ZeDen.net

 
 
Corsair Vengeance M65
Annoncée lors du dernier CES de Las Vegas en janvier dernier, la souris Vengeance M65 de Corsair est à l'image du reste de la gamme Vengeance du constructeur, à savoir clairement orientée vers les joueurs, et ceux pratiquant les FPS tout particulièrement. Avec la M65, Corsair se contente d'une mise à jour technique de la M60, déjà testée dans nos colonnes, conservant tout ce qui fonctionnait et améliorant le reste. Avec une note de 5/5 et un award chez ZeDen, c'est avec un fort intérêt que nous avons accueilli la mise à jour de ce mulot et accepté de le tester. Cette souris pour amateurs de shooter vaut-elle le détour ? Réponse dans notre test.


Déballage

Le packaging de la souris M65 a été revu depuis la M60 et s'affiche en forme de triangle. On apprécie le côté réutilisable de l'emballage qui a été privilégié sur l'emballage à usage unique. En plus du plastique, ce dernier arbore désormais du carton, sur lequel on peut lire les principales caractéristiques techniques du mulot. Le devant de la boite permet de prendre en main la souris, et, plus orignal, on peut également avoir une vue du dessous de la souris au dos de la boite.


La boite permet de voir le dessus, mais également le dessous de la souris

Après avoir ouvert la boite, on découvre que la souris est maintenue dans un socle en plastique, qui, une fois retiré, donne accès au contenu du bundle, plutôt rachitique. En effet, la souris est simplement accompagnée d'un petit livret. On remarque tout de suite qu'il manque un élément important à l'ouverture de la boite : le driver. Corsair n'a pas pris la peine d'intégrer de CD dans la boite de la M65, tout comme son aînée, et il faudra une nouvelle fois aller le télécharger. Il est mentionné dans le petit livret qu'une connexion internet est requise pour profiter pleinement du produit. Ce choix peut sembler logique : peu de joueurs n'ont pas de connexion internet, d'autant plus que vous bénéficiez ainsi de la dernière version toujours disponible. Cependant, le cas pourrait se produire, il vaut donc mieux le savoir au préalable.


Une fois l'emballage ouvert on découvre la souris et son bundle réduit au minimum


Présentation détaillée

Regardons un peu plus en détail ce que cette souris nous propose :

Dessus

La molette est caoutchoutée
Le dessus de la M65 permet de voir les 2 boutons, un indicateur à 3 barres et la roulette, tous alignés. Ces 2 boutons sont affectés à la gestion de la résolution : augmentation et la baisse du nombre de DPI. Et l'indicateur permet d'un simple coup d’œil de voir dans quel paramètre de résolution se trouve la souris (les 3 niveaux sont configurables, et nous y reviendrons dans la partie « logiciel »). Quant à la molette, elle est crantée, et recouverte d'un revêtement antidérapant (cerclé d'alu) pour une bonne prise en main.

Dessous

Les poids se trouvent sous la souris
Le capteur émet dans l'infrarouge, on ne voit donc pas la lumière de ce dernier lorsque l'on retourne la souris. Cela indique qu'on a affaire à un capteur laser, technologie qui s'est généralisée sur les souris haut de gamme. On remarque en outre de larges patins en téflon, en bas et sur les côtés, mais aussi deux plus petits en haut, ce qui parait logique, car le poids de notre main est plus porté par l'arrière de la souris. Cela va assurer une bonne glisse à cette M65 sur la majorité des surfaces, notamment sur les tapis de souris pour gamers.

Coté

Le bouton sniper est rouge
Le coté de la M65 permet de voir les 3 boutons. Les 2 boutons noirs servent au départ pour la navigation sur internet avec suivant / précédent. Ils permettent aussi leurs utilisations sur les différents types de jeux où leurs utilisations seraient nécessaires. Le bouton rouge, quant à lui, permet de diminuer la résolution de la souris tant que la pression est exercée sur ce dernier. La cible dessinée sur ce bouton en dit long sur l'usage : il permet d'augmenter la précision lors des phases de visée précise, notamment dans les phases de sniping. A noter que les DPI sont aussi configurables dans le driver.

Passons maintenant à l'installation de la souris et des drivers.

