ZeDen.net

9 novembre 2008, 12h42 Icone Far Cry 2

Far Cry 2 : Test

farcry2_002.jpgLorsque dragon m'a demandé de rédiger le test de Far Cry 2, je venais de rédiger mes premières impressions. J'y avais joué quelques heures et étais un peu resté sur ma faim. Pour rédiger le test, j'ai donc entrepris de terminer la campagne solo.

Sur ZeDen on en parle peu, mais avant d'entrer dans le vif du sujet, mentionnons que Far Cry 2 utilise la technologie soi-disant anti-piratage tristement célèbre du nom de SécuROM. Celle-ci rend la vie plus difficile pour les gens qui paient que pour les pirates. Nous condamnons ce type de mécanisme, qui limite notamment le nombre d'installations permises. Si vous ne saviez pas que le nouveau Far Cry utilise SécuROM, vous voilà prévenu. Voici notre test de Far Cry 2 :
suite »


farcry_007.jpg

Afrique je me souviens

En 2004 sortait sans aucun doute l'un des meilleurs jeux d'alors, Far Cry, développé par Crytek Studios et édité par Ubisoft. Le jeu était graphiquement en avance sur son temps, proposait des espaces ouverts, une IA assez poussée, des véhicules, une végétation tout à fait surprenante, et très dense, de l'eau bleue comme on en avait pas vue avant dans un FPS et même des plantes sous-marines. Par dessus tout, toute la campagne solo se passait dans une sublime île tropicale habitée de militaires, mais aussi par d'hostiles créatures.

Après une dispute entre Ubi et Crytek, ce dernier rejoint EA pour l'édition de la suite à Far Cry. Ubisoft, qui a investit sur la licence Far Cry, décide de racheter les droits pour développer une suite, pendant que Crytek trouve un nouveau nom pour son jeu : ce sera Crysis. Pour arriver à créer un jeu différent de celui de Crytek, Ubisoft relocalise Far Cry 2 non pas sur une île tropicale, mais en Afrique, avec la savane, la jungle et tout le reste. Ils jettent à la poubelle au passage le vieux héros Jack Carver, qui apparaissait sur la pochette du premier opus. Désormais, le petit touriste à la chemise de fleurs rouges et blanches est remplacé par un tueur à gage qui a été engagé pour butter un marchand d'armes qui alimente une guerre entre guérillas dans un petit pays démuni. La table est mise, on mange.

farcry2_001.jpg

Le merveilleux monde des U.F.L.L. et des APR

Ces deux groupes contrôlent tout le territoire. En son centre, un petit village. Dans ce village règne un cessez-le feu, qui permet de se balader sans avoir peur pour sa peau. C'est aussi très pratique pour exécuter des petits boulots pour les deux factions : on va les voir, ils nous donnent des diamants et un objectif, et tout le monde est heureux. Hors du village, bien qu'effectivement hostiles, les deux factions ne s'entretuent jamais. À la place, elles s'acharnent sur le pauvre joueur qui a eu la mauvaise idée de sortir du village avec de bonnes intentions, soit-disant sous le mot du secret — et donc sans promesse d'aide externe, puisqu'on est un genre d'agent double triple, ou presque.

farcry2_003.jpgDans Far Cry 2, on fait la connaissance de plusieurs NPCs qui nous accompagnent durant certaines missions, et qui peuvent aussi nous sortir de mauvaises passes. Ils nous accompagnent au travers de la campagne, s'alternant à la vitesse de leurs décès. On a aussi l'occasion de les aider à quelques reprises, ou de les laisser crever, au choix. Ce choix aura une influence sur le jeu, puisque ces NPCs peuvent nous donner des missions. S'ils crèvent, on passe au suivant, et on perd les missions qui allaient avec. En général, ces « amis » nous proposent, pour chaque mission de faction, une mission alternative complémentaire, qui prend un peu plus de temps, mais qui comporte aussi davantage d'étapes.

Hors du village, on ne dépend que de soi ou presque, et c'est bien embêtant : on a pourtant notre super bande de copains qui est prête à débarquer dans les moments difficiles, mais il sera très rare qu'ils nous accompagnent réellement dans une mission. Aussi sommes-nous réduit à faire le sale travail en solo. Du coup, leur super amitié n'est pas si utile que ça, finalement.

