ZeDen.net

 
 
De la HD 7850 dans son IceQ
HIS est réputé pour ses modèles de cartes graphiques retravaillés et surtout gonflés aux MHz avec un catalogue allant d'une HD 7750 Passive ou une HD 7970 overclockée et avec 3 Go de RAM. Le constructeur nous a fait parvenir une carte graphique qui s'inscrit bien dans cette optique : la HD 7850 IceQ Turbo. Cette carte possède 2 Go de mémoire et est surmontée d'un gros radiateur qui dépasse du PCB : le IceQ. Avec de tels arguments, on peut se douter de la qualité de ses performances, et c'est ce que nous allons voir dans le test d’aujourd’hui !




Déballage

La boite est très jolie et nous montre sur son fond bleu glacial, toutes les informations nécessaires, comme par exemple les spécifications techniques. On ne retrouve pas de photos ou d'images de la carte comme c'est la coutume, mais ce n'est pas le plus important car on sait un peu ce que l'on achète. Après avoir enlevé le blister, on y trouve un carton contenant le bundle et la carte, bien protégée. Dans cet écrin, elle ne risque pas grand-chose car elle ne peut pas bouger.


La boite, recto verso

Bundle

Le bundle
Le bundle est assez classique car on retrouve un adaptateur DVI vers VGA, un pont Crossfire, le CD d'installation, une notice et un petit autocollant de la marque. Le CD contient les drivers ainsi que le logiciel de contrôle de la carte. On remarquera qu'il n'y pas d'adaptateur mini DisplayPort ce qui pourrait être gênant si on a besoin de brancher un écran en DisplayPort.

La carte graphique

Caractéristiques
La carte est vraiment imposante : son radiateur dépasse à l'arrière et sur le côté. Au premier coup d’œil, le système IceQ est très imposant, on verra plus tard qu'il n'est pas là pour rien. La HD7850 est plus grande d'un centimètre par rapport à une Geforce 560 Ti Twin Frozr II/OC de chez MSI, qu'on utilisera comme point de comparaison. Le PCB est renforcé par une structure métallique qui prend quasiment toute la longueur de la carte, pour assurer la rigidité de l'ensemble. On y trouve deux connecteurs 6 pins pour l'alimentation. A noter que se plaçant dans le moyen de gamme, cette carte ne possède qu'un connecteur Crossfire : on ne pourra donc brancher qu'une seule autre carte à celle-ci.


La carte avec son imposant radiateur

Coté refroidissement, on trouve 4 caloducs — dont deux sont plus imposants — que transfèrent la chaleur à radiateur ventilé par une grosse turbine. Le carénage canalise vers l'extérieur toute la chaleur produite, pour éviter une accumulation dans la tour.


Taille de la carte et une comparaison avec un autre modèle

Logiciel

Catalyst
On utilisera pour nos différents tests le logiciel Catalyst version 13.4, regroupant les drivers d'AMD et fonctionnant pour toute la gamme Radeon HD. Ce logiciel est clair et permet de faire un réglage de l'ensemble des paramètres. En règle générale, Catalyst est plus simple d'utilisation que les drivers version Nvidia, car AMD a réalisé une interface beaucoup plus graphique et plus détaillée, avec des icônes plus explicites, alors que Nvidia est restée sur une interface plus textuelle.

Tests


Protocole de test

    La configuration de test est la suivante :
  • Boitier : Corsair 800D
  • Carte mère : ASRock Z77 Extreme4 s1155
  • CPU : Intel i7-3770K
  • Ram : G.Skill RipJaws X Series 16 Go (2 x 8Go) DDR3 1866 MHz CL10
  • Carte graphique supplémentaire : Double SLI de 560 Ti Twin Frozr II/OC MSI
  • HDD : SSD OCZ AGILITY3
  • Alimentation : Corsair AX 850W
  • OS : Windows 7 x64 Intégrale
La carte montée
Les différents tests seront réalisés avec le logiciel de diagnostic AIDA64 pour les températures réelles. Il sera accompagné de HWmonitor pour une meilleure mesure et ainsi avoir les températures minimales et maximales durant les différents tests. Pour les tests de jeux, nous utiliseront toujours ces deux logiciels pour les températures mais nous utiliserons Fraps pour la mesure des FPS et ce sous différentes configurations graphiques. Pour les nuisances sonores, nous utiliserons l'application iPhone gratuite dénommée SoundMeter — un sonomètre purement logiciel.