Installation

Dans un premier temps, il vous suffira simplement de connecter votre souris dans le port USB 2.0 de votre ordinateur. La boite contenait un petit dépliant faisant office de notice d'installation. Cette dernière nous invite après avoir connecté la souris, à télécharger un logiciel qui accompagne la souris directement sur le site de Corsair.

Logiciel de configuration

Le logiciel de configuration de la souris se décompose en trois parties.


Les trois écrans pour la configuration de la souris

La principale nouveauté du logiciel est sa traduction en français depuis sa dernière mouture. Une bonne nouvelle donc pour les anglophobes. La première partie est l'interface de configuration des touches pour les amateurs de macros dans les jeux, ce qui est appréciable car ce logiciel est simple d'utilisation.

La seconde partie est l'interface de contrôle de la précision du capteur. Il faudra plusieurs essais avant de trouver la configuration parfaite qui puisse convenir pour tous les usages. Heureusement, vous avez la possibilité de paramétrer 4 niveaux de DPI (faible, moyen et haut, plus le bouton sniper) et ce dernier peut se changer à la volée dans les applications grâce aux deux boutons en dessous de la molette. Un indicateur lumineux entre ces deux boutons indique le niveau de DPI. Il y a aussi un très bon utilitaire sur cette seconde page de configuration, il s'agit de l'outil « test de la surface ». Cet utilitaire vous permettra donc de voir la qualité de réponse de votre souris sur le support que vous utilisez.

Enfin, la dernière interface est simplement la gestion des différents profils que vous auriez pu créer pour vous où vos amis. Mais attention, une souris comme celle-ci ne se prête pas, car une fois utilisée, elle est adoptée.

A l'usage

Ergonomie et matériaux

La souris tient bien en main, à condition d'être droitier
Avant de rédiger ce test, nous avons passé plusieurs semaines en compagnie de la M65, afin de pouvoir la tester sous tous ses angles, et de voir ce qu'elle avait dans le ventre sur la durée. Et force est de constater que durant cette période, nous ne l'avons pas prise en défaut. La forme de la souris ainsi que les matériaux utilisés font que la prise en main est agréable, on se sent tout de suite à l'aise. Le revêtement un peu rugueux au niveau du pouce permet de bien agripper la souris. On sent également que la souris est solide, il n'y a pas de couinement dû à des plastiques mal ajustés quand on appuie un peu dessus par exemple, ce qui est gage d'une bonne qualité de finition. On apprécie aussi l'arrière du mulot avec ses branchies en aluminium qui font très classe.

Des poids à revoir

Les poids sont sous la souris
Comme beaucoup de souris pour les gamers, le poids de la M65 est ajustable. Malheureusement, je trouve que c'est le principal défaut de cette souris. Par défaut, elle est plutôt bien calibrée (160 grammes sur la balance). Mais si les joueurs que vous êtes aiment les souris un peu plus légères, retirer les poids demandera un tournevis (ou une pièce de monnaie, ou un ongle sacrément dur — genre griffe de nerd pas coupée depuis 1993). Donc, disais-je, les poids peuvent se retirer, et pour ce faire, il faut se munir d'un tournevis pour dévisser les petites trappes circulaires que l'on peut voir ci-contre sous la souris. On retire le poids, et il faut ensuite revisser la pièce métallique. Un système que l'on aurait préféré plus pratique, d'autant que cela fait déjà longtemps que les systèmes de poids sont éprouvés sur les souris et qu'ils peuvent se changer à la volée. C'est très pratique par exemple quand un pote vient jouer à la maison et qu'il n'a pas les mêmes habitudes. La souris propose déjà la gestion des profils pour les potes, on ne pouvait pas tout avoir.

Un bouton sniper finalement bien pensé

Une fois branchée, la souris est bleue (désactivable dans le driver)
Après avoir abordé tous les aspects de cette souris, il est de temps de revenir plus en détails sur le bouton sniper, le gros bouton rouge situé sur le côté gauche de la M65. Ce dernier, comme indiqué plus haut, permet de changer les DPI à la volée, pour nous permettre une meilleure précision lors des phases de tirs, en mode sniper. Testé sur des jeux comme Crysis 3 et Far Cry 3, il faut bien avouer que c'est un réel plaisir avec l'arc. En jeu, le capteur a montré tout son potentiel. Avec un tapis adéquat, il sera difficile de faire décrocher cette M65. Les multiples boutons et la gestion de la résolution fait des merveilles dans nos FPS préférés.

