ZeDen.net

 
 
hardware_056.jpgLian Li est un nom synonyme de boitiers en aluminium haut de gamme, pas forcement accessibles à toutes les bourses. La société taiwannaise le sait, et décline ses tours en utilisant de l'acier, matériau moins onéreux. Elles sont commercialisées sous la marque Lancool, et reprennent le meilleur du savoir faire Lian-Li. On nous a d'ailleurs fait parvenir un de leurs derniers né, à savoir le Lancool DragonLord PC-K62, pour s'en assurer. C'est un boitier orienté gamer, du genre que les fraggers que nous sommes apprécions. Allons de ce pas réveiller le dragon qui sommeille dans son carton.


La configuration à installer

La configuration de test est la suivante :
  • Carte mère Asus P5B
  • CPU Intel E6420
  • RAM Gskill (4 x 1Go)
  • Ventirad Noctua NH-U12P
  • Carte vidéo Gainward 4870 1 Go Golden Sample
  • DD 1 To Samsung Spinpoint F1
  • 2x DD 200 Go Western Digital Caviar
  • Carte graphique Matrox G450 PCI
  • Carte son X-Fi Pro Fatal1ty
  • Bracket 2 x USB
Passons directement au vif du sujet, le déballage !

Déballage

hardware_023.jpgLa coquille du dragon ... est en carton :)
Le boitier est un moyen tour ATX aux dimensions généreuses, et cela se voit à la taille du carton, en couleur s'il vous plaît. « New generation PC case », « Designed for PC game enthusiast », le marketing n'y va pas par 4 chemins pour nous vanter les mérites du K62 et nous pousser au déballage.

Le carton indique aussi bien évidemment les caractéristiques et les "plus" produits :
  • Dimensions (L x P x H) : 214 x 496 x 498 mm
  • Format de carte mère : ATX / Micro-ATX
  • Baies 5 pouces : 5
  • Baies 3 pouces 1/2 convertibles en baies 2 pouces 1/2 : 4 (placées à 90°)
  • Nombre de carte d'extension max : 8
  • Montage sans outil
  • Système anti vibration
  • Passes-tuyaux watercooling
  • Ventilateurs fournis
    • 1 x 140 mm frontal, LED bleue, 1000 tours/min
    • 2 x 140 mm dessus, LED bleue, 1000 tours/min
    • 1 x 120 mm arrière, pas de LED, 1500 tours/min
Une fois sorti de son polystyrène et de son étui plastique de protection, le dragon noir se dévoile à nos yeux :

hardware_024.jpg
Le PC-K62 en "vrai"


hardware_021.jpgUne partie du bundle assez fourni
Le bundle accompagnant le boitier est le suivant :
  • Des vis à main pour carte mère, avec 2 longueurs de tête différente (3 longues, 9 courtes)
  • Un sachet de vis normales, pour le montage des disques 2 pouces 1/2
  • Des adaptateurs pour ventilateurs (3 au total)
  • Des pads en caoutchouc pour disque dur(16 au total)
  • Un accessoire d'organisation de câble
  • Un patte de fixation d'alimentation
  • Un buzzer pour le bios
Chose rare pour être soulignée, le Lancool est accompagné d'une feuille A4 recto verso de bonne qualité indiquant de manière claire les divers éléments fournis. Elle précise aussi comment monter les disques dur et les lecteurs optiques en utilisant les systèmes sans outil, brevetés par Lian Li et dont on ne va pas manquer de tester l'efficacité.

Vue Extérieure

Extérieurement, tout fait "gamer". Boitier noir, façade complètement alvéolée, vitre sur le côté, tout inspire la solidité et la qualité. Sur la balance, on obtient un poids à vide de 10,5 kg. C'est tout à fait normal pour un boitier au châssis acier, et on voit qu'il n'est pas fait pour être déplacé tous les jours. La façade ainsi que le dessus du boitier sont quant à eux en plastique ABS, reconnu pour sa solidité.

Les boutons Power et Reset sont situés sur le haut du boitier, pratique pour ceux qui ont le PC sous le bureau, moins pour ceux qui l'ont sur le bureau. Ces 2 boutons sont séparés l'un de l'autre par les 2 ports USB et 2 jack audio. On ne peut donc pas se tromper de bouton dans le noir, ni appuyer dessus par mégarde, car les boutons ne sont pas proéminents. On regrettera l'absence de port Firewire et surtout e-SATA, dont la concurrence dote certains de ses produits. Pour finir, on trouve aussi les 2 diodes d'activités, à dominante bleue.

hardware_025.jpghardware_026.jpg
Vues de profil et dessus

Petit bémol sur la fenêtre en plexiglas de notre exemplaire qui est arrivée bien poussiéreuse. Cela est lié a l'électricité statique présente dans le boitier. Du coup, la poussière est attirée inexorablement. Sur du noir, c'est bien visible...

