ZeDen.net

 
 
La liste des jeux supportés sur le site
Pour profiter du Tobii ingame, il faut que le jeu en question soit supporté. La liste complète comprend à ce jour plus d'une cinquantaine de titres, et le constructeur indique que la barre de la centaine devrait être atteinte d'ici fin d'année. Dans le lot, il y a bien évidemment des FPS, mais pas que, puisqu'on trouve Elite Dangerous ou Farming Simulator et il y a des AAA, mais pas que, puisque des titres vraiment peu connus, voire indies, sont aussi de la partie.

Nous allons donc tester l'Eye tracking sur 3 FPS, pour voir un peu ce que le 4C pouvait apporter à l’expérience de jeu. Les titres retenus sont :
Pour connaitre les fonctionnalités supportées à proprement parler, et accéder à la configuration, le driver présenté précédemment est accompagné d'une application dénommée Game Hub. Celle-ci affiche d'un coup d’œil les jeux que vous possédez, notamment sur steam, et qui sont compatibles avec le Tobii. Contrairement à l'interface de paramétrage générale, le français ne semble pas présent, c'est regrettable.

L'interface de Gamehub
Rapidement, on se rend compte qu'il y a 2 types d'intégration. Soit les options du Tobii sont gérées nativement par le jeu, et aucun réglage n'est présent sur l'interface de Game Hub, soit on est dans la situation opposée, avec rien dans le jeu et tout dans l'application. Et cela est clairement indiqué dans l'application, et ce même pour les jeux qu'on ne possède pas (encore). Globalement, les fonctionnalités proposées tournent autour de la gestion de la caméra, de la gestion de la visée, des interactions avec l'environnement et de l'interface utilisateur. Certaines sont basiques, et intégrées telles quelles dans les jeux (Freeview et Extended view par exemple, qui gèrent la caméra), d'autres sont spécifiques et ont été développées par les studios de jeux.

ARMA III

Paramétrage uniquement dans Gamehub
Arma III est une simulation militaire, où l'aspect jeu n'est que relatif, tant le titre est exigeant. L'action se déroule sur l'île grecque de Lemnos, située au nord-est de la mer Égée. On y incarne un soldat de l'OTAN, qui peut parcourir une surface de jeu de 478 Km². Ici, le jeu se repose intégralement sur le Gamehub pour le paramétrage du Tobii. Il n'y a donc pas de fonction spécifique au jeu, c'est pour cela qu'on retrouve uniquement de la gestion de la caméra, mais dans sa version ultra complète.

En effet, une des spécificités d'ARMA III est de supporter le head tracking, une des nouveautés offertes par le 4C par rapport à son ainé. Comme son nom l'indique, quand vous tournez la tête, ce mouvement est retranscrit dans le jeu ! Combiné à l'eye tracking, cela donne des possibilités vraiment intéressantes, que nous avons bel et bien vues pendant nos essais. Mais il faudra passer du temps à déterminer la bonne configuration dans Tobii Game Hub, car les options de paramétrages du comportement ingame sont nombreuses. Comme il n'y a pas d'intégration ingame, il faudra des faire des aller-retours entre le jeu et l'application de Tobii. Etant donné que le titre nécessite pas mal d'heures pour être maitrisé, en rajouter quelques-unes pour dompter les possibilités du Tobii ne s'est pas en soi forcément gênant.

Deus Ex Mankind Divided

DEMD : Dans GameHub
Les équipes de développements ont intégré directement le support de Tobii dans ce titre nous permettant d'incarner l'agent augmenté Adam Jensen. Gamehub indique une demi-douzaine de features intégrées, mais dans le jeu proprement dit depuis le menu des options du jeu, on trouve un peu plus du double d'items disponibles.

Certains sont plus sympas que d'autres. Le premier qui nous a plu est celui dénommé vue étendue, mais derrière, c'est la technologie Freeview de Tobii. Eelle permet de déplacer la caméra autour de soi, sans changer la visée. De base, il est assez bien paramétré, on peut ainsi voir à 18 ° dans toute les directions autour de son arme. C'est une valeur qui permet de ne jamais perdre la crosshair de vue. Une autre option, encore plus sympathique, est l'ATH vidé. Une fois activée, tous les éléments d'interface (radar, santé, munitions) se grisent et deviennent plus difficilement discernables. La subtilité est qu'ils redeviennent normaux seulement quand on pose le regard dessus. Ce qui en ressort est une impression d'immersion plus prononcée.

et directement dans le jeu
Mais le titre propose d'utiliser le regard pour choisir son lieu de couverture, et ça, c'est concocté par les équipes de dev d'Eidos. Dans Deus Ex, normalement il faut viser avec la souris pour voir les endroits où on peut se cacher. Mais le faire à l’œil est bien plus rapide et plus instinctif. C'est un vrai plus ! Il y a aussi d'autres options présentes, mais a priori elles sont liées à l'utilisation d'une manette, comme la visée via Tobii, en lieu et place d'assistance habituelle. Jouant au clavier et à la souris, nous n'avons pas pu l'expérimenter. De même pour la gestion de l'inventaire rapide, typiquement venu du monde console.

Pour plus d'info, direction la page dédiée à Deus Ex sur le site de Tobii

Dying Light: The Following – Enhanced Edition

Gamehub indique une intégration ingame pour Dying Light
Comme pour Deus Ex, le support du Tobii est intégré nativement à ce titre mêlant parkour, zombies et bricolage, un peu comme si Dead Island avait croisé Mirror Edge. Toutefois, ce n'était pas le cas à la sortie du jeu, cela n'est venu que plus tard, au travers du DLC The Following. GameHub indique les 14 fonctionnalités supportées, vous les retrouverez listées sur la capture ci-contre.

Paramétrage en jeu
Dans le jeu, on retrouve les options du 4C dans un menu au nom évocateur d'« oculométrie ». On peut activer ou non la vue libre, qui par défaut, est vraiment très restreinte, contrairement à Deus Ex. Un réglage s'impose. En jeu, encore une fois, l'ATH qui ne s'active que quand on le regarde est vraiment un plus appréciable. On a également apprécié les interactions visuelles avec l'environnement. Par exemple plutôt que d'appuyer sur la touche F pour ouvrir une porte, il suffit de la regarder 2 secondes. Une barre de progression apparait en supplément, qui permet de savoir que l'action est en cours de réalisation. Vraiment sympa. De plus, la visée via Tobii permet de réaliser plus simplement certaines actions de parkour, comme agripper à un rebord par exemple.

Pour plus d'info, direction la page dédiée à Dying Light sur le site officiel

Page précédente Page précédente - A l'usage sous Windows Page suivante - Conclusion Page suivante
par Xpierrot Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Actu du même sujet

  • ZeDen teste le Tobii Eye Tracking 4C
  • Modèle : Tobii Eye Tracker 4C
  • Taille : 17 x 15 x 335 mm
  • Poids : 95 grammes
  • Taille d'écran max : 27 " en 16:9 / 30 " en 21:9
  • Distance de fonctionnement : 50 - 95 cm
  • Tobii EyeChip : Oui
  • Connectique : USB 2.0
  • Longueur du câble USB : 80 cm
  • Fonction Head Tracking : Oui (en beta)
  • Compatibilité OS : Windows 7, 8.1 et 10 (version 64 bits uniquement)
  • Charge CPU estimée : 1%
  • Consommation : 1,5 Watt
  • Débit données USB : 100 Ko/s
  • Fréquence : 90 Hz
  • Illuminateurs : Near Infrared (NIR 850 nm)
  • Pourcentage de la population supportée : 97 %
  • Site officiel de la marque : Tobii Gaming