Intelligence artificielle

Un jeu aussi ouvert que peut l'être Far Cry 2 ne contient à peu près aucun scriptage de mise en scène. Cela veut dire que l'essentiel de la campagne repose sur des éléments qui sont programmés de manière générique, pouvant s'adapter à différentes circonstances. À titre d'exemple, les véhicules permettent de conduire sur le réseau routier qui traverse la carte, mais on peut tout aussi bien sortir de la route, et ça fonctionne aussi.

farcry2_004.jpg farcry2_005.jpg farcry2_006.jpg

Eh bien c'est un peu plus difficile quand il s'agit de développer une intelligence artificielle, une IA, pour les bots, que le joueur affronte dans des combats. Et cet aspect de FC2 est vraiment une grosse déception : ils sont tous cons, ces pauvres malheureux. À part leurs déplacements latéraux qui les rend parfois un peu difficiles à viser, ainsi que leur vue transperçante, qui leur permet de nous repérer à travers une bonne centaine de mètres de végétation impénétrable (et parfois plus), ils ne représentent aucun défi. Les fans d'infiltration seront aussi très déçus, car c'est difficile de jouer à l'infiltré quand on se fait systématiquement repérer à un demi kilomètre. Jack Carver avait peut être une chemise rouge à fleurs, mais notre nouvelle incarnation est encore moins discrète, semble-t-il.

On devine presque que ce sixième sens qui leur a été accordé sert en fait leur IA de pigeon qui ne pourrait pas composer avec les obstacles de la végétation. Ceci a une grande incidence sur toute la campagne, puisque tous les combats en dépendent directement. On peut toujours espérer un patch miracle dans un mois ou deux, mais rien ne nous dit qu'il arrivera. Dans l'état actuel, ça gâche littéralement les phases de combat et les réduit à de grossiers échanges de salves.


farcry2_007.jpg

Votre mission, si vous l'acceptez

La mécanique de jeu essentiellement constituée de missions qui s'enchainent les une après les autres : c'est très répétitif. Hormis les missions principales qui permettent de faire avancer un peu le scénario, on est sans arrêt en train de faire des aller-retours entre le village et les 4 coins du pays, toujours dans une séquence bien déterminée : a) on accepte la mission et on se fait payer d'avance (!?) b) on se trouve un véhicule c) on se rend sur place (en vidant 3-4 barrages armés entre temps, auxquels les ennemis réapparaissent en seulement quelque minutes après notre passage) d) on arrive sur les lieux de la mission, et on tue tout le monde e) on revient, en buttant encore tout sur notre passage, puisque comme mentionné en c, les barrages sont tous repeuplés entre temps, même si on vient à peine de passer. Et on recommence, bien entendu, avec la mission suivante.

Il y a aussi des diamants cachés un peu partout sur les deux cartes, qui nécessitent de s'arrêter entre les missions, de s'écarter légèrement de la route. Ces diamants permettent, combinés aux paiements des missions, de débloquer de nouvelles armes et capacités (tel qu'accélérer la vitesse de réparation des véhicules, ou le nombre de munitions sur une certaine catégorie d'armes). Pour les trouver, on est muni d'un petit détecteur qui n'est pas sans rappeler le gadget qu'on peut se procurer dans Clear Sky, indiquant la direction à suivre pour trouver l'objet convoité.

farcry2_008.jpg

On fait la course

Dans un jeu, on devrait prendre plaisir à conduire, avoir la possibilité de dépasser les limites de vitesse, ne pas avoir à se soucier outre mesure des fougères lorsqu'on sort des routes... mais malheureusement, les véhicules sont lents, et se bloquent sur des plantes de petite taille et des panneaux de circulation, ce qui est plutôt ridicule. Ils se brisent aussi, en plus de rouler lentement, mais, au moins, on peut les réparer. Heureusement d'ailleurs, puisqu'il est très difficile de faire une mission sans avoir à réparer son véhicule 2 ou 3 fois en chemin. Les hordes de guerrieros nous chargent en voiture et font tout en leur pouvoir pour nous mettre hors d'état. À un moment, ça devient répétitif à souhait. Oubliez aussi les bris stratégiques, tel que la crevaison des pneus. Un véhicule est soit abimé, et roule moins vite, soit en état critique, et nécessite une réparation, ou alors il fonctionne parfaitement. Côté gameplay, pas moyen d'utiliser une arme à feu dans les véhicules lors de la conduite, on est donc sans cesse à s'arrêter et à sortir de la voiture, pour buter des pecnots qui se foutent dans notre passage pour nous ralentir. Ça et la lenteur des véhicules, on peut le dire, ça contribue carrément à gonfler la durée de vie de manière artificielle de Far Cry 2. Une durée de vie annoncée de 25 heures environ.

