ZeDen.net

 
 
Après plusieurs sessions de jeux, notamment sur des FPS afin de tester la réactivité de l'ensemble, notre avis est forgé. Le ressenti global est bon.

L'ergonomie

Le réhausseur sur 2 niveaux
Dans un premier temps, nous parlons du point le plus important, le confort d'utilisation. Les touches sont très douces au toucher et vous ne risquez pas d'avoir mal aux doigts, ceci même après une longue phase de jeu, ou pire encore, une longue phase de frappe. Le fait qu'elle soit mat et en PBT empêche les doigts de glisser, ce qui est un très bon point. Un temps d'adaptation à ce format est néanmoins nécessaire pour mémoriser les différents raccourcis, mais une fois le plis adopté, ce format est un pur bonheur, en particulier dans les jeux. En effet, pouvoir le mettre en diagonal sur son bureau pèse énormément sur le confort lors des sessions. Enfin le rehausseur sur 2 niveaux permet à chacun d'y trouver sa position idéale. Le poids conséquent est également le bienvenu, le clavier ne bouge pas lors de parties un peu trop acharnées. En revanche, il est dommage qu'une version AZERTY ne soit pas disponible et qu'il faille se contenter du QWERTY de base, même si cela ne dérangera pas les moins réfractaires à la tache d'entre vous.

Le rétro-éclairage

Si vous jouez dans un espace sombre, ce qui au passage n'est pas très recommandé pour nos petits yeux ; le rétroéclairage sera un atout pour vous. Il n'est pas agressif, et cela même avec la puissance réglée à 100 %. Il est suffisamment puissant pour donner un style, mais pas au point d'en devenir dérangeant. Un point nous chiffonne néanmoins à la rédaction. Dans une pièce peu éclairée, les lettres sur la partie supérieure de la keycaps ressortent bien, cependant, les fonctions activables via « Fn » situées sur la tranche ne se voient pas ! Le fabricant semble avoir oublié de laisser passer la lumière comme vous pourrez le voir sur les photos juste en dessous. Elles deviennent donc quasiment inutilisables dans l'obscurité. Espérons que sur les prochains modèles au format réduit, HyperX saura rectifier ce point embêtant.


Regardons la fonction « précédent » sur la touche L, rapidement invisible avec un éclairage de la pièce réduit

Les interrupteurs

Les switchs red
En jeu, car ce clavier est spécialement conçu pour les amateurs FPS, le Alloy Origins 65 fait ses preuves. Le temps de réponse est immédiat, et on apprécie grandement les switchs Red, avec un retour audio, qui est de 67,5 dB(a). Cette mesure est faite avec le sonomètre positionné au-dessus des touches, à environ 5 cm du clavier. À titre de comparaison, le clavier membrane « Magma » de Roccat, est à 60,1 dB. Vous ne serez donc pas excessivement dérangé lors de vos sessions, encore moins si vous portez un casque. La réactivité est là, et c'est l'essentiel.

Il est temps de passer au verdict !
Page Précédente Page précédente - HyperX NGENUITY Page suivante - Conclusion Page suivante
par La-Wisse 1 commentaire par utr_dragon
Partager

Commentaires

utr_dragon

Rédacteur en Chef/Dieu
Nb msg : 2496
(#1) 21 novembre 2022 à 20h51
Je trouve que les claviers sont souvent trop bas, c'est une bonne chose d'inclure plusieurs niveaux de rehausse.
No comment !

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Actu du même sujet

Fiche technique :
  • Modèle : HyperX Alloy Origins 65
  • Type de clavier : Mécanique 65%
  • Interrupteurs : HyperX rouges
  • Cable : USB-C tressé de 1 m 80
  • Châssis : Aluminium
  • Antighosting : oui, intégral
  • Disposition : QWERTY
  • Rétro-éclairage : RGB adressable
  • Macros : oui, via programmation logicielle
  • Touches multimédia : non, raccourcis dédiés
  • Poids : 825 g avec câble
  • Dimensions : 315 mm x 105 mm x 36 mm
Prix : 119,99 euros