ZeDen.net

Raiders of the Broken Planet
Encore en phase de bêta, ZeDen a eu l'occasion d'essayer le prologue de Raiders of The Broken Planet, développé par Mercury Steam Entertainment.
Sur la planète brisée - Broken Planet sonne beaucoup mieux - des clans humains se vouent une guerre sans merci pour contrôler l'Aleph, mystérieuse ressource permettant des voyages interstellaires immédiats et autres joyeusetés. Vous allez rejoindre la bande de Harec, un personnage qui ne porte pas le genre humain dans son cœur et qui veut tout simplement le balayer de sa planète.

Un shooter « en kit »

Le décor est posé
Le jeu adopte un format épisodique avec des campagnes payantes. La première partie que vous jouerez fait partie du prologue gratuit, qu’il faudra visiblement compléter via des DLCs.

La sortie du jeu est prévue pour le 22 septembre 2017, mettant à disposition des joueurs le prologue de manière gratuite, ainsi que la première campagne pour 9,99 euros. Chaque nouvel épisode sera payant...

Raiders of The Broken Planet (RoBP) sera disponible sur Steam, Xbox One et PlayStation 4 (PS4). Pour l'heure, on note que le jeu est en version originale sous-titrée.

Le jeu se présente sous la forme d'un shooter à la troisième personne, avec un support manette intégral et du cross platform  –  c'est à dire que vous pourrez jouer sur Steam avec des joueurs d'autres plateformes, et vice-versa.

Un gameplay asymétrique

Sélection des personnages
Les deux missions qui étaient disponibles pendant la bêta consistaient en un chapitre introductif et une mission de sauvetage d'otages puis de défense de générateur, faisant office de prologue aux futures campagnes scénarisées.

On a pu remarquer que le matchmaking était assez lent pendant la bêta, environ 2-3 minutes pour une partie classique, et un délai pouvant dépasser les 10 minutes sans aboutir nécessairement pour les parties en tant qu'antagoniste. Une lacune dont on espère qu'elle sera corrigée par la suite.

Raiders of The Broken Planet s’articule autour d’un gameplay multijoueur asymétrique, où 4 raiders jouant en coopération doivent affronter l’IA ennemie et l’antagoniste, incarné par un autre joueur. L’antagoniste combat donc contre les raiders aux côtés des factions adverses et des boss. Vous pourrez ainsi vivre l’histoire du jeu des deux côtés.

Petite session mitrailleuse
Chaque classe a sa spécialité et ses équipements, à courte, moyenne et longue portée. Une coopération efficace sera de mise pour triompher.

En fin de partie, vous aurez une chance de remporter des plans d'armes ou de skins pour votre personnage, qu'il faudra ensuite acheter via une monnaie virtuelle. Si elle venait à vous faire défaut, vous pourriez investir quelques deniers bien réels dans le jeu.

Nerveux et varié

Les prouesses de l'Aleph
Le style de Raiders of The Broken Planet est nerveux, alternant entre phases de shoot et combats à la mêlée. Un système couverture automatique quand on rase les murs, une jauge de stress qui nous révèle à l'ennemi quand on bouge trop... On a de quoi faire.

Si vous jouez solo, dans RoBP aucun bot ne viendra vous assister. Ce n'est pas comme d'autres jeux tels que Half-Life 2 ou
Gears of War, dans lesquels des IA vont prendre le contrôle des personnages alliés.

Tant qu’on évoque l’intelligence artificielle, celle de l’ennemie compense son déficit intellectuel par les dégâts qu’elle inflige. Attention donc à ne pas vous isoler au milieu d’un groupe de bots ennemis.

A couvert !
La troisième personne vous permettra de mieux saisir votre environnement, pour vous déplacer ou repérer l’ennemi lorsque vous êtes à couvert, d’autant que vous pouvez « changer d’épaule ». La camera ne vous gênera qu’en de rares occasions.

Le système de mise à couvert automatique est, lui, un coup à prendre, car vous pourriez bien vous embrouiller et finir à couvert… le dos à l’ennemi. Question d’habitude.

Un mix bourrin et barré bien mis en images

RoBP ne brille pas par sa poésie...
Graphiquement, le jeu a sa propre patte graphique, et elle est assez agréable. Même si le contexte du jeu n'est pas des plus joyeux, on parle quand même d'une guerre civile planétaire, RoBP reste coloré, loin de ces jeux faits d'innombrables nuances de gris sans saveur. Et en plus d'être beau, son optimisation est réalisée au poil. Il tourne bien sur des configurations modestes, c'est un bon point.

...ni par sa classe, mais c'est ce qui fait son charme.
Au delà de ses combats nerveux, le jeu brille aussi par son humour décalé très troisième degré par moments. Notamment le passage où vous employez de la musique Disco pour faire enrager un personnage et le faire se libérer de ses entraves. Oui, oui, vous avez bien lu.

Musicalement parlant, on a des inspirations western, rock, un peu de tout, et ça rend bien. La composition est bien faite et participe activement à l’ambiance nerveuse du jeu.

Conclusion

De ce que l'on a pu en tester, Raiders of The Broken Planet semble être un bon jeu, avec son univers, son style et son ambiance. Au niveau du gameplay, hormis le matchmaking capricieux, très peu de défauts sont à signaler. Néanmoins, la formule "jeu en kit" ainsi que le système de transactions in game pourrait en repousser certains.


par Falkenstein Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Actu du même sujet

  • Preview : Raiders of the Broken Planet (PC)