farcry2_009.jpgEt des véhicules, ça nécessite quand même une gestion de la physique assez avancée. Hors, sauf peut être pour les explosions hollywoodiennes, on est bel et bien en présence d'un moteur physique pour enfant : excepté quelques objets bien précis, presque tout est rigide comme le béton. Impossible de passer outre 3 sacs de sable à bord d'une grosse jeep tout terrain, alors que les barils, eux, se déplacent allègrement, lorsqu'on marche vers eux. Les carcasses de voitures décoratives, elles, sont absolument impossible à bouger, même d'un centimètre, même en fonçant à toute allure avec la Jeep. Pour illustrer le ridicule, j'ai eu la chance de recevoir, après une forte explosion, un gros baril en pleine gueule, et je n'ai absolument pas perdu de vie. Lorsque explosion il y a, c'est strictement de la distance que dépendra la force des dégâts reçus. Les objets volants n'auront absolument aucune influence sur notre bien être. Pour en revenir aux véhicules, l'expérience de conduite se résume donc à une lente constipation qui s'étale sur toute la durée de la campagne, de quoi causer de sérieux maux de tête.

farcry2_010.jpg

Les trucs inutiles

Notre super héros se traine une sale maladie dès le début de sa mission. On apprend très tôt qu'il est en voyage dans ce petit pays pour buter un revendeur d'armes qui fournit les deux guérillas en armes et munitions. Avant même de mettre la main sur un seul fusil, on se retrouve cloué sur un lit avec la malaria. Cette fichue maladie nous colle à la peau jusqu'à la toute fin du jeu, et va interrompre des scènes d'action à plusieurs reprises par simple malchance. Il faudra faire des aller-retours pour se procurer des médicaments supplémentaires à plusieurs reprises ! Ajoutez à cela que la touche clavier est la même pour les médicaments anti malaria et les soins pour les blessures de combat, et vous voilà en train de gaspiller vos premiers soins lorsque vous voulez en fait prendre le médicament contre la malaria.

Dans le même genre un peu irritant, les armes, bien que très variées, nous tapent sérieusement sur les ponpons durant la campagne: sous le prétexte de nous obliger à débarrer les armes par un système d'achat, Ubisoft a pensé que de rendre les armes ramassées à terre pratiquement inutilisables était le meilleur moyen. Certes, ça fonctionne redoutablement bien, mais c'est franchement dégoutant, surtout durant les premières 10 heures de jeu où on a quand même un choix très limité d'armes fonctionnelles. Si vous vous risquez à utiliser les armes trouvées pendant les combats, vous ferez face au problème de munitions qui se bloquent lorsque vous rechargez votre arme, et en peu de temps, l'arme sera complètement inutilisable (l'arme est automatiquement jetée à terre lorsque ce moment arrive). On s'ennuie énormément des armes précises et efficaces de Call of Duty 4, ou des armes paramétrables sur le vif de Crysis. On a l'impression qu'ils ont dû chercher des éléments de gameplay supplémentaires pour combler un vide, comme s'ils avaient eu du mal à exploiter ce dont ils disposaient déjà.

farcry2_011.jpg

L'immersion avant le gameplay

Excepté pendant les chargements, on ne quitte jamais la vue subjective. Pour que cela soit possible, et fluide, Ubi a pris soin de créer des animations propres pour chaque action réalisée par notre personnage. Que ce soit l'ouverture d'une porte de voiture, de maison, ou la fouille qu'on subit pour aller discuter business avec les guérillas, ou encore le retrait des balles d'arme à feu de nos membres, ou encore la réparation des véhicules, et je vous épargne la liste complète, on est toujours bien assis dans notre personnage.