Passé ce petit désagrément, il est temps d'ouvrir les entrailles de la bête.

Vue Intérieure

hardware_048.jpgLa façade et un filtre
Chaque panneau latéral est fixé par 2 vis à mains. Les 2 sont bien entendu en acier, sans fioriture particulière pour celui qui n'a pas la fenêtre. Une fois les panneaux ôtés, on peut très facilement détacher l'intégralité de la façade. On aperçoit alors qu'il y a des filtres à air sur toute la hauteur de la façade, et qu'ils sont détachables pour être nettoyés, et ce très aisément.

On peut désormais facilement accéder aux baies 5 pouces et voir le ventilateur d'aspiration de 140 mm, de marque Lian Li. De la même manière que la façade, on peut démonter le couvercle. Il donne accès aux 2 ventilateurs d'extraction de 140 mm, eux aussi de marque Lian Li.

hardware_030.jpgÇa c'est de l'extraction
Si on se concentre maintenant sur l'intérieur, c'est une véritable réussite à tous les points. Aucune arrête n'est tranchante, il n'y a que très peu de vis. A première vue, tout est spacieux, facilement accessible.

Le système de maintient des cartes d'extension attire immédiatement l'œil. Il utilise un ensemble de leviers pour le blocage et c'est une des innovations majeures du boitier. Avec ça, plus de vis, même de vis à main, et tout le dispositif est en métal. C'est un gage de longévité, on pourra changer sans crainte sa carte vidéo.

hardware_027.jpg hardware_028.jpg hardware_029.jpg
Le PC K-62 a nu
Le boitier dispose d'un vaste espace jusqu'aux baies 5 pouces, ce qui permet au K62 d'accueillir des cartes graphiques jusqu'à 29 cm de long. Une HD5870, mesurant un petit plus de 28 cm, pourra donc rentrer sans chausse-pieds.

L'alimentation est quant à elle positionnée en bas. On retrouve de plus en plus cette disposition dans les boitiers un tant soit peu évolués, permettant ainsi à l'alimentation de pas aspirer de l'air chaud et de ne pas la faire chauffer d'avantage.

Montage

L'opération va permettre de voir ce que vaut réellement le boitier en pratique.

Alimentation
Le système sans vis de l'alimentation est une autre nouveauté bienvenue. On pose le bloc, on enclenche la patte de fixation aux endroits prévus à cet effet, on vérouille, et voila, c'est solidement fixé. La notice précise de mettre des vis à l'extérieur, comme habituellement, en cas de déplacement. Au vu de la solidité de l'attache sans vis, je pense que c'est superflu.

hardware_054.jpg hardware_053.jpg hardware_040.jpg
Un premier brevet Lian Li en action

Disques durs
Le montage des disques durs 3 1/2" se fait en 2 étapes : installation du disque dans un berceau puis insertion du berceau dans la baie de disques.
L'installation dans le berceau commence par la pose de patins en caoutchouc sur le fond de la cage. Après la pose du disque sur ces patins, on utilise le système de verrouillage sans vis. Il faut cependant sortir un tournevis pour faire levier, afin de déverrouiller les loquets qui sont un peu durs à la première utilisation. Là encore, c'est du grand art.
L'insertion des berceaux se fait simplement, en positionnant les berceaux dans les rails prévus. Les supports de cage sont eux aussi caoutchoutés pour réduire encore les vibrations. Une fois les 3 disques durs de la configuration installés, il n'y a plus qu'à verrouiller les berceaux, en utilisant la barre prévue a cet effet qu'on visse à avec une vis à main.

hardware_052.jpg hardware_047.jpg hardware_060.jpg
Un deuxième brevet Lian Li en action

Il est à noter que la baie de disques, orientée à 90 ° par rapport à la carte mère, peut accueillir les berceaux dans les 2 sens : soit avec les connecteurs vers l'avant, soit avec les connecteurs vers l'arrière. Dans ce 2 eme cas, la connectique est bien moins visible, ce qui offre un meilleur rendu visuel.

Lecteur DVD
Le montage du lecteur DVD se fait avec une facilité déconcertante. On soulève le loquet plastique, on insère le lecteur DVD, on aligne le trou de vis du DVD avec celui du support du loquet, on referme le loquet jusqu'au verrouillage, et voila, c'est solidement verrouillé. A noter que ce n'est a faire que d'un seul côté.

hardware_050.jpg hardware_051.jpg
Et un dernier brevet Lian Li à l'oeuvre !