Conclusion

Avec son nom de pièce d'artillerie, la M65 de Corsair se devait d’être taillée pour les jeux. Amélioration de la M60, mais sans révolution, cette souris corrige la majorité des défauts de son aînée, surtout au niveau du logiciel, qui trouve désormais une traduction française intégrale. Le capteur de la souris n'est pas en reste, avec une performance accrue, et nous n'avons jamais pu le prendre en défaut. Il en est de la même manière pour la qualité de fabrication globale de cette souris, qui est de très bonne facture, notamment au niveau de sa molette large et particulièrement agréable à utiliser. Reste que le système de poids pourrait être légèrement revu pour être simplifié, ce qui est toutefois un détail... A améliorer dans la prochaine itération de ce mulot !

Produit recommandé par ZeDen


par utr_dragon 7 commentaires, dernier par Tib Blacks
Partager

Commentaires

SuperTaupe

ex-Rédacteur HW
Nb msg : 111
(#1) 08 avril 2013 à 15h13
J'aime énormément le design, avec une dominante blanche et un peu d'alu qui ressort dessous.
The right man in the wrong place can make all the difference
utr_dragon

Rédacteur en Chef/Dieu
Nb msg : 2465
(#2) 08 avril 2013 à 16h01
Oui, d'ailleurs elle existe aussi en vert kaki et en noir pour les allergiques au blanc.
No comment !
Daenerys

Vidéo Gonzo
Nb msg : 232
(#3) 09 avril 2013 à 15h22
Et ce bouton "sniper" dans un FPS multi, quand tu joues normalement et pas cette classe larvesque : c'est utile ?
utr_dragon

Rédacteur en Chef/Dieu
Nb msg : 2465
(#4) 09 avril 2013 à 16h42
Dans un FPS multi et dans une autre classe que la campouze, c'est un peu moins pertinent car il faut garder le bouton appuyé pour qu'il fasse effet. Mais j'imagine qu'avec de l'entrainement, ça doit pouvoir se pratiquer sans mal
No comment !
Daenerys

Vidéo Gonzo
Nb msg : 232
(#5) 09 avril 2013 à 18h19
Si le bouton n'est pas trop éloigné du pouce cela doit être pas si mal. Il faudra que je me fasse une idée un jour avec une souris qui a la même chose.
Tu aurais pu essayer en insta
utr_dragon

Rédacteur en Chef/Dieu
Nb msg : 2465
(#6) 09 avril 2013 à 18h22
Ouais il tombe bien sous le pouce, sauf si t'as une mini-main : http://www.zeden.net/image/2013-04/corsair_017.jpg?return=/actu/20667-test-souris-Corsair-Vengeance-M65
[Édité par utr_dragon le 09/04/2013 à 18h22.]
No comment !
Tib Blacks

Youtubeur Padawan
Nb msg : 130
(#7) 20 septembre 2015 à 01h26
Je l'adore !
Vidéo-testeur pour Zeden.net
ZedenTV : https://www.youtube.com/channel/UCyNdxVHYbmbInnl8UAjIDdQ
Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Actu du même sujet

Caractéristiques

Le site officiel du fabricant nous donne les caractéristiques suivantes pour la M60 :
  • Capteur 8200 dpi
    • Réglable par incréments de 50 dpi
    • Temps de réponse sélectionnable (1/2/4/8 ms)
  • 5 tailles ajustables pour s'adapter à votre style de jeu
  • Détection de la qualité de surface
  • 8 boutons programmables individuellement
  • Bouton Sniper pour diminution temporaire des dpi
  • Conception ergonomique confortable, avec textures grip
  • Cadre métallique en aluminium
  • Glisse améliorée grâce aux coussinets en PTFE
  • Poids ajustables
  • Connecteur USB 2.0 plaqué or
  • Câble de 180 cm


  • Prix : 64.99€ chez notre partenaire materiel.net