Le hic, c'est que pendant tous ces moments, le contrôle se barre totalement, et on ne peut plus bouger. Par exemple, lorsqu'on répare un véhicule, le seul moyen d'arrêter, c'est si par chance on se fait tirer dessus. En revanche, si, pendant votre séance de mécanique, vous entendez le ronronnement du moteur d'un véhicule qui fonce droit sur vous, vous risquez bel et bien de vous faire solidement enfoncer le derrière. Ces animations, certes étant très jolies en vidéo, cassent le jeu et ralentissent le gameplay. Elles reviennent souvent, car elles sont nombreuses, et aussi très variées en ce qui attrait aux blessures, mais mon impression reste qu'elles ne devraient pas bloquer notre contrôle sur le personnage. On est pas là pour regarder un film après tout : ce qui était bien joli en vidéos promotionnelles devient donc tout d'un coup beaucoup moins sympathique.

farcry2_019.jpg farcry2_020.jpg farcry2_021.jpg


farcry2_012.jpgSur le papier, Far Cry 2 se targue de ne jamais vous faire attendre un chargement. En réalité, ça arrive lorsqu'on prend l'autobus. L'autobus, c'est le moyen rapide de passer d'un coin de la carte à l'autre. Ça permet de s'économiser les barrages qui bloquent toutes les routes de la carte. Étant donné que je me suis senti bien seul dans cette Afrique d'Ubisoft, j'aurais à la limite apprécié que cet autobus fasse partie du jeu, et qu'on s'y déplace en passager, avec d'autres, en temps réel. Cela aurait permis de créer des situations dont s'est privé Ubisoft. Ceci étant dit, d'un autre côté, je me doute bien que le fait de ne pas avoir à attendre que le bus se rende de A à B est un grand soulagement. Finalement, je ne vois pas ce qu'ils auraient pu faire, mais chose certaine, on a quand même l'impression que c'est inachevé.

farcry2_013.jpg

Il fait beau vivre ici

Côté graphismes, c'est assez joli. Je le dis tout en regrettant un peu le côté soucis du détail de Clear Sky, pour ses décors somptueux ou pour les prouesses techniques de Crysis. C'est vrai que le côté console de Far Cry 2 ressort, en ce sens qu'on a l'impression qu'ils ont lourdement économisé sur le nombre d'objets pour créer les décors. Ce n'est pas vrai pour la végétation, que je considère irréprochable ou presque (côté animation du vent, il y a de belles aberrations avec certains modèles d'arbres), mais pour les objets humains rencontrés un peu partout, il y a définitivement un gros manque. À part des bouteilles, des barils, des poches de sables en béton, il n'y a rien qui ne m'ait marqué. On ne voit pas non plus aucun élément physique qui soit inutile : tout bâtiment a forcément sa raison d'être, ou alors c'est une ruine. Si bien qu'on peut s'aventurer autant qu'on veut dans les deux grandes cartes de FC2, on ne fera à peu près aucune découverte intéressante. L'intérêt de la savane africaine, qui est extrêmement pauvre en faune, en est donc réduit, et ça, c'est vrai que c'est un peu tristounet. Il faut souligner que les couchés de soleil sont réussis, tout comme la pluie d'ailleurs. Cependant, la nature même de l'Afrique (qui est aride) fait qu'on a à peu près toujours la même météo. J'ai lu, sur un forum, un joueur remarquer que l'IA voyait moins bien la nuit que le jour. Je n'ai rien remarqué de tel, et je n'ai observé aucune différence notable en terme de gameplay avec le cycle du jour et de la nuit, pas plus d'ailleurs qu'avec la pluie.

farcry2_016.jpg

Le multijoueur

Je n'ai pas joué plus d'une heure au multijoueur jusqu'ici : Il propose les modes de jeux classiques (deathmatch, team deathmarch, capture the points ...) et surtout, une interface intégrée permettant de parcourir la liste des cartes publiées par les joueurs de la communauté. Voilà une bonne initiative. À part ça, j'ai noté une particularité du multi non négligeable : pour se guérir, il faut de ses mains arracher les balles de son corps, ou cautériser sa plaie, ou replacer un membre déboité. On peut le faire autant de fois que l'on veut, mais ça prend du temps, et vous avez intérêt à bien vous planquer pour le faire en toute tranquillité d'esprit, car vous perdez complètement le contrôle sur votre vue lorsque vous déclenchez le processus, ce qui vous rend totalement vulnérable. Si vous y avez joué davantage, n'hésitez pas à partager votre expérience sur notre forum ou dans les commentaires.

farcry2_022.jpg farcry2_023.jpg farcry2_024.jpg


farcry2_018.jpg

Alors ? 94% comme le prétend PC Gamer ?