Il faudra noter que l'on ne fera pas de tests d'overclocking car il n'y a pas eu de logiciel dédié à cela dans le bundle fourni par le constructeur. De plus, l'overclocking de carte graphique pouvant se révéler compliqué, on ne prendra pas de risque en tentant de gagner quelques MHz sur l'exemplaire de test fourni par HIS. Cependant, avec un radiateur très imposant, il y a une forte possibilité d'un gain de performances.

3Dmark 2013

3DMark (2013)
Ce logiciel de benchmark est archi connu pour les cartes graphiques. Pour ce test, on utilisera le mode « eXtreme ». Les résultats 3Dmark comportent une note principale, qui est composée d'une formule de calcul agrégeant plusieurs sous-notes, correspondant en fait à différents aspects du rendu d'un jeu : moteur graphique et moteur physique. Le CPU n'ayant que très peu d'impact sur le score global, il n'y a plus de test uniquement CPU comme dans les précédentes versions de cet outil de benchmarking, il est désormais intégré aux calculs physiques. De plus, on remarquera que la carte graphique Geforce 560 Ti est présente mais, elle n'influence pas le test graphique, il influence plutôt le résultat du Physix. Le score qui nous intéresse est plutôt le « Graphics scrore » qui est de X2218 dans notre cas.


Score final ainsi qu'un exemple lors du test... très/trop peu de FPS

Nombre de FPSTempératures
Moyenne8,67/
Maximal1351,0 °C
Minimal232,0 °C

Avec ce test extrême, on voit clairement que la carte n'est pas à la hauteur de ce test — le mode Extreme porte bien son nom ! Avec un test plus petit — Performances — elle passerait haut la main. Pour passer ce test avec une très bonne fluidité, il faudrait un gros SLI ou un gros Crossfire survitaminé mais ce n'est pas notre cas. Au niveau des températures, ces valeurs ont étés relevées lors du test : les valeurs ont étés « reset » avant le test, donc la valeur minimale correspond au moment où le test a démarré.

Unigine Heaven

Unigine Heaven
Cet outil fourni par la société Unigine porte le nom de Heaven Benchmark, ce qui signifie le « Test du Ciel ». Avec sa version 4.0, ce logiciel est un test intensif pour le GPU, qui martèle nos pauvres cartes graphiques. Ce puissant outil peut être utilisé efficacement pour déterminer la stabilité d'un GPU dans des conditions extrêmes, ainsi que de vérifier la capacité de refroidissement du système graphique. Il fournit des résultats tout à fait impartiaux et génère des charges de travail de rendu d'un véritable jeu sur toutes les plateformes, que ce soit sous Windows, Linux ou Mac OS X.

Nombre de FPSTempératures
Moyenne25,8/
Maximal56,858,0 °C
Minimal6,834,0 °C

Avec un score total de 650 et une moyenne de 25,8 FPS, ce test n'est pas trop dur pour la carte. Elle encaisse bien, que ce soit une question de température ou de FPS, ce test n'est pas le pire.


Résultats et températures


Unigine Valley

Unigine Valley
Dans la même lignée que Heaven, Unigine Valley reprend le même principe, à la différence que celui-ci ne traite plus avec un rendu « ciel » mais un rendu « vallée ». Comprenez en réalité : rencontre d'un matin ensoleillé avec les cimes des montagnes et leurs sommets enneigés. Que ce soit en survolant les vastes étendues vertes ou de longues randonnées dans les pentes rocheuses, ce voyage se poursuit aussi longtemps que vous le souhaitez. Unique dans tous les coins, ce monde ouvert offre une expérience merveilleusement relaxante sous la musique tranquille des sons de la nature. C'est parti pour un benchmark avec du stress pour le GPU, mais relax pour nous.