Carte mère
Ici va s'arrêter le temps du tout sans outil. En effet, les entretoises de carte mère sont livrées directement vissées sur le fond du boitier. Si elles ne sont pas correctement disposée pour votre carte mère, il faudra une pince pour les desserrer, car sinon c'est impossible à la main. On préfèrerait que Lancool fournisse les entretoises dans un petit sachet, pour poursuivre la philosophie du sans outil jusqu'au bout.

hardware_055.jpg Géniales les vis manuelles de CM !
L'utilisation de vis à main sur la carte mère relève du pur génie. Tellement simple, mais tellement efficace. De plus, les vis sont livrées en 2 longueurs de tête différente, ce qui permet de trouver une vis adaptée pour chaque emplacement sur la carte mère, notamment pour les coins encombrés par les condensateurs. Tous les constructeurs devraient suivre cet exemple.

Concernant l'emplacement du "shield" du bloc de connecteurs, celui s'est installé sans forcer, ce qui est une preuve indéniable de la qualité de l'usinage du boitier.

Autre remarque, négative, cette fois les câbles en provenance du panneau de commande (boutons / usb / LED) sont un peu courts. Un peu de mou ne ferait pas de mal.

Bracket et cartes d'extension
hardware_059.jpgQue du bonheur
L'installation de la HD4870 double slot est du bonheur. Le large espace vanté par Lancool est vraiment un plus non négligeable, et le système de verrouillage aussi novateur qu'il le laissait présager. On soulève le levier, le cache du port est liberé, on l'enlève et on vient mettre l'équerre de la carte à verrouiller. Il suffit de rabaisser le levier et le tour est joué.

L'équerre 2 ports USB de la configuration de test trouve tout naturellement sa place dans l'emplacement adéquat, juste sous les 8 baies d'extensions pour cartes. Cela permet de pas perdre inutilement de la place, et c'est très agréable. Une vis à main est là aussi présente pour laisser le tournevis au placard.

Câbles
Le K62 est équipé de trous situés stratégiquement pour permettre d'y passer les câbles. Sur la majorité des photos, vous verrez le résultat si on n'utilise pas ce système. Mais quand on l'utilise, c'est bien plus propre. Les câbles passent notamment entre le fond du boitier le panneau latéral non fenêtré.

hardware_044.jpg hardware_045.jpg
Le cable management, côté pile et côté face

Il faut prendre le temps de faire des essais de câblage. Parfois un câble d'alimentation s'avère trop court d'à peine un centimètre pour passer sous la carte mère, et il faudra la redémonter. Heureusement, les vis manuelles permettent de faciliter cette opération.

Montage terminé
Une fois tout assemblé, on obtient quelque chose de vraiment sympa. C'est l'occasion de voir le logo de la Creative X-Fi briller de rouge et la LED verte de la carte mère baignés dans un océan de lumière bleue...

hardware_049.jpg hardware_057.jpg hardware_058.jpg
La configuration de test montée dans le K-62, de jour et de nuit

Maintenant que nous avons vu mécaniquement ce que valait le dragonlord, il est temps de passer à l'étude de son système de ventilation, aussi bien pour son efficacité de refroidissement que pour le bruit qu'il produit.

Performances thermiques et nuisances sonores


Description de l'outillage
Le matériel de mesure suivant est utilisé :
  • Sonomètre Voltcraft SL-100
  • Thermomètre IR Voltcraft IR 280
Pour une présentation de ces outils, un article présente en détail notre sonomètre, et un autre présente en détail notre thermomètre.

Les logiciels suivants sont utilisés :
  • CPUID Hardware Monitor 1.13
  • Intel Thermal Analysis Tool 2.05
  • Furmark 1.7
Prototocole de mesure
Il s'agit de mesurer les températures, en idle et en charge, du processeur, de la carte graphique et de la RAM, et ce dans 2 configurations de ventilation différente. Pour faire monter le système en température, on ferra tourner d'une part Furmark, en 1920*1200 pendant 10 minutes, et Intel TAT pendant 10 minutes, avec 100% de charge par core.

Hardware Monitor permettra de lire les sondes de températures intégrées au CPU et au GPU. Pour la RAM, on utilisera le thermomètre infrarouge sur l'extrémité basse de la première barrette de RAM, ce point étant le plus chaud. Dans la première configuration de ventilation, les 4 ventilateurs du Lancool seront branchés. Dans la seconde, on ne gardera que le ventilateur frontal d'aspiration ainsi que le ventilateur de 140 mm d'extraction le plus au dessus du CPU.

Les nuisances sonores seront elles mesurées au sonomètre, à 50 cm du boitier. On prendra 2 relevés différents : un en étant orienté vers le milieu de la façade, l'autre en étant orienté vers le milieu du côté vitré.

Voici désormais ce qu'on attendait le plus, les résultats !

