ZeDen.net

 
 
Hier soir nous avons été invités par Sony à la soirée de lancement de The Last of Us, le survival/TPS développé par Naughty Dog. La soirée se tenait dans une ancienne fabrique parisienne, la cartonnerie, un ancien atelier au milieu du 11e arrondissement de la capitale. Comme on ne rate jamais une occasion de manger des petits fours, nous étions de la partie.

Récit d'une soirée très spéciale.
C'est à 19h30, jeudi 23 mai, que nous avions rendez-vous. J'ai sauté dans un métro, direction le quartier de République. Une trentaine de minutes plus tard, me voilà face à l'entrée du bâtiment qui doit accueillir l’événement : une salle qui ne paye pas de mine de l'extérieur. Comme d'habitude avec les soirées organisées par Paystation, nous avons attendu une bonne heure dans le froid avant de pouvoir arriver dans la salle, sans doute pour faire monter la pression et décourager les noobs. Il en faudra bien plus pour décourager un pilleur de buffet professionnel comme moi.



Dès l'arrivée on est mis dans l'ambiance survie, le thème de la soirée, puisque nous avons eu à goûter des vers, sauterelles, et autres mets de survivant. La salle, qui est une ancienne fabrique, est plutôt originale, puisque organisée en petites zones. Une salle plutôt intime donc, relookée au thème du post-apo pour la soirée, avec objets de la vie quotidienne recouverts de végétation, etc.



Des ateliers survies étaient organisés avec au menu tir à l'arc (avec une meuf de Koh-Lanta, ai-je appris après la soirée) pour chasser le lapin (en plastique) et feu de bois, pour apprendre à survivre dignement, c'est-à-dire au coin du feu. Bien évidemment, les autres espaces de la salle comprenaient quelques consoles pour tester le jeu, deux espaces bar pour pouvoir se désaltérer, et une petite scène. C'est sur cette dernière que nous avons eu le droit à une présentation du jeu en compagnie du président de Naughty Dog, Christophe Balestra. Une présentation légèrement entachée de problèmes techniques, mais qui ne nous a pas empêchés de voir le jeu. Plutôt que d'écouter bien sagement la présentation, en grand rebelle que je suis, j'ai préféré me faire ma propre opinion et prendre le jeu en main. La démo présentait deux niveaux, l'un plus urbain et l'autre plus rural, débutant dans une forêt. Si vous avez déjà un peu l'habitude des jeux vidéo, mettez directement le jeu en mode difficile. En effet, en mode normal et à fortiori en mode facile, le jeu est bien trop simple. Le nombre d'ennemis est vraiment important, et les modes de difficulté faibles vous poussent à foncer dans le tas. En effet, Joël, le héros, peut encaisser de nombreuses balles et coups avant de succomber, ce qui permet de se lancer dans l'action sans trop se soucier des conséquences... En mode difficile par contre, vous devrez constamment chercher à éviter la confrontation, ce qui rend le jeu beaucoup plus ardu et donc plus intéressant. Étranglements et prises par derrière seront vos meilleures armes.

The Last of Us sera disponible en exclusivité sur PS3 le 14 juin prochain, d'ici là une démo du jeu sera accessible en téléchargement le 31 mai à ceux qui ont le jeu God of War: Ascension.
par utr_dragon 4 commentaires, dernier par utr_dragon
Partager

Commentaires

Zhao

L'Oréal
Nb msg : 462
(#1) 27 mai 2013 à 18h37
Toujours chouette ce genre de soirée où les animations et le décor sont sympas.
Mais en parlant de ta propre opinion quelle est-elle ? Bon espoir pour le jeu ? Jeu moyen ?
Moi je l'attend avec assez de curiosité.
La paix par la force. La liberté par les armes. L’obéissance par la peur.
utr_dragon

Rédacteur en Chef/Dieu
Nb msg : 2482
(#2) 27 mai 2013 à 18h52
Pour le jeu, je réserve mon jugement. Tout dépend de ce qu'on en attend. Si on attend un survival, alors on sera clairement déçu. De ce que j'ai vu, TLOU est plus un TPS avec quelques passages d'infiltration et quelques puzzles. Le jeu est assez linéaire, on retrouve des similitudes avec Uncharted : Joel, le héros est très agile dans ses déplacements, et plaisant à jouer (il doit sans doute partager quelques animations avec Nathan Drake). Les combats à mains nues sont plus des séquences QTE que des passages palpitants. Reste quelques innovations sympathiques, mais il faudra voir sur la longueur. La pré-ado qui nous accompagne est pas inutile (elle sait jeter des objets sur les ennemis, par exemple) mais l'IA est pas fameuse. Je l'ai vu se mettre à couvert derrière un mur, sauf qu'il s'agissait du mauvais côté du mur et qu'elle était exposée aux tirs ennemis...
No comment !
Mighty_Max

Nouveau
Nb msg : 33
(#3) 27 mai 2013 à 19h32
"TLOU est plus un TPS avec quelques passages d'infiltration et quelques puzzles."

Un Uncharted quoi :-) J'espère quand même que le jeu se détachera suffisamment du modèle qui commençait sérieusement à tourner en rond.
utr_dragon

Rédacteur en Chef/Dieu
Nb msg : 2482
(#4) 27 mai 2013 à 23h09
Clairement, quand on joue, on ne peut s'empêcher de penser à Uncharted. En encore, je ne suis pas un joueur PS3, je n'ai joué aux jeux de la série que très peu de fois. J'imagine que les fans, eux, verront clairement des similitudes partout. Surtout que le moteur du jeu est identique...
No comment !
Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !