ZeDen.net

 
 

Description de l'outillage

15 minutes sur le grill
On utilise le logiciel OCCT 4.5.1, qui est l'outil royal de test d'overclocking : il pousse le CPU dans ses retranchements pour le faire chauffer au maximum. Direction le site officiel pour le télécharger. On fera des passes de 15 minutes du benchmark OCCT .

Un autre outil, Hardware Monitor (téléchargeable à cette adresse), permettra de lire très simplement les valeurs min et max des sondes de températures intégrées au CPU. Notre protocole de tests consistera à mesurer les températures, en idle et en charge, du processeur. Afin que la température de la pièce ne soit pas impactée par les variations estivales de l’extérieur, tous les tests seront faits à la suite sans interruption.

Les nuisances sonores seront quant à elles relevées au sonomètre, placé à 50 cm du côté gauche, porte ouverte puis porte fermée. Pour ces mesures, nous allons utiliser notre Sonomètre Voltcraft SL-100. Nous vous invitons d'ailleurs à consulter notre article présentant en détail notre sonomètre.

Résultats

Les premières conclusions que nous pouvons tirer de ces mesures sont majoritairement portées sur l'écart de température, aussi bien en full qu'en idle entre les ventilateurs des deux marques. Un écart qui peut atteindre jusqu'à 5 degrés en utilisation poussée, ce qui est une très bonne valeur, surtout que cette baisse permettra un meilleur OverClocking dans le futur pour notre i7 2700K, déjà cadencé à 4,3 Ghz au lieu des 3,9 Ghz en mode Turbo.

Malheureusement, pour amener le boîtier à cette température beaucoup plus basse, il aura fallu un écart de près de 10 décibels entre les NZXT et les Arctic, soit un rapport de 10. C'est une valeur énorme, aussi bien en chiffres qu'a l'oreille : cette différence est nettement perceptible, l'air soufflé hors du boitier est bien présent. Mais est-ce vraiment gênant dans une configuration gaming où nous recherchons la performance en premier lieu ? Évidemment, marier les deux serait optimal ! Et bien cela est tout à fait possible, rappelons-nous que ce sont des ventilateurs en PWM pour modulation de largeur d'impulsion et que si nous le souhaitons, nous pouvons modifier leur vitesse, au contraire des NZXT, du moins si vous ne possédez pas de Rhéobus.

Pour vous fournir quelques valeurs supplémentaires, les BioniX PWM, au maximum de leurs capacités, tournent à une vitesse de 1800 tours/min environ contre 1326 tours/min pour les NZXT qui sont bloqués à une vitesse constante en idle ou full. En abaissant la vitesse des BioniX de 25 % par exemple, ils resteront supérieurs aux NZXT par rapport au débit d'air tout en faisant moins de bruit qu'à leur vitesse maximale. Un paramètre à prendre en compte et à adapter selon le besoin mais pouvant nécessitant l'achat d'un rhéobus.
Page précédente Page précédente - Installation Page suivante - Conclusion Page suivante
par Neccryde Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Actu du même sujet

Fiche technique Arctic BioniX 120 mm :
  • Dimensions : 120 x 120 x 25 mm (cadre carré)
  • Type de roulement à billes : Fluid Dynamic Bearing
  • Connecteur : PWM 4 broches
  • Poids : 129 grammes
  • Vitesse de rotation : 200-1800 trs/min
  • Débit d'air : 117 m³/h
  • Tension : 0,20 A
Fiche technique Arctic BioniX 140 mm :
  • Dimensions : 140 x 140 x 28 mm (cadre carré)
  • Type de roulement à billes : Fluid Dynamic Bearing
  • Connecteur : PWM 4 broches
  • Poids : 184 grammes
  • Vitesse de rotation : 200-1800 trs/min
  • Débit d'air : 176 m³/h
  • Tension : 0,25 A