Résultats config à 4 ventilateurs
ChargeTemp CPU (°C)Temp GPU(°C)Temp RAM(°C)Bruit face (dB)Bruit côté (dB)
Idle284538.846.047.1
Full538141.846.147.2

Avec une ventilation à fond, le K62 rafraichit très efficacement la configuration. La différence de température, sur les 3 composants mesurés, entre l'idle et la pleine charge est peu importante, montrant bien la performance des 4 ventilos Lian Li. Mais cela ce paye, le bruit généré est assez élevé. Il n'y a pas de thermorégulation sur les ventilateurs, notamment sur ceux du CPU et du GPU, ce qui explique la stabilité sonore identique quelle que soit la charge. De manière subjective, cette fois, le souffle est bien présent mais est assez homogène, pas très désagréable pour les oreilles.

Voyons maintenant ce que cela donne si on débranche le ventilateur de 120 mm arrière, ainsi qu'un des 2 ventilateurs de 140 mm du dessus du boitier.

Résultats config à 2 ventilateurs
ChargeTemp CPU (°C)Temp GPU(°C)Temp RAM(°C)Bruit face (dB)Bruit côté (dB)
Idle314846.842.643.3
Full588658.442.443.4

Avec 2 ventilateurs de moins, les températures logiquement remontent. Cette hausse reste cependant assez légère pour le CPU et le GPU mais est un peu plus marqué pour la RAM, qui n'a plus de ventilateur juste au-dessus d'elle. Il faut surtout regarder le bruit, qui a baissé d'environ 3 dB, ce qui est représente une différence très audible par rapport à la configuration de ventilation précédente. Subjectivement, le souffle est bien moindre que dans la configuration a 4 ventilateurs.

On voit donc que n'utiliser que 2 ventilos sur 4 est un bon compromis température / bruit. Il sera très intéressant d'intégrer un rheobus dans ce boitier pour ajuster la tension des différents ventilateurs.

Prix, disponibilité et variantes du K62

Le Lancool DragonLord PC K62 est d'ores et déjà disponible dans l'hexagone. Il est disponible au tarif de 98.99 euros chez notre partenaire materiel.net.
A noter qu'il existe 2 variantes allégées du boitier testé :
  • Une version sans fenêtre latérale et dont les ventilateurs sont logiquement dépourvus de LED, dénommée K60.
  • Une version encore plus light du K62, identique au K60 mais sans ventilateur sur le dessus. Elle se nomme K58. On la trouve également chez notre partenaire, cette fois au prix de 63.95 euros.

Conclusion

L'heure est maintenant au bilan. Les systèmes sans outils sont très convaincants et facilitent vraiment le montage et le démontage de quelque configuration que ce soit dans cette tour. Les performances thermiques et sonores du boitier sont très bonnes.
Au chapitre des regrets qui seraient facilement rectifiables par le constructeur, les câbles des boutons et des LED qui sont trop courts de quelques centimètres et les entretoises qui devraient vraiment être livrées en sachet. De plus, une solution pour régler les 4 ventilos devrait être fournie de base.
Doté d'un très bon rapport qualité/prix, il se voit gratifié d'un "Bon", équivalent d'un 4/5 dans la notation Zeden. Bien joué Lancool !


par Xpierrot 2 commentaires, dernier par Xpierrot
Partager

Commentaires

tnygwek

Visiteur
(#1) 14 décembre 2009 à 11h19
Je suis en train d'assembler un pc avec ce boîtier et les systèmes sans vis sont très très pratique.
J'ai quand même quelques petites remarques:

- comme dit dans l'article, comme d'habitude sur les boîtiers, les parties plastiques ne font pas très solide. Une des attaches du dessus était cassée à la réception(tient comme dans un autre article sur ce boitier). Heureusement ça ne se voit pas et ça tient toujours. Vibrations à vérifier quand les deux gros ventilateurs du dessus seront en marche.

- Le nouveau système de fixation de l'alimentation est rapide à monter. Par contre, il s'est cassé au niveau des petits ergots de charnière (totalement coupés) à la deuxième manipulation! Très prometteur mais pas terrible du tout en l'état.

- Le trou pour passer les câble d'alimentation 8 pin de carte mère par derrière est un peu trop petit et difficilement accessible.
Avec un câble qui se sépare en deux fois 4 pin, c'est passé difficilement. Certains sur les forums ont réussit avec quelques sueurs à faire passer des câbles non séparables apparemment. Ça a dû être chaud.

A part ça, que du bonheur. ;-)
Xpierrot

Responsable Hardware de Zeden
Nb msg : 1497
(#2) 14 décembre 2009 à 13h55
moi j'ai eu un petit souci après la publication de l'article, les ports usb en façade se sont révélés être inutilisables sans un léger coup de capuchon de stylo pour pousser un peu la tôle un peu trop serrée des connecteurs. Rien de bien grave, mais c'est dommage, comme tu le fais remarquer avec tes petits désagréments
Marchez doucement car vous marchez sur mes rêves
[!] Commentaires fermés pour cette nouvelle.