ZeDen.net

 
 
Lost PLanet revient, avec une nouvelle formule
Lost Planet : Extreme Condition était l'un des seuls TPS réellement marquants depuis la sortie de Gears of War un an plus tôt. Sa suite arrive quelques années plus tard, Le sobrement baptisé Lost Planet 2 et va tenter de se frotter à une concurrence désormais bien établie dans le domaine du third person shooter. Lost Planet 2 reprend les bases de gameplay établies par son aîné, mais mise quasi exclusivement sur la coopération et sur son multijoueur. Dépourvu de solo digne de ce nom, Lost Planet 2 ait là un pari assez audacieux dont on verra dans les lignes qui suivent s'il tient vraiment la route.

Fini la neige

Les environnements sont plus variés
Si Lost Planet : Extreme Condition pouvait se résumer pour beaucoup à son environnement hostile, Lost Planet 2 vous fera voir plus de pays. Fini la neige donc, puisque le jeu se situe dix ans après le premier opus sur la planète EDN III au climat enfin adouci où les blocs de glace laissent la place à beaucoup de végétation. Ce changement cosmétique est donc aussi un moyen de changer le gameplay, exit donc le système d'énergie thermique à récupérer sans cesse pour contrer le froid et éviter de terminer gelé : ici on accumule les mêmes pastilles jaunes, mais pour charger une réserve spéciale qui servira à soigner ses blessures en plein combat.

Le poids des ans

Le héros est toujours un gros mou du gland
Le héros est toujours un gros mou du gland qui avance comme une limace paraplégique. Oui, dans Lost Planet 2 on a l'impression d'incarner un héros avec un balai dans le fondement. le jeu souffre en effet du syndrome Resident Evil 5 où le jeu avait la gueule d'un jeu d'action mais avec un héros lent, très lent. Pour pallier à ce gros défaut, les développeurs ont intégré un grappin — comme celui de Just Cause 2 — qui s'avère assez utile, mais qui aurait été dispensable si on se trainait pas un gros lourdeau.

Allo, je ne vous entend pas ?

Les boss sont gros, les sons sont nazes
Côté son, peu de choses à dire si ce n'est que le titre déçoit une fois de plus. Hormis quelques bruitages comme celui de votre arme ou de la pluie c'est le néant total, vraiment dommage qu'une bande originale digne de ce nom ne soutienne pas l'action lors des affrontement comme c'est désormais la règle dans toutes les plus grosses productions actuelles. Cela aurait donné une touche véritablement épique au soft, qui ne se souvient pas des thèmes de Call of Duty Modern Warfare 2 par exemple ? Quel dommage !!!

Il est où mon solo ?

Dès le menu, Lost Planet 2 est déroutant pour le joueur puisque la campagne solo est bien cachée derrière le mode coopératif. Et pour cause, il s'agit d'une campagne plus subie que vécue, avec des bots complètement débiles qui ne servent à rien sinon vous encombrer. Les développeurs se sont tellement centrés sur le mode coopératif, qu'en solo on a l'impression de jouer seul sur une carte multijoueurs qui aurait été désertée. Si on ajoute à cela des cinématiques totalement cliché et un peu bidon (malgré une réalisation tout à fait honorable), le jeu vous passera totalement au-dessus, d'autant qu'on ne s'attache absolument pas au héros.

Du Multi sinon rien !

Has been le mode solo ?
Je suppose que vous l'aurez compris, le mode solo est complètement désuet, et ce, même dans le mode campagne du titre. Vos coéquipiers, totalement inutiles, rendent la progression de certains passage de la campagne solo vraiment ardue, vous ne serez pas trop de 4 pour venir à bout des nombreuses missions, parfois très périlleuses, et autres boss titanesques que compte le soft. Tout ici, ou presque vous pousse à coopérer, et ce n'est pas pour nous déplaire. Si le premier épisode nous avait plus qu'enchanté avec un scénario bien ficelé et une histoire solide, ce second volet met clairement en avant l'aspect multijoueur. En plus de la campagne, de nombreux modes multijoueurs viennent compléter avec brio ce jeu d'action survitaminé. Vous aurez également la possibilité de jouer jusqu'à 4 en écran partagé, ce qui je vous l'avoue n'est pas très lisible même sur un très grand écran.

Une plastique toujours honorable

Les graphismes ont peu évolué, mais sont toujours corrects
Si l'on sent que le moteur du jeu n'a que peu évolué depuis le premier opus, Lost Planet 2 reste un titre qui peut s'appuyer sur ses graphismes, d'autant que le moteur est suffisamment fluide. En clair, sans bénéficier de la même fraîcheur que son prédécesseur, le jeu remplit correctement sa part du contrat sur le plan des graphismes. Tout n'est pas parfait, avec par exemples des textures un peu trop brillantes, et des décors inégaux. Mais on apprécie de pouvoir enfin se battre ailleurs que dans la neige, ce qui autorise bien plus de variété dans les ambiances, et les environnements. La modélisation des personnages, des monstres, des robots, et des armes, est pour sa part convaincante, ce qui permet au jeu de conserver toute son identité. Les explosions et autres effets spéciaux sont eux aussi d'un bon niveau.

Conclusion

Ne bénéficiant pas du même effet de surprise que son prédécesseur, Lost Planet 2 était attendu au tournant. Sans être vraiment mauvais, le nouveau titre de Cacpom manque cruellement de finition. Cela se ressent au niveau des graphismes, assez inégaux dans l'ensemble, mais surtout de l'ambiance sonore quasi inexistante tout au long de l'aventure. Le mode solo, qui était la grande force du premier opus, est une vraie déception. Heureusement que le multijoueur est là pour sauver les meubles. Ultra complet, il vous fera passer des moments fort agréables avec vos amis en mode campagne et même en multijoueurs avec de parfaits inconnus. A conseiller donc en priorité à ceux qui bénéficient d'une bonne connexion internet (et d'un abonnement Xbox Live Gold sur 360) sous peine d'être extrêmement déçu.


par utr_dragon 1 commentaire par Zhao
Partager

Commentaires

Zhao

L'Oréal
Nb msg : 462
(#1) 23 novembre 2010 à 13h31
Au départ, j'ai acheté ce jeu pour avoir un bon mode solo avec une histoire, une intrigue et pas seulement un multi ou le but est de simplement gagné sur l'autre équipe (j'en ai déjà pleins des jeux des comme ça). Alors je vous dis pas la surprise quand il ma fallu 10 min pour trouver comment commencer une campagne, sous forme de salle d’accueil que l'on démarre comme pour un multi. Ensuite la map charge, une fois cela fais un compte à rebours est lancé genre 3, 2, 1, go ... et la les bots commencent à rush la map de la "campagne" et celui qui a fait le plus de point gagne ...

A partir de ce moment, j'ai coupé le jeu et je ne l'ai plus relancé xD
La paix par la force. La liberté par les armes. L’obéissance par la peur.
[!] Commentaires fermés pour cette nouvelle.