ZeDen.net

 
 
28 octobre 2010, 17h04 Icone Bulletstorm

Preview : Bulletstorm

Notre preview du prochain titre des dév de Painkiller
Bulletstorm, le nouveau FPS de People Can Fly était présenté à la PGW sur le stand d'Electronic Arts. L'occasion pour nous de tester le futur hit des développeurs de Painkiller qui était montré sur des PC (mais jouable à la manette Xbox 360 uniquement). Nouvelle licence, nouveau moteur graphique, les développeurs avaient deux gros challenges à relever dans ce titre qui est pour le moins original, puisqu'il récompense le joueur pour sa créativité dans les mises à mort des adversaires. En tout cas, le jeu pourrait bien devenir l'un des plus gros exécutoires jamais créés. Réponse dans notre article.

Tuer, mais avec classe
Bulletstorm est un FPS bourrin dans la grande tradition du style avec un héros — Grayson Hunt — plutôt de mauvaise humeur. Le jeu se déroule sur une sorte de planète abandonnée, et notre héros va devoir dézinguer toute trace de vie hostile. Dès les premières minutes du jeu, on sent tout de suite la paternité avec Painkiller : le jeu est violent, gore et le gameplay très fun. Car oui, on prend du plaisir à faire souffrir ces pauvres bougres, mais surtout à trouver la manière la plus fun de le faire. Car tuer avec classe, rapporte des points qui seront ensuite dépensés pour améliorer l'équipement de notre héros. Car pour venir à bout de ses nombreux adversaires, il aura tout un arsenal d'armes et des attaques spéciales très dévastatrices et en premier lieu un fouet magnétique.

Le fouet projette les ennemis
Ce dernier permet d'attraper monstres et objets à bonne distance et les projeter au ralenti vers le joueur qui peut alors laisser libre cours à son imagination pour la mise à mort : un bon coup de santiag à l'ancienne, un coup de fusil à pompe, voire les deux d'affilé ! Pour pimenter encore un peu le tout, les développeurs ont intégré des interactions poussées avec le décors, comme par exemple la possibilité d'empaler les ennemis sur les cactus, de les balancer dans le vide voire de les pousser dans les plantes carnivores qui peuplent la planète.

Vous avez dit boss ?
Le jeu proposera également son lot de boss et d'ennemis spéciaux. La démo en montrait un de chaque. L'ennemi spécial était armé d'une énorme gatling et d'un harmais. Pour en venir à bout, il suffisait de le neutraliser d'un coup de fouet puis lui botter littéralement le cul pour casser son équipement. Dommage que cette version de présentation ne permettait pas de récupérer les armes des ennemis ! La démo se terminait malheureusement avant qu'on puisse affronter le boss : une énorme plante carnivore avec de multiples « têtes ».

Graphiquement, c'est une tuerie
Graphiquement, le jeu utilise l'Unreal Engine 3 (People Can Fly a été racheté par Epic Games qui possède également le moteur). Mais attention, les développeurs maîtrisent vraiment le moteur et propose un jeu à la fois beau, fluide, et terriblement dépaysant. Les couleurs sont chattoyantes, la planète est magnifique et par-dessus tout la direction artistique du jeu est exceptionnelle.

La présentation du jeu nous a vraiment convaincue, et la seule chose à faire est désormais d'attendre février 2011, la date de sortie du jeu sur PC et Xbox 360. C'est loin, très loin, d'autant qu'on tient là un hit en puissance.
par utr_dragon 1 commentaire par RebelD
Partager

Commentaires

RebelD

Visiteur
(#1) 28 octobre 2010 à 20h34
Wow! le chanceux a pu voir le jeu en mouvement sur grand écran!

Graphiquement c'est en plein dans le style que j'aime...
Le moteur de UT3 nous prouve encore sa grande force...
Et si tout le monde du jeu vidéo savait maîtriser autant ce moteur !? On aurait sûrement de meilleurs jeux à se mettre sous les mains.

snif, snif, Février c'est long!
[!] Commentaires fermés pour cette nouvelle.