Dans l'univers du FPS, depuis que Call of Duty premier du nom est arrivé, on s'était habitué à des jeux courts et bourrés d'action, mais ultra scriptés. Depuis cette époque, on se plaint régulièrement de la courte durée des jeux, de l'absence d'espaces ouverts et extérieurs, du haut niveau de scriptage et du manque de liberté de mouvement (la fameuse linéarité). Avec le Far Cry made in Ubi, on est tout à l'opposé de tout ça, et pourtant, on a quand même un gout fade dans la bouche : c'est lent, c'est long, c'est répétitif, et c'est même chiant à la longue. Les armes qui sont bonnes pour 30 min et qui nous cassent dans les mains, après s'être coincées tous les deux chargeurs, ou cette maudite maladie qui nous fait prendre des pillules sans arrêt, c'était vraiment pas nécessaire. Tout l'opposé, ou presque, de ce que nous avait proposé Crytek en 2004, lorsque le premier Far Cry du nom a vu le jour.

FC2 est soigné, plutôt réussi visuellement, c'est vrai, les décors sont jolis mais manquent cruellement de « Points d'intérêts ». La créativité des designers semble avoir été muselée, d'une certaine façon, puisque hormis quelques endroits spécifiques à deux ou trois missions, les décors ne varient pas énormément. Je n'ai rencontré pratiquement aucun bug, sauf peut être un ou deux paumés qui marchaient dans le vide. On peut dire que le département du contrôle de la qualité de Far Cry 2 a fait un très bon travail. Malheureusement, si ça suffisait pour faire un bon jeu, ça se saurait... Tout compte fait, Ubisoft aurait sans doute dû laisser à Crytek la possibilité de continuer à développer cette licence, puisque je n'échangerais aucun Far Cry en 2004 pour un Far Cry 2 en 2008. Il y a beaucoup à faire pour rendre ce jeu amusant et fluide, et moins fade, mais je garde espoir que Ubisoft pourra faire mieux dans le futur. Espérons seulement qu'ils n'achèveront pas complètement le nom de Far Cry avant de lui avoir rendu hommage.

Je trouve aussi franchement douteux que PC Gamer ait pu faire un test en grande primeure alors que toute la presse attendait patiemment, et lui colle un 94% alors qu'il mériterait probablement plutôt un 65% dans son état actuel. Mon test a été effectué sur la version PC/Windows en anglais, en 1920x1200 avec une ATI Radeon HD4870, 2 Go de RAM et un AMD x2 5000+. La plupart des paramètres étaient ajustés à « Très élevé ». J'avais un nombre de FPS relativement bas, mais suffisant pour jouer en solo. J'ai employé le Far Cry 2 FOV Hack pour augmenter mon champ de vision. L'impact sur les performances s'est ressenti légèrement, mais rien de dramatique.

Ce que le peuple en dit

  • farcry2_015.jpgAnonyme : C'est vide, à part un zebre, un buffle et quelques impalas, y pas vraiment grand monde, pas un seul civil. La malaria, ouais bon, passons. [...] Ensuite les checkpoints et autres postes de rebelles, quand on y passe, on les tue, on continue a quelques km de là pour faire la mission demandée et en repassant 5 minutes après, y'a de nouveau toutes une clique de rebelles qui squattent le poste comme si rien ne s'était passé, et on doit a nouveau tous se les faire pour pouvoir passer. Car pas possible de contourner, ils sont stratégiquement placés. Un autre point noir du jeu : pas moyen de jouer en infiltration. Tu tue un mec et t'as ses potes qui se la ramènnent. Tout est fait pour tuer et détruire avec de grosses explosions (y'a des bonbonnes de gaz et des jerrycans a tout les postes de garde). [...] Voila pour faire la synthese ,je reste sur ma faim. ...
  • GameKult : « Qu'on se le dise, Far Cry 2 est une exploitation sans scrupule d'une licence arrachée aux mains de ses créateurs, puisque le FPS d'Ubisoft n'a strictement rien à voir avec le premier Far Cry sorti en 2004 par Crytek Studios. »
  • farcry2_014.jpgSpawn : Je fini tout juste une partie de FC2, c’est une daube au niveau de l’histoire… J’avais encore jamais vu ça. Genre t’es mercenaire, tu bosse pour les deux camps et t’es pire que celui que tu dois tuer parce que c’est le méchant. Ensuite, dès que tu sort de la ville, tout le monde veut te tuer… Tu passe 10 ans a te balader dans la jungle pour allez faire les missions, qui comme par hasard sont toutes à pétaouchnok de l’endroit ou tu te trouve… Et pour finir, les ennemis voient comme si y’avais aucune végétation… Genre moi j’en chie pour trouver une cible, mais le mec a 200m, il me voit, mais en plus il arrive à m'aligner avec une arme de merde quand il me fait largement plus d’un chargeur pour le tuer… Nan mais ce qui est ahurissant aujourd'hui c'est que les devs nous sortent des jeux baclés, en tout cas pour moi le jeu l'est. Rien que le coup du FOV pour les écrans larges c'est vraiment du foutage de gueule. Je parle même pas des bugs de collision et l'IA, à croire qu'on nous prend vraiment pour des crétins qui ont 2 de QI. Certes il est beau, y'a une bonne ambiance mais ça s'arrête là.
Alors, et vous, avez-vous aimé Far Cry 2 ?
par Zork 9 commentaires, dernier par Seventhwave
Partager

