ZeDen.net

 
 
metroidprime3corruption_001.jpgRetro Studios était attendu au tournant pour ce dernier épisode de la trilogie Metroid Prime. Les amateurs attendaient d'eux qu'il fassent à la fois un jeu qui satisfasse les fans de Metroid, qui montre à tout le monde que la Wiimote est tout à fait viable pour un FPS, et qui montre ce que la Wii a vraiment dans le ventre. Visiblement c'est pas la pression qui les arrête, puisque Metroid Prime 3 : Corruption fait tout ça à la fois, et même plus...

Avec ma boîte de Metroid Prime 3 en mains, j'ai eu un mauvais flashback. Je me revois à la fin des années 80, j'avais même pas dix ans, avec mon vieux pad NES tout carré qui faisait mal aux doigts. Metroid premier du nom, à l'époque, c'était ce qui se faisait de mieux dans le jeu vidéo. Un petit bonhomme (des rumeurs dans la cour de récré racontaient qu'en fait c'était une fille, mais j'y crois pas trop) au beau milieu d'un labyrinthe rempli d'extra-terrestres visiblement très fâchés. On savait pas trop ce qu'il fallait faire, on était vite perdu, c'était super dur et complexe. Et pourtant, on est toujours là 20 ans après à jouer aux suites. Oui, on est vieux.

Pour ceux qui ne seraient pas familiers avec la série Metroid, on va faire un petit récapitulatif de la situation. Vous incarnez Samus Aran, chasseuse de prime équipée d'une combinaison hyper sophistiquée et armée d'un canon plutôt impressionnant. L'univers de Metroid est peuplé de pirates de l'espace, qui ont toujours un mauvais coup derrière la tête, et surtout de Metroids. Ces sales bestioles ressemblent à des méduses volantes vertes, en plus méchant, et prennent un malin plaisir à absorber la force vitale de leurs proies. C'est sans scrupule que les pirates de l'espace en font usage régulièrement, malgré les efforts de Samus pour venir à bout de l'espèce. Les événements de Corruption se passent 6 mois après ceux de Metroïd Prime 2 : Echoes. Alors que Samus se rend sur le vaisseau mère de la fédération galactique pour y assister à un briefing, celui-ci est attaqué par les pirates de l'espaces, menés par une vieille connaissance: Ridley.

Wiimote à la main


Les premières minutes de jeu
vous mettent aux commandes
de votre vaisseau
Le message est clair dès les premières secondes du jeu : Metroid Prime 3 vous met dans la peau de Samus Aran. Le jeu débute par une phase de pilotage de votre vaisseau, avec son tableau de bord fonctionnel et ses boutons sur lesquels vous pouvez appuyer vous-même à l'aide de la Wiimote. Vous êtes à l'intérieur de sa combinaison, comme en témoigne le reflet du visage de Samus qu'on peut apercevoir lorsque les conditions sont réunies. Le vaisseau est un bon endroit pour commencer à prendre en main le jeu, mais rapidement vous serez libéré du siège de pilotage une fois arrivé sur le vaisseau de la fédération.

Comme on pouvait s'y attendre, la Wiimote sert à la fois à viser et à tourner la tête. Vous pourrez viser dans la zone centrale de l'écran en restant immobile, mais si vous approchez votre pointeur des bords, Samus se tournera vers la direction indiquée, de plus en plus rapidement à mesure que vous vous rapprochez du bord. C'est pas forcément super clair expliqué comme ça, mais au final c'est très intuitif. La visée est hyper précise, ne souffre d'aucun retard ou lag entre vos mouvements et ceux du pointeur (comme on peut en avoir parfois sur Wii), bref, c'est très bien pensé. Là où ça devient d'une précision démoniaque, c'est combiné au système de verrouillage de la cible grâce au bouton Z du Nunchuk (un peu comme dans Zelda : Twhilight Princess, ou même les précédents Metroid Prime). Autour de ces déplacements de base viennent se greffer quelques ajouts, indispensables à la panoplie de Samus. La Morph Ball est bien là au rendez-vous, ainsi que d'autres gadgets comme le grappin. Lui aussi peut dire merci à la wiimote puisqu'il prend une nouvelle dimension : verrouillez votre cible avec Z, et envoyez naturellement votre Nunchuk comme si vous aviez votre grappin en main. Immersion garantie, et efficacité au rendez-vous : il vous permettra de tirer des objets vers vous, d'arracher un bouclier à vos adversaires ou encore de vous balancer au-dessus du vide.

Finish the fight?


Les phases de combat
de Metroid Prime 3 sont
carrément intenses !
Les vilaines piratineries des vilains pirates auront vite fait de vous envoyer aux quatres coins de la galaxie, histoire de les empêcher de répandre le Phazon (on va pas vous raconter l'histoire, mais c'est pas beau), et accessoirement d'aller débusquer les pirates chez eux pour en finir une fois pour toute. Si le jeu essaie de vous faire croire que vous êtes super libre de vos choix et que vous pouvez aller où vous voulez, ne vous faites pas avoir. Vous serez bloqué en moins de deux minutes faute d'équipement si vous allez au mauvais endroit au mauvais moment. L'aventure est finalement assez linéaire, mais suffisamment bien conçue pour vous donner un sens de l'exploration, voire même vous perdre quand il faut. Le level design est bien pensé, et même lorsqu'il vous fait revenir aux mêmes endroits, les ennemis auront souvent changé et la surprise sera toujours là au rendez-vous. Sauf si vous êtes vraiment très nul et que vous tournez en rond, là on peut vraiment rien pour vous.

