ZeDen.net

 
 
Comme toutes les semaines depuis dix ans, la semaine dernière a connu son lot de rumeurs débiles à propos d'Half-Life 3 indiquant que le script du jeu était terminé, mais que le titre ne verrait jamais le jour dû à la crainte de Valve Software vis-à-vis de la longue attente autour de la licence. Une rumeur en plus donc, mais qui a suffit à inonder les sites spécialisés, qui se sont empressés de faire des news à clic sur un contenu inexistant et les youtubeurs, qui se sont empressés de parler des rumeurs face caméra pour faire des vidéos à clic.


Face à l'avalanche de rumeurs déclenchant des clics, un utilisateur de Reddit a envoyé un courriel (prétendument) à Marc Laidlaw lui demandant de clarifier la rumeur. Je ne lis pas assez régulièrement Reddit pour bien comprendre s'il s'agit de faux ou de troll (parfois, les identités des membres sont confirmées par les responsables du site), mais en tout cas, en l'état l'auteur du courriel dit qu'il ne commentera pas le statut du jeu, mais que Valve ne se laisserait pas dicter ses décisions par une peur des fans  – n'importe qui sain d'esprit s'en serait douté.

Une deuxième occasion donc de faire des news à clic pour écrire des centaines de mots sur un jeu qui n'a jamais été annoncé officiellement. Mais pour quoi au juste ? La franchise, qui a connu un accueil critique et commercial favorable, a en effet une base de fans loyale. De plus, le dernier épisode sorti se termine sur un cliffhanger, laissant les fans dans l'expectative. Dans une industrie absolument obnubilée par les suites, le silence persistant à propos d'HL étonne. D'ailleurs, pour l'anecdote, l'intégralité de la série Assassins Creed (les 22 jeux) sont sortis entre 2007 et 2015, soit la période depuis la sortie Half-Life 2 : Episode 2. L'histoire de la licence commence à éclipser l'histoire des jeux eux-mêmes, comme toutes les arlésiennes que le jeu vidéo a pu connaitre, Duke Nukem Forever en tête. Sauf qu'à la différence de 3D Realms/Apogee, Valve possède à côté du développement de jeux vidéo d'autres sources de revenus extrêmement lucratives, dont la distribution de jeux vidéo via Steam. Ceci fait donc que l'entreprise peut se permettre, financièrement parlant, de prendre sont temps pour le développement, et réaliser des dizaines de prototypes si ça lui chante. Mais la curiosité insatiable des fans alimente une machine à rumeurs et spéculations. Et malgré le fait que ce processus soit particulièrement ennuyeux pour Valve (et nous tous), il ne cessera pas avant que le jeu sorte, ou qu'il soit officiellement annulé.
par utr_dragon Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !