ZeDen.net

 
 
The Inpatient
Un peu plus d'un an après la sortie de Rush of Blood, les développeurs de Supermassive Games recycle une nouvelle fois leur licence Until Dawn pour les besoins du Playstation VR. Exclusivité Playstation oblige, vous ne retrouverez pas cette expérience chez les concurrents Oculus ou Vive. Pour cet épisode, pensé comme une préquelle du jeu Until Dawn, Supermassive ne renouvelle pas l'expérience rail shooter retenu pour Rush of Blood. Plus axé sur la narration, The Inpatient fait plutôt figure de film à la première personne dont vous seriez le héros. Alors que penser de ce jeu ? Mérite t-il de ressortir votre casque, si d'aventure il était rangé au fond d'une malle ? On vous dit tout dans la suite de ce test.



Quelque chose de pourri à l'asile

Le toubib ne m'inspire pas !
L'histoire de The Inpatient se déroule dans un asile, près de 60 ans avant les évènements narrés dans Until Dawn. Après avoir choisi votre sexe et votre couleur de peau, vous vous éveillez à la place d'un patient anonyme et apparemment amnésique, tourmenté par des rêves et des souvenirs étranges. Au-delà de quelques apparitions inquiétantes, les frayeurs viendront plus de votre appréhension propre que de la mise en scène. Rien à voir donc avec la démo de Resident Evil 7 qui m'avait bondir sur mon siège, à l'époque.

On retiendra au début le côté bizarre de l'établissement. Le thérapeute aux méthodes peu conventionnelles, le camarade de cellule un peu louche, des cris étranges. Plus qu'une montée de frayeur, c'est surtout l'attente d'un rebondissement qui vous laisse languir pendant près du premier tiers de l'aventure. Ça et l'impression peu agréable d'une interactivité trop limitée. Même dans la petite cellule, les déplacement sont lourds et peu intuitifs. Saisir un objet ou déclencher une vision demande un positionnement particulier qui nous ramène dans un mauvais point and click.

Les hallucinations sont parfois très réussies
Certes, nous avons joué à la Duashock et non au PS Moves. Nous plaidons coupables sur ce point mais n'en sommes pas point désappointés par une maniabilité imprécise qui gâche l'immersion.

On retiendra quand même la technique solide qui procure au final une expérience propre et crédible sur le plan visuel ou sonore. The Inpatient est un peu une vitrine technologique, ce qui est flatteur sur la forme mais pas sur le fond malheureusement.

Impatience

Choisir ou ne pas choisir ?
Puis vient le moment de quitter enfin sa cellule pour explorer ce fichu asile et dérouiller les gambettes. Pour l'essentiel du jeu, l'expérience consistera alors à suivre un ou plusieurs personnages, d'écouter leurs réflexions et de réagir éventuellement à certains moments. Entre deux bavardages, vous naviguerez alors entre certains choix, découvrirez peut-être des visions cachées et aboutirez à une situation finale plus ou moins positive – ou mauvaise.

Suivre les bavards....
Dans tous les cas, j'ai quand même eu l'impression que le jeu nous met trop souvent dans une situation de spectateur. On se sent en fait très peu concerné par ce qui se passe devant nos yeux. On attend la suite, voire même la fin, mais pour tout dire je n'ai pas trop envie de relancer le jeu pour explorer toutes les fins possibles.

The Inpatient n'est pas mauvais, mais il ne se donne pas non plus les moyens d'être plus qu'un titre à 39 € qui vous occupera 2 heures avant d'être jeté au fin fond d'un carton.

Conclusion

The Inpatient est une vitrine technologique. C'est joli pour s'en prendre plein la vue pendant deux heures, mais après, c'est un peu la gueule de bois. L'histoire peu captivante, les rares moments de stress et l'interactivité limitée sont en fait assez décevants. Le concept n'est pas mauvais, mais pour être vraiment pertinent, il faudrait que la VR se dote d'une vraie bibliothèque de titres similaires. Là, on aurait l'impression de rentabiliser son casque VR. Mais, pour le moment, ce genre de titres peine à être considéré comme autre chose qu'une expérience trop courte et trop onéreuse.


par aigle_1 Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Actu du même sujet

  • Zeden teste The Inpatient (PS VR)
Prix maximum conseillé : 39,99 € (en boîte ou en téléchargement)
Test réalisé sur une PS4 Pro modèle CUH-7000 à partir d'une version téléchargeable fournie gracieusement par l'éditeur.
Pour des meilleures performances visuelles, nous avons optimisé les réglages comme décrits dans cet article