Techniquement, le jeu est une grande réussite. Aucun jeu n'avait poussé la Wii aussi loin jusque là; ça se sent, et ça fait du bien. Les environnements sont superbes, variés, et le jeu ne montre aucun signe de fatigue ou de ralentissement même lors des phases de combat les plus intenses. Et pourtant, il y aurait de quoi ! Les combats sont souvent épiques, mais les contrôles vous donneront toujours l'impression de maîtriser avec perfection ce qu'il se passe, même en présence d'adversaires en surnombre. Mention spéciale aux différents boss qui sont, dans la tradition de Metroid, difficiles à vaincre, complexes (avec souvent des combats divisés en différentes phases), et qui mêlent à la fois le puzzle au challenge de FPS traditionnel. Il va falloir se creuser un peu les méninges à chaque fois pour comprendre comment enfin attaquer la barre de vie du boss!

Indiana Jones de l'espace


Les puzzles qui rendent
fou et l'exploration ne sont
pas oubliés.
L'aspect puzzle est omniprésent dans Metroid Prime 3, comme dans ses prédécesseurs. Le jeu est au moins autant un jeu d'aventure/plateforme à la première personne qu'un shooter. Gérez votre équipement pour venir à bout des divers puzzles, et à la manière d'un Zelda en quelque sorte, si vous ne trouvez pas la solution, c'est sans doute que vous n'avez pas l'outil adéquat, et qu'il faudra y revenir. Certaines salles sont des assemblages de leviers, de mécanismes et autres interrupteurs qui n'ont rien à envier aux plus gros puzzles d'un Tomb Raider. Mêlez ça à l'ambiance propre de chaque planète, qui a clairement son histoire et ses traces de civilisations passées, et vous aurez une idée de cette ambiance un peu "Indiana Jones de l'espace" qui fait le charme de la série de Metroid.

On retrouve quelques éléments propres à la série de Prime, comme la possibilité d'analyser un peu tout ce qui vous entoure pour vous constituer une grosse base de données, véritable mine d'informations pour le fan qui rêve de tout savoir. Heureusement, c'est dans la plupart des cas optionnel, vu que c'est vite un peu stressant de tout analyser. Ça vous permettra tout de même d'accumuler quelques crédits, que vous pourrez utiliser dans le menu "extras" pour vous payer quelques bonus comme des galeries de photos, ou même une petite figurine à l'effigie de votre Mii pour le tableau de bord de votre vaisseau !

Ces aventures de Samus vous occuperont quelques longues soirées. Même pour les plus grands chasseurs de prime, le jeu promet des longues heures de jeu, ce qui semble devenu optionnel pour les FPS de nos jours (non non, je pense pas à Halo !). Et même une fois le jeu terminé, les divers sections et passages secrets à trouver pourront vous occuper pendant un bon moment, pour peu que vous soyez perfectionniste et que vous visiez les 100% d'objets trouvés.

Conclusion

Il est finalement assez difficile de trouver des défauts à Metroid Prime 3. Non seulement il se hisse sans mal au rang de meilleur jeu de la Wii (attention, le plombier arrive dans pas longtemps !), mais c'est aussi le meilleur Metroid Prime jusqu'à présent. Il parvient à se débarrasser des défauts de ses prédécesseurs pour un résultat prenant, intuitif et épique. La chasse à la méduse volante de l'espace n'a jamais été aussi jouissive. Et au final, on est tout triste que la trilogie soit finie, on en veut encore!

Metroid Prime 3 : Corruption est le grand bol d'air dont la Wii avait besoin absolument. Il ne décevra personne, les fans de la série seront comblés alors que les amateurs de la console auront enfin un FPS qui tient la route. Le jeu dose avec brio les phases de tir et les phases de puzzle, exploitant parfaitement la console et sa Wiimote. Metroid Prime 3 est le meilleur jeu de la trilogie, les aventures de Samus sur la Wii sont tout simplement incontournables.
par Pingun 3 commentaires, dernier par Xpierrot
Partager | Source : Mondes Wii

Commentaires

Fr002

Rédacteur en vacance
Nb msg : 514
(#1) 07 décembre 2007 à 02h45
Ehhh bien ! Voilà qui donne envie de l'essayer ! C'est vrais qu'avec la wiimote ça doit être assez cool ! Sinon,
Tu explique qu'on peu très bien visé avec la wiimote, alors pourquoi ils ont conservé le système de verrouillage des épisodes précédents ?
Fr002 = lol_
utr_dragon

Rédacteur en Chef/Dieu
Nb msg : 2477
(#2) 09 décembre 2007 à 19h14
Pour les gros navets qui jouent au jeu ?
No comment !
Xpierrot

Responsable Hardware de Zeden
Nb msg : 1496
(#3) 21 août 2008 à 10h43
vais essayer ca
Marchez doucement car vous marchez sur mes rêves
[!] Commentaires fermés pour cette nouvelle.