ZeDen.net

 
 
L'univers étrange de Zeno Clash est de retour
Zeno Clash 2, développé par le studio chilien Ace Team est la suite directe du FPS à l'univers étrange, Zeno Clash, sorti en 2009. A l'époque, le jeu modeste d'un studio débutant avait été plutôt bien accueilli dans nos colonnes, grâce à un univers totalement barré mais vraiment travaillé et des combats au corps-à-corps plaisants. Malgré tout, le jeu souffrait de nombreux défauts, que cette suite a pour ambition de corriger. Plus ambitieux dans sa construction, plus profond dans son scénario et plus abouti dans sa réalisation, Zeno Clash 2 se veut réellement une digne suite et non une extension déguisée. Les développeurs ont-ils réussi leur pari de proposer à nouveau un FPS original dans notre univers dominé par les shooters militaires ? Réponse dans notre test.


Retour en Zenozoïk

La prison, un bâtiment nouveau dans le monde
Dans l'opus précédent, Ghat, le héros, avait découvert que Pèremère, l'être androgyne prétendument géniteur de sa famille n'était en fait qu'un kidnappeur qui volait les enfants des autres pour les élever. Il aurait pu s'en douter, ses frère et sœurs étant pêle-mêle des croisements d'ours, de cochons, etc. Rejeté par sa propre fratrie, Ghat se retrouve donc seul avec sa soeur Rimat, aux prises avec les Golems protecteurs du monde pour réunir leur famille coûte que coûte. Or, le golem réveillé par Ghat dans sa première aventure va tenter de reprendre le monde en main et d'imposer ses vues en instaurant des lois, une justice et une « police » pour la faire respecter, dans ce monde chaotique où les conflits se règlent en général les armes aux poings. Il place Pèremère dans un nouveau lieu pour ce monde anarchique : une prison. Ghat va donc tenter de sauver Pèremère, réunir sa famille, et voyager jusqu'au-delà du bout du monde pour trouver des réponses à ses interrogations. Vous l'aurez compris, plus que de développer un simple bestiaire, les développeurs ont réussi à approfondir leur univers qui n'avait été qu’effleuré dans l'opus précédent. Ils ont même réussi à insuffler au jeu une certaine dimension philosophique, poussant le joueur curieux à se poser des questions sur notre civilisation, sur la fabrication de la loi et son application. Le jeu poussera en effet le joueur à se demander jusqu'où il est capable d'aller pour appliquer et respecter des lois qu'il sait être moralement injustes. Un thème éminemment actuel !

Pistolet tête de mort vs coup de pied retourné

La main de golem permet de lier les ennemis et de récupérer des trésors
En plus des armes « classiques » (rien n'est classique dans ZC2, donc les armes sont des flingues en tête de poisson, des fusils en os, des lance-grenades étranges, etc.) et des armes blanches (massues en pierres précieuses, marteaux en crâne humain, etc.), Zeno Clash 2 propose trois nouvelles armes de soutien à récupérer. La première est la plus classique, puisqu'il s'agit d'une simple chaine métallique, qui vous permettra de tenir à distance les ennemis pour vous permettre de mieux appréhender les situations difficiles. Les deux autres sont des armes que vous récupérerez des Golems, il s'agit du gantelet solaire et lunaire, qui vous demande de viser l'un des astres (selon qu'il fait jour ou nuit), pour créer une série d'explosions au sol (rouges ou bleues en fonction qu'elles proviennent du soleil ou de la lune) ; et la main de golem qui permet de lier les cibles entre-elles. Ainsi, si vous infligez des dégâts à l'un, l'autre en prendra également. Cela permet aussi de faire jouer la physique, car si l'un des ennemis tombe dans un ravin, son petit camarade le suivra.


En plein jour comme en pleine nuit, votre gantelet sera un allié précieux

Le système de combat a été amélioré
Mais les combats se déroulent principalement à mains nues. Ils sont dynamiques et bien foutus, d'autant que le moteur physique donne une sensation de puissance. On sent bien que les développeurs ont mis tout le paquet dessus, et ce n'est pas pour nous déplaire. Par rapport au premier opus, les développeurs ont mis en place un système de combats bien plus développé, avec des parades, des coups spéciaux, etc. La plupart des coups sont plutôt simples à maitriser, mais on ne saurait vous conseiller de faire le tuto avant de vous lancer dans l'aventure, ce dernier étant plutôt bien foutu et vous en apprenant plus sur le scénario du jeu tout en vous permettant d'apprendre les nouveaux coups. Les combats à mains nues reposent sur quelques acquis fondamentaux : attaque, esquive, parade, prises. On regrette que malgré le nombre important d'ennemis que vous affrontez, la difficulté est assez faible et vous ne serez que rarement pris en défaut.

Un univers instancié, et travaillé

L'univers est onirique
Développé par une équipe d'une quinzaine de personnes, ne vous attendez pas à trouver un monde ouvert dans Zeno Clash. Pourtant, le monde est divisé en zones correspondant à différentes régions du monde : forêt, désert, canyon, la ville, le faubourg, etc. On aurait aimé que le monde soit un peu plus riche et que les NPC proposent un peu plus de quêtes annexes, car en l'état, c'est plus contemplatif. Certains personnages vous donneront quelques quêtes, et certains objets sont à collecter, mais cela reste très anecdotique par rapport au potentiel qu'il y avait. Au moins évite-t-on les écueils de la quête Fed-Ex. On se contentera donc de suivre le scénario, qui nous promène de parties du monde en parties du monde, sans pour autant nous faire traverser des dizaines de fois des environnements identiques.

Zeno Clash 2 ne manque pas de charisme
L'univers de Zeno Clash 2, comme celui du précédent opus, est particulièrement travaillé, et donne du charisme à ce titre. On sent aussi clairement dans Zeno Clash l'influence des deux maitres espagnols (chacun dans leur domaine) Gaudí et Dalí. L'architecture est en effet travaillée, et par exemple, on retrouve du trencadis typique de l'architecture catalane dans les constructions de ZC2. Même si techniquement, le dernier né d'ACE Team, malgré l'utilisation de l'Unreal Engine 3, est loin de remporter la palme, il faut bien avouer que la partie artistique est impeccable. Le pire, c'est que c'est beau sans être beau ! On se trouve parfois à admirer des paysages qui n'impressionnent pas graphiquement, mais qui sortent tellement de l'ordinaire de ce que l'on peut voir dans les FPS que c'en devient admirable. Zeno Clash 2 est à la fois étrange et envoûtant, mystérieux et perturbant, bon et mauvais. Car le jeu comporte quelques tares congénitales comme les animations hasardeuses, les doublages plutôt mauvais ou encore un mode coopératif anecdotique.

Conclusion

Sortant des sentiers battus, Zeno Clash 2 est un titre à ne pas rater si vous êtes lassés de la tendance actuelle des FPS à ne surtout pas innover. Développé par un petit studio chilien, Zeno Clash 2 propose un contenu bien plus ambitieux que la plupart des titres développés par des studios indépendants. Avec une campagne solo scénarisée d'une durée de vie d'une dizaine d'heures, le jeu se paye même le luxe de proposer une campagne solo plus longue que la plupart des jeux gros budget actuels. Attention, Zeno Clash 2 n'est absolument pas dénué de défauts, mais pour autant que vous accrochiez à son univers, il pourrait bien vous emporter pour une belle aventure.

Produit recommandé par ZeDen


par utr_dragon Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !