ZeDen.net

 
 
Uncharted : The Nathan Drake Collection
La sortie de Uncharted 4 est l'occasion rêvée de découvrir ou redécouvrir les trois précédents épisodes concoctés par Naughty Dog à l'époque de la PlayStation 3 (PS3). Il ne s'agit pas seulement de se remémorer les débuts d'un aventurier, mais surtout de savourer à nouveau trois exclusivités qui ont marqué la génération précédente et qui ont redéfini les bases du genre « action - aventure  », obligeant même la pulpeuse Lara Croft à prendre des vacances et à revoir sa copie. Nous testerons dans cet article la remastérisation opérée par Bluepoint Games pour le portage de cette trilogie sur PlayStation 4 (PS4)


Les jeux contenus dans cette compilation

The Nathan Drake Collection regroupe les campagnes solos des trois premiers jeux Uncharted, tous sortis à l'époque sur PS3 :
  • Drake's Fortune
    Drake's Fortune, le tout premier, a posé les bases sur lesquelles la série a été construite, c'est-à-dire un savoureux mélange d'action, de corniches, de séquences-chocs. On y retrouve le souffle d'un Indiana Jones ou d'un Die Hard. Le premier jeu nous présente donc Nathan Drake à la recherche du trésor de Sir Francis Drake  –  le fameux corsaire que l'on présume être son ancêtre. Sorti en 2007, le jeu de base commence à accuser son âge, en tout cas sur la partie graphique, car au niveau gameplay cela reste un excellent divertissement. Peut-être un peu plus brut que ses deux suites, mais toujours aussi bon.
  • Among Thieves
    Sorti en 2009, Among Thieves est l'épisode phare de la série, celui qui est le mieux dosé, le plus difficile peut-être et sûrement celui qui a le plus marqué par ses séquences-chocs et sa direction artistique. Peut-on oublier la poursuite avec le char dans le village tibétain ? Ou la séquence sur les wagons de ce train ? Uncharted 2 reste à mon sens l'un des jeux les plus marquants de la précédente génération.
  • L'illusion de Drake
    D'une certaine façon, L'illusion de Drake est la suite logique, avec des graphismes plus poussés et à peu près la même formule que le précédent. On y retrouve quelques séquences moins explosives, mais tout aussi impressionnantes. On regrettera peut-être un niveau de difficulté légèrement abaissé. Sorti en 2011, c'est le dernier épisode de la série sur PS3, cinq ans avant l'ultime épisode A Thief's End, développé exclusivement pour la PS4.
Notons l'absence des modes multijoueurs des deux derniers épisodes PS3, qui n'ont pas du tout été portés sur PS4. Un peu plus regrettable est l'absence de l'épisode PS Vita, Uncharted : Golden Abyss qui aurait largement bénéficié d'un portage PS4, puisque le jeu original est incompatible avec la console de salon Playstation TV et reste donc strictement exclusif à la petite console portable.

Même avec ces absences ou ces retraits, cette compilation des épisodes PS3 représente un nombre d'heures de jeux tout à fait honorable. Comptez environ 40 heures pour parcourir une première fois tous ces jeux en difficile et peut-être 100 à 150 heures pour les platiner  –  ce qui est plus que correct.


Des heures d'aventure en perspective

Un travail de restauration pour les yeux

Le premier apport de cette compilation se voit dès les premières minutes de jeu, puisqu'il concerne les graphismes. Résolution rehaussée en 1080p  –  contre 720p pour les versions PS3, framerate à 60fps contre 30 d'origine. Plus un travail notable sur certains effets de lumière, des textures ou des modèles. Pas de doute, il y a bien eu un travail pour rendre ces jeux plus agréables à l’œil et il suffit pour cela de revisualiser les versions originales sur PS3 pour s'en convaincre.

L'épisode qui en bénéficie le plus est bien évidemment le tout premier, Drake's Fortune, qui commence à accuser son âge sur PS3 et qui redevient nettement plus agréable à l'oeil dans cette compilation. A l'inverse, Uncharted 3 est encore relativement propre dans sa version de base et sa remastérisation est un peu plus subtile à détecter, au-delà bien sûr des questions de framerate et de résolution qui bénéficient à tous les épisodes.


La remastérisation redonne un coup de jeune aux trois jeux

Pourtant, la remastérisation ne gomme pas forcément toutes les aspérités du temps. Les jeux n'atteignent pas le niveau graphique de Tomb Raider Definitive Edition ou de The Last of Us dont les version PS4 font illusion.

Ici, bien que beaux, les Uncharted sont des jeux plus anciens, bien plus ancrés dans leur génération d'origine et dont on ne peut masquer totalement l'âge ou certains défauts. Un œil averti remarquera ainsi du vilain bump mapping sur les sols ou dans les jolis décors tibétains de Uncharted 2  –  une bizarrerie qui contraste étrangement avec la direction artistique très fine et les superbes prises de vue qui ne manquent pas de flatter la rétine.

Les autres ajouts de cette compilation

Un gameplay uniformisé
Manette en main, on note également que le gameplay a été uniformisé pour ces trois épisodes : gestion des grenades, suppression des contrôles en inclinant la manette. Il était logique que les améliorations apportés au fil des épisodes soient répercutées sur tous, pour cette compilation, et c'est une bonne chose. Seuls les combats à main nue conservent des subtilités propres à chacun des jeux.

La gestion des tirs est affectée de base aux gâchettes L2 et R2 de la dualshock 4. C'est plus agréable que les touches L1 et R1 de la dualshock 3, mais au besoin, le joueur peut opter pour la configuration originale de ces fonctions et inverser les gâchettes.

Le mode photo
Un mode photo permet de figer l'action et d'orienter la caméra ou bon vous semble pour immortaliser vos performances et les superbes panoramas que vous découvrirez tout au long de votre expérience.

Les menus ont été uniformisés et la sélection des chapitres donnent des informations détaillées sur le nombre de trésors ramassés et la difficulté la plus haute réussie par le joueur, ainsi que son meilleur chrono. On en vient ainsi au mode « contre la montre » qui a été ajouté pour chacun des jeux et qui n'était pas présent à l'origine. Il y a aussi un menu statistiques pour comparer ses performances avec ses amis.

Notons enfin le rajout de deux modes de difficulté supplémentaires : explorateur pour les novices, brutal pour les hardcore gamers masochistes. J'ai tenté le brutal mais j'avoue avoir décroché tant le challenge semble déséqulibré sans cheat modes.

La liste des trophées a été légèrement retouchée. Ceux liés aux multijoueurs originaux ont été supprimés, tandis que de nouveaux trophées liés à certaines nouvelles fonctionnalités font leur apparition. Par exemple, il y a des trophées en contre la montre. Certains comptent pour le platine mais d'autres sont séparés et n'entrent pas en jeu pour le sacro-saint platine.


De nouveaux trophées pour de nouveaux challenges

Conclusion

Cette collection représente un must have pour tous ceux qui n'ont pas eu l'occasion de savourer les trois épisodes originaux sur Playstation 3. Les jeux sont excellents et définissent toujours le sommet du genre « action - aventure »  –  bien plus en tout cas que le récent Uncharted 4. On peut éventuellement regretter le retrait des modes multijoueurs ou l'absence de l'épisode PS Vita, mais le travail de remastérisation est propre et redonne un petit coup de jeune au matériel d'origine. Bref, un indispensable pour celui qui est passé à côté à l'époque, et une révision valable pour le fan.

Produit recommandé par ZeDen


par aigle_1 Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Actu du même sujet

  • ZeDen teste Uncharted : The Nathan Drake Collection sur PS4