ZeDen.net

 
 
1er avril 2014, 09h00 Icone Betrayer

ZeDen teste Betrayer

Conclusion

Pour sa toute première fois, Blackpowder Games signe ici un titre assez décevant. Et le studio de développement ne pourra pas dire que si on l'avait conseillé, il aurait commis moins d'erreurs ; le jeu étant quand même passé en accès anticipé pendant plus de six mois. Et ce n'est pas en ajoutant une option pour pouvoir mettre de la couleur qu'il est devenu joli. Si l'on m'avait mieux expliqué, tout serait si différent. J'aurais pu pardonner Blackpowder Games et j'aurais été moins seul en jeu. Car j'ai trop couru dans le noir des grandes forêts et je me suis souvent perdu. Le studio a raté son premier rôle, mais on espère qu'il jouera mieux le deuxième. En attendant, je veux que ce test s'achève. Car s'être inspiré de Jeanne Mas pour faire un jeu vidéo, c'est pas la meilleure des idées. À moins que je n'ai pas tout compris ? Blague à part, Betrayer est donc un jeu qui divise. Les joueurs sensibles à l'ambiance et à l'histoire (ainsi que les fanboys de Monolith, bien entendu) peuvent trouver le jeu très bon. D'autres trouveront que le jeu est plutôt mauvais car ses combats sont trop punitifs et que le joueur n'est pas assez pris par la main. Quant à moi, j'essaie ici d'être objectif et face à tant de répétitivité et des graphismes passables, même si l'ambiance graphique et sonore est bonne, le jeu est au final moyen.


Page Précédente Page précédente - Dernière page
par MST Commenter
Partager

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Actu du même sujet

Le jeu a été testé sur une version Steam finale fournie par l'éditeur.

Configuration de test :

  • CPU : Intel i5-3570K
  • Carte mère : Gigabyte GA-Z77-D3H
  • RAM : Gskill Ripjaws X (2x4Go) DDR3 PC3 12800 (1600 MHz)
  • Alimentation Antec High Current Gamer 520 W
  • Disque dur SEAGATE 2 To Barracuda
  • Carte graphique : NVIDIA GeForce GTX 770 (2048 Mo)