Commentaires

Hubert

Faignasse
Nb msg : 1654
(#1) 09 novembre 2008 à 13h45
Très bon test !
Pour ma part, j'en suis à 7 heures de jeu et 8/33 missions principales de finies, et c'est vrai que c'est ultra répétitif, rien que pour les ennemis qui réapparaissent au bout de deux minutes ou le fait qu'on soit "seul contre tous" une fois dans la jungle.

Mais pour l'instant, ça me fait encore plaisir d'y jouer. On verra d'ici quelques heures de jeu en +...
neurosol

Nouveau
Nb msg : 73
(#2) 09 novembre 2008 à 14h02
Bon test pour ce "prototype" de la suite de Far Cry.
Le multijoueur reste assez sympathique, notamment grâce au fait que l'on peut réanimer ses cohéquipiers, que les armes soient améliorées et que l'on puisse en débloquer de nouvelles pendant les "match avec classement".
Celui-ci fonctionne par niveau obtenus en fonction de nos résultats (points d'xp).

Le problème, c'est l'interface pour acceder aux parties qui reste très mal fichu, le manque de serveurs dédiés très restreint et l'impossibilité actuelle de tester les maps , crées par la communauté , en ligne...
L' éditeur de niveaux est, quant à lui, fabuleux pour les néophites car simplifié à l'extrême (taille des objets fixes, importation impossible) servis par un moteur de jeu stable et puissant : seul gros point fort de ce jeu malgré ses nombreuses abérations .
A part ça, le test est suffisament explicite, merci zork.
Fr002

Rédacteur en vacance
Nb msg : 514
(#3) 09 novembre 2008 à 18h22
très bon test, comme je les aiment :P

Ubisoft doit arrêter de faire des erreurs de base dans ses jeux. Avec un Assassin répétitif et un Far-Cry 2 aux idées douteuses, Ubisoft Montréal perd son statut de "studio mythique".
Fr002 = lol_
Damz

Membre d'élite tout impuissant
Nb msg : 784
(#4) 10 novembre 2008 à 08h15
Un test du single player assez complet, donc tout de même long, mais qui m'évitera 25 heures de jeu ! Merci
BUG

System Failed
Nb msg : 206
(#5) 10 novembre 2008 à 19h11
Moi je vous trouve assez durs. Je dois être environ à la moitié du jeu, et je prends mon pied. Le jeu ne comporte aucun bug (en tout cas pas chez moi ), ce qui est un gros point positif car quoi de pire qu'un sale bug qui plante une mission ?
Ma difficulté est réglée en "fanatique" et je trouve le jeu plutôt facile. Une ou deux balles bien placées dans la tête, et votre cible est morte. Le jeu est donc abordable pour pas mal de joueurs.