Nombre de FPSTempératures
Moyenne55,9/
Maximal100,758,0 °C
Minimal25,134,0 °C

A cause des réglages graphiques — « High » au lieu de « Extreme » — on obtient un meilleur score par rapport au test Unigine Heaven : 2339. Il faut aussi retenir qu'avec 25,1 FPS au minimum, l'image est totalement fluide, on n’a pas donc une sensation de ralentissement ou de saccade. Cela devient presque un film. Question température, on obtient le même résultat que pour le benchmark Heaven.


Résultats et réglages


Crysis 3

Scène de Crysis 3
Dernier opus de l'univers de Crysis, on y retrouve un dénouement assez spécial qui met fin à une attente insoutenable. Très grands fans de Crysis, c'est avec bonheur que l'on profite des graphismes très poussés et donc très gourmands en ressources graphiques. Lors des différents tests, nous utiliserons 3 configurations de test sur la même partie de la campagne : la destruction du barrage du C.E.L.L (Crynet Enforcement & Local Logistics). Les 3 configurations seront les suivantes : tous les graphismes au minimum, médium et maximum.


Réglages graphiques Crysis 3

RéglagesFPS MinimumFPS MoyenFPS Maximum
Minimal496061
Moyen265761
Extreme152129

hardware_018.png

On remarque qu'avec les graphismes en extrême, jouer devient juste impossible. Pour rappel, 30 FPS est le minimum pour jouer aisément. Ainsi la carte graphique n'est vraiment pas suffisante pour jouer en extrême sachant que la résolution lors du test est en HD et non full HD. Mais avec les graphismes au niveau Moyen cela devient très intéressent car on double les FPS. Le mode minimal est encore mieux sachant que les différences visuelles sont minimes pour un joueur lambda. De plus, il y a une légère différence de FPS entre le moyen et le minimum donc autant favorisé les graphismes en moyens avec quelques petits réglages supplémentaires pour optimiser au maximum les performances de la carte.

Bioshock Infinite

Test graphique de Bioshock
Bioshock Infinite est le nouvel opus de la série Bioshock, mais cette fois-ci, le jeu se déroule dans les nuages ; un peu l'opposé du numéro 2 qui lui, se passait sous l'eau. Graphiquement, ce jeu est magnifique et se classe parmi les jeux avec des graphismes de qualité comme Crysis ou Far Cry. Mais est-il gourmand ? La carte suivra-t-elle la cadence ? Pour cela, nous réaliserons 3 tests similaires à ceux du test pour Crysis 3 : « Very low », « High » et « Ultra ».

Le jeu possède également un système de bench intégré assez intéressant. Cela nous permet de faire des tests sans lancer le jeu et ses tests sont faits sur un même circuit, garantissant la reproductibilité. La seule chose qui change, c'est les réglages. Ce test propose en tout 8 tests avec 8 qualités graphiques différentes.


Système de sélection du test et une image du test


RéglagesFPS MinimumFPS MoyenFPS Maximum
Very low4220361
High88155194
Ultra2376110

D'après ces résultats, le mode « Ultra » est jouable car c'est un test qui propose des situations extrêmes qui seront rarement atteintes en jeu. Avec 76 FPS de moyenne en « Ultra », ce jeu sera un régal. Le mode « High » semble très bien optimisé car on a presque d'aussi bonnes performances qu'en « very low ». Bioshock est clairement moins gourmand que Crysis mais ce sont deux moteurs graphiques différents — Unreal Engine 3 pour Bioshock et le CryEngine 3 pour Crysis 3 — donc les optimisations sont aussi différentes et les résultats ne sont pas directement comparables, d'où l’intérêt de ces mesures.

