ZeDen.net

 
 
Évènement : Gamescom 2014
Arma III
Nos confrères de Joystiq publient un article intéressant sur la conférence à la GDC du Directeur Artistique du jeu ArmA III, Jay Crowe, qui revient sur un aspect du développement assez méconnu, celui de l'impact de sortir un jeu en Early Access sur Steam. Pour rappel, Arma III a été le premier jeu a participer à ce programme de Steam, dans lequel le développeur — ici Bohemia Interactive Studio — met à disposition des versions très peu avancées de son titre en cours de réalisation. L'objectif est d'avoir les retours de la communauté et faire les ajustements en conséquence dans son jeu au plus tôt.

Sur le papier, cela parait être tout bénéfice pour l'équipe de dev, qui peut tout de suite savoir si telle ou telle nouveauté peut conquérir le cœur des joueurs, notamment ceux ayant fait leurs armes sur les précédents opus. Cependant, tout n'est pas si rose. En effet, il peut être facile de se trouver noyer sous des centaines de demandes de changement, souvent contradictoires, chaque joueur pouvant avoir SON idée sur comment il faudrait faire, et bien sûr, sans avoir la moindre idée de la masse de travail que cela engendre. L'article évoque notamment le cas de l'effet de zone d'un lance-roquette qu'il a fallu passer 3 jours à ajuster parce qu'il n’était jamais comme il fallait...


On peut citer aussi le fait que ce système peu générer un peu de frustration face à un jeu qui semble ne jamais être achevé, quand le développement dure des mois, et qu'il évolue par petite touche. Difficile aussi de se faire un avis sur le potentiel du jeu avec un test, forcement réalisé à un instant T alors que le processus d'amélioration est toujours en cours.

La conclusion semble tout de même être positive pour Crowe, pour qui cette épée de Damoclès que fut l'Early Access a tout même permis de sortir un jeu meilleur que s'il avait suivi un cycle de développement plus traditionnel.

Suivre ce lien pour lire tout l'article

par Xpierrot Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !