ZeDen.net

 
 
On le disait lors de l'intro, PC Building Simulator (PCBS pour les intimes) vous permet d'incarner un assembleur de PC. Par assembleur, il faut comprendre la personne qui, dans son atelier, assemble ou répare des PC pour ses clients. Tout de suite, on commence à mieux cerner le jeu !

Au cœur du titre, se trouve la simulation de montage et de démontage d'une tour de PC. En effet, les différentes étapes de ce qui se passe en réalité sont représentées en jeu, tout en 3D en vue à la première personne bien évidemment :


Le rendu des PC à monter

  • Retirer les panneaux du boitier, en ayant au préalable retiré les vis à main
  • Installer la carte mère, en positionnant au préalable des entretoises et en vissant
  • Installer le processeur, sans oublier d'ouvrir ni de refermer le shield du socket
  • Installer le refroidissement, en appliquant avant la pâte thermique
  • Placer la RAM, en ouvrant d'abord les loquets de rétention
  • Installer la carte graphique et le disque dur
  • Mettre l'alimentation
  • Faire les branchements : SATA, PCI-Express, alim, etc
  • Refermer la tour
  • Démarrer
On a donc l'essentiel, même si certaines étapes sont faites plus ou moins automatiquement. Une touche permet de passer en mode installation, une autre en mode démontage, une 3e en mode câblage, et la dernière permet d'allumer le PC. C'est assez intuitif à utiliser, et on apprend bien vite à jongler entre les différents modes.

Le jeu nous guide quand même un peu, en surlignant en orange par exemple les connecteurs à cliquer pour faire les branchements, c'est l'aspect le plus simplifié du jeu. Certaines successions d'étapes sont logiquement répétitives, comme en vrai, notamment tout ce qui est visserie. Et parfois, on tombe sur quelques petits soucis de rendu dans le jeu. Ainsi, la connectique a du mal à suivre les disques dur installés dans des tiroirs quand on les ouvre, par exemple.

Marques partenaires
Mais là où l'éditeur a fait assez fort, c'est en réussissant à nouer des partenariats avec des grands noms du hardware, qui proposent ainsi dans le jeu des rendus 3D de leurs vrais produits. Ainsi, vous trouverez des composants siglés Gigabyte, Silverstone ou NZXT, par exemple.

Maintenant qu'on voit en gros comment l'aspect simulation fonctionne, découvrons les 3 modes de jeux proposés : « carrière », « Comment construire un PC » et « Construction libre », qui portent bien leur nom.

Page précédente Page précédente - Introduction Page suivante - Mode Carrière Page suivante
par Xpierrot Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Actu du même sujet

  • Preview : PC Building Simulator
La preview a été réalisée sur une version fournie par l'éditeur.