ZeDen.net

 
 
Maintenance
Et si on explorait l’espace, les étoiles, le système solaire… ? Un programme qui pourrait s’avérer très instructif si l’on n’était pas lâché au beau milieu de nulle part dans la galaxie, dans des vaisseaux endommagés, à passer chaque instant de notre vie à calculer nos réserves d’oxygène…
Bref, au programme donc, survie dans l’espace sidéral profond, avec Hellion, du studio serbe Zero Gravity. Sorti sur Steam en Alpha pour la modique somme de 22,99 € le 24 février, on va s’en faire une petite idée à travers cette preview, en attendant notre test complet quand le titre passera en version définitive. C’est parti.


Graphiquement bien réalisé

Effets de lumière
Pour ce qui est des graphismes, on est dans l’espace : sombre, gris, métallique, froid… Mais joli. Les effets de lumière, de reflets sur le casque et autres détails sont particulièrement convaincants. Une ou deux animations comme monter à une échelle sont encore à améliorer, mais là, on chipote. Bien réalisé graphiquement, Hellion affiche une qualité visuelle tout à fait honorable. Toutefois, l’aspect graphique du jeu, bien qu’il soit du plus bel effet, vous coûtera quelques images par secondes si vous décidez de le faire tourner à plein potentiel. Il est plutôt gourmand en ressources, et une configuration de milieu de gamme pourrait ne pas suffire. On peut peut-être mettre ça sur le dos de l’alpha et de l’optimisation incomplète, ou tout simplement sur le fait que le jeu est une bête et qui nécessite une bête en retour. Passer à des graphismes un peu moins glorieux semble donc une bonne solution, en attendant une éventuelle optimisation.

Bien pensé, mais dur à prendre à main

Pressurisation en cours !
Se réveiller, trouver de quoi survivre, réparer son vaisseau, récolter des ressources… Vous ne risquez pas de manquer de travail dans Hellion. Jouable en ligne exclusivement et sans intelligence artificielle, c’est vous versus le reste du monde. Priez pour que les joueurs que vous rencontrez aient la coopération dans le sang, sinon vous aurez rapidement des ennuis.

Le levier du danger
Pour ce qui est de la prise en main, c’est le seul point faible du jeu, et pas des moindres hélas ! Pour faire simple : vous sortez de votre capsule de cryogénisation et les ennuis commencent. Une tablette qui vous explique quoi faire, en jargon un peu technique, très authentique, mais pas directif pour deux sous. Vous cherchez, vous essayez de comprendre. Vous ouvrez la porte sans faire exprès et vous mourrez dans le vide sidéral. Pas grave, on apprend de ses erreurs. L’immersion est absolue, pas d’indication à l’écran en plus de ce que le personnage verrait dans le jeu, et c’est à double tranchant. Vous ne savez pas vraiment quoi faire. Puisque vous êtes sensés vous réveiller d’une séance de congélation après une catastrophe et être dans le flou le plus complet, c’est bien joué. Par contre, vous allez mettre un peu de temps à vous y faire. Vraiment. Entre les déplacements en apesanteur particulièrement difficiles, et un fort manque de pédagogie, l'immersion est donc, on l'a compris, le maître mot chez les développeurs. Toutefois, cela rend le jeu très dur d'accès.

Mais, il y a tout de même de beaux aspects dans le gameplay, notamment l’absence de tout chargement une fois en jeu, la nécessité de devoir trouver des pièces neuves pour parer à l’usure, la collecte de ressources… En fin de compte, le gameplay, une fois appréhendé, s’avère intéressant. Et plus agréable en coopération. Tout seul, c’est dur. Il faudra donc s’accrocher.

Un aspect sonore un peu plat

Sympa l'intérieur
Le problème dans l’espace, c’est qu’il n’y a presque pas de bruit. Hormis votre jetpack, les bruitages de pressurisation, quelques bips informatiques, votre cœur et vos poumons, même s’ils sont tout à fait convaincants, vous serez rapidement dans le silence frustrant et accablant de l’univers. Il manque peut-être encore un ou deux bruitages, comme quand on se ramasse en repassant dans une zone à gravité, mais, là encore, on chipote. Après tout, c'est une alpha, ils ajouteront tout ça au fur et à mesure du développement.

Les musiques, elles, sont également peu présentes. Assez discrètes, même si elles sont complètement raccord avec l’ambiance, elles laissent un peu les joueurs mélomanes sur leur faim. Surtout que sur le thème « espace et survie », on doit pouvoir faire de sacrées OST. Puisque le jeu se joue uniquement en ligne avec d’autres joueurs, les seules voix que vous entendrez sont celles de ces derniers, à travers le système de communication en jeu. Il y a aussi celles de la cinématique d’introduction – très sympathique – en VO. Ceux qui ne parlent pas la langue de Shakespeare n’y comprendront donc pas grand-chose, même si le voice-acting est de qualité.

Conclusion

Pour conclure, que penser d’Hellion ? Blindé de bonnes idées et de mécaniques sympathiques, sa prise en main sera vraiment complexe pour quelqu’un de nouveau. Malgré ces nombreux efforts qu’il convient de saluer, il est assez dur d’accès, et cela pourrait en rebuter plus d’un. Toutefois, le fait qu’il soit encore en alpha laisse supposer des améliorations futures, qui simplifieront peut-être le gameplay, ou approfondiront l’aspect sonore. En tout cas, pour ce qui est de l’immersion, rien à redire. Graphiquement bien fichu, il garde de quoi séduire les amateurs de jeux de survie, donc autant l’essayer. Néanmoins, à 22,99 €, c'est tout de même un titre que l'on conseillera à un public plutôt averti, le joueur lambda risque de ne pas y trouver son compte. Reste à voir comment il va évoluer à l’avenir.

Requiert une configuration hardware récente


par Falkenstein 2 commentaires, dernier par Falkenstein
Partager

Commentaires

JBs

Rédacteur Hardware
Nb msg : 251
(#1) 29 mars 2017 à 16h53
Un autre point important, le jeu n'est disponible qu'en Anglais.
Je viens de regarder les vidéos du jeu sur Steam, et c'est vrai que ça donne envie...

J'hésite !!!!
i7 5820K | H110i GT | Carte mère Gigabyte GA-X99 Gaming G1 Wifi | 48 Go DDR4 3000 MHz -Kingstom | Cartes graphiques : GTX 1080 Ti | Alimentation Be QUIET ! 850 W Platinium | 980 Go SSD RAID-0 | 4 To HDDs
Falkenstein

Nouveau
Nb msg : 1
(#2) 29 mars 2017 à 20h49
Ah oui, en effet, le jeu est full-anglais hélas... Après, si tu hésites, prends-le, en cas de déception tu peux être remboursé par Steam (- de 2 heures d'utilisation et - de 48 heures après achat je crois)
Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Actu du même sujet

Le jeu a été testé sur une version preview (Steam) fournie par l'éditeur.