Consommation et nuisances sonores


Consommation

Comme le HIS HD 7850 IceQ Turbo est gonflée au niveau performances, on pourrait penser qu'elle consomme plus, mais nos tests nous prouvent cela reste assez raisonnable. Avec sa TDP de 110 W, cela nous annonce la couleur comparée aux grosses cartes comme par exemple la HD 7950 avec un TDP de 140 W. On prendra des mesures en idle puis en jeu avec Crysis 3 et avec OCCT.

Consommation
idle2 W
Crysis 356 W
OCCT78 W

Avec 78 W sous OCCT, cela reste très raisonnable car elle semble très bien optimisée. Dans ces conditions, on peut aisément mettre cette carte graphique dans une configuration avec une petite alimentation de 500 W ou carrément rajouter une deuxième carte de ce modèle pour faire tourner les jeux comme Crysis avec les graphismes en maximum avec de meilleures performances.

Bruit

Les mesures de bruits ont étés réalisés l'application iPhone « SoundMeter » via un IPhone 4. Étant donné la qualité du micro de ce dernier, on ne pourra pas faire de mesures ultra précises. Cela n'influencera pas énormément le résultat car il suffit de mettre son oreille près du boitier pour comparer avec l'autre carte graphique présente. Il faudra aussi noter que la mesure du bruit peut être parasitée par les ventilateurs présents dans le boitier même s'ils sont réglés au minimum. Pour le test, on retiendra deux mesures : l'une avec la carte au repos et l'autre avec le ventilateur à 100%. Une première série de mesures est faite avec l’iPhone posé sur le bureau (près du clavier), ensuite, un deuxième test est réalisé avec le micro de l’iPhone à 10 cm du ventilateur de la carte graphique

Posé sur le bureauDans le boitier (10 cm)
idle45 dB57 dB
Full55 dB72 dB


Grace à son refroidissement imposant, elle ne chauffe pas beaucoup. Qui dit petit dégagement de chaleur dit aussi en général peu de bruit. Il est alors facile de comparer le bruit avec la Geforce 560 Ti qui l'épaule et c'est sans appel : en idle, on ne l'entend pas et en full, cela reste très raisonnable. Lors de séances de jeux, elle n'est pas gênante car le bruit est moins important que les 560 Ti, qui possèdent deux ventilateurs ou qu'une carte graphique de référence possédant une « turbine » similaire à la HD 7850 mais moins évoluée.

Conclusion

Avec un prix de presque 200 €, cette carte graphique est très intéressante. Elle se classe dans le moyen de gamme AMD mais grâce à sa qualité supérieure, elle peut rivaliser avec les modèles au-dessus tels que la 7870 ou les 660 Ti de chez Nvidia. Son silence - grâce au IceQ - lui rajoute une petite touche sympathique et ses températures lui permettent de faire un peu d'overclocking pour améliorer ses performances sans se ruiner. Ainsi, tous les jeux récents sont à sa portée moyennent quelques réglages, ce qui fait qu'au final, cette HIS est un bon rapport qualité/prix, et on la recommande !

Produit recommandé par ZeDen


par Hurrycane Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Actu du même sujet

Caractéristiques techniques

  • Modèle : Radeon HD 7850 IceQ Turbo
  • Interface : PCI Express 3.0
  • Multi-GPU : Dual CrossFire Ready
  • Fréquence puce graphique : 1000 MHz
  • Connecteur(s) d'alimentation PCI-Express : 2 x 6 broches
  • Mémoire : 2048 Mo 256 Bits GDDR5 à 4800 MHz
  • Système de refroidissement : Ventilateur
  • Dimensions de la carte : 297 x 140 x 44 mm
  • Sortie : 1 DVI-I, 1x HDMI et 2 mini-DisplayPort
  • Résolution maximale : 4096 x 2160 en DisplayPort, 2560 x 1600 en Dual-link DVI, 2048 x 1536 en VGA

    Prix : 194,59 € chez notre partenaire materiel.net