT Phantom 630 étant donné que la température ambiante n'est pas du tout la même.

Afin d'affiner les résultats, on utilisera un autre outil, Hardware Monitor qui permettra de lire les valeurs min et max des sondes de températures intégrées au CPU et au GPU. Notre protocole de test consistera à mesurer les températures, en idle et en charge, du processeur et des cartes graphiques. On présentera ensuite la moyenne des températures pour 2 cas de figures : ventilateurs au maximum et au minimum.

Résultats

Les résultats obtenus sont les suivants :
ConfigurationTemp. CPU idle (°C)Temp. CPU max(°C)Temp. GPU idle (°C)Temp. GPU max(°C)
Ventilation Minimum378542102
Ventilation Maximum357541100


Les résultats CPU pour ventilation minimum et maximum

On remarque très vite qu'avec la ventilation minimum et à cette température ambiante, le test ne passe pas les 15 minutes prévues : il s’arrête à presque 6 minutes. Cela montre bien que la ventilation n'est pas suffisante : il faudrait rajouter d'autres ventilateurs ou refaire le test en hiver. On remarque aussi la différence quasi-négligeable des températures GPU car la ventilation n'est pas faite pour mieux refroidir les GPU. Pour avoir une amélioration, il faudrait soit avoir des ventilateurs sur la paroi gauche, soit plus de ventilateurs , soit des modèles plus puissants (et donc plus bruyants).

Concernant les températures CPU, elles restent acceptables avec une ventilation maximale au vu du nombre de ventilateurs (4 au total) et la température ambiante. En été il faudra donc oublier l'overclocking avec cette ventilation ; par contre cela sera possible avec un meilleur ventirad ou carrément un watercooling. Autre point crucial : le bruit. Au minimum, on n'entend plus que les cartes graphiques, c'est presque insignifiant ; la mousse insonorisée fait très bien son travail. Mais lorsque l'on met les ventilateurs au maximum, c'est une autre histoire. Le SLI de cartes graphiques devient très bruyante et un bruit de soufflerie apparait : la mousse n'arrête donc pas toutes les nuisances sonores. On pourra cependant relativiser, car l'ensemble est tout de même au final moins bruyant que dans d'autres boitiers plus haut de gamme, comme par exemple le boitier Corsair 800D.

Conclusion

Ce nouveau boitier signé NZXT, baptisé H630, possède toutes les qualités requises pour un boitier gamer. Il saura s'adapter à de nombreuses configurations, avec la possibilité d'y mettre deux radiateurs de watercooling ou 8 HDD, tout en étant compétitif, puisque proposé à moins de 150€. On a donc la possibilité de monter une configuration haut de gamme pour jouer, mais aussi d'en faire un serveur, avec un grand nombre de disques (10 au total) et une isolation sonore correcte. Malheureusement, cette dernière a une influence négative sur le refroidissement qui en l'état n'est pas mauvais, mais clairement insuffisant. Il faudra en effet investir encore un peu pour avoir une ventilation décente : silence ou ventilation, il faut choisir. Un conseil au final : si vous avez l'argent, allez-y, foncez !

Produit recommandé par ZeDen


par SuperTaupe 2 commentaires, dernier par Jean-Charles
Partager

Commentaires

JBs

Rédacteur Hardware
Nb msg : 165
(#1) 26 juin 2013 à 09h17
102°C de GPU... La ventilation est vraiment pas bonne.
AMD Fx-8120 4,4 GHZ | NH-D14 | Carte mère Gigabyte 990FXA-UD7 | 16 Go DDR3 - PC-12800 - Corsair Vengeance | Carte graphique : GTX 680 Windfroce III | Alimentation Be QUIET ! 850 W Platinium |240 Go SSD Kingstom HyperX Fury | 120 Go SSD OCZ Vertex III | ..
Jean-Charles

Technicien aux archives
Nb msg : 300
(#2) 03 juillet 2013 à 18h13
C'est l'été, il fait chaud
Fedora-Fr
Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Actu du même sujet

La fiche technique

La fiche technique de ce boitier est la suivante :

    Design

  • Taille : Grande tour
  • Couleur : Noir mat ou blanc brillant
  • Baies : 5.25 " x 2 (sans outil) ; 3.5 "/ 2.5 " : 8 (2 x 2.5 " derrière MB) 2 x 3 HDD cage, 1 x 2 HDD cage (entièrement modulable)
  • Cable Management : 27 mm
  • Dimensions 245 mm (l) x 547 mm (H) x 567 mm (L)
  • Matériaux : acier SECC, plastique ABS
  • Connectique Externe : 1 x Audio / Mic 2 x USB 2.0, 2 x USB 3.0
  • Lecteur de cartes SD compatible SDHC et SDXC
  • Poids du produit : 14 kg

    Carte mère

  • Support des cartes mères ATX, Micro-ATX, XL-ATX, E-ATX (347mm x 272mm)
  • Slots d'extension PCI : 9
  • Ouverture ventirad CPU : Oui

    Système de refroidissement

  • Avant 2 x 200 ou 2 x 140 ou 3 x 120 mm (1 x 200mm inclus)
  • Haut 2 x 200 ou 2 x 140 ou 3 x 120 mm
  • Arrière 1 x 140/120 mm (1 x 140 mm inclus)
  • bas 2 x 140/120 mm
  • Filtres poussière inclus : devant, derrière, dessus, dessous.

    Support radiateur watercooling

  • Avant : 2 x 140 ou 3 x 120 mm
  • Haut : 2 x 140 ou 3 x 120 mm
  • Bas : 2 x 140/120 mm
  • Arrière : 1 x 140/120 mm
  • Espace pour le radiateur CPU : 190 mm
  • Espace pour la carte graphique : 354 mm

  • 2 ans de garantie
  • Prix conseillé : 149,99 €


  • Manuel d'utilisation