Dans Far Cry 2, j'aime bien le gameplay. Ce n’est peut-être pas idéal, mais j'aime les combats, bien que répétitifs. De plus, l'idée que les armes ramassées par terre ne soient pas de bonne qualité est, pour moi, plutôt bien pensée. Ça évite d'enchainer les missions avec une arme à toute épreuve, impossible à enrayer comme dans les autres jeux. On est obligé d'acheter des armes et de renouveler son arsenal avant de partir en balade.
A part la jeep d'assaut, les véhicules sont lents. Je suis donc d'accord pour dire que c'est assez frustrant parfois, mais de toute façon, aller à toute vitesse dans la jungle serait suicidaire et ridicule. Imaginez : vous pourriez passer tous les barrages sans problème, où serait donc la difficulté ?
En parlant des barrages, il n'est pas réaliste du tout que les ennemis reviennent aussi vite. Mais chaque barrage contient un élément de recharge (des vies, des chargeurs...). Sachant que les 'vilains pas beaux' sont en moyenne 4 par barrage, les munitions ne sont pas chers payées.
La malaria... inutile, à part éventuellement pour l'immersion. Cela fait penser que tout n'est pas rose, et qu’on n’est pas un gros costaud à la rambo qui ne coulerait même pas du nez en passant de l'Afrique à la Sibérie. C'est pénible c'est vrai, mais les prises de comprimés sont très espacées.
Le seul gros hic du jeu, c'est que si vous n’achetez pas la tenue de camouflage, les ennemis vous repèrent de très loin... si vous êtes dans le désert c'est réaliste, mais en pleine jungle... par contre il est vrai que l'infiltration est totalement impossible.
Mais ma seule grosse déception est que l'univers n'est pas assez complet. Au départ, vous êtes plongé dans une excellente ambiance, mais ça ne dure pas très longtemps. Malgré les rencontres et les passages de dialogues, le jeu est répétitif et il faut aimer "bourriner". Les animaux... mais où sont les lions... les girafes ? Le désert est un peu trop désert, et ça manque d'animaux dans les régions non peuplées.
Côté graphique le jeu est très beau. Le levé de soleil est particulièrement réussi, et le cycle jour nuit est très bien réalisé. J'ai aussi pu noter que les ennemis ont plus de mal à vous voir la nuit. On peut maintenant se dire que les décors ne comportent pas assez d'éléments et ne sont pas assez variés, on peut aussi ajouter que le moteur physique pourrait être plus réaliste, mais je ne tiens pas à acheter un PC à 2000€ pour faire tourner le jeu. Il passe très bien sur mon PC qui a deux ans, et ça me va comme ça !

Je considère donc que Far Cry 2 est un bon jeu qu'il faut absolument essayer, car les avis peuvent diverger assez fortement suivant les goûts en matière de FPS. Ce serait dommage de passer à côté de quelques bonnes heures de détente...
[Édité par BUG le 10/11/2008 à 19h12.]
Ceux qui savent ne parlent pas. Ceux qui parlent ne savent pas. Le sage enseigne par ses actes, non par ses paroles.
Zork

Webmaster
Nb msg : 1835
(#6) 14 novembre 2008 à 05h20
Eh bien tu me surprends. Je suis passé voir le test de Gamer Since, et j'ai aussi vu les premières impressions de NoFrag, et tout le monde semble assez d'accord. Mais ne te vexe pas : si tu prends ton pied dans Far Cry 2, c'est tant mieux, et profites-en. Mais dis-toi bien que tu as de la chance, car d'autres se seront pas mal emmerdé.

Tu dis « Ce serait dommage de passer à côté de quelques bonnes heures de détente... » : C'est peut être là que s'arrête notre attente vis-à-vis de Far Cry 2. Pour avoir joué un premier, et pour avoir été blasté de vidéos par Ubi, j'attendais un titre plein d'action, et relativement au dessus de la moyenne en terme de possibilités, et en fait, c'est de mon point de vue l'inverse qu'on a dans FC2. Tu me diras si ton avis reste la même une fois le jeu terminé.

Edit : Juste pour appuyer un peu sur le clou, voici ce que j'ai obtenu en désinstallant Far Cry 2.
[Édité par Zork le 14/11/2008 à 06h34.]
Webmaster et fanboy id Software.
Seventhwave

Râleur
Nb msg : 873
(#7) 14 novembre 2008 à 15h46
Pour le moment, ne me tapez pas dessus, visuellement, ça me rappelle les très mauvais souvenirs de Soldier of Fortune 3.
Les FPS, c'est de la merde.
Zork

Webmaster
Nb msg : 1835
(#8) 15 novembre 2008 à 00h47
Eh bien il n'est pas au top du top hein, on ne se le cachera pas. Il est très loin derrière Crysis à tous les points de vue, et je trouve Clear Sky bien plus fini et réaliste visuellement.
Webmaster et fanboy id Software.
Seventhwave

Râleur
Nb msg : 873
(#9) 27 janvier 2009 à 10h45
Perso j'y ai joué trois ou quatre heures, je l'ai désinstallé, j'en avais plein le cul de cavaler et de ne jamais trouver qui que ce soit à flinguer

Les FPS, c'est de la merde.
[!] Commentaires fermés pour cette nouvelle.